Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 89 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

12 juin 2005

Ca m'est tombé dessus...

C'est ce qu'elle nous a dit hier tout juste avant la fête. Elle était excitée, ne tenait plus en place, un peu rouge, un peu tornade, et même beaucoup à vrai dire...le voile bleu d'habitude silencieux, réservé, calme s'était mis à voleter dans tous les sens, à courir pressé, affairé, avec des éclats de voix lumineux , ma foi, bien agréables à entendre. La voix d'une personne heureuse... Alors, je lui ai posé la question: que s'est-il passé, soeur Elisabeth pour que aujourd'hui (donc hier!) vous fêtiez vos 25 ans de vie religieuse?... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:45 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

12 juin 2005

Quatre jours...

Quatre jours dans un monastère tranquille. Il y a là dans cet endroit que j'aime, le grandiose et le tout petit, étroitement mêlés Le grandiose dans les bâtiments solennels, les pierres un peu austères...et puis la nature immense, verte à l'infini dans ses collines et ses remous de verdure et de fleurs des champs. On respire large, on respire grand, les yeux se portent vers le ciel et suivent les alouettes qui savent, elles, où il leur faut aller pour être des belles et dignes alouettes. Le tout petit dans les marguerites... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 juin 2005

Marcher...écrire...

Je pars quelques jours... Marcher, écrire, me ressourcer, dans le monastère où j'anime mes ateliers d'écriture. J'aime cet endroit, je m'y sens chez moi, au calme, dans un environnement merveilleux, presque grandiose Je vais me serrer contre Mère Nature...regarder de tous mes yeux, caresser les paysages, humer les odeurs de la terre, et j'espère du soleil, palper les troncs d'arbres qu'ils soient géants ou fluets, peu importe, ils ont toujours quelque chose à me dire... et puis je vais un peu peiner sur les chemins des... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 juin 2005

Million Dollar Baby

Je suis perplexe... Hier je suis allée voir Million Dollar Baby. La plupart des critiques sont élogieuses . Les oscars sont là aussi pour en témoigner. Je n'ai pas été touchée par ce film, et même ...bon, je n'ai pas trop aimé. Il s'agit de l'histoire d'une jeune fille dont la boxe est la passion et qui se fait aider, malgré lui au début, par un vieux manager Le film mise sur les bons sentiments, de ceux qui font pleurer du genre: 1. la méchante (très très méchante, faut voir sa figure!) fait bcp de mal à la gentille,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 juin 2005

Céline, je voudrais te dire...

Une journée dense, riche...fatigante aussi Je m'y donne à fond, avec enthousiasme, pour moi c'est chaque fois différent, je n'ai aucun à priori, ni sur les personnes, ni sur les événements. Mes "élèves" repartent contents, ils me le disent mais surtout je le vois sur leur visage. Et c'est cela mon vrai salaire. Je me sens à ma place, et c'est bon... On a donc écrit (c'est l'objet de ces journées) on a bcp ri, il y a eu des moments d'émotion aussi, l'écriture  qu'on libère du carcan de la raison, de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 juin 2005

Les fenêtres brisées

Voilà, juste pour la fierté, le texte qui a été primé à ce concours Je l'avais écrit en quelques minutes, un matin 2004 quand j'avais entendu à la radio les destructions de maisons palestiennes par les chars israéliens dans la bande de Gaza Fenêtres brisées Dans ma chambreles fenêtres briséesje ne sais plus…dans ma chambreme font mal les fenêtres sans vitresje ne sais pas si...fenêtres exploséesrideaux déchirésje ne sais plus...me font mal les fenêtressans rideauxsans vitresdans ma chambre entailléerougeet ma... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

04 juin 2005

Etre ou ne pas être...à Metz ...

Demain...je ne serai pas à Metz pour recevoir un prix de poésie libre que j'y ai remporté... Je n'y serai pas parce que j'avais prévu depuis longtemps une journée d'animation, et qu'il m'était difficile de m'y soustraire, et puis j'aime faire cela, et puis je ne pensais pas que j'allais remporter ce prix, c'est vrai de vrai! Une amie de Metz a accepté de me représenter...oui, c'était la condition sine qua non de participation à ce concours: si on remporte un prix...présence obligatoire. Normal,  les organisateurs de ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 juin 2005

Juste une voix

Un jeu, rien d'autre... Un jeu pour fuir les combats inutiles, les combats qui laissent meurtris, amputés d'une part importante de sa vérité Je désire la paix, je la désire d'un profond désir. Parce que j'ai besoin de forces. J'ai besoin de ma source. Les émotions, les discussions, les colères, les frustrations, les convictions que je souhaite défendre, avec toute ma fougue, fougue qui ressemble parfois au désespoir...sont de redoutables dévoreuses d'énergie. Elles me sucent le sang et me laissent sans vie au bord du... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:11 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
31 mai 2005

Pourquoi? ou Comment?

Plutôt que de me poser sans cesse les questions du pourquoi, qui sont tournées vers ce qui ne va pas, ce qui me dérange, ce qui pose problème...je peux décider de me poser les questions du comment, qui sont, elles, tournées vers l'avenir, vers le changement positif. Par exemple, je peux me morfondre en me disant: Mais pourquoi il ou elle ne me répond pas?(sous-entendu il ou elle ne prend pas le temps parce que sûrement je ne l'intéresse pas ou plus) Pourquoi il fait toujours mauvais quand c'est le WE? (sous-entendu... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 mai 2005

Petite tentative d'explication

Difficile d'exprimer calmement le pourquoi de mon immense déception face au NON français Je crois en la sincérité de CERTAINS nontistes quand ils disent qu'il veulent une autre Europe, une Europe davantage sociale. Et que c'est au nom de cet "idéal" qu'ils ont refusé de ratifer la Constitution qu'ils considèrent comme trop libérale, et que "comme Antigone" ils ont dignement dit NON (pardon Franck, tu sais que j'ai de  l'estime pour toi...)) Le problème c'est que la France est déchirée entre les NONtistes... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]