La chanson des arbres - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

03 mars 2010

La chanson des arbres

Il y a des arbres dans mon jardin
Certains sont vieux, et même centenaires.
Ils m'en imposent, je les aime...

Mais certains, au fil des années, se sont déployés plus que de raison, et nous ne les avons pas vus grandir.
C'est en regardant de vieux albums de photos que nous nous rendons compte, que oui, ils se sont...disons... épanouis!

Parfois ils ont empiété sur notre espace vital... et le soleil et la lumière n'arrivent plus aux fenêtres de notre maison. Plus de soleil dans le jardin, même aux plus belles heures de l'été.
Cela me manque. Très fort. Je suis une fille de la lumière, et même si les arbres sont des compagnons précieux pour moi, je regrette qu'ils me privent de lumière, installant l'humidité aux abords immédiats de la maison.

Et puis à deux reprises des branches se sont brisées sur la maison cassant des pans de toit. (à voir ici)
Et puis dimanche avec les vents violents je me suis resserrée sur moi-même attendant comme une fatalité qu'une branche s'écroule sur le toit.
Il n'en a rien été
Mais j'ai tremblé pendant des heures.

Alors mon mari, qui n'a jamais voulu toucher aux arbres, a fait venir hier un élagueur

Il est resté modeste, car le mari le freinait, tandis que moi j'espérais davantage éclairer le jardin et donc la maison. Mais le mari a une forte personnalité et donc...

Bref un nettoyage, c'est déjà ça, et un taxus fortement élagué devant les fenêtres de ma cuisine, y introduisant du coup la lumière
Et pour moi, une respiration plus libre, je (re)devenais asthmatique, je vous jure...

Voici quelques photos de ce moment historique... l' élagueur, cet autre  funambule des hauteurs, nettoie le très vieux saule qui a déjà beaucoup souffert des tempêtes précédentes
_lagage_001
_lagage_004
_lagage_005L
Photos Coumarine

A lire chez Pierre son beau billet sur un sujet semblable: Le vert et l'éthique


Commentaires

    D. a refilé à ton homme notre bonne adresse?
    Depuis qu'on a élagué chez nous c'est formidable ...

    Posté par charlotte, 03 mars 2010 à 15:02
  • Superbes, ces photos !

    Mon homm est plutôt du genre élagueur : couper, couper puisque ça repoussera ! Nous avions des arbres trop près de la maison, nous n'en avons plus...
    La profonde forêt des Ardennes commence à moins de 100m, dont nous n'en sommes pas privés. Mais quand même, j'ai toujours un regret quand ils sont tombés..

    Posté par agnès, 03 mars 2010 à 15:02
  • @Charlotte, je pense pas que c'est celui-là, c'est un élagueur que l'homme connaissait et qui adore tellement les arbres, qu'il résiste à les élaguer trop... c'est la meilleure!!

    @agnès...tu t'entendrais donc bien avec mon mari )))

    Posté par Coumarine, 03 mars 2010 à 15:06
  • J'aime les arbres, mais encore plus la lumière, je te comprends.
    On conseille à présent de ne planter un arbre près d'une habitation qu'à une distance du double de sa hauteur finale - judicieux et pour la lumière et pour admirer l'arbre entier de sa fenêtre.
    L'élaguage annonce le printemps et mars a ramené du ciel bleu, extra.

    Posté par Tania, 03 mars 2010 à 15:56
  • Hébé !
    vu ce qu'on aperçoit...de l'étendue de l'envahisseur... Franchement il était temps...

    Je suis toujours surpris que des gens plantent des arbres si près de leur maison...
    évidemment, c'est quelquefois une question de dimension du terrain...

    finalement, vive les tempêtes !! ;o)

    Posté par alainx, 03 mars 2010 à 16:45
  • Sage décision... Personnellement, j'aime ma grande pelouse avec une belle vue sur les champs, et deux vieux arbres plantés par mes arrières-grands-parents (que je n'ai pourtant pas connus et dont je suis en train de restaurer la maison). Bonne soirée.

