Réflexions par ci par là - Page 6 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

04 octobre 2008

04/10/2004 - 04/10/2008

Est-ce un anniversaire qu'il me faut fêter aujourd'hui? Ne vais-je pas plutôt sonner le glas de ce qui finira sans doute par s'éteindre un jour? De vieillesse ou de mort naturelle? Par disparition brutale ou décidée? 04/10/2004 - 04/10/2008 4 ans de Paroles, parfois parfaitement inutiles, sauf pour moi, qui me suis acharnée à persévérer, à vouloir absolument écrire quelque chose pour ne pas rompre avec le sacro-saint geste de l'écriture, que je sais capital (pour moi.).. Certains jours, je n'ai fait... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:13 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 septembre 2008

Bruit et silence

Il y a des arbres qui tombent lourdement, des tempêtes qui hurlent à la mort, des pierres qui fracassent des maisons, des routes, des vies. Il y a des collisions dont le vacarme se répercute à des kilomètres à la ronde, des explosions dont le bruit vient cogner dans les ventres et les têtes et laissent tremblants, pour toujours. Il y a des gens qui gueulent dans des salles de réunions, des hommes politiques qui annoncent avec emphase des jours qui ne seront jamais beaux, d'autres qui échangent en rigolant des pots en dessous... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:45 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 septembre 2008

Suis-je heureuse?

Tout est prêt...la robe de la mariée attend patiemment ma fille, immobilisée sur son cintre (la robe, pas ma fille), la mienne de robe, ainsi que le soutien assorti, les bas, les souliers, le sac et tout le reste attendent tout aussi patiemment depuis des jours maintenant.Et moi, j'ai le cœur serré..Une belle fête nous attend tous... c'est vrai...Mais je ne peux m'empêcher de me demander si ma fille sera heureuse...Est-ce que moi, qui suis toujours mariée au même homme depuis tant d'années... je suis heureuse?Oui sans doute diront... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:21 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 août 2008

La richesse des commentaires

Quand j'ai écrit le billet précédent "qu'as-tu fait de ton frère?", je l'ai volontairement écrit dans les généralités, alors que je suis en ce moment touchée par une incompréhension que je considère comme grave entre mon frère ainé et moi. Je ne me sentais pas le droit d'en parler avec plus de détails par respect pour lui...D'où ce billet que j'ai voulu à tonalité générale sur les fratries et leur cortège de difficultés et sans doute aussi leurs instants de bonheur et d'affection réelle...C'était sans compter sur vous, chers... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:17 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : ,
26 août 2008

Qu'as-tu fait de ton frère? (de ta soeur?)

Il y en a qui s'inventent un frère (ou une soeur) imaginaire, un frère idéal, compagnon de jeux de l'enfance, refuge fantasmé des moments difficiles. Il y en a qui ont eu un frère (ou sœur) mort avant leur naissance, qui quoique définitivement absent, continue à occuper toute la place dans le cœur des parents meurtris. Leur frère ou sœur est juste une belle photo d'enfant qui a toujours trôné sur le haut d'un buffet ou d'un piano... (on l'appelle comment celui-là? Le grand frère? mais il est si petit... Bizarre...c'est comme... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:40 - - Commentaires [69] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 août 2008

Le loup de Gubbio

Laissez moi vous raconter une histoireUne histoire que m’a rappelé un Frère de OrvalUne histoire que je connaissais, mais qui ne m’avait jamais parlé de la sorteCar je croyais que c'était simplement une histoire de livre pieux pour les enfants Il était une fois (ben oui toutes les histoires importantes commencent comme cela) une petite ville Gubbio, dont les habitants s’étaient barricadés derrière de hautes murailles. A l’intérieur, hommes, femmes, enfants, chiens, chats, poules et le reste, vivaient dans une grande peur.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:42 - - Commentaires [55] - Permalien [#]

10 juillet 2008

Déguisements, costumes et c°

Certains d'entre vous, lecteurs chéris, me font le cadeau de compliments sur qui je suis, sur ce que j'écris...Ces compliments me font soupirer d'aise. Ils me réconfortent dans les jours "sans", me confortent aussi dans ce que j'essaie de faire passer dans ce blog...Ils me font sourire parfois... c'est étrange comment on peut être perçu...Parce que voyez-vous, ces compliments que je reçois, c'est à la fois moi et pas moi...Je suis bien plus que vos mots positifs, je suis bien plus que l'image que je donne de moi ici,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:49 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
19 juin 2008

Fière de mon corps de femme

Est-ce que mon corps de femme qui lentement vieillit, éprouve encore du bonheur à être un corps de femme ?Avec des seins pleins et moelleux, capables et désireux d’épouser la main de l’homme qui les caresse.Avec un ventre de femme qui, parce qu’il a porté quatre enfants (la cinquième est adoptée) se souvient encore aujourd’hui de sa rondeur joyeuse et qu’il fut un tendre berceau au fil de 4 X 9 longs mois de patience.Avec des fesses un peu larges sans doute, un peu molles sûrement, comme il sied à une femme dans la belle maturité de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:14 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
02 juin 2008

A la vie, à la mort...

Pour un travail d'écriture, je me suis plongée dans des photos anciennes...Y compris celles de mon jeune temps, de mon tout jeune temps, quand j'étais jeune et jolie (rires) Je me suis arrêtée longuement sur une photo d'une fête de famille, je me suis laissée imprégner par l'atmosphère...Une longue table... des fleurs, des gens...plein de gens, ça boit, ça parle, ça rit, ça chante, ça fait un discours, ça écoute le discours... Soudain la réalité m'a frappée de plein fouet: la plupart de ces gens sont aujourd'hui dans une... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:04 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
30 mai 2008

La femme complète

Il y a la femme policée et polie qui sourit mécaniquement quand il faut, comme il faut, où il faut. Et c'est très bien ainsi.Qui fait ce qu'elle doit faire quand il faut, comme il faut, où il faut. Et c'est très bien ainsi.La femme de... la mère de... après avoir été la fille de... Et c'est très bien de le savoir, d'en faire état. C'est la femme extérieure que tout le monde croit connaître, qui s'habille comme ci, qui parle comme ça, la pragmatique, l'efficace, la championne des gestes ordinaires et multipliés par un nombre infini de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:58 - - Commentaires [41] - Permalien [#]