Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 53 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

12 février 2007

Chez le coiffeur...

Ça se passe la semaine dernière dans le salon de coiffure que je fréquente. C'est mon jour de beauté: euh, je veux dire qu'il est temps que je refasse la couleur de mes cheveux. Oui ils sont châtains très foncés, et donc la repousse des cheveux blancs se voit -snif- très (trop) vite. Passer deux heures (presque trois parfois) chez le coiffeur, ce n'est pas spécialement ma tasse de thé. Être coincée là devant un miroir (miroir, mon beau miroir, regarde comme j'ai l'air cloche avec ce grand tablier noir, et ma tête tartinée de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:56 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

11 février 2007

Donner/recevoir

Parler du donner/recevoir...difficile entreprise Cassy, puis fc, puis Pivoine ont fait l'écho à ma note sur leur blog...allez les lire, ils sont tous les trois fort intéressants, comme d'ailleurs tous ceux qui m'ont fait l'amitié d'un commentaire sur mon blog. Je ne me sens pas capable de vous parler de ces concepts par des considérations théoriques...pour ce faire il y a des livres bien écrits, des articles bien ficelés Je ne peux que vous en parler comme je le fais d'habitude, avec mes petites paroles inutiles,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:19 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
08 février 2007

L'oeuf ou la poule...

Je suis beaucoup absente du Net ces jours-ci (aussi de Paroles Plurielles, ceci pour ceux qui s'inquiètent de ne pas m'y voir...) Aussi je vous propose de réfléchir à cette petite question qui n'a l'air de rien, mais... et si vous le voulez, de me donner votre avis (oui! je dois écrire un p'tit truc là dessus, oups! soyez sympa, on le signera tous ensemble re-oups!!) - Est-ce qu'on donne aux autres parce qu'on a reçu soi-même? (mais plein de gens n'ont pas reçu par exmple l'amour gratuit de leurs parents, et cependant donnent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:20 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
08 février 2007

Blanc comme neige

Ce matin au réveil...surprise émerveillée L'hiver enfin dans le jardin, devenu blanc comme neige (hélas dans les rues...le blanc...c'est plus ça...tant pis)
Posté par Coumarine à 12:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 février 2007

Souffrir de l'abandon

Pas mal de visiteurs arrivent ici en tapant "adoption" sur les moteurs de recherche. Ils viennent lire l'histoire de l'adoption de ma plus jeune fille, telle que je l'ai racontée assez longuement l'année dernière (voir catégorie "récit d'une adoption"). D'autre part, la responsable d'un forum spécialement consacré à ce sujet, arrivée ici je ne sais comment, m'a demandé la permission de publier tout ce texte en guise de témoignage sur le forum. Elle  prétendait que celui-ci pourrait aider certains couples... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:22 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 février 2007

Oiseau de mauvais augure

Ca m'énerve ...vous pouvez pas savoir comme ça m'énerve Il y a comme ça des gens qui, compte tenu sans doute de leur petite vie étriquée, ont besoin de parler des autres, de préférence quand il y a de ce genre de nouvelles dramatiques qu'ils ont un plaisir pervers à répandre. Par exemple une maladie grave (oui, la pauvre elle a fait une rechute, oui c'est très grave madame, les médecins ne lui donnent plus qu'un mois à vivre, c'est terrible hein madame et blablabla), un accident de voiture (oui ça s'est passé la semaine dernière,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

03 février 2007

Dire: je t'aime...

Je l'ai eue longuement au téléphone ce soir. Mon amie. Contrairement à ce qu'une bonne âme m'a dit hier soir, mon amie n'est pas en phase terminale, et ce n'est pas vrai qu'elle n'a plus qu'un mois à vivre... quel est donc ce plaisir de propager des bruits  alarmistes, avec un air de conspirateur catastrophé? J'ai téléphoné à mon amie cette après midi, elle est  malade oui, gravement malade oui, elle rechute du cancer oui, elle a subi une très lourde opération qui l'a mutilée dans sa féminité, oui et encore oui! ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:47 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
02 février 2007

Quand la maladie veut avoir le dernier mot

Ce soir, j'ai le coeur serré. Je viens d'apprendre qu'une amie, silencieuse depuis deux mois (oh! comme je m'en veux de ne pas lui avoir fait signe) est en phase terminale de cancer Il y a quinze ans déjà, elle avait eu une première atteinte. Traitement. Tout allait bien. Elle était en rémission. Tous les trois mois on se donnait RV pour un petit déjeuner en ville. On papotait de choses de femmes, les enfants, le mari, les trucs de couple, du travail, des soucis...et on se marrait des fois beaucoup... Tous les ans elle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:17 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
31 janvier 2007

Thé ou café

Envie de fraîcheur, de lumière, de soleil, de printemps, de renouveau, de consolation, de tendresse, de baisers, d'éclaircie, de silence, d'amitié, de chaleur... Envie de clairière dans la forêt sombre et serrée, de respiration dans les étouffements qui oppressent, d'étincelles dans les grisailles si grises, de réconciliation pour apaiser l'âme, de blancheur pour dénouer les noeuds... Envie d'y croire tout simplement... Bienvenue dans mon nouveau chez moi. Mettez-vous à l'aise, je vous offre une tasse de thé. A moins que... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 08:57 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
30 janvier 2007

Le quartier chic

Dans toutes les villes du monde, il y a un quartier chic. C’est souvent un quartier piétonnier, on s'y promène, on s’y attarde, en jetant un œil distrait sur les vitrines luxueusement sobres. (ou sobrement luxueuses, c'est comme on veut...) Là par exemple, il y a des chaussures. « Des » c’est beaucoup dire. Çà et là, savamment dispersées, quelques paires affichent leur luxe et leur prix (mais discrètement celui-là). Elles sont posées religieusement sur un petit podium comme pour recevoir la récompense des champions.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:17 - - Commentaires [22] - Permalien [#]