Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 51 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

27 mars 2007

Le virtuel, le réel et le dialogue

J'ai fait ces jours-ci une expérience qui me fait réfléchir... J'ai échangé par mail plusieurs fois durant le WE avec une personne que je rencontre régulièrement en live. Au fil de nos échanges, cette personne m'a donné l'adresse de son blog. Je suis donc aussi allée la lire et d'un seul coup, j'ai appris d'elle bien plus de choses que ce que je savais  de par  nos contacts en réel, qui étaient restés plutôt fonctionnels (et donc superficiels au niveau de la connaissance des personnes) Je veux dire que ce sont nos... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:03 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

25 mars 2007

L'ombre qui avait des rêves de liberté

Incroyable, inconcevable  j'ai perdu mon ombre!Je l'ai conçue, je l'avoue un soir de pure folie: j'avais besoin d'un double d'une copie conforme d'un duplicataplus vrai que nature.J'ai donc repris à la hâtedéjà froissé dans la corbeillemon brouillon inachevé.Je l'ai réhabilitédéplissé avec grand soinl'ai posé dans un cadrecerclé d'orsur le piano du salon.Et quand je claque des doigtsl'ombre sourit gentiment, polimentc'est magique!Mais voilà que mon ombre a disparu de son cadre.Le brouillon s'est-il payéun rêve de liberté?Le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:32 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
23 mars 2007

Les petits sont les plus grands

Lundi soir prochain, s'achève le cycle des ateliers d'écriture que j'anime sur le site universitaire de l'UCL (Bruxelles) Six jeunes participants, deux garçons et quatre filles s'arrachent de leurs activités, juste pour le plaisir d'écrire deux heures  ensemble le lundi soir. Ils sont motivés, ils en veulent, ils m'ont d'ailleurs demandé de continuer durant le second quadrimestre, alors que normalement c'était fini! J'ai commencé avec eux en octobre 2006.  Ils étaient plein de bonne volonté certes, mais ils écrivaient... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:27 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
21 mars 2007

Se trouver...ou se perdre?

Je suis plongée à fond dans un travail de création littéraire. Qui me prend du temps, de l'énergie, du sommeil, qui me plonge dans les doutes et les questionnements (ange gardien, où es-tu?) Ecrire est un douloureux processus. Ecrire ne tombe pas du ciel. Ecrire (et de préférence bien!) ce n'est pas un cadeau des fées, reçu comme ça POF à la naissance, coincé par hasard dans le placenta. Faut faire des gammes tous les jours, ce que le commun des mortels (enfin ceux qui font autre chose qu'écrire) ne soupçonne même pas. On croit que... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:47 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
19 mars 2007

A défaut de Dieu, il y a mon ange gardien

Je vais vous dire... Mais je vous avertis, c'est bizarre quand même... Hier j'ai donné un titre à un texte que je suis en train d'écrire...(oui, j'écris pas mal en dehors de ce blog hein...) Ce titre est tout-à-fait banal, sans réelle importance, un titre passe partout, un titre parce qu'il faut bien, en tous cas j'y ai réfléchi machinalement...Et voilà! il est là, écrit noir sur blanc, et j'en suis contente, sans plus...devoir accompli, j'ai écrit ma part de ce jour, on peut passer à autre chose... Et on passe à autre... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:39 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
18 mars 2007

Je n'ai pas eu le coeur de le tuer...

Dieu... Autrefois il se blottissait bien au chaud dans mes certitudes tranquilles, je le transportais partout avec moi, dans une petite boite au fond de mon cœur, il accompagnait mes  promenades sages, au gré de mes pas de bonne fille obéissante aux paroles de notre mère la Sainte Eglise. Puis mes marches sont devenues audacieuses, m’ont entraînée au gré de vents inconnus dans des sentiers aventureux, ont quitté le droit chemin, se sont faites danses rebelles, un peu folles, un peu désordonnées. Mes... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:05 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

16 mars 2007

Le jour J

Il est midi quinze. Je suis en route pour déjeuner avec une amie. J'arrive sur le ring (le périphérique) de Bruxelles. Autant dire que je me suis jetée dans la gueule du loup. Les voitures sont agglutinées les unes contre les autres, en rangs serrés, complètement à l'arrêt, résignées. Le chaos total, l'imbroglio, l'enchevêtrement, la confusion, et m.....je dis en fulminant dans la voiture. Rien ni personne ne bouge, on se croirait dans un film muet. Juste moi qui parle dans mon portable pour avertir ma copine de mon retard. ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:26 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
15 mars 2007

Tchatcheries de la petite Sardine, blog-trotteuse (suite)

Toutes les semaines environ, je reçois la demande de gros poissons qui souhaitent "discuter" avec moi par msn. Que ce soient des gros ou des rikiki de poissons, m'en fous hein, c'est pas ça le problème! Je vais vous le dire tout internet...euh tout net: chaque fois que s'affiche la demande de contact msn, je vois rouge, je m'éééénerve, je vitupèèère, vous devriez m'entendre, je dis presque des gros mots, je me retourne dans ma boite de sardine, je me ronge les écailles, je crache du venin (non je me trompe là, je ne suis... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
14 mars 2007

Belle nature indifférente

Le jour où on a enterré mon père, la journée était magnifique. Dix ans plus tard, on a enterré ma mère, et la journée était magnifique. Après la messe d'enterrement, les gens se sont attardés à bavarder (gaiement) sur le parvis de l'église, reprenant leur sérieux dans les allées du cimetière. Quelques pas graves, quelques regards pudiquement baissés, ou lancés de biais sur les tombes fleuries, deux ou trois paroles sur le ton de la confidence compassée. Un petit cortège noir et silencieux dans les allées de nos futures... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:47 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
12 mars 2007

De l'importance des bonnes résolutions

Il est sept heures et demie. J'ouvre un oeil. Je constate qu'il fait presque clair (vive les beaux jours qui reviennent). Je bâille, je m'étire, je me dis qu'il serait temps de me lever. Je m'étire encore une fois. Ça fait un bien fou. Je reste au chaud de ma couette chérie. Je somnole. Je me rendors. Il est huit heures. J'ouvre l'autre oeil en écoutant les infos qui m'agressent de leurs bavardages genre patati et patata. Je bâille et je m'étire. Je me lève. Un pied puis l'autre. Je veille à poser d'abord le pied droit par terre.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:06 - - Commentaires [26] - Permalien [#]