Chic. De marque - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

23 juin 2009

Chic. De marque

Hier dans le métro. Je suis assise, elle monte dans la rame. J'observe.

Elle porte un pantalon blanc qui souligne ses fesses.
Coton un peu fripé, petit ventre rond.
Sous le pantalon blanc, comme souvent dans cette matière et cette couleur, on devine le tracé d'un string.
Non on ne devine pas...on le voit, mon dieu!

Le dessus... voyons le dessus:
Un body moulant couleur turquoise.
pas de soutien
Mais les seins sont disciplinés et restent coincés sous le body qui les enserre.
La séparation des seins forme un sillon profond, presque indécent à cette heure de pointe (!) dans le métro!

Au dessus encore, une petite veste blanche.
Blanche, avec un capuchon mignon. C'est chic. C'est de marque.

Au dessus, je vois une tête.
Une tête blonde, cheveux mi longs bien coiffés, retenus sagement par des lunettes de soleil.
La tête est maquillée, yeux, bouche et le reste.
C'est une tête qui se veut distinguée. Chic. De marque.

Et pour compléter le tout: l'attirail habituel:
Sandales blanches (orteils vernissés d'un rouge flashant). Sac blanc. Chic. De marque.
Tout est choisi dans le souci d'assortir l'ensemble pour le mieux
Et aux doigts, aux poignets, au cou,  des bijoux qui  brillent l'aisance, si pas la richesse.

Sur la tête chic, de marque, un air renfrogné. Mais enfin...!
Elle s'accroche à une main courante et regarde autour d'elle d'un air réprobateur. Il y a du monde dans le métro à cette heure. Pas une seule place assise.

Elle tangue au rythme des secousses. A droite. A gauche. Ça reste chic. Ça reste de marque. Même l'air renfrogné, le sourire inexistant sont à l'unisson
Au rythme des secousses le sillon entre les seins se creuse, ou s'élargit selon le geste du bras qui s'accroche...

Moi je suis assise devant elle. Simple quidam. Ni chic. Ni de marque.
Mais j'ai un petit sourire. Parce que, croyez-moi, une peau plus que fripée entre deux seins qui tombent et serrés dans un body moulant couleur turquoise, chic, de marque... ben...c'est...je sais pas comment dire..

Elle était chic et de marque cette femme...mais son gros popotin dans un pantalon blanc quasi transparent, ses seins s'écroulant dans son body serré, le sillon fripé... je sais pas vous, mais moi... bon je vais rien dire de plus, des fois qu'elle me lirait...

Je suis descendue songeuse à la station suivante...


Commentaires

    Quand je me regarde, je me désole, quand je me compare, je me console.

    Je récapitule : elle est maquillée en bleu, vert, rose et rouge et se farde avec une truelle ;o)))
    Le temps peut-être un grand thérapeute, mais il est nul en beauté esthétique. ;o)))
    La sagesse vient avec l'âge mais parfois l'âge vient tout seul.;o)))
    Ne porte pas de culotte à pois sous un pantalon blanc.;o)))
    Les rides ne sont pas douloureuses. ;o))).
    Bon, bé, je repasserai...
    Bonne après-midi !!!

    Posté par bernie.83, 23 juin 2009 à 12:48
  • Tu es restée très "soft", c'est ce qui m'a fait sourire dans ton texte.

    Posté par Miss Line, 23 juin 2009 à 13:02
  • Songe...

    ---
    Et à quoi songeais-tu ?
    ---

    Posté par Chriz, 23 juin 2009 à 13:26
  • @bernie...ah oui! les culottes à pois sous un pantalon blanc!!!! hihihi

    @Miss Line... je DOIS rester soft (il me semble du moins)... pourtant qu'est-ce que j'aimerais déconner des fois...

    @Chriz...je songeais que je n'avais pas un gros popotin, ni des seins qui tombent...)
    (tu n'es pas parti encore??)

    Posté par Coumarine, 23 juin 2009 à 13:53
  • Bonjour !
    Le blog littéraire Le Hangar vous invite à rejoindre sa communauté ! Le Hangar a pour premier but de publier des textes d'internautes mais aussi des critiques de livres, des chroniques sur d'autres types d'arts etc... Vous pouvez créer votre profil et voir ceux des membres déjà inscrits, vous abonner à la newsletter, donner votre avis sur les livres, proposer vos propres critiques etc...
    Nous organisons également des concours, le premier vient de se terminer le 20 juin et jusqu'au 5 juillet tous les internautes peuvent voter pour l'un des cinq texte finalistes qui leur aura le plus plu ! Votez vous aussi !

