Coumarine, Petites paroles inutiles - Page 5 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

06 décembre 2009

La patience s'est assise...

Les doigts s'obstinent à taper sur les pages. Ah! les cruels! Ah! les sadiques! Et la patience s'est assise au premier rang pour surveiller les travaux de démolition, puis de fondation, puis de détermination, puis de frustration, puis d'oppression, puis d'ébullition, puis de...Puis pour veiller enfin sur la naissance de l'enfant-livre... Ne pas renoncer à parler, ni à écrire, le marquer en grand dans mon agenda! - Dis-moi, crois-tu vraiment nécessaire de parler, quand tant de fois on a vu que ce sont les paroles mêmes qui dessinent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 01:03 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 décembre 2009

Billet en forme de bilan

Je suis frappée par la diversité de vos commentaires sur mon billet précédentEn lisant combien parmi vous me souhaitent des pensées plus légères, je me suis demandé si je donnais dans ce billet (et sur le blog ces derniers temps) l'impression que je pourrais avoir des idées sombres.Serais-je un peu déprimée? Je me pose la question... Peut-être ne devrais- je pas tout de suite répondre par la négative... je me surveille ;-)) je m'observe et je vous dirai quoi dès que j'ai la réponse à cette question ;-)) La réflexion de Alain sur ma... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:08 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 décembre 2009

C'est en haut que j'accrocherai mon âme...

En bas, sur les trottoirs de ma ville, sur les sols sillonnés un peu partout de tant de détresses, c'est gris, c'est sale, c'est béton, c'est poussière, c'est chimique.En bas, il y a les mégots écrasés, les chewing-gum collants, les crachats séchés, les taches d'urine contre les murs et les poteaux, les crottes des chiens malpolis. Et les arbres qui agonisent... En bas, mille problèmes plissent les visages, voûtent les dos, crispent de chagrin les corps un peu tordus.En bas, il y a les guerres imbéciles, le sang qui gicle, l'avion... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:06 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 novembre 2009

La lettre qui n'arrivera jamais...

Tu écris une lettre.Plus exactement tu commences à écrire une lettre.Tu as pris une feuille de papier blanc, vierge encore.Tu as dans la main ton stylo Mont Blanc dont tu as vérifié la cartouche d'encre.Tu t'installes à ton bureau.Tu empoignes le stylo.Tu poses la main sur le papier blanc, vierge encore.Tu écris la date dans le coin supérieur droit.Puis au milieu... Cher Simon (ou Geneviève, ou Armand, ou ...)Tu commences à écrire quelques mots, laborieusement.Très vite tu t'interromps, ton regard se lève vers un point imprécis devant... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:19 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 novembre 2009

Elle n'avait ja ja jamais voyagé, hohé hohé

Il y avait un problème : elle n’avait le mode d’emploi ni du voyage, ni de la liberté. On ne reste pas impunément tant d’années en jachère. Elle n’avait pas voyagé, sinon comme une touriste  mouton, conduite sur commande dans quelques coins du monde et les hôtels pour vacanciers qui colmatent soigneusement les endroits et les gens authentiques.Il y avait en elle cependant un chant qui lui martelait les oreilles et le cœur, qui résonnait fortement en elle au plus sombre de ses chagrins, au plus lumineux de ses extases. C’était le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:29 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 novembre 2009

Le jardinier médite

C'est comme un jardin.Un jardin dont s'occupe le jardinier.Il se passe de tout dans un jardin: il y a de la boue, de la terre, des vers de terre, des parasites, des feuilles bouffées par les parasites.Il y a des graines et des bulbes plantées à l'automne et qui poussent au printemps, des qui ne poussent pas du tout, ou de travers, ou à l'envers, ou tordues, ou à moitié.Il y a des orages qui dévastent tout. Il y a aussi des parterres piquées de mille couleurs, des arbres qui s'éclatent dans leurs fougues automnales, des papillons qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:31 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 novembre 2009

Indigestion

Une indigestionUne nausée incontrôlableJe les vomisles motsles mots que j'ai à lireles mots que j'ai à écrire Bon, vaudrait mieux que j'aille prendre l'airprendre l'air, le chiper, le voler s'il faut!parce que moi je manque d'airSeulement voilà! il pleut férocementEt puis il y a du ventLe vent m'inquiète fort depuis les fameuses tempêtes de... oublié les années...Depuis que il y a deux ans des branches de mes arbres sont tombées sur ma maison Donc je ne vais pas marcher. Tant pis!Alors je lis?Je sais pas quoi choisir dans ma... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 novembre 2009

La fenêtre éclairée

Une lumière tout en haut d'un immeuble, vient soudain percer l'obscurité naissante.Et le crépuscule doucement caresse cette lueur qui s'impose, seul témoin silencieux d'une nuit très noire.Dans la rue là tout en bas, circule un silence un peu inquiétant. Les silences aveugles ont toujours quelque chose d'inquiétant. On tâtonne, alors on s'accroche à la lumière qui perce la nuit.La fenêtre éclairée rassure. Elle parle de fidélité, de confiance. Elle témoigne d'une présence. Et la présence nourrit l'âme... J'ai tout faux. Je recommence... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:28 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 novembre 2009

C'est comme une transe

Il y a en moi une force de vie qui m'effraie parfois par son intensité...A certains moments, je suis tellement dans la vie que je SUIS la vieElle gronde et éclate en moi comme un puissant orgasmePlus je vieillis, plus cette force se révèle en moiQuand j'écoute de la musique que j'aime, elle se propage en moi en ondes de plaisirC'est physique.Comme si je n'étais plus moi.Comme si j'étais tour à tour le violon et chacun des instruments de l'orchestreJ'accompagne la musique d'un élan quasi insoutenable en moiJe voudrais rendre compte de... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:45 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 novembre 2009

Histoire belge

- Alleeez, pourquoi tu dis ça mènant?- Je dis ça parce que c'est vrai: elle attend famille!- Quoi? mais c'est pas possible! Avec qui elle a frouchelé comme ça?- Julien je crois bien...- Ah! bon! Je croyais qu'elle avait eu une brette avec lui. Mais oui! Tu t'en souviens pas? Quand il lui a fait un blouche dans sa voiture. Elle disait à tout le monde qu'elle avait un oeuf à peler avec lui!- Quel castard quand même çui-là! Bon je te laisse, je vais faire le tour du bloc. Je trouve qu'il fait un peu douf aujourd'hui. On sait plus comment... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:29 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,