Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 72 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

21 février 2006

Changement de cap

Je vais vous rassurer...j'ai fait plein de thérapies, ou plus exactement plein de formations de tout acabit. Mon petit argent de poche, je le consacrais à cela, pas à des vêtements ou des produits de beauté...j'étais assez belle par moi-même (rires) J'ai beaucoup lu aussi, et forcément beaucoup écrit , ce qui "liquide" pas mal de choses En fait, ma note d'hier était avant tout une note de provocation, à prendre surtout au deuxième degré Je voulais moins parler de thérapie faite ou pas, que des... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:02 - Commentaires [31] - Permalien [#]

17 février 2006

Un samedi passionnant, un dimanche qui l'est encore plus

Demain journée de formation: je fais partie du réseau des animateurs d'ateliers d'écriture de la Communauté française de Belgique Nous avons ponctuellement des journées de "recyclage" (je crois que le terme est belge), qui nous permettent soit de faire le point sur notre propre animation, soit de recevoir un éclairage original d'un animateur venu d'ailleurs Je vous ai parlé de ma première journée de cette année, autour de l'auto-louange, genre littéraire poétique peu connu en Europe. J'ai beaucoup aimé cette... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:17 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
16 février 2006

Tempête sous un crâne… (Alauda)

Elle n'en sait rien Mais j'ai envie de la mettre à l'honneur: Alauda J'aime ce qu'elle écrit et comment elle écrit Hier sur Paroles plurielles je mets une aquarelle de Folon (que j'aime...ben oui) et sur laquelle Syldia a mis deux vers de Boris Vian Tout pour me plaire, l'aquarelle de Jean-Michel, et les mots de Boris Alors, je reçois ce matin ce texte de Alauda, texte que j'aime beaucoup. L'allégorie me parle énormément, qui explique comment nous les hommes et les femmes sont toujours en questionnement. Du moins ceux... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]
16 février 2006

People or not people

Une fois de plus, je fais une réflexion concernant les blogs, le pourquoi de cette écriture régulière Coumarine n'est plus ce qu'elle était... Au début, j'avais besoin et envie de parler presque en confidence de certaines "choses" de ma vie. Le confier à la vaste toile anonyme était un moyen de m'en libérer, de mettre certains poids pesants, certaines questions existentielles à distance de moi Je n'avais pas de lecteurs...ce que je disais de moi n'avait aucune espèce d'importance, j'étais protégée par... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:24 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
15 février 2006

Histoire d'une petite poupée de chiffon

Il y a près de mon ordinateur une petite poupée en chiffon, douce et colorée de rouge. Elle symbolise mon intuition. Je la regarde souvent, je l'interroge sur ce qui est vraiment important pour moi, pour mon aujourd'hui, elle me parle, me répond toujours et  m'indique le chemin qu'il me faut suivre pour devenir davantage moi-même. A condition que je l'écoute. Or parfois sa voix me dérange. Vachement. Pendant de très longs moments je l'ai oublié dans un coin de mon armoire, trop prise par le quotidien, je n'entendais plus sa... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:25 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
13 février 2006

Quuand les mots me parlent

J'aime les mots J'aime la musique des mots. J'aime les mots dont la sonorité me fait rêver. Leur sens se cache dans leur musique. Ce sont des magiciens Des mots comme lune, marine, rouge, coquelicot, caresse, étincelle, libellule, funambule J'aime aussi des mots qui me cognent, me bousculent, me dérangent. Je les aime même s'ils me font peur, je les aime parce qu'ils me parlent. Des mots comme colère, cadavre, giffle, vicieux, mielleux, tristesse, malice. J'aime prendre des mots qui roulent leur bosse dans toutes les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:56 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

10 février 2006

Merveilles, quand tu nous tiens

Il y a des merveilles qui se passent sur Paroles Plurielles... Merveilles dans les textes que vous proposez...qui se jouent dans les mots et les émotions... rien ne vous arrête, même pas les difficultés des consignes Merveilles pour votre gentillesse (par mails et sur le blog) qui me fait chaud au coeur Je suis sortie un petit moment de l'hibernation pour écrire ceci (euh...pour tout dire, c'est mon petit moment de publicité,  héhé..entre 250 et 450 lecteurs par jour sur le blog "Paroles Plurielles" qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
10 février 2006

Hiberner pendant 54216 jours encore

Depuis hier, ma bannière ne s'affiche plus complètement... Partie Coumarine.... Je sais pas, je sais pas, je sais pas pourquoi... Les ceusssssssssss de Canalblog...vous avez une explication? Canalblog déblogue pas mal ces temps ci...des gens m'écrivent pour me demander si j'efface leurs commentaires....pas du tout, pas mon genre ça (sauf cas extrème...) Je perds tous mes repères pour le moment...mes repères, des objets, des gens, des rêves et même mes étoiles Bon, c'est vrai que la pluie s'obstine méchamment sur ces... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:35 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
08 février 2006

Le vent efface toujours le chemin...

Je "m'amuse" parfois à laisser venir les mots sans les discipliner. Ils s'offrent à moi, ils se pressent à mes lèvres, ou plutôt s'agrippent au clavier (ou à la feuille quand c'est la nuit) Je ne censure pas , ou pas grand chose, je laisse venir... Le lendemain j'ordonne un peu, mais pas trop... Et quand je me relis, je suis parfois bien étonnée de ces mots là, comme s'ils étaient nés d'une autre moi-même Je suis peut-être la seule à me comprendre...  (sourire)Voilà donc le petit texte né cette nuit durant un moment de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:53 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
07 février 2006

La petite fille de Monsieur Linh

Un homme, vieux, très vieux, venant d'un pays en guerre (peut-être le Vietnam? peut-être la Chine?) Il arrive dans un centre de réfugiés... on peut imaginer que c'est en France (ou en Belgique) Dans ses bras, un bébé, sa petite fille, seule rescapée d'un massacre qui a tué sur place et dans l'horreur son fils unique et sa belle fille. C'est pour l'enfant qu'il a accepté de partir sur ce bateau de réfugiés, pour elle qu'il quitte son pays dans lequel lui tout seul, se serait laissé mourir Une seule valise, avec... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]