    Nous espérons vous voir bientôt sur http://le-hangar.com
    Hazel, du Hangar.

    Posté par Hazel, 23 juin 2009 à 14:25
  • Moi aussi...

    je me console quand je vois que certaines n'ont vraiment pas le sens du ridicule.
    Elle aurait pu être chic mais elle ne savait pas que ce n'était pas qu'une question d'accessoires.
    On peut tout se permettre à vingt ans (et encore, pas toutes) mais après, faut faire gaffe...

    Posté par Maz, 23 juin 2009 à 14:48
  • J'ose ? Oui, j'ose ...
    J'éprouve de la compassion pour cette femme qui semble avoir peur du temps qui passe et s'est laissée piéger par le système... chic , de marque . Et qui très probablement est très sûre d'elle .
    Il y en a encore beaucoup comme cela , Coumarine . J'en ai dans ma famille . Tout particulièrement une cousine , que j'adore . Parce que oui, ma famille maternelle est ...Chic . De Marque ...Elles m'ont énervée plus d'une fois certaines dames dans ma famille , avec leur passe-temps favori, le lèche-vitrines .
    Et pourtant , en avançant en âge , , elles m'attendrissent d'une certaine manière .
    Peut-être que je me trompe, mais je "vois " de la souffrance chez ses femmes . Heureusement , elles n'ont sont pas conscientes .

    C'était dans le métro à Bruxelles ? ...qui sait si c'était pas ma cousine ? Non, c'est pas elle , elle à les seins en bon état comme les tiens . Je rigole . Ne rougis pas surtout .
    Et si elle te lit , c'est bon signe déjà .
    Allez je sors ...en riant .

    Posté par julie, 23 juin 2009 à 15:08
  • Je pose la question:
    Est ce que parce qu'on a des rides ,il faut cacher son cou avec des pulls à col montant ?
    Est ce que parce qu'on n'a plus 20 ans ou 40 ans, on ne peut porter des strings?
    Est ce que parce qu'on a des seins et des fesses tombantes on ne peut plus se mettre en maillot?
    Le désir de plaire ,de séduire est un désir féminin ( et masculin) tout à fait honorable.C'est la vie quoi.

    Posté par charlotte, 23 juin 2009 à 15:26
  • @Hazel...merci pour cette invitation
    Je viendrai voir avec un peu plus de temps, car je m'absente deux ou trois jours...

    @maz... je pense qu'elle voulait faire pour un mieux...ah! le besoin de continuer à plaire..

    @Julie...décidément tu me bouscules là
    Parce que j'ai l'air de me moquer...mais comme toi j'ai de la compassion pour ces femmes
    Oui je suis sûre qu'il y a de la souffrance, la souffrance de vieillir
    C'était en effet dans le métro à BXL
    Qui sait, c'était peut-être ta cousine...
    (dis moi, mais comment sais-tu que mes seins sont en (très) bon état???
    J'ai ri à te lire...

    Posté par Coumarine, 23 juin 2009 à 15:29
  • @Charlotte...tu sais bien que je suis tt à fait d'accord avec toi
    j'avais juste envie d'écrire là dessus et de vous faire réagir!
    Et..on dirait que c'est le cas......wéééééééééé

    Posté par Coumarine, 23 juin 2009 à 15:32
  • A tous

    Je m'absente deux ou trois jours..
    Soyez sages en mon absence...)))
    Pas de string, de body moulant, de popotin ou de seins tombants...)
    A bientôt

    Posté par Coumarine, 23 juin 2009 à 15:33
  • C'est le sourire

    qui manquait. Et aussi le fait de n'avoir pas compris qu'on peut vieillir (on DOIT vieillir, c'est normal) mais qu'il y a une juste mesure à respecter, pour soi et les autres. Le soutien-gorge fait partie d'une certaine décence (et quel que soit l'âge, il me semble)et un peu d'évanescence sied mieux à un certain moment de la vie que la sculpture de formes qui se défont. Un point de vue, rien de plus. Bon séjur, chère Coum.

    Posté par Lorraine, 23 juin 2009 à 18:34
  • "le sillon frippé" ah j'adore !!