    Posté par Un petit Belge, 03 mars 2010 à 17:36
  • Lorsque j'ai dû quitter ma maison pour laisser la place à ..., j'avais osé demandé la permission de revenir voir mes (nos ?) arbres que nous avions plantés : le magnolia soulangeana, les cerisiers en fleurs, les magnolia et leurs frandes fleurs blanches, les tilleuls odorants du mois de juin, les cèdres, les bleus, les verts et plus qu'un autre sans doute mon rêve : le cèdre du Liban. Celui auquel je venais me confier, celui qui prenait mes peines, celui qui me disait qu'il y avait un ailleurs, celui qui nous survivrait. Je pense que je ne le verrai jamais plus et surtout je ne serai jamais plus seule avec lui.

    Pour la première fois , lors de cette tempête, je n'ai pas eu peur, je n'avais aucun arbre à protéger. Oh, bien sur, dans la maison que je loue, il y a un arbre de Judée, si beau lorsqu'il fleurit, mais nous n'avons pas réusi à nous apprivoiser : il est beau pendant quelques jours, c'est tout.
    Tous les ans, je faisais le tour de la ville pour admirer MES magnolias soulangeana, je savais dans quel ordre leurs fleurs éphémères s'épanouissaient ; s'il pleuvait la semaine fatidique,je savais qu'il faudrait attendre un an de plus.
    Ici, je ne connais pas beaucoup de magnolia et le printemps n'a pas la même couleur. Alors je rêve d'habiter tout en haut d'un immeuble dans un appartement de lumière.
    A bientôt Coumarine.
    PS : j'ai lu les noms des commentaires sur l'autre billet, beaucoup de noms me sont inconnus.

    Posté par nicole 86, 03 mars 2010 à 17:38
  • Bjr Coumarine. Je passe te faire un petit coucou simplement pour te dire qu'en voyant les photos il valait mieux en effet que ton mari fasse appel à un professionnel, car je pense que tu aurais tremblé encore davantage que tu ne l'as fait avec la tempête! C'est beau les arbres mais c'est vrai que trop près des maisons ils deviennent dangereux...ceci dit, je ne t'oublie pas, je viens te lire ici et ailleurs à travers les commentaires et je continue ma route...Bonne soirée et apprécie maintenant la clarté et lumière retrouvées!!!

    Posté par Josiane, 03 mars 2010 à 19:33
  • Parfois il est préférable d'abattre les arbres en surnombre, ou trop proches, plutôt que de les élaguer. Sacrifier les moins "beaux" pour donner plus d'espaces à ceux qui, du même coup, seront valorisés.

    L'élagage, qui consiste bien souvent à raccourcir abusivement les branches et étêter le sommet, dénature définitivement la silhouette des arbres et déclenche un foisonnement de nouvelles pousses qui auront tôt fait de reprendre de la hauteur tout en étant devenues plus fragiles aux tempêtes et aux chutes de neige.

    Mais il semble que "ton" élagueur, Coumarine, y soit allé en douceur )

    Posté par Pierre, 03 mars 2010 à 20:05
  • La première photo est saisissante : on dirait l'un des "arbrorigènes", d'Ernest Pignon-Ernest.

    Posté par Amélie, 03 mars 2010 à 20:59
  • rien que de regarder tes photos et l'homme, j'ai le vertige, vraiment ! ceci dit, j'ai un mari qui élague, élague vraiment très fort, moi je serais plutôt du genre, pas trop gros les arbres ou arbustes mais avec des formes libres, tu vois ? un peu sauvages, sans devenir forêt vierge.
    Paradoxe total, nous avons un énorme sapin près de la maison et là, "l'homme"l ne veut pas le supprimer (mesdames, allez comprendre !!)

    c'est vrai que lorsque nous plantons au début, nous ne pensons pas qu'un jour les arbres grandiront, grandiront et il faudra un jour arriver à ta solution, couper !

    bisous

    Posté par loulotte2, 03 mars 2010 à 21:09
  • L’arbre prête ses branches aux oiseaux pour la nuit entière et quand il s’éveillera demain, ses hôtes l’auront quitté, sans même lui dire merci, qu’importe, il sait qu’ils reviendront le soir, comme dans un rituel tacite et sans fin.

    l'an passé, nous avons taillé un arbuste très serré et j'ai eu de la peine en découvrant un nid à l'intérieur de ses branches, trop tard, plus jamais l'oiseau reviendra y déposer des oeufs !

