Ce foutu cours de gym - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

20 septembre 2006

Ce foutu cours de gym

Note déjà parue il y a un petit temps, mais toujours bien d'actualité

guy_vivian_cirque_2706857

Ce matin, comme tous les mercredi matin je me rends joyeusement à mon cours de gym...ben oui! Faut bien se maintenir en forme et souple et les abdo c'est important et aussi...tout le reste, tout ce qu'on fait à un cours de gym.

Sauf que...

Je déteste le cours de gym, ça tire de tous les côtés (pourtant gym douce), et puis j'ai pas le temps, il y a plein de choses qui m'attendent à la maison, et plein de trucs qui m'attendent en dehors de la maison, des choses sérieuses, intéressantes, du boulot que j'aime mais qui s'amoncelle et devient urgentissime.

Je déteste consacrer du temps à ce foutu cours de gym, mais j'ai décidé que c'était important...de l'ordre du devoir!

Alors j' y vais, à ce foutu cours de gym, en serrant les dents, en comptant les minutes, et je fais des efforts, je tire, je pousse, j'inspire, j'expire, je te fais des abdo faudrait voir ça, et tout le reste à l'avenant...bravo! elle travaille super bien la Coumarine!

Sauf que soudain j'ai réalisé quelque chose qui m'a laissé un bon moment interdite, silencieuse , immobile

J'ai réalisé que je suis "méchante" avec moi-même, avec mon corps, je le traite à la dure, comme un animal rétif qu'il faut dresser, et hop encore en effort, et aie tant pis je tape et je continue...!

Je me suis demandé ce qui se passerait si je faisais les mêmes exercices... en m'aimant, en traitant mon corps comme un ami précieux...

Alors mes efforts toujours bien réels, je les ai faits en conscientisant ce que je faisais, en demandant à mes bras, mes jambes, mon dos, mes hanches de faire les exercices avec respect, dans l'écoute de leurs réactions, en les encourageant à dépasser leurs limites, mais doucement, lentement, comme si je les caressais dans une étreinte amoureuse. (héhé...mais oui mais oui...)

Eh! bien ce fut magique...j'étais capable d'aller bien plus loin dans l'effort, je sentais que j'abandonnais des résistances, des raideurs accumulées...

Je suis revenue merveillement bien, en paix avec moi-même

Et quand je suis en paix avec moi-même, je me sens en paix avec les autres, prêtes à entrer en relation authentique, pas quémandeuse ou revancharde

A quand le prochain cours de gym? Je suis im-pa-tien-te...


Commentaires

    Morte de rire.
    Ton post m'en rappelle un autre, du moins le début. Parce que pour la suite, quelle imagination !!!
    J'avoue que je n'ai pas encore testé la magique auto-caresse amoureuse ...
    Vendredi je m'y mets. Pourvu que j'évite le grand fou-rire au milieu du cours !!!

    Posté par MP, 20 septembre 2006 à 16:13
  • Un esprit sain dans un corps sain... voilà une méchante vérité vraie que si l'on applique consciencieusement nous amène à trainer des pieds pour aller au cours de gym.
    Prendre conscience de son corps, l'aimer, s'occuper de lui comme on s'occuperait de soi (hihihi)..
    Et si je me bougeais un peu les fesses d'ailleurs ? De la gym ??? Beurk, j'ai pas le temps !!! (euh, je rigole.. quoi que !)

    Posté par Miss Line, 20 septembre 2006 à 16:13
  • Y A PAS DE MIRACLE! faut bouger pour avoir un corps tonique! exit les fesses ramollo!
    Adepte du fitness depuis 15 ans eh! oui!!
    Je pratique dans un club chaque jour, c'est un peu comme une drogue,le corps en a besoin.
    C'est vrai qu'il faut se faire du bien sans se faie mal.

    Posté par Papillon, 20 septembre 2006 à 20:27
  • Coumarine, je crois que tu as compris une chose très importante. On peut sentir son corps, sentir ses muscles. Cela permet aussi de s'isoler, de se concentrer sur le muscle à travailler, le sentir, le forcer un peu et surtout identifier ses limites. Ca devrait être le premier apprentissage dans un cours de gym. J'ai fait de la muscu pendant deux ans et mon prof m'avait appris à sentir l'effet de chacun de mes mouvements sur le muscle. Il m'a dit que je serais capable de savoir quel mouvement était bien fait et quel autre ne l'était pas. Malheureusement ce prof est parti et du coup j'ai arrêté. Je n'aime pas les cours collectifs, car ils ne permettent pas cela.