    Tout comme j'aime beaucoup ce commentaire quasi-outré... La difficulté que représente le fait de donner un avis personnel et surtout le choix de ne pas faire absolument consensuel de ne pas donner forcément dans le sirupeux facile et racoleur.

    Bleck

    Posté par Bleck, 23 juin 2009 à 19:20
  • Vaut mieux un sourire charmant que des dessous chics qui choquent et qui clochent.
    Car sous cet attirail il y a le nu tout court. La femme sous son naturel qui vaut tout l'or de la planète. A-t-elle besoin de ça pour plaire ?
    La beauté ne se lit-t-elle pas au-delà des frasques qu'elle exhibe ?
    La pureté de l'âme n'est-elle pas la plus séduisante car vraie, sensible, attachante.

    Posté par Alessandra, 23 juin 2009 à 20:56
  • Hier et...

    Le temps passe (vite parfois) sur les corps et sur les esprits! Les corps changent, les esprits pas toujours! Peut-on rester adolescente en tête?
    "Fait-elle envie ou bien pitié,
    Je n'ai pas le coeur à le dire,
    On ne voit pas le temps passer!" Jean Ferrat!
    Amitiés.

    Posté par Papa de Lili, 23 juin 2009 à 21:07
  • un portrait bien cruel

    Posté par Farfalino, 23 juin 2009 à 21:24
  • Assumer ou richesse intérieure?

    Plus je vieilli et moins j'ai envie de me maquiller. Bon signe?
    Douce nuit à tous

    Posté par Yog, 23 juin 2009 à 22:38
  • Ah!!! celles qui ne savent pas cacher ce sein que l'on ne saurait voir...le lin blanc froissé chic, ça va mais la peau froissée par les ans, il faut savoir ne pas l'imposer aux autres.

    Posté par mab, 24 juin 2009 à 06:15
  • On s'attend à une poupée genre Paris Hilton, et moi en plus je la voyais, je la voyais! Et pi paf! Bon non c'est une vieille pov' femme pleine de rides, avec des fesses en gouttes d'huile et des seins en gants de toilette...C'est bien filouté Madame Coumarine. Tu m'avais amené à penser un truc et puis non finalement. Mais je partage les commentaires précédents: souffrance, pathétique et triste réduction de l'être à l'avoir ou à l'image, droit à être ce qu'on est même avec des seins en galoche et un derrière de ministre (quoique les nôtres de ministres elles ont la taille de frelon et les miches qui vont avec même après avoir mis bas!)

    Bon avant qu'on m'étrille, je préviens que je caustique. Et même si on comprends la dadame en string, qu'on compatis, on plaint aussi quand même, un peu.^^

    Posté par Chris, 24 juin 2009 à 09:44
  • Paraître ou être

    Je ne sais que dire, à part sourire à mon tour. Il faut avouer que tu fais ici dans (pardonne-moi l'expression) la mauvaise langue. Nul n'est parfait.
    Cette femme cultive l'art de paraître, même si elle s'accoutre d'une manière qui ne convient pas à son âge. Je me souvent d'être allée à New York il y a quelques années et j'avais rencontré alors une très lointaine cousine de la famille de mon mari, c'était l'été, elle était énorme (en hiver aussi, j'imagine) elle portait un short court et un top à bretelles sur des seins gigantesques (je me souviens qu'on plaisantait en disant que d'un coup de seins, elle aurait pu faire tomber un homme frêle...). Cela m'a fait réfléchir : les Américains du moins ceux que j'ai vus, s'habillent pour être bien à l'aise et se fichent de l'esthétique et ce ne sont pas les kilos qui vont les complexer. Le contraire de ta voisine de métro, d'une certaine manière ...

    Posté par Saravati, 24 juin 2009 à 09:45
  • On s'y croirait ! Et ta vision me fait penser à un mois d'août à Juan-les-Pins, sur la plage.
    Une femme encore belle (enfin presue) qui s'appliquait à enfouir son maillot dans la raie de ses fesses, ses fesses brûlées par le soleil, purulentes… un chef d'œuvre !…
    Mais je n'irai pas plus loin, pardonne-moi.

    Posté par Mimi, 24 juin 2009 à 09:53
  • Lol Coumarine.
    A la lecture de ton texte.. un éclat de rire. Parce que, lu comme ça la chute, est délicieusement "acide" et ça me plait bien.

    C'était ma première impression.

