Tranches de vie ordinaire - Page 2 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

28 décembre 2009

Deux billets pour le prix d'un ;-)

Bon.Il y a eu la fête de Noël en famille: mes enfants, les conjoints, les petits, plus les deux "solitaires": nous étions 19 au total.On s'était partagé les taches: chacun était responsable qui de l'apéro, qui de l'entrée, qui du dessert. Je me réservais le plat principal. Mes enfants ont le souci de me simplifier un peu le travail, je laisse faire, je me laisse aimer au fond...Quant aux cadeaux, de commun accord et depuis trois ans, n'en reçoivent que les enfants! La joie des adultes est celle des enfants et c'est très bien... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:01 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 décembre 2009

Aux hommes et aux femmes de bonne volonté

Parler de Noël maintenant, ce serait dans l'air du temps.Partout autour de moi (dans les blogs y compris), on se prépare à fêter Noël en famille. Notre famille aussi. Chacun a sa charge. On sera réunis. Ce sera bien! Espérons-le. Deux solitaires se joindront à nous... Et pourtant je ne ferai aucun billet sur Noël. Car si je me tourne à droite, je vois des  étalages de bouffe, des Père Noël bedonnant, mille et une suggestions d'achats de cadeaux inutiles. Je peux lire tous les conseils pour me faire belle pour la fête, avec du... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:22 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 décembre 2009

Un bonheur blanc

La neige qui est tombée durant trois heures, puis le verglas qui s'en est mêlé...Des embouteillages à n'en plus finirDes accrochages aussi hélas...Moi, appelée par la neige, je suis sortie et j'ai marché... je suis allée dans mon petit parcIl n'y avait personne, j'ai foulé des chemins vierges dans une neige épaisse et moelleuseQuel bonheur!Pourtant la lumière était grise, le ciel chargé...Quel bonheur quand même...J'avais le coeur et l'âme emplis de reconnaissance, de plénitudeElles m'habitent encore...
Posté par Coumarine à 18:12 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2009

La lettre qui n'arrivera jamais...

Tu écris une lettre.Plus exactement tu commences à écrire une lettre.Tu as pris une feuille de papier blanc, vierge encore.Tu as dans la main ton stylo Mont Blanc dont tu as vérifié la cartouche d'encre.Tu t'installes à ton bureau.Tu empoignes le stylo.Tu poses la main sur le papier blanc, vierge encore.Tu écris la date dans le coin supérieur droit.Puis au milieu... Cher Simon (ou Geneviève, ou Armand, ou ...)Tu commences à écrire quelques mots, laborieusement.Très vite tu t'interromps, ton regard se lève vers un point imprécis devant... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:19 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 novembre 2009

La fenêtre éclairée

Une lumière tout en haut d'un immeuble, vient soudain percer l'obscurité naissante.Et le crépuscule doucement caresse cette lueur qui s'impose, seul témoin silencieux d'une nuit très noire.Dans la rue là tout en bas, circule un silence un peu inquiétant. Les silences aveugles ont toujours quelque chose d'inquiétant. On tâtonne, alors on s'accroche à la lumière qui perce la nuit.La fenêtre éclairée rassure. Elle parle de fidélité, de confiance. Elle témoigne d'une présence. Et la présence nourrit l'âme... J'ai tout faux. Je recommence... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:28 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 novembre 2009

La mauvaise rencontre

Je viens de terminer la lecture de "Mauvaise rencontre" de Philippe GrimbertAutant j'avais vibré profondément à son roman précédent "Le secret" (j'ai moins aimé le film qui en a été tiré) autant ce roman m'a laissée de marbre. (Le titre par contre est bien choisi!)C'est un roman pour rien je trouve... un de ces romans qui sans doute n'a trouvé d'éditeur que par la relative célébrité de l'auteur. (Je serais curieuse de voir sur les blogs de lecture ce que les blogueurs en ont pensé...j'irai voir) Ce roman parle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:28 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 novembre 2009

Tenir le coup...

Les arbres se dénudent inexorablement. Si beaux, si déployés dans leur parure royale il y a encore quinze jours, ils commencent à frissonner de froid dans leurs branches décharnées. Les feuilles rouges et dorées forment un épais tapis, qui chante sous les pas... Le paysage inexorablement s'habille d'hiver: je n'ai plus le même plaisir à arpenter les allées du parc voisin. La chaleur somptueuse de ce bel automne peu à peu se tarit... même les mouettes ne volent plus avec la même ivresse. Tout s'aplatit et se coince dans l'uniforme... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:31 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 octobre 2009

Perdue dans une gare...

Hier j'ai vécu une expérience un peu particulière et très intéressanteQue je vous raconte: Je suis (du verbe suivre) en tant que participante un atelier d'écriture centré sur les grands archétypes, tels que les a définis entre autres JungHier la journée portait sur l'archétype de l'Ombre.La part d'ombre que nous portons tous en nous, soit dans l'inconscient (qui n'est pas pour autant la cave des horreurs!) mais aussi celle qui va se nicher dans tous les aspects de notre conscient mais qui, parce qu'ils effraient (pour quelque raison... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:27 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 octobre 2009

J'aime...

J'aime... quand les couleurs de l'automne explosent en une palette infinie de couleurs frémissantes. J'aime...quand les premières bourgeons apparaissent timides, en poussées fragiles dans les jardins qui se languissent du printemps. (Patience...plus que 180 fois dormir!) J'aime...les coquelicots courageux qui résistent vaillamment dans la chaleur de l'été. (Patience, plus que 220 fois dormir!) J'aime... le mouvement ample et serein des éoliennes qui font les sentinelles le long de l'autoroute qui me relie à l'Ardenne. Y en a qui... [Lire la suite]
03 octobre 2009

A temps et à contretemps

Je pourrais bougonner grave si j'étais une bougonne...Parce que voyez-vous faut reconnaître que dans la vie, il y a pas mal de sujets susceptibles de faire bougonner.Vous voulez des exemples?Et bien quand on part sans parapluie malgré le temps menaçant, et que hop! on se paie la grosse pluie qui mouille...Quand on mange tranquillement en famille ou avec des amis, et que ...craaac une dent déjà rafistolée trois fois explose en morceaux dans votre bouche alors que vous mangiez un morceau de pain tout ce qu'il y a de plus... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:58 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,


« Début   1  2  3  4  5    Fin »