arbres : Tous les messages sur arbres - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

03 mars 2010

La chanson des arbres

Il y a des arbres dans mon jardinCertains sont vieux, et même centenaires.Ils m'en imposent, je les aime...Mais certains, au fil des années, se sont déployés plus que de raison, et nous ne les avons pas vus grandir.C'est en regardant de vieux albums de photos que nous nous rendons compte, que oui, ils se sont...disons... épanouis!Parfois ils ont empiété sur notre espace vital... et le soleil et la lumière n'arrivent plus aux fenêtres de notre maison. Plus de soleil dans le jardin, même aux plus belles heures de l'été. Cela me manque.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:38 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 novembre 2009

Elle n'avait ja ja jamais voyagé, hohé hohé

Il y avait un problème : elle n’avait le mode d’emploi ni du voyage, ni de la liberté. On ne reste pas impunément tant d’années en jachère. Elle n’avait pas voyagé, sinon comme une touriste  mouton, conduite sur commande dans quelques coins du monde et les hôtels pour vacanciers qui colmatent soigneusement les endroits et les gens authentiques.Il y avait en elle cependant un chant qui lui martelait les oreilles et le cœur, qui résonnait fortement en elle au plus sombre de ses chagrins, au plus lumineux de ses extases. C’était le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:29 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 novembre 2009

Tenir le coup...

Les arbres se dénudent inexorablement. Si beaux, si déployés dans leur parure royale il y a encore quinze jours, ils commencent à frissonner de froid dans leurs branches décharnées. Les feuilles rouges et dorées forment un épais tapis, qui chante sous les pas... Le paysage inexorablement s'habille d'hiver: je n'ai plus le même plaisir à arpenter les allées du parc voisin. La chaleur somptueuse de ce bel automne peu à peu se tarit... même les mouettes ne volent plus avec la même ivresse. Tout s'aplatit et se coince dans l'uniforme... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:31 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 avril 2009

Le coeur d'un arbre mort

"Enfin, ils furent en présence de l'Arbre Mort.Vous pouvez le toucher, dit Terence Fingal. La petite fille posa sa paume contre l'écorce. Au bout d'un moment, elle dit: son cœur bat. Ces mots étonnèrent beaucoup le garçon auquel on n'avait jamais parlé du cœur des arbres, et celui-ci était complètement mort. [...] Aussi jugea-t-il bon de corriger: les arbres morts n'ont pas de cœur. La petite fille lui jeta un regard de compassion: l'ignorance des garçons est immense, pensait-elle; que sait celui-ci des arbres et des... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:32 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mars 2009

500 secondes encore

Que ferais-je s'il me restait 500 euros et 500 secondes à vivre? S'il me restait 500 secondes à vivre... je...Ça fait cinq jours au moins que je me torture ma petite tête, pour savoir ce que  j'en ferais de ces secondes précieuses... D'abord je me suis dit que j'allais répondre par une pirouette... ben oui...j'en avais vachement envieEnsuite je me suis dit que j'allais répondre en écrivant un très très très beau texte littéraire, un texte coumarinien (ahemm)Puis je me suis dit...mais ma vieille, un jour ça... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , , , ,