Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 73 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

06 février 2006

Comme si on se re-connaissait

Le hasard de la vie...est étrange parfois, inexplicable Dans le cadre professionnel mon mari rencontre vendredi passé un homme avec lequel il passe toute la journée...puis ils viennent à la maison tous les deux pour mettre sur mon PC les photos numériques prises ce jour-là, pour ensuite les mettre sur CD C'est moi qui m'occupe de ces tâches, car le PC de mon homme est ringard et refuse d'assumer ... Deux heures passées ensemble encore à discuter de tout, de rien, de la vie, tout en s'occupant des photos Deux heures en... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:50 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

05 février 2006

Une histoire de perce-neige

Ce matin je frissonne, dans mon corps, dans ma tête De froid sans doute, le ciel a planqué ses crayons bleus c'est malin je commençais à y croire moi Les perce-neige se sont figés dans l'attente, j'ai soufflé dessus ce matin pour les réveiller, ils m'ignorent, ils ne m'entendent pas, j'ai perdu leur langage. Je frissonne, la pluie assombrit mes mots, mon clavier, ma fenêtre... Je me recroqueville : s'il vous plaît ne pas dé-ranger...je ne suis pas rangée, ni arrangée comme certains voudraient que je le sois A leur... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
04 février 2006

Quitte ou double

Sur Paroles Plurielles, cette semaine j'ai mis un bronze de Alain Cognolato, vu sur le blog de Coquelicot Coup de coeur immédiat... J'ai demandé aux participants de se laisser rêver par ce petit funambule. Voici le petit texte que j'ai écrit, moi aussi comme les autres, déjà nombreux Quuitte ou double Sa vie fut la plupart du temps souterraine... Avec son quotidien de l’ombre, noir de noir intense. Chaque geste comme un bout de récit incompris, langue inconnue, clé de voûte d’une vie rigolote à force d’être... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 février 2006

La bonne question...

Je pense que finalement, dans tout événement douloureux que l'on vit, il y a toujours cette question qui revient, pour chacun d'entre nous: "Pourquoi moi?" variante de "qu'ai-je donc fait au bon dieu" Je me demande si réellement c'est la bonne question. Celle qui permet de faire face...
Posté par Coumarine à 11:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 février 2006

Pourquoi? Pourquoi moi? (6)

   Oui, en mai 1985 je suis devenue officiellement leurs petite dernière. Ce jour là je m'en rappellerai toujours, la famille venait vers moi, me félicitait. les amis qui téléphonaient. .que du bonheur pour tout le monde. mais je ne réalisais pas encore bien ce qui m'arrivait .je n'avais que 7 ans à cette époque et encore  innocente sur beaucoup de choses.                                     ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 février 2006

au jour le jour... (5)

- quelques petites choses comme ça en vrac au bout de deux ou trois ans de cauchemars tenaces, je  n'en peux plus..je ne sais plus que faire, j'ai TOUT essayé...une de mes filles, sans que je m'en rende compte prend alors la relève, c'est elle désormais qui, la nuit va auprès de M, reste à la rassurer...Moi au bout d'un moment, quand je fais la remarque heureuse (et naïve) que M ne pleure plus la nuit, je surprends des regards complices entre M et V ma grande fille (enfin pas si grande que ça à l'époque encore une bien petite... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 février 2006

Histoire d'une adoption (4)

Quand M a eu 7 ans, son père légal nous a contactés: il souhaitait que nous l'adoptions légalement. Il savait que M était bien chez nous, il se savait malade de l'alccol...bref il a fait je crois la meilleure chose qu'il pouvait faire pour elle: lui offrir le cadeau de devenir la fille à part entière de ses parents d'accueil M a gardé d'ailleurs longtemps le magnum de la bouteille de bière que nous avons bue, l'homme en question, nous et les autres parents d'accueil dans une arrière salle de café enfumée, pour discuter des... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:13 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
31 janvier 2006

Le chemin des mille sourires

Pour me "reposer" un peu de l'histoire que j'ai entrepris d'écrire, pour toi Xuan-Lay, que je connais à peine mais dont les mots m'ont émue...et pour toi aussi M...pour confier à la Toile tout le bonheur que j'ai eu à t'aimer... Je mets ici le texte que j'ai composé vendredi dernier lors de cette journée qui fut importante pour moi, et qui est donc mon auto louange (allez relire ce que j'en dis) telle qu'elle se dessinait dans ma tête ce jour-là ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
31 janvier 2006

un plus un , ça ne fait pas deux (3)

En fait, M a démarré douloureusement dans sa vie Enfant conçue par sa mère en dehors du couple...le père violent et alcoolique a frappé sa femme durant la grossesse...M a reçu les coups...aussi Elle a été mise au monde par une mère devenue dépressive et suicidaire, qui ne s'est pas occupée d'elle durant les tout premiers  mois de sa  vie de bébé Placée à quatre mois chez un jeune couple qui se défendait de s'attacher à elle... Puis arrivée chez nous, choyée, aimée, mais séparée de sa mère biologique qu'elle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
31 janvier 2006

Elle s'est mise à sourire..(.2)

La famille s'est donc rassemblée autour de ce bébé qui nous tombait du ciel, chacun a fait de la place dans une maison déjà compressée au maximum, chacun s'est bougé pour dégager un bout d'espace pour M...nos amis nous ont prêtés en catastrophe les affaires de bébé qu'on n'avait plus puisque notre dernière fille qui devait rester la dernière avait déjà 4 ans... Les  sourires de mes petits bandits ont fait merveille sur le bébé au regard absent et vague , elle a commencé à sourire elle aussi, à réagir comme n'importe quel bébé... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 01:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]