Petits mots sans sens... mais sait-on jamais... - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

19 juillet 2009

Petits mots sans sens... mais sait-on jamais...

statueIl y a dans l'air, comme des caresses perdues, des fantômes de bras tendus, des baisers errants incapables de se poser, tellement distraits qu'ils viennent s'effilocher dans le silence. Ou dans l'absence.
Et ça creuse des sillons étranges chez celui/celle qui attend

qui attend...

qui attend parce qu'il/elle espère, ne peut s'empêcher d'espérer, le petit con...

L'autre, les autres ne se rendent compte de rien... Les devins sont rares, croyez-moi, les autres le plus souvent sont bouchés, aveugles, sourds et muets.

Ni vu ni tout nu

Sauf que tout nu au moins, ça se verrait peut-être... ça crèverait l'œil


Commentaires

    "Il y a dans l'air, comme des caresses perdues" c'est pour ça qu'il est si agréable de se promener bras ou jambes nus dès qu'il fait un peu beau
    Pas besoin de se désespérer à attendre, il suffit de profiter de ce qui passe, de ce qui vient, de ce qui est dans l'air.

    Posté par madame de K, 19 juillet 2009 à 16:07
  • @madame de K. ouiiiiiiiiii je viens de sentir des caresses perdues sur mon bras nuuuuuuuuu
    Me demande qui a fait çaaaaaaaaaaaaa
    Tellement bon...
    Vite, je retourne vite là d'où je viens...

    Posté par Coumarine, 19 juillet 2009 à 16:29
  • Désespérer d'attendre... ou ne rien attendre. Alors, chaque caresse, chaque baiser est un cadeau, un moment de bonheur.
    Belle fin de journée !

    Posté par naline, 19 juillet 2009 à 18:40
  • "Caresses perdues" me fait penser à la chanson de Félix Leclerc : un petit bonheur que j'avais ramassé....

    Peut-être devrions-nous récolter les caresses perdues...

    Posté par alainx, 19 juillet 2009 à 19:35
  • Les mots s'approchent, effleurent ; leurs caresses consolent. Cette magique fascination permet d'affronter le monde jusqu'à l'audace...

    Posté par Jacques, 19 juillet 2009 à 20:28
  • j'ai une devise que parfois j'arrive à appliquer : "demander plutôt que d'attendre". Parfois ça marche, parfois pas.
    t'embrasse Coum'

    Posté par Le Chat, 19 juillet 2009 à 20:51
  • Et courir le risque d'exprimer ton besoin à l'autre ," à ces autres qui ne se rendent compte de rien ", est ce que c'est possible pour toi , Coumarine ? Je sais que ce n'est pas simple et que l'on peut en ressortir déçue ( du moins dans un premier temps , après cela fait son chemin chez l'autre ) , mais au moins tu auras "reconnu" une partie de toi en exprimant ton besoin . C'est une façon de se donner de l'amour , et d'être attentionnée à cette partie qui est en "attente" . Je l'ai fait , Coumarine, et c'est assez magique , parce que rien que le fait de l'avoir exprimé à l'autre ( le/la concerné(e)) soulage presque instantanément .
    C'est mon expérience , du moins .
    Bonne soirée .

    Posté par julie, 19 juillet 2009 à 21:53
  • Oui comme dit le chat: faut demander...
    C'est vrai que parfois on en a marre de mendier. Mon chat est indépendant il vient demander des caressees et quand il en a assez, il s'en va. C'est alors au tour du donneur de devenir mendiant !

    Posté par charlotte, 19 juillet 2009 à 22:01
  • @Naline...ne rien attendre, pour moi, c'est prendre le risque de l'indifférence ou de la résignation...
    Mais je me trompe surement...

    @Alainx...oui, ramasser les petits bonheurs, récolter les caresses perdues...encore faut)ils pouvoir les donner, les redistribuer...
    A moins qu'on les ramasse pour nous?

    @Jacques: j'aime ce que tu dis: affronter le monde jusqu'à l'audace...il n'y a que par l'amour reçu (et donné) qu'on peut faire cela...)

    Posté par Coumarine, 19 juillet 2009 à 22:55
  • @Lechat...demander dis-tu...parfois ça marche, parfois pas...
    Quand ça marche pas...ça fait mal, il me semble que je préfère attendre, au moins il y a encore l'espoir que ça marche...

    @Julie...c'est un fameux risque de demander à l'autre, on se rend vraiment vulnérable...et si on frappe sur une porte qui se ferme, faut l'accepter, ou laisser tomber...pas facile
    J'aime bien ce que tu dis sur "se donner de l'amour" en exprimant cette part de sois qui est en attente...
    Mais l'autre, les autres n'aiment pas toujours écouter...

    @charlotte...voilà marre de mendier, tu dis bien...alors on se ferme, on se résigne...grrrr

    Posté par Coumarine, 19 juillet 2009 à 22:59
  • Ne rien attendre est le plus sûr moyen de ne pas être déçu. Bonne journée Coum.

    Posté par mab, 20 juillet 2009 à 06:05
  • @mab...c'est sans doute vrai, mais on n'est pas toujours aussi philosophe qu'il le faudrait...
    bonne journée à toi aussi

    Posté par Coumarine, 20 juillet 2009 à 09:34
  • Il y a le contraire aussi... Tu n'attends rien et tu reçois... Tu te demandes alors ce qui te vaut tant d'attention...
    Bisous Coum et beau lundi!

