Les mots de Coumarine - Page 2 - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

28 octobre 2009

L'arbre libre dans sa tête

Où donc se cache le fantôme de mon arbrece fantôme qui règne sans visage?Inscrire sa présencepeut-être même son nompuis le côtoyer un momentl'interroger, écouter ce qu'il a à me dire...afin de pouvoir un jour enfinme séparer de lui.Pouvoir lui souhaiter bon ventcar j'ai à faire aujourd'huimon chemin personnel. Alors je nommerai par une parolece qui n'a jamais été ditce qui a été tenu secret.Alors l'arbre respirerarenouera avec le vent qui taquineles feuilles, en ivresse, en liberté.Un arbre, c'est fait pour danser dans le ventpas... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:41 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 octobre 2009

La Dame de Trèfle

La Dame de Trèfle, un matin de grand soleil, s'est mise à compter ses cartes. Elle était atterrée: il en manquait tellement. Il manquait les cartes petites et tendres. Les cartes des petits chiffres. Les cartes de l’enfant jolie. Qu’à cela ne tienne :  la Dame a mis les rescapées sur la table, cartes sur tables…Chez la fourmi sa voisine, qui collectionne tout, même l’extravagant, elle a piqué les cartes qui lui manquaient si cruellement. Les a collées sur des pages blanches. Les a planquées dans un livre. Bingo !Les cartes ont... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:07 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2009

Je suis morte (suite de hier)

Aujourd’hui  madame, je suis morte.Non non ! Pas morte et enterrée dans un cercueil et tout ça..Morte, c’est encore pire…Z'ont pas d’yeux madame, z'ont pas d’oreilles, z'ont pas d'cœur.Aujourd’hui madame, je suis morte, une fois de plus.Je suis morte comme hier et avant-hier et tous les jours de la semaine dernière.Depuis six mois que je suis ici madame, je suis morte tous les jours.Je suis assise sur la mort. Elle me brûle les fesses, même quand il fait froid.Quand personne ne vous regarde, madame, on n’existe pas.Savez pas ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:42 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 septembre 2009

Cosmogonie

La Parole.Puissante. Omniprésente.La Parole d'un seul tenant. Non! Coupée en deux. Non! Morcelée, déchirée, divaguéeMille éclats de paroles.Mille éclats de paroles dans la bouche, qui s'emmêlent les pinceaux. La Parole est enceinte de sa parole. Grossesse difficile. Surveillée de près par la bouche encombrée. Non.La Parole est dans le ventre. Un ventre sans nombril.Un ventre troué. percé. ouvert aux grands vents, zéphyrs et typhons.Non. Retour sur image.La bouche est serrée, sans lèvres, sans sourire.La Parole a perdu la parole et... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:48 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2009

Une chose importante

Ce sentiment très fort qu'elle a, de cheminer depuis si longtemps, seule, à côté de quelque chose de très important qu'elle ne voit pas. Mais dont elle a la certitude pourtant que cette "chose" existe. Elle le sait de source sûre... de celle qui sourd au plus profond d'elle-même.Quand elle regarde le ciel au cours de ses balades, ou quand elle s'enfonce dans ses pas pressés,  ou quand elle écoute quelqu'un lui parler de n'importe quoi, ou quand elle se concentre alors qu'elle écrit une ou deux phrases très ordinaires...... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:58 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 septembre 2009

Les jonchets du mikado

Les bâtonnets du mikado jonchent en vrac la table de bois poli.Ils attendent en silence, presque sans respirer, comme assoupis. Mais il ne faut pas croire...L'angoisse les enserre au creux de leur attente.Ils guettent encore et encore la main magicienne qui d'un mouvement sûr et sec, les invitera à rejoindre le monde des vivants. Le bâtonnet du dessous envie le bâtonnet du dessus. Car il est écrasé, pressé de toutes parts. Il suffoque, c'est sûr, il va mourir étouffé...Car ici comme ailleurs, c'est la loi du plus fort, du plus... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 août 2009

Ad vitam aeternam. Amen.

Ceci n'est pas un texte, aurait dit  MagritteCe sont quelques mots que j'ai écrits un jour de manière volontairement spontanée... J'ai déjà parlé de ce type d'écriture que j'aime pratiquer, qui me mène vers ses propres chemins. Un premier jet donc, sans (trop) réfléchir, à partir de quelques mots qui me lancent, m'élancent...Puis le travail de relecture, d'aménagement des phrases, en fonction surtout de la musicalité de l'ensemble. Oser des alliances de mots inattendues et parfois audacieuses, mais sans que cela ne fasse... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 août 2009

Eternelle nomade

Je vais de chemin en chemin, éternelle nomade.Je m'accroche obstinément au chemin que j'emprunte aujourd'hui, espérant qu'à chaque détour je trouverai la plénitude dont j'ai si soif, dont j'ai si faim et qui creuse mes reins, inlassablement.Je marche.Un pas, puis un pas, puis encore un pas.Sur le côté du chemin, deux ou trois coquelicots m'offrent leur sourire de fleur éphémère. Elles oscillent lentement dans le vent qui les malmène.Leur fragilité me rassure: elles sont de ma famille!Elles toisent le vent effrontément, mais se fripent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:25 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 août 2009

Petit poème en forme de plume

J'étais enceinte sans le savoird'une petite plume précaireet je l'ai mise au monde...Elle s'est mise à danserje l'ai baptisée dans le vent:elle s'appelle Espérance Elle m'invite à muserma chanson personnellemon air de liberté...et les notes et les motsmontent en bulles de silencetraversées par le soleil. Elle m'invite à tricoter avec une infinie patienceles mailles d'une parurede Reine incognito. Et dans mes yeux écarquilléss'allument doucementmille et une luciolessentinelles attentivesdans l'herbe des soirs d'été C'est la danse... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 août 2009

Les coquelicots m'accompagnent...

Quelques jours de pause...Merci à tous pour votre fidélitéPhoto de Telle, qu'elle m'a offerte il y a un ou deux ans, sachant combien les coquelicots font partie de ma vie ;-))
Posté par Coumarine à 10:11 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,