Un peu de tout un peu de rien - Page 7 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

26 mai 2008

Voir les choses en noir

Certains jours on voit les choses en noir C'est mon cas aujourd'hui (de là mon silence alors que je suis rentrée depuis hier soir)Et je me pose la question: qu'est-ce qui fait que aujourd'hui j'ai choisi plus ou moins consciemment de laisser le négatif (et donc les angoisses, les idées noires) envahir une grande partie de mon terrain?(on pourrait dire que je n'ai pas choisi, que cela s'est fait malgré moi, qu'il y a des événements extérieurs et intérieurs en moi qui me donnent raison d'être dans le marasme...mais je n'en suis pas... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:47 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

13 mai 2008

Le printemps s'est trompé de saison

Cette semaine le temps s'est donné des allures d'été.Le matin tôt, une fraicheur un peu naïve fait encore illusion. Elle ne permet pas de prévoir la chaleur qui peu à peu va s'écraser sur le sol, d'autant plus lourdement que de toutes parts, elle se heurte aux pierres, aux dallages, au béton, à l'asphalte, aux murs gris de la ville bruyante. Et vient s'abattre sur les terrasses chapeautées d'immenses parasols colorés... La fête jaillit de partout dans la ville pour un jour sans voitures. Ou presque. Et c'est fou comme cela... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:18 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
07 mai 2008

Un condensé de doutes et de puissance

Je suis je crois, un condensé de doutes et de puissance......Fragile parfois à l'extrême, je me surprends à frémir d'une inflexion de voix, d'un froncement de sourcil, de deux mots que j'espérais et qui ne sont pas prononcés, d'un mail attendu et non reçu, ou pas comme je l'espérais...(m'enfin...il ou elle m'oublie ou quoi? C'est quoi ce truc?)"Puissante" cependant, et parfois à l'extrême, parce que quoi qu'il arrive, je continue mon chemin, avec assez de courage pour traverser les obstacles, et franchir les passages... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:03 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
04 mai 2008

Elle est pas belle la vie?

Avec un ami, je suis allée rire cet après-midi...(ben oui! )En plein centre de la ville, en plein soleil... (faut le faire...)C'était la journée des clubs de rire, clubs qui se propagent un peu partout...comme quoi...!Bon c'est vrai que avant tout, on voulait faire des photos, capter des moments de foule, ou de personnes dans cette foule, des attitudes, des gestes... Mais on s'est très vite pris au jeu: rire ça fait du bien! et puis c'est contagieux!Et voir une petite foule rassemblée sur la place de la Monnaie à Bruxelles se mettre à... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:39 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
02 mai 2008

Quand l'essentiel s'écrit tout au bas de la page

Il y a des mails (et des lettres mais elles deviennent rares les vraies lettres...) avares de mots, rapides, efficaces, qui vont à l'essentiel, surtout ne pas perdre de temps en petits mots inutiles. Et hop! On passe au mail suivant... Il y en a cinquante qui attendent... Il y a des mails (et des lettres mais elles deviennent rares les vraies lettres...) qui prennent le temps de prendre leur temps. Qui écrivent de vraies paroles, des paroles nourrissantes pour celui qui les reçoit, tout comme pour celui qui les écrit. Des mails... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:15 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
11 avril 2008

Enterrer ses vieux chagrins

Souvent, je me réveille triste...De cette sorte de tristesse qui n'a pas de nom, qui flotte indécise dans ma tête et mon corps, comme un fantôme sur lequel je n'ai pas de prise.Souvent, je me réveille triste...Comme si dans mon sommeil j'avais pleuré un très vieux chagrin, qui n'a plus de raison d'être, un chagrin inconsistant dont je n'ai plus aucun souvenir... sur lequel je n'ai décidément aucune prise.Je sais juste que la tristesse sommeille encore en moi, alors que j'émerge de mes rêves, appelée par le réveil, appelée par la... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:21 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

09 avril 2008

Délivrez-nous des insomnies...!

Il est tard, tu viens de te mettre au lit. Dans les draps frais, tu t'étires, heureuse et tu prends le livre que tu as commencé hier...C'est un bon moment que tu savoures... la journée a été pleine avec son lots de petits bonheurs. Quelques soucis, rien de trop grave, on n'y pense pas...tu te tournes vers la lampe de chevet et tu lis...Mais tes yeux lentement commencent à peiner, ils se ferment peu à peu, s'alourdissent, le sommeil est proche.Tu déposes ton livre, éteins la lampe et t'apprêtes à te laisser glisser dans le sommeil. ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:22 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
28 mars 2008

Tête en l'air

Ah non! alors!Ca, c'est ma première réaction quand je découvre ce matin que Matinou m'a taguée...Mes fidèles lecteurs savent que je déteste ça préfère faire comme si de rien n'était, ni vu ni connu!Je suis, que voulez-vous une indécrottable solitaire, même sur le Net, on ne se refait pas (je ne crois pas ça, mais bon, j'en parlerai une prochaine fois...)Pourtant cette fois, j'accepte le tag de Matinou, parce qu'il s'agit d'optimisme!Et cela me plait...j'ai envie et besoin ce matin d'être optimiste, de croire en la beauté de la vie...... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:40 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
09 mars 2008

A propos de tulipes...

Cet après-midi, j'ai vu sur une grande table, à côté de quartiers de tartes qui semblaient toutes plus délicieuses les unes que les autres, j'ai vu, disais-je, un beau bouquet de tulipes roses et jaunes.Tellement fières, tellement fermes et droites...que je les ai touchées furtivement du bout des doigts.Car j'avais un petit doute...je me suis demandé un bref instant si elles n'étaient pas en plastique... C'est drôle: des tulipes tellement calibrées tulipes, qu'elles me semblaient fausses... J'ai pensé aux pommes et aux... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:00 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
01 mars 2008

Du temps où je me mangeais...

Il fut un temps où je me mangeaisC'est comme je vous le dis. Je me suis longtemps rongé les ongles. C'était laid. Mais je ne pouvais pas m'en empêcher, mes doigts étaient dans ma bouche en moins de temps qu'il ne faut pour dire non! J'avais beau me badigeonner  consciencieusement de produits sensés éloigner mes doigts de cette bouche trop gourmande, ils y revenaient d'eux-mêmes, les vilains, ne voulaient pas m'obéir et très vite neutralisaient le mauvais goût beurk du produit! Un jour, j'ai cessé de me ronger les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:19 - - Commentaires [33] - Permalien [#]