Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 81 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

14 octobre 2005

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée

Quand je suis ICI, je ne suis pas LA-BAS Et je rate ce que c'est que d'être là-bas au moment même où je suis ici. Quand je suis LA-BAS...je ne suis pas ICI Et je rate....etc Quand je dis OUI, je ne saurai jamais ce que cela aurait été de dire NON, et je rate tout ce que j'aurais fait et été si j'avais dit non Quand je lis, je ne me promène pas, je ne suis pas au cinéma, je n'écris pas et bien d'autres choses encore...je lis, intensément sans doute, je vis à fond l'instant présent, mais je rate plein d'autres... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:46 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

13 octobre 2005

Pardondésoléesorryexcusezmoi

1. allez dans vos archives 2. retrouvez la 23eme note 3. Prenez la 5eme phrase 4. affichez le texte obtenu ainsi que les instructions du jeu 5. demandez à 5 personnes que vous aimez lire d'en faire autant Ouais bon c'est le jeu qui circule sur le Net pour le moment, et je viens de me rendre compte que deux personnes au moins (Arcadia et Phil) me demandent de de la continuer 1 ma 23ème  note s'intitule: Bush toi de là 2 la 5ème phrase est: Une majorité d'Américains a redit OUI à ww Bush commentaire: je me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
12 octobre 2005

Les grandes personnes ne comprennent pas grand-chose

Cette nuit, je n'ai pas bien dormi Alors j'ai fait comme je fais toujours dans ces cas-là...j'écris Je vous donne le conte qui est né dans le calme absolu de la nuit Il était une fois, il n’y pas très longtemps, dans un pays pas très lointain, une petite fille, enfin plus si petite que cela. Et cette petite fille avait un amoureux qui habitait dans la même rue. Ils allaient ensemble à la même école et se retrouvaient tous les jours assis sur le même banc, l’un à côté de l’autre. Et même quand elle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:40 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
11 octobre 2005

Et tant pis si c'est égoïste...

Je pourrais vous parler de Stan le tueur, après Rita la meurtrière Je pourrais vous parler de la génération perdue au Pakistan et rire jaune en disant que ces séismes n'ont pas leur pareil pour juguler la démographie galopante des ces pays pauves Je pourrais vous parler de l'avancée sourde et menaçante de la grippe aviaire, la Roumanie c'est plus si loin Je pourrais vous parler des attentats antichiites en Irak Je pourrais vous parler des rapatriements à la "mode marocaine" Je pourrais vous parler encore... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:55 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
10 octobre 2005

L'habit fait-il le MOI?

Dans les magasins...la mode d'Automne Couleurs sombres, couleurs de feuilles mortes, de terre boueuse, de ciels gris. Il y a les vêtements qui cachent, camouflent, voilent...les grosses fesses, les seins qui débordent de partout, les hanches et les ventres qui boudinent. (mais en hiver, ça fait rien on peut grossir de deux kilos, les kilos des fêtes...sera bien temps au printemps de faire régime...) Il y a les vêtements débraillés, mal fagotés, négligés, cachets d'une appartenance sociale, ou d'une mode jeune obligatoire pour... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:26 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
08 octobre 2005

Le morceau de ciel

Depuis tout un temps, des gens viennent chez moi chercher des trucs qu'ils n'y trouveront certainement pas. Pas besoin de spécifier. Je n'aime pas du tout ça... et ça m'énerve un peu Alors j'ai décidé de leur faire un cadeau auquel ils ne s'attendent certainement pas: je leur offre ce conte que j'ai réécrit, qui les plongera dans une atmosphère de douceur et de rêve, et qu'ils pourront lire à leur enfants avant d'aller dormir. Et vous aussi mes lecteurs adorés...piquez si le coeur vous en dit. ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:56 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

07 octobre 2005

A la recherche du paradis perdu

Je, tu, il, elle…nous rêvons tous d’être aimés, et d’aimer en vérité, en intensité, de vivre une relation dans un vrai dialogue, le respect de ses différences, une écoute bienveillante, une attention véritable l’un à l’autre, l’un pour l’autre, et une belle, tendre et profonde (sans jeu de mots !) communion physique. Ça, c’est le rêve… Dans la réalité, passés les premiers moments de découverte émerveillée de l’autre, très vite, trop vite, ça se met à coincer, gratter, s’accrocher, se chamailler, s’impatienter,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:51 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
05 octobre 2005

Un WE mémorable, rempli tout plein d'amitié

Voilà, je suis revenue Partie durant un long WE dans mon endroit de prédilection...je vous en ai déjà parlé (vous savez bien...là où règne luxe simplicité, calme, et volupté convivialité. J'animais donc un atelier d'écriture centré sur l'écriture d'une nouvelle avec comme thème: "complot de famille". Que je vous raconte comment ça se passe : Le vendredi soir et le samedi, je donne à mes élèves des consignes lubriques ludiques qui dérouillent les claviers ou les bics...Ça carbure, ça transpire, ça écrit, ça... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:16 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
29 septembre 2005

Une humanité à sauver!

Je vous présente aujourd'hui mon nouvel invité: Alainx Un diariste de la première heure, un homme à personnalité riche Certains ne connaissent de lui que la face bougonne, rouspéteuse, provocatrice, et pour tout dire...fatigante, eh! oui, monsieur alainx! Mais certains savent qu' il est  aussi un homme sensible, intelligent, cultivé, aux idées intéressantes quoique parfois très arrêtées...dragueur évidemment of course, toutes les dames du Net vous le diront...(non allez pas dragueur, mais super gentil plutôt...alors tout... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:50 - Commentaires [16] - Permalien [#]
27 septembre 2005

Je vertige de vivre

Il y a en moi un tel désir de vivre que des fois cela me démange de partout. Pas facile à vivre parfois. Cela me monte alors en bouffées, en crépitements intérieurs, en respirations haletantes, en frissons qui courent le long de mon dos, de mon ventre, de mon sexe.... Je vertige de vivre, je suis concentrée dans mes impatiences, je fulmine, je piaffe, je rage ou je...jouis. Mais rien ne s'apaise pour autant, la rage de vivre me reprend comme un nouvel assaut de d'ouragan Mes tempêtes sont d'autant plus violentes que les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]