Les mots de Coumarine - Page 4 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

17 mars 2009

Mots sans queue ni tête

Alors j'ai pris les mots dans les mains... les ai regardés avec un sourire un peu embarrassé, leur ai dit que c'était le dernier jour, l'ultime tentation, le péché insurmontable. J'ai dit que j'allais les masturber, les triturer, les compresser, les encaisser, leur faire payer le gros prix, le prix de la solution finale. Point. Avec du sang partout quand je les écraserais entre mes doigts. Cela ferait tache sur le mur. Mais ça, c'est encore à vérifier. Alors les mots ont supplié, m'ont fait des promesses d'ivrogne, ont gémi... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:14 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2009

500 secondes encore

Que ferais-je s'il me restait 500 euros et 500 secondes à vivre? S'il me restait 500 secondes à vivre... je...Ça fait cinq jours au moins que je me torture ma petite tête, pour savoir ce que  j'en ferais de ces secondes précieuses... D'abord je me suis dit que j'allais répondre par une pirouette... ben oui...j'en avais vachement envieEnsuite je me suis dit que j'allais répondre en écrivant un très très très beau texte littéraire, un texte coumarinien (ahemm)Puis je me suis dit...mais ma vieille, un jour ça... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2009

Il la voulait amidonnée…

Deuxième contribution à la semaine coquine... Il la voulait bien lisse et amidonnée, corsetée de bienséance, comme sa mère. Elle a consenti à tout pour lui plaire. Il la voulait en chemisier blanc, jupe bleue plissée de vertu, pensionnaire rescapée de l’Institut de la Sagesse. Elle passait beaucoup de temps à lui narrer les épisodes de sa jeunesse très studieuse. Il la voulait vernie de politesse, maquillée de bonnes manières, jambes docilement serrées pour ne permettre à personne de soupçonner ses trésors féminins, bras... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:23 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 mars 2009

Le rêve interdit

Mon poème primé au concours du clitoris d'or, je vous le mettrai (si tout va bien) dimanche soirCe soir, je vous mets un texte qui participe à la semaine coquine initiée par Pakita (voir billet précédent...)Sinon la semaine se sera écoulée sans que j'ai eu le temps de participerEt...j'allais pas rater ça...Rêve interditTous les soirs, vers minuit je crois, il revient hanter mes rêves. Qui est-il ce bel inconnu qui s’impose de la sorte, dans les plis et les replis de mes pensées les plus secrètes ? Comment fait-il pour s’immiscer avec... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:04 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 février 2009

C'est qui celle-là? (petits mots pour rien)

Un brouillard dense, intense. Le flou.Et en même temps la coulée (la colère?) trop rapide d'une rivière qui s'en va se fracasser au loin. ou bien se perdre dans la mer, dans l'océan, dans le fini ou l'infini: si loin, on ne voit plus la différence... Le flou, le flotLes deux en même tempsprise dans le flot, je perds mon centreje me perdsemportée malgré moi, bien plus loin que je ne le croyais, que je ne le voulais, jusqu'aux fracas lointains du fini ou de l'infini, on ne sait pasje coule, rebondis sur chaque flot, m'éclate à chaque... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:38 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 février 2009

La décision

Dites-moi je vous en prie, que faut-il que je fasse ?Monter ou descendre ? Descendre ou monter?Les marches se déroulent vers le bas, plongent vers le noir où s’engloutit la vie. Ou alors elles grimpent vers le haut, vers une improbable lumière. Avec une même ardeur, une égale conviction.S’il faut que je descende, je vais c’est sûr, m'enfoncer dans le trou ! Le trou de mémoire, le trou de MA mémoire, le trou des histoires d’un passé cimenté, qui continuent  cependant à gratter dans le coin de ma tête un peu folle, comme un... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:22 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 février 2009

Une grande valise bourrée de tendresse

Il y a cinq ans, j'ai réalisé un rêve qui me tenait à cœur: j'ai écrit, monté et interprété trois lectures-spectacles... L'un de ces spectacles raconte des histoires de valises, des grandes, des petites, des drôles, des tristes,  tout comme la vie... Ces valises surgissaient de mon "réel"... il me suffisait d'observer et d'écouter: les idées ne manquaient pas!Ainsi la valise du "clini-clown" dont je parle dans mon billet précédent, est née  en repensant au long séjour en clinique d'un de mes enfants,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:13 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 février 2009

La petite valise magicienne

C’est une valise qui fait que rire…Elle arrive comme ça, tout de go, sans prévenir, à l’unité de pédiatrie neuvième étage de cet hôpital, elle bondit de chambre en chambre, et comme un charmeur de serpents, rassemble les enfants dans le local, tout au fond du couloir.Ce local fait semblant d’être une salle de jeux. D’ailleurs tout le monde fait semblant d’y croire, et c’est pas trop difficile, parce qu’il y a des dessins pleins de couleurs, mille évasions de livres, des tendresses de peluches, des jeux pour rêver d’être garagiste, ou... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:39 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 janvier 2009

Une petite-fille au doux nom de Mandoline

C'est l'histoire d'une petite fille née dans la douceur et le calmeL'histoire d'une petite fille née au monde dans la tendresse de sa mère...aimée et accompagnée par son père (notre fils).Ils voulaient cela de tout leur cœur. un accouchement à la maison, non dans  la froideur blanche d'une cliniqueIls le voulaient, ils l'espéraient...ils ont fait le pari, il faut dire que tout se présentait bien, tout se présentait au mieux...et cela s'est merveilleusement passé!Mandoline est née ce matin à 9h50', à la maison, c'est elle qui a... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:19 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 janvier 2009

Cela ne s'explique pas...

Tu vois, ce petit bonheur-là, je ne suis pas capable de l'expliquer longuement. Je veux dire, avec des mots à lunettes de philosophe. Voilà comment ça se passe: Je range deux trois trucs dans la cuisine, j'écoute deux trois trucs à la radio, je regarde deux trois trucs à la TV. Je dis deux trois mots à l'homme, je tape deux trois mots sur le blog, je lis deux trois pages d'un livre, je fais deux trois pas dans le beau parc près de chez moi, enfin... je surveille comme ça d'un oeil et du bout du coeur toutes mes choses ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:51 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : , ,