Le cordon bleu - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

21 juin 2009

Le cordon bleu

J'ai rencontré hier une jeune femme charmante, jolie et douée..
Rencontre dont je vous parlerai plus longuement dans un prochain billet.. patience...

Nous avons parlé, un peu, beaucoup, passionnément
Je vous en parlerai plus longuement dans un prochain billet...patience...

Mais alors pourquoi aujourd'hui mentionner déjà cette rencontre?
Parce qu'elle m'a dit quelque chose qui pour moi est incroyable et qui m'a fait pâlir d'envie: son compagnon fait les courses!
OK OK rien d'extraordinaire... sans doute il aime ça!

Attendez, c'est pas tout...
Son compagnon prépare TOUS les repas. Oui, chaque jour que Dieu fait, il prépare les repas pour leur petite famille... elle ne doit se préoccuper de rien...
Ils ont tous les deux leur travail, elle fait plein d'autres choses dans la maison, assume leurs deux enfants, encore petits ( j'ai pu voir que lui aussi prend bien sa part...)
Mais... à  l'heure du repas, elle s'installe à table, tout est prêt... et tout est bon...!

Wouaw! J'admire...

Et en même temps, j'ai eu un pincement d'envie... et peut-être même deux...
Parce que l'homme à moi ne fut pas très doué pour ce genre de choses, du temps des enfants et de la tablée nombreuse. Il s'installait peinard (et fatigué aussi il faut le dire, il faisait pas mal de km...)  quand tout était prêt. Tout comme  les enfants d'ailleurs... aucun d'entre eux n'a attrapé le virus de la cuisine du temps où ils étaient encore à la maison.

Et même quand on allait au restaurant l'homme et moi, il fallait bien que les enfants mangent, n'est-ce pas? Donc pour moi, jamais de vacances de repas!

Mais depuis quelques mois, oh! miracle! voilà qu'il s'y met...  et sérieusement en plus... je lui ai passé la main, lui ai refilé le cordon bleu. J'en reviens pas, mais ça marche...

Cela me fait tout drôle de me mettre à table comme une (quasi) princesse sans avoir rien dû préparer (juste lui dire comment il doit s'y prendre pour préparer le repas prévu... mais à force il apprend, et se débrouille de mieux en mieux...)

Et moi, drillée par des années où j'assumais tout cela, il me reste des pointes de culpabilité de ne pas remplir ce qui me semble être mon rôle de maîtresse de maison...


Commentaires

    Il est tellement bon parfois de laisser de côté quelques habitudes issues du quotidien, surtout quand l'autre y trouve son compte!

    Et puis, une maîtresse de maison a bien le droit au repos elle aussi!

    Bonne continuation

    Posté par Louloute, 21 juin 2009 à 17:35
  • Inutile cette pointe de culpabilité... surtout si tout le monde est content.Profites-en.
    Chez moi, mon homme ne prête pas ses mains à la pâte! C'est moi qui prépare le repas et fais les courses et je n'ai pas envie qu'il le fasse à ma place.Je considère que c'est mon boulot.A chacun ses plates bandes!Lui, il taille les buissons, les haies,tond la pelouse, enlève les mauvaise herbes.Il aime çà. Tant mieux , car moi je n'aime pas ce genre de boulot. Je préfère lire tout en le regardant travailler!
    Pendant les vacances,par contre, il m'aide à faire les courses. Comme il y a toujours un monde fou j'en suis bien contente car les courses au super marché c'est pas ma tasse de thé.
    J'ai découvert depuis peu, la commande via internet et livraison à domicile .Voilà qui va me faciliter la vie pendant les vacances.

    Posté par charlotte, 21 juin 2009 à 17:36
  • @Louloute...c'est chouette, tu es souvent la première à déposer ici un commentaire...

    @Charlotte...mon homme fait AUSSI tout ce que tu dis: le jardin en long et en large...vite fait bien fait, il faut dire...
    Il va même souvent me chercher de l'essence...
    Les courses je n'aime vraiment pas faire.Je garde le souvenir d'autrefois où les paquets étaient lourds et nombreux
    Tiens la commande par internet... je ne m'y suis pas encore risquée...j'aime choisir moi-même les légumes et les fruits...

