Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 55 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

09 janvier 2007

Simple et compliqué à la fois

Parfois... On aurait voulu parler à quelqu'un, demander pour un moment son écoute attentive...mais la personne est occupée ailleurs, ou alors elle est remplie de ses propres préoccupations, ses propres soucis, et ne perçoit pas cet appel silencieux (son urgence parfois) Alors on se retrouve un peu frustré(e), un peu triste. Bien sûr l'autre n'est pas comme ça... à votre disposition immédiate et exclusive Bien sûr l'autre n'étant pas un devin, ne pigera pas obligatoirement qu'on avait besoin de lui parler, si on ne le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:18 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

07 janvier 2007

ça s'explique pas je crois

Tu vois, ce petit bonheur-là, je ne suis pas capable de l'expliquer longuement. Je veux dire, avec des mots de philosophe. Je range deux trois trucs dans la cuisine, j'écoute deux trois trucs à la radio, je regarde deux trois trucs à la TV, je dis deux trois mots à l'homme, je tape deux trois mots sur le blog, je fais deux trois pas dans le beau parc près de chez moi, enfin je surveille comme ça d'un oeil mes choses de la vie ordinaire, et soudain ça se passe... je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment, mais je me sens... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:29 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
05 janvier 2007

La Blog-Trotteuse: retour!

J'ai pas mal blog-trotté ces derniers jours et me suis demandé quelles étaient les notes qui avaient du succès et qui suscitaient des commentaires ... - Il y a d'abord les notes drôles, comiques, déjantées (euh...presque méchantes des fois)  où l'on se moque de soi et des autres (surtout des autres) parfois de manière grinçante (comme la craie sur le tableau noir, vous voyez ce que je veux dire?). Ce type de notes qui provoquent de l'autre côté de l'écran des hohoho, des hihihi, et même (pour être complète), des hahaha. Des... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:31 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
03 janvier 2007

Une histoire de fil perdu

Chercher, laisser venir, creuser, rêver, penser, chercher encore, ne pas trouver, s'acharner, taper des mots au hasard, rager, se décourager, reprendre la tâche avec courage, recommencer à l'ABAB, au commencement était le verbe, au secours où se sont cachés MES verbes, plonger dans les silences qui souffrent et font perler les larmes de rage parfois, interroger le ciel aussi gris que la mémoire, guetter le tsunami, déchiffrer des images vieillies, les scruter les yeux plissés, les détailler, les fouiller, leur tordre le cou, les faire... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:38 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
31 décembre 2006

Approcher le coeur de qui je suis

Avant de clôre le sujet, je voudrais simplement dire ceci à tous (c'est donc une réponse à tous ceux qui se sont intéressés à ma note sur la mère pas convenable) Je crois qu'il y a une différence fondamentale entre se payer une franche partie de rigolade avec une complice amie, un soir où elle et moi nous en avions tous simplement envie... Et se "dénuder" sur ce blog, alors que des proches et certains de mes enfants me lisent. C'est depuis les notes que j'ai écrites sur l'histoire de l'adoption de ma plus jeune... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:02 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
28 décembre 2006

A propos de la Mère convenable

Merci pour vos commentaires, si différents et tous intéressantsCertains m'ont fait rire, d'autres me donnent à réfléchir...L'envie de réagir me démange, envie de m'expliquer, sans doute de me justifier là où je me sens pas tout à fait compriseMais je laisse tout cela descendre en moi, j'ai mis sur le tapis un sujet plus important que vous ne croyez , que je ne croyais moi-même sans doute...Je me donne quelques jours de réflexion
Posté par Coumarine à 11:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

27 décembre 2006

Une mère pas convenable

Il me lit...et me surveille...et me dit que franchement, non mais franchement dans les commentaires sur la note du Père Noël, j'ai déconné grave avec Miss Poulpi (il me dit ça avec un air un peu consterné par tant de gaminerie chez une mère bien installée dans la vie et dans (du moins on l'espère) la "sérieuseté" d'une mère très digne, la sienne...Mince je me dis en écoutant mon très cher fils, donc je n'ai pas le droit de faire la gamine, de délirer, de dire conneries et autres bêtises ...pas le droit, je suis sous... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:08 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
23 décembre 2006

Ne fermez pas la porte

Je vous offre ce texte en guise de cadeau de Noël. Librement inspiré d'une chanson de JF Bernardini (I Muvrini). Il se veut différent de l'atmosphère ambiante, repue et clignotante. Puissiez vous vivre ces jours au rythme de votre coeur qui, comme tous les coeurs cherchent un peu d'amour à donner, à recevoir... Il y a beaucoup d'amour à trouver je crois, si on le cherche au bon endroit. Il se cache comme un petit coquillage sur la plage désertée par le froid et le vent, comme une petite feuille qui a oublié que c'était ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:10 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
19 décembre 2006

Que les salauds lèvent la jambe

Je me disais ce matin, en voyant ces petits Père Noël qui escaladent joyeusement les balcons des maisons et même des immeubles les plus hauts...que finalement le Père Noël est un fameux salaud... Quoi? Pénétrer chez les gens de cette façon sans qu'on l'attende, comme un cambrioleur pas très futfut, puisqu'il s'expose aux yeux de tous? Que diriez-vous Messieurs si un inconnu s'introduisait chez vous en votre absence pour surprendre Madame dans son petit déshabillé tout froufoutant? Ou même endormie dans son lit encore conjugal? ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:27 - - Commentaires [63] - Permalien [#]
18 décembre 2006

Montre-moi tes mains

Mains innocentes rieuses mains de soleil qui dansent dans les berceaux joyeux… Mains d’ouate de velours câlin qui chuchotent à l'infini des secrets de Mère ou de Père. Mains gourmandes aimantées qui effleurent caressent inventent des étoiles sur la peau qui en demande encore. Doigts d'audace et d'insolence qui s'aventurent aux frontières de dépudeur. Mains besogneuses ravagées mains de persévérance et de courage jour après jour depuis si longtemps. Mains de travail sillonnées de larmes et de nuits sans sommeil. Mains... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:48 - - Commentaires [8] - Permalien [#]