Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 50 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

13 avril 2007

Une deux trois on bouge...

Quand j'étais enfant, le cours à l'école que je préférais était le cours de gymnastique. C'était loin d'être le cas pour tout le monde, la plupart de mes compagnes de classe auraient fait n'importe quoi pour y échapper, elles avaient leurs règles à longueur de mois, mal à la tête, mal au ventre, mal au petit doigt de pied, un rhume terrible, un père mourant, un chat écrasé (non, là je dis n'importe quoi...) Même la prof de gym n'était pas très motivée pour nous donner cours, d'ailleurs elle devait être réglée aussi la plupart du... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:41 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

11 avril 2007

Les mots pour le dire

Je pourrais vous parler de l'incroyable douleur à l'épaule qu'aucun antidouleur, aucun anti inflammatoire, même pas un médoc à dérivé morphinique n'a pu valablement soulager, de la détresse dans laquelle je me suis trouvée, de la dépendance pour tous les gestes les plus élémentaires, de la peur de rester à jamais dans ce cauchemar, de l'impossibilité dans laquelle je me suis trouvée pour simplement vivre, assumer le quotidien...ce n'est pas fini, mais cela va mieux, et puis la kiné fait des miracles paraît-il... Je pourrais vous... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:51 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
06 avril 2007

Demain est un autre jour...

Je me suis plongée hier dans le mode d'emploi de mon APN. Oui il faut dire que je l'ai depuis...pffff au moins quatre mois et que je n'avais pas encore vraiment fait sa connaissance. Deux heures studieuses à tenter de comprendre, (tout en faisant trente six photos pour les tester), les explications du mode d'emploi, un peu difficiles pour la novice que je suis: avec flash, sans flash, en macro, en zoomant, en zoomant pas...plein d'essais pour voir ce que ça donne...effacer, recommencer, éditer... Bon c'est vrai que le travail... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 07:27 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
04 avril 2007

Pleine de bonne volonté...

Il faudrait absolument 1) que je pense à prendre mon APN partout où je vais, et que j'acquière le réflexe de la photo à prendre 2) que j'apprenne à faire de bonnes photos (ça s'apprend ça je crois, faut juste du temps...) 3) que j'apprenne à les mettre en beauté sur ce blog, comme je le vois faire avec tant de talent par certains et mon dieu que c'est beau toutes ces couleurs qui chantent... 4) et pour ça impérativement savoir comment on fait pour alléger les photos, parce que mes belles photos (hum hum) sont bien trop... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:55 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
03 avril 2007

Je te touche, tu me touches...et c'est si bon!

Pourquoi, quand on parle d'un contact "épidermique" sous-entend-on qu'il est superficiel? Quelle erreur... Les doigts et les mains sont magiciens de l'intime, du profond de la rencontre. En touchant on connait d'une autre façon qu'en regardant, en touchant on déplisse les contractions qui se sont imprimées sur le corps de l'autre. Je parle ici des touchers guérisseurs, qui se font caresses, approche en douceur et en respect du corps de l'autre. Les mains "voient" avec une acuité infinie, "parlent"... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:18 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
02 avril 2007

Lundi matin, jour ordinaire

Je fais la queue à la caisse du super marché, c'est lundi, le frigo est vide, des petites mains et des grandes bouches sont passées par là durant le WE. L'homme m'a fait remarquer ce matin qu'il n'y avait plus rien à manger. (ça me rappelle quelque chose tiens, c'est comme quand moi je dis que je n'ai plus rien à me mettre....d'ailleurs c'est vrai en plus, je dois absolument m'acheter dix ou douze deux ou trois jolis trucs d'été... je n'ai plus rien à me mettre) Donc je fais la queue, impatiemment , il y a du monde, faut croire... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

31 mars 2007

Dis-moi quelque chose

Je connais des voix qui sont pleines, ou qui me remplissent de leur vibration, qui me nourrissent, qui m'enrichissent...je connais des voix qui m'envahissent comme une musique bienfaisante, qui chantent et vibrent en ondes de fougue et de vie... Je connais des voix qui sont vides, ou qui me vident de ma substance...je connais des voix monocordes qui ont oublié comment c'était de grimper vers l'enthousiasme, qui sont rentrées dans le rang de la médiocrité, de la grisaille... des voix mortes. J'aime les voix de ceux que... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:29 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
30 mars 2007

Excuse-moi de te demander pardon!

Excuse-moi...je te présente mes excuses...mille excuses...scuse me...je m'excuse... Ces petits mots qui font partie du code de bonne conduite de la société, ne portent finalement pas à conséquence. Ce ne sont que des mots, utiles et nécessaires certes, mais qui n'engagent ni celui qui les prononce, ni celui qui les reçoit: d'ailleurs ce dernier s'empresse de répondre: de rien...c'est oublié...pas de souci...et autres formules du même genre. Formules passe partout lancées machinalement. Pour moi tant qu'on est dans les excuses,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
29 mars 2007

La solitude existentielle

Deux commentaires sur ma note précédente me posent fameusement question...il s'agit de celui de Sabine puis de Pierre qui en fait écho Alors je me la pose cette question: Trop de dialogue finit-il par tuer le dialogue? Trop d'échanges "profonds" nuisent-ils à une relation simple et fluide? Est-ce utile d'être sans cesse dans l'approfondissement du pourquoi et du comment? Et de le partager systématiquement à l'autre? Risquant ainsi de le blesser ou -pire- de le lasser? Et d'alourdir fameusement une relation qui doit à... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
28 mars 2007

Papoter, parler, écrire, dialoguer

En guise de réponse aux commentaires si riches que j'ai reçus sur ma note de hier, et en guise de commentaire aussi à la note que Alainx a écrite hier à ce sujet, voici quelques réflexions supplémentaires... Dans une conversation habituelle, il est rare qu'on dise de soi des choses vraiment importantes, qui conduisent à un échange en profondeur. On est arrêté par la timidité, la peur du jugement, le manque d'écoute véritable de l'autre, les distractions ambiantes et sans doute bien d'autres facteurs. Il n'est pas souhaitable... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]