Les yeux fermés - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

20 juillet 2009

Les yeux fermés

Je connais des voix qui sont vides, ou pire encore, qui me vident de ma substance...je connais des voix monocordes qui ont oublié comment c'était de grimper vers l'enthousiasme, qui sont rentrées dans le rang de la médiocrité, de la grisaille... des voix mortes.

Je connais des voix fatigantes, bouffeuses d'énergie, qui dévorent, corrodent, rongent, tellement hautes qu'elles stridulent en sots caquetages...

Je connais des voix qui sont pleines et profondes, qui me remplissent de leur vibration, qui me nourrissent, qui m'enrichissent... je connais des voix qui m'envahissent comme une musique bienfaisante, qui chantent et palpitent en ondes de fougue et de vie...prairie_coquelicots

J'aime les voix de ceux que j'aime... au téléphone parfois, je les savoure les yeux fermés

Le courriel, ou les mots du Net,  même s'ils véhiculent des mots profonds et tendres, me privent de mon essentiel : la voix,



Commentaires

    Il y a aussi les voix qui sonnent jeunes alors qu'elles sont vieilles... Les voix rauques qui ne sont pas nécessairement enrhummées... Les voix ambigues qui te font te questionner (est-ce une femme ou un homme)... Et les voix d'enfants qui baragouinent leurs petits mots qu'eux seuls comprennent!

    Posté par Rachel, 21 juillet 2009 à 02:58
  • Trompeuses sont quelques fois les voix mais parfois elle reflètent bien l'état d'esprit de ceux qui sont au bout du fil, un simple allo en dit souvent plus qu'une longue conversation.

    Posté par mab, 21 juillet 2009 à 07:11
  • Voix... reflet de l'âme ? Souvent à mon sens.
    Et il est vrai qu'au-delà des signes de la blogosphère, on aimerait entendre le son de la voix des auteurs.
    Belle journée, avec du soleil dans les coeurs et dans la voix... même s'il ne nous gâte pas trop ces derniers temps.

    Posté par naline, 21 juillet 2009 à 07:40
  • Et parfois...

    on est surpris car on n'avait pas mis ce visage sur cette voix.
    L'imagination est trompeuse.

    Posté par Maz, 21 juillet 2009 à 07:57
  • Ah les voix !
    J'aime les voix, si tu savais.

    Et les voix étranges de ces artistes que j'affectionne et qui m'enchantent sur des mélodies magiques et que je t'ai fait découvrir même si ce n'était pas l'intention première.

    J'aime les voix, celles de mes amis du sud avec leur petit accent, celles de ces gens simples qui parlent avec l'accent de la Terre, celles naïves et si attendrissantes des petits enfants qui commencent à s'exprimer, celles de certains de mes collègues de travail (non pas que leurs voix soient belles mais je sais qu'avec eux c'est un grand moment de sourire qui rentre dans mon bureau).. et d'autres.. et d'autres... et une autre.

    J'aime la surprise que d'un corps d'homme sorte une voix douce.
    J'aime aussi que d'un autre corps d'homme sorte une voix grave.
    J'aime quand la voix grave se fait chuchotis.

    J'aime les voix.

    Posté par Annick, 21 juillet 2009 à 08:28
  • Oui, je dirais comme Maz : combien de fois j'ai été surprise en voyant la photo d'un animateur de radio ! Et je serai évidemment probablement encore plus surprise si je devais rencontrer en vrai le personnage, mais c'est le cas pour tous les animateurs/chanteurs et autres personnes que l'on voit et entend, mais pas personnellement.

    Par contre, et heureusement, je ne connais pas tant de personnes à la voix aussi vide que celle que tu décris en premier...Faut croire que je choisis bien mes fréquentations!

    Posté par sel, 21 juillet 2009 à 09:19
  • Comme toi, je connais des voix "vides" "fatigantes" ou "pleines qui me nourrissent"... les premières, je m'en éloigne le plus possible...
    Belle journée sous le soleil?
    Bisous!

    Posté par tilleul, 21 juillet 2009 à 09:25
  • Le corps, le visage, l'allure, tout cela évolue avec les ans. La voix, pas tellement. D'ailleurs parfois c'est à la voix que l'on reconnaît les personnes que l'on avait perdues de vue depuis de longues années. Cela m'est arrivé tout récemment encore.

    Réentendre la voix de mon premier amour, sa douce vibration qui me pénétrait jusqu'au fond de l'âme. Voilà quelque chose que je pourrais et qu'en même temps je me refuse.

    Il est peut-être des temps anciens qu'il ne faut pas réveiller. Juste en garder l'écho au fond de l'oreille...

