Propos sur l'écriture - Page 6 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

17 octobre 2006

Ecrire le moi, aujourd'hui, comment?

Valclair en a parlé déjà,  vous l’avez lu peut-être, sinon, c’est le moment.A mon tour de raconter un peu de ce WE très riche que j’ai eu la chance de vivre à Toulouse. Kalame, le réseau des animateurs d’ateliers d’écriture de la Communauté française de Belgique dont je fais partie, m’avait confié la tâche, de participer à ce WE et d’en ramener des pistes de réflexions pour les animateurs. Je suis en train (laborieusement) de rédiger les compte-rendus demandés, ouf! Donc les 6,7,8 octobre dernier, avait lieu à Toulouse un... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:48 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

24 septembre 2006

Vérité, vérité, vérité

La vérité ? C’est quoi la vérité, sinon MA vérité ?Quand je partage mes souvenirs d’enfance avec mes frères, nous découvrons avec étonnement que nous n’avons pas eu les mêmes parents, que nous n’avons pas vécu de la même façon les mêmes événements.Chacun avec sa sensibilité…son ouverture ou sa fermeture du moment, ses petits et gros soucis qui ont gonflé ou au contraire minimisé les ressentis.Quand je raconte un souvenir déformé par ma sauce intérieure, est ce que je mens ? Bien sûr que non dans la mesure où je suis authentique…(c'est... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:50 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
28 août 2006

Un exercice d'humilité

Ecrire régulièrement sur ce blog au fond ce n'est pas si simple... Cette mise en mots de mes sentiments et de mes pensées est un exercice d'humilité: mes mots me révèlent parfois cruellement le vide de mes pensées... Je pense à mille choses au cours d'une journée, mais qu'est-ce qui est VRAIMENT important dans ce flot continu et incessant? Qu'est-ce qui me permet d'avancer, de comprendre mieux ce que je vis, comment je vis? Ecrire est une étape importante même si cette mise en mots me demande un effort: cela me permet... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:05 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
15 août 2006

Un petit jeu très ordinaire

Alors ça commence comme un jeu, un jeu que tu aimes particulièrment, un jeu que tu joues quand tu as le temps de jouer à ce jeu-là Tu descends dans la ville, là où se concentrent les gens, tu marches un peu en respirant l'air du temps, tu te fraies un chemin parmi les touristes japonais toujours précédés d'un parapluie levé bien haut qui, comme un chien berger, prend soin des brebis aux yeux bridés surtout celles qui s'attardent à faire  des  photos conventionnelles. Très conventionnelles. Cheese, clic clic, et on court... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:25 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
24 juillet 2006

Quand presque tous les jours, je viens "coumariner"...

Mohamed, dans un commentaire sur mon billet précédent évoque la poésie de mon écriture... Voilà une appréciation qui me fait grand plaisir, je le reconnais, elle touche à ma façon d'écrire, qui fait absolument partie de moi. Et me voilà une fois de plus replongée dans des réflexions concernant l'écriture: je me suis en effet demandé pourquoi la façon dont j'écris, apparaît bien souvent comme "poétique". Je n'écris pas ici de poésie au sens classique du mot, en vers réguliers, avec des rimes. En fait je le déclare... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:41 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 juillet 2006

Un petit fil de laine

Parfois quand je lis (livre ou blogami), soudain un mot, une phrase fait écho en moi, fortement. C'est comme un fil de laine qui se trouve là, vais-je le ramasser, le prendre entre mes doigts, le tirer doucement...et voir ce qui se cache tout au bout de ce fil? Comme un petit poucet suit la trace de ses cailloux blancs pour découvrir un univers encore inexploré? Oui allons-y... c'est le moment où mes yeux quittent le livre ou l'écran, pour rejoindre le plus intérieur de mon intérieur, là où il se passe des choses étonnantes,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:18 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

18 juillet 2006

Bouger les doigts...

Le moment le plus pénible quand je me mets à écrire, c'est...le moment où je me mets à écrire... Je suis là devant mon clavier, j'ai au moins deux heures devant moi, condition indispensable pour pouvoir m'y mettre, ne pas être dérangée, assurer ma tranquillité ...Je suis là devant mon clavier, et il me faut commencer, m'y mettre très concrètement, bouger mes mains, me mettre à taper quoi je ne sais pas encore, mais ça va venir, ça doit venir, il faut que ça vienne...c'est un  moment suspendu, un moment de paralysie absolue,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:09 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
16 juillet 2006

Quand les journaux (blogs) meurent...

Trouvé chez Uther, un vieux de la vieille dans le monde du diarisme en ligne (du temps où les blogs n'existaient pas encore vraiment...) Réflexion que j'ai trouvée intéressante, parce que à nouveau dans la blogosphère, après la tranquillité du long WE, on s'interroge,  sur les temps héroïques du diarisme en ligne, temps héroïques qui ne datent que de 6 à 8 ans...autant dire, peu de choses dans le réel...une génération entière (et plus) dans le domaine des journaux en ligne et moi, cela me fait pas mal réfléchir... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:45 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
10 juin 2006

A la recherche de son visage

Le samedi matin: quatre interventions aussi passionnantes que variées dans leur approche de l’autoportrait, entre autres une présentation captivante des autoportraits de Henri Michaux, textes et peintures. Quand Michaux tente de capter son visage, c’est un visage brouillé, barbouillé, raturé qui apparaît, un visage qui ne parvient pas à prendre forme. Le visage de Michaux dans ses peintures est un visage au bord du gouffre, prêt à sombrer dans la dissolution de ses traits. Parfois hurleur d’une souffrance originelle, parfois... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 08:05 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
28 mai 2006

Une histoire d'écho

Il y a d'une part les mots...je parle de ceux qu'on lit. Et puis, il y a le silence qui les suit. Quand soudain on ne peut faire autrement que de s'arrêter sur une phrase qui fait écho. Alors, on s'arrête, les yeux quittent l'écran ou le livre, on s'arrête et on écoute l'écho rebondir en soi C'est de l'ordre de la jouissance On écoute l'écho,  on l'inventorie, on le réinvente, on le rêve...on le savoure Puis on continue Mais une fois, deux fois, on revient en arrière, on relit, on retourne dans l'écho, on... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]