    Posté par Coumarine, 21 juin 2009 à 17:42
  • Vivre ensemble au quotidien,c'est partager un territoire d'espace et un territoire de temps. C'est pendant les premières semaines de vie commune que s'installent les habitudes et les responsabilités de chacun.
    Je dirai que les choses étaient plus simples dans les temps anciens : le mâle s'approchait discrètement de la femelle de son choix, et PAF ! il lui flanquait un coup de massue sur la tête. Il ne restait plus qu'à la tirer par les cheveux vers la caverne la plus proche et lui faire subir les derniers supplices. Ce comportement primitif a tjs des répercussions dans la société actuelle et est certainement à l'origine de l'expression " chérie, j'ai le gourdin !".
    Bon, OK, je sors...

    Posté par bernie.83, 21 juin 2009 à 19:10
  • Je comprends ton plaisir à voir ton homme désormais prêt à se servir de la cuisine et de ces ustensiles, rien ne vaut l'évolution, imagine que tu partages ta vie avec quelqu'un qui justement et dès le départ aie toute les qualités pratiques ce serait à mon avis absolument ennuyeux, non, l'intérêt, la beauté d'un couple c'est l'évolution du couple et de l'une et de l'autre partie le composant... Ch'ais pas si je suis très clair là...

    Bleck

    Posté par Bleck, 21 juin 2009 à 19:33
  • Je voulais juste ajouter...j'ai tjs fait tout moi-même....mon mari est terriblement bordélique...
    Un jour...j'ai mis du temps à me rendre compte qu'on nous avait cambriolés. Je croyais que c'était mon mari qui cherchait des chaussettes propres.

    Posté par bernie.83, 21 juin 2009 à 19:45
  • OOOOHHHHHHHHHHH !!!! trop drôle !!!!

    Posté par annie du06, 21 juin 2009 à 19:47
  • @Bernie...t'es trop drôle...
    Tu vois, Annie aussi est ÉCROULÉE de rire...

    @Bleck...si si tu es très clair... évoluer, changer, accepter aussi que l'autre change, ne s'enfermer dans aucun schéma préétabli...
    Oui c'est aussi ça être une couple!

    Posté par Coumarine, 21 juin 2009 à 19:54
  • Coumarine, j'ai l'impression – parfois – que tu découvres l'eau tiède…

    Posté par Vertumne, 21 juin 2009 à 21:29
  • OK Vertumne...
    OK...
    Je la découvre et ...c'est bon!

    Posté par Coumarine, 21 juin 2009 à 21:31
  • comme quoi tout arrive. tu me donnes de l'espoir;
    Profite et savoure.
    Bisous Madame ma Coum

    Posté par claire, 21 juin 2009 à 23:00
  • J'en connais des comme ça mais je n'ai pas ce modèle à la maison, un jour peut être!!!!!

    Posté par mab, 22 juin 2009 à 06:32
  • Tu me donnes la recette pour mettre son mari aux fourneaux. Pour les courses, c'est bon, j'ai trouvé.

    Posté par Berthoise, 22 juin 2009 à 07:32
  • Une question : comment fait-on pour arriver à ce miracle-là, parce que du côté de chez moi c'est encore la préhistoire...

    Posté par gballand, 22 juin 2009 à 07:39
  • Comme Charlotte...

    je n'aimerais pas laisser cette tâche à mon mari. Il lui faut absolument le livre de recette, TOUS les ingrédients au milligramme près et la cuisine ne ressemble plus à rien après son passage. Je l'ai déjà vu à l'oeuvre et, moi qui ne cuisine pas gras, si la recette dit de mettre 100 grammes de beurre dans la poèle, ils y seront. J'ai tendance à diminuer les doses de matières grasses et j'utilise peu les livres. Ce qui m'agace aussi c'est qu'il a absolument besoin d'un "second", comme les chefs et ça, je ne supporte pas.
    Donc, moins je le vois dans la cuisine, mieux je me sents.
    Pour les courses, c'est pareil, il ne sais pas choisir, ne connait pas les prix et achète à l'aveuglette. Vous me trouverez paut-être super ch*ante encore...
    Par contre, certaines tâches lui sont absolument réservées comme l'entretien extérieur, le ramssage des crottes (des chiennes), l'arrachage de mauvaises herbes etc.
    Je lui laisse volontier ce domaine.