    Posté par Christine, 20 septembre 2006 à 20:34
  • le gym, c'est bien.
    ne pense pas autres choses,

    sans avoir un corps en bon santé, je pense que rien n'est possible.

    Posté par su, 20 septembre 2006 à 22:27
  • C'est drooooooooooooole les filles
    Je parle gym...
    Vous me répondez FESSES (du moins Line, et Papillon...)
    C'est vrai que je serais capable de faire bien des sacrifices pour les fesses ramollo ))
    euh je veux dire: pour ne PAS avoir des fesses ramollo )
    Les hommes pas regarder!!!

    Posté par Coumarine, 20 septembre 2006 à 22:31
  • Juste un petit coucou à Su, qui me visite pour la première fois, je crois
    Bienvenue à toi...

    Posté par Coumarine, 20 septembre 2006 à 22:32
  • Hello Coum, j'en arrive, pour moi c'est le mercredi soir, et comme ça fait du bien ! je file vite sous la douche et dodo

    Posté par Pralinette, 20 septembre 2006 à 22:42
  • Ah! c'est le mercredi soir pour toi Pralinette...
    Qui dit mieux...?
    Bon allez, tout le monde, c'est QUAND que vous allez à la gym???
    (bises Praline...)

    Posté par Coumarine, 20 septembre 2006 à 23:35
  • Merci pour le "truc" Coumarine, je vais essayer car moi aussi j'ai horreur de la gym et pourtant quand je reviens d'un cours, je me sens mieux, alors pourquoi je débute chaque année pleine de bonnes intentions et j'arrive rarement au-delà du premier trimestre ?

    Posté par tanette, 21 septembre 2006 à 06:40
  • Oh là là Tanette, nous avons des choses en commun là!
    L'année de la gym vient de recommencer, je suis remplie de bonnes intentions, comme toi...et je tiens d'habitude...le temps que je tiens, hum hum, pas très très longtemps
    Pourtant, comme toi, qd j'en reviens, je me sens bien ...
    allez comprendre!

    Posté par Coumarine, 21 septembre 2006 à 08:42
  • Bonjour

    Le sport, je suis une fan.... sans être une tarée non plus, je ne supporte pas de me sentir molle.
    Adepte du fitness (mon sport préféré), j'en ai fait pas mal de temps mais obligée d'arrêter pour cause de manque de moyens ....
    Du coup, connaissant les mouvements "basiques" j'en fait chez moi. Tous les 2 jours, après le boulot, en tenue, de la musique sympa, et zou, c'est parti pour 1/2h de mouvements avec mon chat qui me regarde les yeux ronds en se demandant pourquoi je m'agite dans tous les sens !
    Et ça fait un bien fou, au corps comme au moral !

    Posté par monchanie, 21 septembre 2006 à 11:47
  • Mais aussi...

    Quelle éducation contraignante nous a inoculé ce message: faites de la gym ou du sport pour votre santé, mais faites-vous mal, dépassez-vous, soyez dur avec vous-même... Il suffit de penser à un exercice lors d'un cours de PNL: assis, il faut toucher son pied. Tout le monde touche son pied. Normal. Simple. Le prof dit: mettez-vous debout à côté de la table et maintenant, touchez votre pied avec votre main gauche (ou droite). Et tout le monde de se tortiller (pour ne pas plier les genoux...) de gémir, de protester... Après, la prof a dit: mais je ne vous ai pas demandé de ne pas plier les jambes... Je vous ai simplement demandé de toucher vos pieds le plus loin possible... Voilà le souvenir des cours de gym scolaires qui parasitait une simple demande...

    S'aimer, aimer son corps, le dorloter, le sculpter en douceur... Voilà des choses qu'on ne réapprend que maintenant, au travers de nouvelles thérapies qui englobent le corps et l'esprit.

    Sinon, je crois que la "nature" humaine, ou disons, la "culture" humaine, est restée désespérément spartiate...

    Posté par Pivoine, 21 septembre 2006 à 13:34
  • PUB

    ça porte bien son nom

    Posté par Mlle Blog, 21 septembre 2006 à 17:05
  • Pivoine, tu as tellement raison !
    Coumarine, si tu essayais, juste une fois,un massage ( thaï ou autre...)
    Cela part de ton crâne pour terminer à tes orteils, ta nuque se détend, ton dos se dénoue, tu te sens partir, loin, si loin et...tu ne penses plus à rien.
    Ou alors, l'inverse en commencant par la plante des pieds...
    C'est magique,sensuel, reposant ! J'adore.

    Posté par Amanda, 24 septembre 2006 à 10:40

Poster un commentaire