femmes : Tous les messages sur femmes - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

07 mars 2010

Etre en relation, non en compétition

Demain journée de la Femme comme chaque 8 mars depuis cent ans... C'est donc un anniversaireCe n'est pas mon propos ici (il y aura sans doute bien des articles qui en parleront) d'évoquer les avancées (ou les reculs) de la place de la femme dans la société, la famille ou/et le couple d'aujourd'hui.D'évidents progrès ont été faits, mais il y a encore du pain sur la planche, c'est sûr. Non pas (d'après moi) dans le sens d'une égalité intransigeante et réclamée parfois avec véhémence, mais dans celui d'une reconnaissance respectueuse... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:16 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2009

Ad vitam aeternam. Amen.

Ceci n'est pas un texte, aurait dit  MagritteCe sont quelques mots que j'ai écrits un jour de manière volontairement spontanée... J'ai déjà parlé de ce type d'écriture que j'aime pratiquer, qui me mène vers ses propres chemins. Un premier jet donc, sans (trop) réfléchir, à partir de quelques mots qui me lancent, m'élancent...Puis le travail de relecture, d'aménagement des phrases, en fonction surtout de la musicalité de l'ensemble. Oser des alliances de mots inattendues et parfois audacieuses, mais sans que cela ne fasse... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 avril 2009

On va se bedonner

L'homme panse, la femme réfléchitCitation de Coumarine L'homme, quand il a un petit bedon (et cela s'observe bien souvent dès la quarantaine, oui monsieur!), je disais donc que chez l'homme ça semble normal son bedon... même s'il est parfois très très proéminent, gros comme un ballon de géant (à se demander comment la petite chose en bas peut encore arriver là où elle est sensée arriver...mais bon, on voit tant de choses hein...qu'on va pas s'inquiéter pour si peu, hein!) Donc il ajuste sa ceinture en dessous de sa... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:53 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 avril 2009

Une saule pleureuse

Il faut que je reconnaisse les choses comme elles sont, je suis une pleureuse. Cela m'arrive, disons, une fois pas mois!Soudain secouée de sanglots qu'on se demande comment, qu'on se demande pourquoi. Moi la première, bien évidemment, dépassée par une mini tornade inattendue... Il suffit de trois fois rien...Une phrase qui réveille soudain des morceaux de mémoire oubliée, soulevant une vague qui semble venir de lointaines profondeurs.Un mot parfois, lu ou entendu, échangé dans une conversation difficile. Un mot sur un blog qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:15 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 mars 2009

Le voici, le poème attendu

Le printemps est dans l'air...demain Coumarine redevient sage, c'est promis... Suppose...  Suppose...que le désir s'allumeet frissonne en nos veineset que je te proposede quitter les routines de parier sur l'ivresseet d'inventer une fêtesens dessus dessous Suppose..que nos corps dénudésse dévoilent en extaseet que je dessinesur ta poitrine en feudes sillons de voluptédes perles de baisersdes déchirements de ventre Suppose..que ton sexe émerveillése dresse vers le désirqui me brûle et me soulèveet que ma... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:29 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 décembre 2008

Le chant funambule

Je n'oublierai pas le chant de mes années noires, celui des âmes affamées, celui qui rejoint le chant douloureux, rauque, lancinant de toutes les femmes du monde, serrées dans leur gangue, muselées dans leurs révoltes, souffletées, mutilées, figées dans leur béatitude de  prèt-à-porter... Je n'oublierai pas davantage le chant profond, grave et pourtant joyeux, qui toujours en moi cherche obstinément ses racines et les sillons où circule la source vive. Ce chant primordial des espérances, qui resurgit... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:18 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,