    Posté par alainx, 21 juillet 2009 à 10:16
  • La voix

    dit tout, elle sème pourtant son mystère quand on ne connaît pas celle ou celui qui parle. Mais elle est un infaillible miroir, l'intonation révèle à elle seule la douceur ou la brusquerie, l'accueil ou l'énervement, la fatigue ou l'élan; Je te souhaite des voix heureuses pour parler à la tienne. Bises, Coum.

    Posté par Lorraine, 21 juillet 2009 à 11:49
  • Avec le temps....
    Je me faisais cette réflexion l'autre nuit en cherchant le sommeil. Les voix de ceux que nous avons aimés et qui ont quitté la scène, s'estompent elles aussi doucement, comme leur visage, leurs gestes, leur regard; le doux chuchottement au creux de l'oreille n'est plus qu'un souvenir que la mémoire reproduit de moins en moins fidèlement; le frisson disparait, l'émoion s'intellectualise. Et puis soudain, une cassette oubliée, un visage qui sourit, une voix chaude remontée de l'abîme, une impression étrange de vie par delà le temps.
    J'suis pas gaie là, enfin, si pourtant!!! Bon, ok, je sors...

    Posté par incertaine, 21 juillet 2009 à 14:48
  • De retour, je le suis enfin, pas de vacances mais de tracas auquels j'ai du faire face. Donc pas l'occasion de faire le brin d'causette avec Dame Coumarine.
    Oui, les voix, la voix qui t'ensorcelle, lorsqu'elle arrive à faire vibrer toout le corps, les voix aiguës, acides, impersonnelles des aéroports, des gares (voilà que j'y sors !), les voix fraîches, spontanées des enfants, les voix sèches des gens qui savent tout.
    Une voix peut me retourner : il y a des hommes rien que par leur timbre peuvent me retourner toute ma libido (dans les acteurs : Jeremy Irons, par exemble, Jean Rochefort (pour sa voix uniquement !) Comme comédien de théâtre belge : J.C. Frison pour ceux qui connaissent. J'adoo-re !Etc, etc

    Posté par Alessandra, 21 juillet 2009 à 15:44
  • Une voix, un regard, un sourire et tout bascule dans un grand ravissement

    Posté par charlotte, 21 juillet 2009 à 19:06
  • Merci à vous

    Vous avez ajouté bien des voix aux quelques unes dont j'ai parlé, et qui sont celles qui me frappent le plus fort
    Mais il y en a tant d'autres encore
    Et je rejoins certains d'entre vous qui parlent de la voix comme reflet de la personne...d'accord à 100%

    Incertaine... ton commentaire même s'il est nostalgique est très vrai (j'allais dire hélas...) au fil du temps les souvenirs de ceux qu'on a aimé s'effilochent peu à peu...
    Et cela malgré les vidéo qui nous permettent de revoir les visages qui s'animent, d'entendre les voix...

    Sel...comme j'anime des ateliers, il m'est donné de rencontrer des voix très différentes, dont certaine sont du type que j'ai décrit: fatigantes...

    Posté par Coumarine, 21 juillet 2009 à 21:55
  • La voix, l'ouie quels organes merveilleux !! Si j'aime les mots, je suis absolument et a cent pour cent en accord avec toi, Coum", les mots dits sont de la dentelle, du cristal.

    Le pouvoir de la voix est absolument énorme, extraordinaire, j'ai la chance de chanter d'être attentif à la voix, son émotion, son pourvoir, son expression j'y fais très attention et comme tu le notes fort justement il y a des voix insuportables (tiens, rien qu'en écrivant ces lignes je pense à quelqu'un en particulier...) et puis il y a la voix qui fait craquer, qui te chavires... incroyable la puissance d'une voix... Et puis la voix signe la personnalité, la physique, (souvent, pas toujours...).

    Bleck

    Posté par Bleck, 22 juillet 2009 à 01:01
  • ben mince alors ! j'avais mis un comm hier et il a été mangé par la machine... tant pis ! aujourd'hui il serait "has been"

    Posté par madame de K, 22 juillet 2009 à 07:45
  • @Bleck...oui tu dis très bien les choses..comme toi, je trouve le pouvoir de la voix extraordinaire... Et c'est quand on se concentre sur elle (sans voir la personne) qu'elle est plus puissante encore...

    @madame de K. dommage pour le commentaire mangé par canalblog... il est pas gentil ce canalblog, pas gentil du tout

    Posté par Coumarine, 22 juillet 2009 à 08:38
  • La voix est héréditaire. J ai une cousine dont le timbre de la voix est exactement le méme que sa Grand Mére.Si je l entends,je souris me retourne, mais non, ce n est pas possible, sa Grand Mére est partie depuis longtemps.
    Bonne journée Latil

    Posté par Latil, 23 juillet 2009 à 17:37

Poster un commentaire