    Bien sûr après on peut réfléchir "au comment du pourquoi".
    Même quand j'étais encore fraîche et jeune jamais je ne me serais attifée comme cette passagère du métro bruxellois. Question de respect pour autrui.
    Avec tous "ces chics de marque" j'ai l'impression que la vulgarité n'était pas loin. Ou alors c'est que je ne t'ai pas bien lue.

    Et pour finir, j'ajoute que j'apprécie beaucoup le commentaire d'Alessandra.

    Posté par Annick, 24 juin 2009 à 13:47
  • C'est une question qui m'interpelle assez souvent. Je pense que je suis assez tolérante mais parfois je me dis que c'est vraiment trop vulgaire, trop mal adapté, trop de mauvais goût. TROP, TROP quoi. Et puis je me dis Que c'est trop par rapport à mon goût, au mien. Et que si la personne, elle se sent bien et a envie de porter ce qu'elle porte et bien tant pis pour moi.
    Peut-être parce que des fois aussi, je fais des erreurs de goût aux regards des autres mais que si je me sens bien, j'aimerai que les autres m'acceptent comme je suis.
    Bisous Liberté

    Posté par Claire, 24 juin 2009 à 15:01
  • mais Coum o ma Coum, je suppose que la réflexion qui a suivi ne porter pas un regard critique mais aussi une réflexion sur toi-même.
    rebisous

    Posté par Claire, 24 juin 2009 à 16:10
  • elle a bien raison cette vieille de parader dans un pantalon blanc et moulé à la louche.
    Parce que quand viendra le temps des fuites urinaires, faudra opter résolument pour le pantalon jaune...

    C'était histoire de rire... jaune... évidemment.
    Car l'ensemble est plutôt pathétique, la dame, le récit qui en est fait et les commentaires...

    Posté par alainx, 24 juin 2009 à 16:46
  • si vous croyai que le votre et mieu !!!!

    Posté par abeille, 24 juin 2009 à 16:51
  • String ou pas, seins tombants ou pas... qu'importe pourvu qu'il y ait une beauté intérieure... et souvent, on oublie que l'habit ne fait pas le moine !
    A bientôt !

    Posté par naline, 24 juin 2009 à 19:48
  • conjugaison !

    ---
    Alors la petite abeille, on a oublié sa conjugaison ?
    "si vous croyez que le vôtre est mieux"

    Ça y est... on connait miss "pantalon blanc-string-nichons fripés"... c'est la petite abeille... bzzzzzz...
    ---

    Posté par Chriz, 24 juin 2009 à 19:48
  • Malheur !

    Mais, mais, c'est de moi dont vous parlez... Bon, sans blague, je comprends votre étonnement. Il faut savoir que l'élégance n'est pas un concept partagé clairement par tout le monde, et la valeur des vêtements n'arrange rien à l'affaire si l'on a pas la lucidité qui sert de garde-fou. Le jeunisme façon "pouf", de marque ou pas, me fait peur et certainement cette femme par sa mise lutte contre le temps. Je vous en prie, quand vous me verrez comme ça, tuez-moi !

    @ Naline : la beauté intérieure ? Soit, parlons-en. Un être n'est pas seulement ce qu'il montre, en effet, mais je crois qu'il est ici question de respect vis-à-vis de soi-même. Et même si le ridicule ne tue pas, doit-on tomber dans le défaut de l'inélégance voire de la vulgarité, sous prétexte de mode ou tout autre diktat tout aussi insupportable ?

    Posté par Gicerilla, 24 juin 2009 à 20:13
  • Me voilà!

    J'ai pris la peine de lire tous vos commentaires...
    MERCI à tous
    Il y a beaucoup de choses en effet
    Je crois que j'ai dû étonner certains par mon "acidité"
    En effet elle est réelle... une fois n'est pas coutume...et en vous lisant, je me suis demandé pourquoi j'ai été à ce point critique

    - Il y a le désir d'écrire un texte qui allait vous prendre au dépourvu: une chute qui vous emmène ailleurs que prévu! Et là...c'est gagné!
    - Ensuite une envie d'être un peu "méchante"... peut-être parce que moi-même je suis dans la tranche d'âge où il me faut réfléchir à demeurer moi-même sans jeunisme, mais tout en veillant à continuer à "me" plaire...
    J'observe donc autour de moi et j'en tire les conclusions pour moi-même...
    - Ensuite hier quand j'ai écrit ce billet...je fulminais, mais pour une autre raison que celle de cette personne
    - Une dernière chose:
    Ce qui m'a le plus dérangée, c'est l'air renfrogné et peu amène de cette personne. Elle regardait les gens du haut de son mépris.
    Plus que son accoutrement, c'est son manque de chaleur, elle manquait singulièrement de beauté intérieure...
    Mais je devrais me souvenir que dans le métro, c'est rare qu'on rencontre des sourires...

