Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 68 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

21 avril 2006

L comme...Lettres rouges sur fond noir

C'est le titre d'une de mes nouvelles J'ai appris la semaine dernière qu'elle avait gagné un prix Prix que je dois aller chercher dimanche prochain (j'ignore encore lequel...prix du jury ou prix du public m'a-t-on dit au téléphone..) Il s'agit d'un concours belge. Le prix attribué aux "étrangers" (oui, curieusement ce concours fait la différence entre les Belges et les Français et autres francophones), eh bien, c'est un internaute français que j'avais mis sur la route de ce concours qui l'a remporté...j'en suis... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

19 avril 2006

Rien que cela...mais tout cela...

Je reviens de mes "vacances".. Deux jours dans les Ardennes Trois jours d'hospitalisation Rien de grave. Du moins je l'espère J'avais mon cahier, j'avais mon stylo. Mais je n'ai pas écrit. Je me suis roulée en boule autour de la douleur. Pas trop violente, j'ai de la chance...J'ai dormi, tenté de récupérer un max et beaucoup observé, ce monde que je connais pourtant... J'ai observé ces deux mondes qui se côtoient: le monde des soignants, médecins, iinfirmières. Et le monde des soignés, de ceux qui ont... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:50 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
14 avril 2006

Dans ma valise, le cahier et le stylo

Quelques petits jours de pause Quelques heures de "retraite" Loin du Net...mais dans ma valise,  mon grand cahier et ma plume de calligraphie: il me semble que j'ai tant de choses à écrire encore A tout bientôt
Posté par Coumarine à 10:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 avril 2006

K comme ...kèskecèbô un brin d'herbe

Hier, j'ai été très touchée par la note de Traou (Le pot de terre) Elle évoque la force d'acier qui semblait être la sienne autrefois (avant les souffrances de la vie) et la fragilité qu"elle reconnaît comme sienne aujourd'hui... Je me suis demandé si la force qui est parfois (pas toujours) la force de la jeunesse, ne s'apparente pas à une forme d'inconscience ou d'insouciance, à cette assurance sans doute prétentieuse que cette vie qui m'attend, j'en ferai ce que je veux, comme je veux, parce que...eh bien parce que.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 avril 2006

J comme...J'aimerais

J’aimerais apprivoiser le bonheur comme un fruit juteux que l’on croque  au plus chaud de l’été. J’aimerais au delà des doutes interminables, au delà des questionnements souvent stériles, reprendre jour après jour le chemin de ma vie, comme un parcours initiatique qui me serait éminemment personnel, ou comme un mystérieux et passionnant mystère à élucider.Non pas une fois pour toutes, me laissant figée comme une statue dans un parc immobile, me laissant assise au bord de la route à regarder le voyage des autres.Un... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:16 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
10 avril 2006

I comme IN... le-suffixe-qui-prive-et-qui-nie...

IN (im - il - in - ir..) ou le préfixe qui prive, qui nie, qui ampute... C'est im-buvable, in-connu, im-mérité... je suis in-fidèle, in-supportable, im-placable...feuilletez votre dico, il y en a pour tous les goûts, pour tous les genres Avec mon imagination impatiente de fuir les îlots d'infirmités imbéciles, les impasses immobiles, j'improvise sans cesse deux ou trois ivresses (de vivre évidemment), et trois ou quatre vertiges à ce point impératifs, à ce point impétueux, qu'ils m'entraînent dans des audaces et des délires qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

09 avril 2006

Si ça vous intéresse..

Merci pour tout ceux qui sont passés ici et qui m'ont laissé un petit message d'amitié.Vous ne pouvez savoir combien ils m'ont fait du bien.Des nouvelles:L'opération, minutieuse (en fait le doigt a été arraché, non pas coupé) a été réalisée par un spécialiste de ce genre de greffe...Cette opération a bien réussi.Maintenant les jours prochains seront décisifs: il ne faut surtout pas que le doigt s'infecte, et il faut surveiller la capilarisation (que le sang circule bien pour bien nourrir tout le doigt)Bien sûr, mon beau-fils, qui est... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:30 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
07 avril 2006

H comme...Hôpital

Je ne serai pas longue... Ce soir le mari de ma fille ainée est à l'hôpital Il est menuisier, un très bon menuisier...il fait des merveilles Il s'est coupé un doigt, clac Un filament de chair le retient encore à la main Il est opéré par un chirugien de la main, en ce moment même... Nerf après nerf, micro-chirurgie...des broches pour "tenir" les os... On est tous un peu, beaucoup...fort perturbés (les enfants du couple...mon dieu...j'avais mal au coeur de les entendre) S'il récupère son doigt (l'index)... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:55 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
04 avril 2006

G comme...Gaufres

Je guette le moment. Je tourne en rond dans la cuisine, l’air d’une enfant très serviable qui va gentiment dresser la table. Pas de chance ! Mon frère pourtant enfermé dans sa chambre au deuxième étage, barricadé dans ses BD et ses musiques de sauvage comme dit maman, a senti l’odeur. Une odeur qui s’est infiltrée partout. Impossible de l’ignorer. Alors il est descendu et s’est planté là, lui aussi, l’air de rien, et fait semblant de s’activer dans la cuisine, tourne en rond, déplace bruyamment des objets, des cuillers, des... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:56 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
04 avril 2006

F comme...la (première) fois

Je suis cette semaine (du verbe suivre) une formation aux récits de vie. Intéressant, passionnant, j'aime beaucoup... Pour demain on a un "devoir": l'animateur nous demande d'écrire sur "la première fois..." La première fois que...quoi? Ben sur ce qu'on veut, pas trop réfléchir...écrire Dans le métro qui me ramène chez moi, je réfléchis: sur quelle première fois vais-je écrire? Le choix est vaste et banal...la première fois que j'ai roulé en vélo, par exemple, ou la première fois que j'ai vomi, ou que... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:19 - - Commentaires [15] - Permalien [#]