    Posté par rejays, 22 juin 2009 à 08:05
  • Cela fait longtemps que je ne fais plus les courses.
    Quand on a deux bébés qui débarquent d'un coup et que l'on travaille tous les deux il faut bien que l'une reste à la maison pendant que l'autre va remplir le frigo.

    Quand au repas : c'est tantôt l'un, tantôt l'autre.
    Mais c'est plutôt l'un.
    Et pendant ce temps là, je bouquine !

    Hey, c'est pas ma faute à moi s'il n'aime pas lire.

    )

    Posté par Annick, 22 juin 2009 à 08:33
  • Donc il ne faut jamais désespérer. Voila un message qui va me rendre optimiste toute la journéé !
    PS: "Drillée" ???? "Entrainée" ??? Robert ne connait pas (et moi non plus)

    Posté par incertaine, 22 juin 2009 à 08:59
  • @Clairette...ben oui! tout arrive!
    Bises à toi aussi

    @mab, Berthoise, gballand...un jour vous y arriverez, j'en suis sûre! J'ai dû patienter looongtemps!!!

    @rejays...oui je vois... pas évident!
    Mais tu sais qd l'homme est dans la cuisine, je m'arrange pour ne pas y etre, je supporterais pas..
    De toutes ce qu'il prépare est ultra simple: pas de la grande cuisine, juste le quotidien le plus banal

    @Annick...hihihi, ben oui c'est pas ta faute si l'homme à toi n'aime pas lire!!!

    @incertaine...oups drillée, serait-ce un belgicisme?
    Je viens de demander à Robert...en effet!!
    Ben oui drillée veut bien dire "entrainée à, poussée à...

    Posté par Coumarine, 22 juin 2009 à 10:55
  • Alors moi , c'est tout à fait le contraire que je vis : je suis servie comme une" princesse" , systématiquement par tous les hommes que j'ai connu ! ....et cela me pose un problème énorme .
    J'ai l'impression de ne servir à rien et cela se termine toujours en frustration énorme , parce que j'ai l'impression que mon compagnon n'a pas besoin de moi , sauf sur le plan sexuel.

    Et ce sentiment de ne pas être utile - ou de n'être utile qu'au lit - m'est de plus en plus douloureux .

    Je me sens inutile dans le foyer . Comme une décoration ! Conclusion, je vis mon statut de "princesse" douloureusement . J'ai le sentiment de ne pas pouvoir bouger,jd'être prise au piège de la "cage dorée" et je vis cet état de fait comme une prise de pouvoir absolue sur TOUT le territoire .
    C'est un sujet de discussion avec mon compagnon , qui adOOOOOre faire le petit-déjeuner et fonce dans la cuisine de grand matin pour occuper tout le terrain . Il va jusqu'à "penser" à ma place . Il dit que c'est un complot féminin de ne pas avoir appris aux hommes de repasser et de faire la cuisine . Alors, il
    Bref, il veut tous les rôles pour lui !
    ...
    Pas facile , hein, de trouver le juste milieu ?

    Alors mon rêve, Mesdames, c'est d'envahir la cuisine, de faire les courses, de prendre soin de l'autre , de "soigner" les autres , de chasser les hommes de la cuisine ... et de ne pas les laisser empiéter sur mon territoire . ( un jour j'aurais le courage de prendre mon "gourdin" et de le chasser )
    .
    Et à chaque fois je tombe sur un homme qui a le même rêve que moi et nous finissons par nous concurrencer ! ( sourire)

    J'en ris maintenant et mon compagnon aussi . Mais c'est un sujet de discussion qui revient sans cesse quand même .

    Posté par julie, 22 juin 2009 à 11:03
  • oups...j'ai appuyé trop vite sur "envoyer" . Et je vois que je suis restée avec mes mots dans la bouche .
    Je disais " Alors, il a même écrit un article sur le"complot féminin " qui a soulevé de nombreux commentaires ...en Suisse !

    Posté par julie, 22 juin 2009 à 11:11
  • Culpabilité quand tu nous tiens.
    C'est bête non ? Après tout l'important, c'est que ce soit bon.
    Ah si mon homme s'y mettait...

    Posté par lidia, 22 juin 2009 à 14:53
  • Moi, j'ai résolu le problème : je suis une piétre cuisinière. On préfère m'évincer de la cuisine.

    Posté par fanfanc26, 22 juin 2009 à 20:16
  • J'ai de la chance aussi. Il y a quelques années, se retrouvant au chômage et moi encore au boulot, mon homme a demandé s'il pouvait faire dans le cadre d'une éventuelle reconversion : un CAP de cuisine !
    Accepté, il a donc fait sa formation et un stage d'un mois dans un restaurant 2 étoiles. Depuis, je lui ai passé sans aucun remords les rênes de la cuisine.
    On se la partage quand il fait autre chose, et moi j'ai d'autres attributions depuis le début, en particulier la paperasse et les comptes qui ne l'intéressent pas vraiment. Que rêver de mieux et il fait la cuisine avec imagination, 100 fois mieux que moi.
    Tout peut donc arriver. C'est l'évolution du couple en effet, en fonction des situations et des événements.
    Mais je comprends Julie, on a besoin de se sentir utile et reconnue pour sa valeur et ses compétences quelqu'en soit le domaine.

    Posté par Calliprune, 22 juin 2009 à 23:44
  • j'essaie toujours de comprendre pourquoi les plus grands chefs sont des hommes, tandis que, dans la vie quotidienne, les femmes sont plus souvent derrière les foruneaux que les hommes?... ou alors quand l'homme s'y met, on est toutes à s'extasier et applaudir la performance.... laisse-le donc faire, il doit surement y prendre beaucoup de plaisir à mitonner des petits plats et toi à les déguster....

    Posté par Tinhinan, 23 juin 2009 à 11:06
  • @Julie...ou la!
    En effet... ça ne doit pas être évident d'être sans cesse comme "invitée" dans sa propre cuisine (maison?) et de ne pouvoir y rendre sa place...
    Comme quoi on peut vivre des situations de vie bien différentes les unes des autres...!

    @lidia... on est nombreuses à le souhaiter. Par contre ils sont (paraît-il) nombreux les hommes à cuisiner régulièrement

    @fanfan...héhé bien vu!!

    @Calliprune, ça doit être vraiment sympa quand on se retrouve pareillement responsables des repas, selon les besoins et les plages libres

    @Tihinan...en effet tu as raison: pour les hommes l'exception, pour les femmes le quotidien!
    C'est curieux...oups!

    Posté par Coumarine, 23 juin 2009 à 11:33
  • Depuis quelques mois, j'ai passé la main dans la cuisine, sans remord aucun, il me reste le reste pour m'occuper...

    Posté par heure-bleue, 23 juin 2009 à 18:42
  • Comme quoi, il ne faut jamais désespérer ! Est-ce la sagesse d'un homme plus mur ou l'emploi du temps moins chargé qui font que ton mari se mette à cuisiner. Peut-être est-il encore fort pris ? Le jour où mon bonhomme plongera, suffit-ce, une seule pomme de terre dans l'eau en guise de la faire cuire, les poules auront des dents. Je te comprends, Coum., même au resto., même en vacances, c'est qui qui donne à manger aux enfants plus jeunes, c'est qui qui décide du choix du repas sain et équilibré ?
    Et qui mange peinard sans un énervement devant les verres qui tombent, les râleries devant le brin de persil qui gache la saveur de cet hamburger . Parce que vert, parce que 'beerk, dégueu'.
    Ouais, j'connais ça ! A la maison, d'ailleurs, depuis la naissance du deuxième, je n'arrive plus à prendre un repas, tranquille !
    C'est mon tracas quotidien !
    Alors quand la maman ose se payer de temps en temps un plat traiteur on se demande ce qu'il lui arrive, on la dévisage parce que la mère ose se donner un peu d'importance !
    Donc j'attends ma 'pension' pour prendre un repas devant la téloche et siroter un bon petit rosé !
    Tant qu'il y a de l'espoir....!

    Posté par Alessandra, 23 juin 2009 à 21:17
  • et pourquoi cela ne fonctionnait pas avant ?
    on pourra trouver toutes sortes de raisons qui paraîtront très rationnelles
    mais en fait y a t il eu un jour où tu t'es assise sans rien faire et sans que rien ne soit fait ?
    pour voir ?
    pour changer il faut changer (soi, le contexte, les habitudes)

    bon appétit

    Posté par LungTa, 25 juin 2009 à 08:12

Poster un commentaire