    Posté par Coumarine, 24 juin 2009 à 21:10
  • Texte très amusant, monté comme une "envie sensuelle" pour redescendre bien bas ! hahaha

    Bon fripé, pas fripé, peu importe, ce qui est plus important est le "rayonnement" , le sourire (qui n'avait pas l'air d'être présent), le bien être (partagé)
    je reviens de Paris d'un séjour de qqs jours, je vois que le métro est un excellent lieu de pratique de méditation surtout pour apprendre à marcher pour l'éviter hahaha

    chaleureusement

    Posté par LungTa, 25 juin 2009 à 08:10
  • Vous venez de dresser le portrait de ma belle-mère qui n'a de belle que le titre... Car tant extérieurement qu'intérieurement... (les 3 petits points en disent long)

    Posté par Christal, 25 juin 2009 à 10:11
  • Intéressant...

    ce débat !
    Dans tous les commentaires, enfin presque, il y a de quoi réfléchir.
    C'est un peu vrai que la beauté est intérieure mais il faut cependant garder une tenue correcte (à tout âge) et éviter de montrer des chairs flétries. Ce qui n'est pas agréable à voir n'est pas toujours caché non plus...
    Tout est question de respect envers soi-même mais aussi envers les autres.
    Après, la tenue vestimentaire peut passer si on affiche un sourire généreux et je crois que ce n'était pas le cas. Dommage !
    Elle aurait pu paraitre sympathique.

    Posté par rejays, 25 juin 2009 à 10:41
  • je connais une solution à l'âge,aux rides, aux fesses et seins tombants: La burka!

    Posté par charlotte, 25 juin 2009 à 17:42
  • Houla .... comme j'ai difficile à garder mon calme quand je lis qu'il FAUT éviter de montrer des chairs flétries .

    C'est la réalité de la vie ...la flétrissure de la chair ! Et chacun s'habille comme il veut , je pensais . jeune ou vieux . Qu'est ce que ça change ?

    L'important n'est il pas que cette personne en question se sente bien ?

    J'ai vraiment difficile . Quelque chose me touche très fort , je ne sais pas pourquoi . J'ai conscience que ma réaction est excessive ...mais elle est , tout simplement et je vous la communique .
    .Faut que je me questionne à ce sujet pour comprendre ce qui me touche tant . C'est à l'écoeurement !

    Posté par julie, 25 juin 2009 à 18:05
  • Je reviens...

    et je vois que les avis sont partagés ou plutôt diffèrent car le partage est très inégal.
    Le majorité pense qu'il vaut mieux ne pas trop exhiber sa chair...surtout dans le métro. Ce n'est pas l'endroit idéal, ce ne serait presque pas une question d'âge.
    C'est vrai que sur la plage, on ne ferait pas attention à cette personne...

    Posté par Maz, 25 juin 2009 à 21:08
  • "Moi je suis assise devant elle. Simple quidam. Ni chic. Ni de marque.
    Mais j'ai un petit sourire. Parce que, croyez-moi, une peau plus que fripée entre deux seins qui tombent et serrés dans un body moulant couleur turquoise, chic, de marque... ben...c'est...je sais pas comment dire.."

    "@Chriz...je songeais que je n'avais pas un gros popotin, ni des seins qui tombent...)"

    Si ma mémoire est bonne, je pense n'avoir jamais commenté ici. Et pourtant je viens vous lire souvent. J'ai aussi lu votre commentaire chez Alter et Ego l'autre jour où vous disiez vraiment ce que vous pensiez suite à une entrée de Pierre. Alors, je pense que je vais essayer de faire la même chose ici.

    J'ai ressenti un malaise à vous lire. J'ai de la difficulté à comprendre qu'une femme en attaque et en ridiculise une autre à ce point-là. Pourquoi vous fallait-il absolument écrire un billet sur ce sujet? D'autant plus qu'il ne semble y avoir eu aucune interaction entre elle et vous, elle n'a pas été désagréable avec vous, elle ne vous avait donc rien fait.