    Posté par tilleul, 20 juillet 2009 à 10:22
  • Que lis-je ? Une caresse perdue... comment une caresse peut elle être perdue, alors des caresses perdues... non, il y a offense !

    Bleck

    Posté par Bleck, 20 juillet 2009 à 11:04
  • bonne après-midi

    La meilleure façon pour une personne de se révéler à elle-même, c'est d'être écoutée par une autre !
    Ecouter, c'est commencer par se taire...
    Ecouter, c'est vraiment laisser tomber tout ce qui nous occupe pour donner tout son temps à l'autre. Cest comme une promenade avec une amie : marcher à son pas, proche mais sans gêner, se laisser conduire par elle, s'arrêter avec elle, repartir avec elle, pour rien, pour elle.
    Etre attentif à qqu'un qui souffre, ce n'est pas de donner une solution ou une explication à sa souffrance, c'est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s'en libérer.
    Ecouter, c'est donner à l'autre ce que l'on ne nous a peut-être jamais donné : de l'attention, du temps, une présence affectueuse.
    Il est parfois des gestes simples qui ne coûtent qu'un peu de bonne volonté et pourtant qui changent tout : un sourire, une main tendue, une parole....
    Et puis, donner sans compter, c'est encore aimer...

    Posté par bernie.83, 20 juillet 2009 à 12:40
  • bonne après-midi

    La meilleure façon pour une personne de se révéler à elle-même, c'est d'être écoutée par une autre !
    Ecouter, c'est commencer par se taire...
    Ecouter, c'est vraiment laisser tomber tout ce qui nous occupe pour donner tout son temps à l'autre. Cest comme une promenade avec une amie : marcher à son pas, proche mais sans gêner, se laisser conduire par elle, s'arrêter avec elle, repartir avec elle, pour rien, pour elle.
    Etre attentif à qqu'un qui souffre, ce n'est pas de donner une solution ou une explication à sa souffrance, c'est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s'en libérer.
    Ecouter, c'est donner à l'autre ce que l'on ne nous a peut-être jamais donné : de l'attention, du temps, une présence affectueuse.
    Il est parfois des gestes simples qui ne coûtent qu'un peu de bonne volonté et pourtant qui changent tout : un sourire, une main tendue, une parole....
    Et puis, donner sans compter, c'est encore aimer...

    Posté par bernie.83, 20 juillet 2009 à 12:40
  • bon imaginons tous nus avec nos corps qui trahissent nos désirs. Il faudrait s'habituer pour oser sortir dans la rue et ne regarder les autres que dans les yeux.... Le corps des femmes est moins bavard, un avantage.
    bisous

    Posté par claire, 20 juillet 2009 à 12:49
  • bonne fin de journée !!

    Demain,je pars 15jours de vacances en Corse Coumarine, au plaisir de te lire à mon retour !!!...))

    Posté par bernie.83, 20 juillet 2009 à 16:49
  • beausoir COUM.

    moi j'dis que du temps qu'il fait, (en tout cas dans l'61) vaut mieux pas être tout nu.. sinon c'est l'nez qui coule !
    et vous parle pas du reste, meme pas de poche pour mettre son bouchoir !!!
    lol

    en tout cas, meme à travers mon echarpe de juillet, j'ai senti la caresse de tes bras aimants.
    douce nuité à toi

    Posté par rsylvie, 20 juillet 2009 à 19:18
  • Oh qu'elle est belle cette pierre toute nue...

    Posté par Luc, 20 juillet 2009 à 20:17
  • @tilleul...ah! quand on n'attend rien de particulier et qu'on reçoit... c'est que du bonheur...

    @Bleck...j'adore ton commentaire...j'adore vraiment!

    @Bernie...bonnes vacances à toi. Tu vas me manquer...

    @Clairetteeeeeeeeeeeeeeeeeeee
    trop drôle...

    @sylvie...ohhhhhh il fait froid aussi par chez toi? comme ici? brrrrrrrrrrrrrrr

    @Luc... oui je trouvais très jolie cette statue, je la trouvais très féminine...
    (me fait très plaisir ta petite visite...)

    Posté par Coumarine, 20 juillet 2009 à 21:14
  • Tout nu tout bronzé...

    ---
    Je peux dire une connerie, histoire de changer ?

    Notre chère Claire dit : "bon imaginons tous nus avec nos corps qui trahissent nos désirs. Il faudrait s'habituer pour oser sortir dans la rue et ne regarder les autres que dans les yeux.... Le corps des femmes est moins bavard, un avantage."

    J'aimerais ajouter que si je sors dans la rue comme ça, pendant que je trahis mes désirs (et même un seul désir suffirait) il faut être vachement habitué pour me regarder droit dans les yeux quand mon corps bavarde... arff...

    C'est bon, j'ai fini...
    ---

    Posté par Chriz, 20 juillet 2009 à 22:07
  • @arf Chriz de mon coeur...
    je crois que en te voyant comme tu dis...je regarderais direct là où la bienséance ne me le permet pas...
    ))

    Posté par Coumarine, 20 juillet 2009 à 23:16
  • c'est quoi la bienséance ?
    bisous

    Posté par claire, 21 juillet 2009 à 13:19

Poster un commentaire