    Et puis, nous devons nous fier à votre description, parce que, après tout, vous êtes la seule parmi nous à l'avoir vue. Je vous avoue que vous m'avez déçue.

    "Elle était chic et de marque cette femme...mais son gros popotin dans un pantalon blanc quasi transparent, ses seins s'écroulant dans son body serré, le sillon fripé... je sais pas vous, mais moi... bon je vais rien dire de plus, des fois qu'elle me lirait..."

    Vous vous demandez sans doute pourquoi je me sens un peu obligée de commenter ? Exactement pour la même raison que vous refusez d'en dire plus : tout juste au cas où cette malheureuse victime de mesquinerie venait par hasard vous lire.

    Posté par Sylvia, 25 juin 2009 à 21:19
  • @LungTa... dans le métro que ce soit à Parie ou à Bruxelles, les gens sont malheureusement peu souriants
    Bienvenue chez moi...

    @Christal...ben voila...c'était peut-être votre belle-mère ;-((( (voir la réponse que je vais faire à Sylvia)

    @Rejays...je suis un peu secouée quand je lis le commentaire de Julie et de Sylvia qui me semblent pleins de bon sens et d'humanité...je crois que j'ai encore des choses à apprendre

    Posté par Coumarine, 25 juin 2009 à 22:02
  • @Charlotte, la burka? une solution??

    @Julie merci de réagir avec tes tripes...
    Et de l'écrire...parce que oui, j'ai à me remettre en question sur ce billet
    Je crois que c'est MOI qui ai des difficultés avec le fait de vieillir, d'accepter que mes chairs à moi se flétrissent...
    Oui je le reconnais, et les commentaires men font prendre conscience...

    @Maz...sur la plage, c'aurait sans doute été différent

    Posté par Coumarine, 25 juin 2009 à 22:06
  • @Sylvia...merci d'être venue mettre votre commentaire.
    Car en effet si vous avez lu ce que j'ai écrit plus haut, vous aurez compris que je regrette ce billet
    J'ai cédé à la facilité. La facilité d'écriture. J'ai voulu faire rire aux dépens de quelqu'un qui ne m'avait rien fait...
    J'ai écrit ces mots sur le cahier que j'ai toujours dans mon sac, j'ai écrit devant elle, en la décrivant au fur et à mesure...et je savais que je voulais ménager mon effet
    Je l'ai écrit plus haut, en l'attaquant de cette manière mesquine, c'est MOI que j'ai voulu rassurer: je vieillis inexorablement et j'ai vu là soudain devant moi, celle que je ne veux pas devenir... de là ma virulence!
    C'est donc bien moi qui ai à gérer cette question...
    En plus comme je l'ai écrit plus haut: je me trouvais dans un état de colère à l'égard de quelqu'un qui m'a fait du mal: ce n'est pas une excuse mais cela explique que j'ai cherché à être "méchante"... c'est pas malin...
    Vous n'êtes pas la seule que j'ai déçue! Faudra me prendre comme je suis, avec ce côté un peu cynique qui ne surgit en moi que quand je suis "blessée"
    Maintenant vous dites que vous me lisez régulièrement... vous êtes sortie de votre lecture silencieuse pour me secouer un peu, vous avez bien fait, je l'accepte...
    Mais vous savez cela me fera plaisir de vous relire ici pour un commentaire plus positif...

    Posté par Coumarine, 25 juin 2009 à 22:20
  • Te laisse pas faire la Coum...

    ---
    Dis voir la Coum, tu vas pas culpabiliser parce que des hypocrites coincées du cul viennent te faire la morale sur ton blog, parce que t'as déliré 10 lignes sur une rombière orgueilleuse qui refuse de vieillir ???

    Ben dis donc, si elles viennent me lire, elles en chopent la chiasse verte, avec mon cynisme à l'acide sulfurique !!!

    Tes donneuses de leçon de morale, qu'elles viennent donc chez moi cracher leurs leçons à 3 balles... mais là, ça demande plus de courage que de venir disputer la gentille Coumie... hein ?

    Désolé... c'est plus fort que moi... je supporte pas ces moralisateurs/trices, et empêcheurs/euses de tourner en rond, sans humour et sans âme...

    J'espère que tu auras le courage de garder mon commentaire !

    A plus... après la Bretagne...
    ---

    Posté par Chriz, 26 juin 2009 à 00:49
  • Merci d'avoir répondu à mon commentaire. J'ai dit ce que voulais vous dire et j'apprécie votre réponse, et même je n'en demandais vraiment pas autant. Loin de moi l'idée cependant de vouloir développer une polémique autour de cette question. Libre à chacun de penser ce qu'il veut et de l'exprimer.

    Pour répondre à votre suggestion, je dirais même à votre invitation, peut-être un jour écrirai-je un autre type de commentaire. Si je le fais, croyez que je m'efforcerai de le faire respectueusement pour tous et avec mesure.

    Posté par Sylvia, 26 juin 2009 à 03:01
  • Chriz a raison...

    Vous n'avez pas à culpabiliser pour quelques commentaires critiques.
    Vous n'êtes pas si virulente que ça (je l'aurais été certainement plus).
    Votre description était moqueuse mais presque gentille, tout à fait correcte.
    Un peu d'humour ne fait pas de mal mais encore faut-il le comprendre...
    Surtout, ne supprimez pas ce billet, il est excellent !

    Posté par Maz, 26 juin 2009 à 08:34
  • @Chriz, Maz

    Non je ne culpabilise pas...
    Mais le commentaire de Sylvia, celui de Julie et un commentaire que j'ai eu en privé, m'ont obligée à regarder en face le pourquoi de ce billet
    Et je sais au fond de mon coeur que Sylvia m'interpelle: moi qui veut vraiment vivre des relations chaleureuses avec les gens, qui ai le souci de les accepter comme ils sont, je SAIS que je me suis laissée aller à quelque chose de mesquin, profitant de mon talent (!) pour l'exprimer ( en le tempérant qd même...)
    J'ai fait une sorte de mea culpa, plus pour moi que pour quiconque, j'aurais pu me contenter de le faire dans le secret de mon bureau.
    Je prends le risque d'être vraie...ici
    Acceptez-moi comme ça...
    Merci de votre souci de moi...

    Posté par Coumarine, 26 juin 2009 à 09:07
  • @Sylvia...vous avez lu ma réponse à Chriz et Maz...
    Bonne journée à vous

    Posté par Coumarine, 26 juin 2009 à 09:09
  • J'aime énormément les livres sur les"gens" qui décrivent les personnalités humaines et qui montrent comment à un certain point, n'importe qui est capable du "pire"...Bref, tous ceux qui disséquent les défauts humains, je les trouve très intéressants et vraiment très enrichissants.-))
    Je crois aussi que lire est une bonne méthode poue acquérir du vocabulaire, de l'orthographe et de bonnes bases en français, et puis ça fait tjs de la conversation en cas de panne.-))

    Posté par bernie.83, 26 juin 2009 à 14:09
  • @bernie...si j'ai UNE qualité...c'est d'accepter de me remettre en question
    Bien sûr ce billet n'était pas vraiment TRES méchant
    Mais je sais ce que tout cela a touché en moi: c'est cela qu'il me faut prendre en compte

    Posté par Coumarine, 26 juin 2009 à 15:14
  • Je suis sure Coumarine que tu n'as pas qu'une seule qualité....J'aime venir chez toi... Je t'admire bcp...
    Je crois qu'on a à peu près le même âge...
    Je vais te dire: " la viellesse embellit tout. Elle a l'effet du soleil couchant sur les beaux crépuscules de l'automne."
    Et puis, on se débarrasse généralement de ses défauts en vieillissant parce qu'ils ne servent plus à rien.-)
    J'ai lu ces jours-ci une citation de Alphonse de Lamartine qui dit :" le livre de la vie est le livre suprême qu'on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix. Le passage attachant ne s'y lit pas deux fois et le feuillet fatal se tourne de lui-même.
    On voudrait revenir à la page où l'on aime, mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts."

    Posté par bernie.83, 26 juin 2009 à 17:22
  • @bernie...elles sont dures je trouve ces paroles de Lamartine...
    Dures et réalistes...

    Posté par Coumarine, 27 juin 2009 à 11:26
  • Superbe description , bien réaliste , elle me rappelle des femmes , que je croise dans mon travail , ou ailleurs
    disons , le corps est soigné , mais le coeur , as t'il eu droit au même sort
    je n'aime pas l'excès de marques , mais mas du tout
    tiens , je n'en ai pas sur le front , je suis .... basique , comme toi certainement , mais pas pour autant banale

    Posté par Jeanne, 27 juin 2009 à 23:24
1  2    Dernier »

Poster un commentaire