    Posté par becassine, 03 mars 2010 à 21:13
  • Mais enfin"l'homme", élaguer c'est aussi prendre soin de l'arbre!! (si cela est fait évidement de façon correcte)C'est un vrai métier! Et puis quand il y a des risques pour les habitants (neurasthénie par manque de lumière en plus!) la question de se pose plus

    Bonjour en passant Coum )

    Posté par julie M, 03 mars 2010 à 21:29
  • L'homme devenu écureuil...

    J'aime les arbres, avec des écureuils !

    Bleck

    Posté par Bleck, 03 mars 2010 à 21:48
  • "je suis une fille de la lumière". dis-tu. Alors pas de regrets, la lumière trouvera sa voie à travers les branches et les ouvriers...

    Posté par delphine, 03 mars 2010 à 22:27
  • Dis donc, c'est impressionnant de voir cet élagueur sur cette branche !...
    Je n'aurais jamais pu être... élagueur...

    Posté par Françoise, 03 mars 2010 à 22:34
  • Oh, l'arbre sera content, il perdra moins de sève dispersée et aura de la nouvelle force au printemps. Tu auras plus de lumière et tes pelouses seront heureuses aussi! Et toi, surtout toi, tu le seras, et rassurée!

    Au fond, il n'y a qu'à voir dans les bois ce qui arrive aux arbres que l'on n'élague pas: ils meurent à petit feu et tombent sur un voisin malchanceux...

    Posté par Edmée De Xhavée, 04 mars 2010 à 00:02
  • Maky a joué de la tronçonneuse hier dans le cerisier.
    Tu as de la chance d'avoir des arbres centenaires dans ton jardin.

    Posté par mab, 04 mars 2010 à 07:28
  • J'aime les arbres. Mais j'aime pardessus tout le soleil dans ma maison.
    Chez mes parents, c'était comme ça. Trop d'arbres trop près de la maison.
    Alors quand j'ai eu la chance d'avoir moi aussi, un petit jardin avec une maison dessus, je n'ai pas planté d'arbres à grand développement. Et surtout pas trop près de la maison. Il y a d'ailleurs certains qui ont déjà disparu et ont flamboyé dans la cheminée.

    Le soleil, le soleil, le soleil...

    Posté par Annick, 04 mars 2010 à 08:08
  • quelques réponses

    @Julie M...un coucou, contente de te voir, tu vas bien?
    Oui je devenais neurasthénique par manque de lumière...il y avait de ça!

    @mab... oups Maky joue à l'élagueur? Et tu le laisses faire? Mais sans doute ne monte-t-til pas trop haut?

    @loulotte, toi aussi tu as un mari élagueur?
    et tu as raison, parfois les hommes on ne les comprend pas )

    @Amélie...ah! oui! en effet!!!

    @Nicole... je me souviens de ce que tu avais dit au sujet de tes arbres... et je suis touchée par ton commentaire. Oui! il est des pages qu'on finit pas tourner complètement, sans doute est-ce mieux!
    (tu as raison,les commentateurs de 2006 n'ont plus grand choses à voir avec ceux de maintenant..la blogosphère est chose éphémère...

    @Pierre...j'ai lu chez toi... je me souviens que tu m'avais donné des conseils avisés lors de l'épisode tempête dont je parle dans le billet 2006

    MERCI à tous les autres... pour vos commentaires que j'apprécie. Votre présence m'est précieuse

    Posté par Coumarine, 04 mars 2010 à 09:00
  • En lisant ton évocation des arbres dans la tempête, j'ai repensé aux cocotiers sous les cyclones.... Ployant presque jusqu'à l'horizontale, mais sans jamais casser !
    Qaund nous sommes arrivés dans la grande maison, nous avons dû faire abattre un pin qui s'élançait tout droit à plus de 25m, mais bien trop près de l'habitation.... l'élagueur est parti de la cime en découpant des "tranches" de tronc au fur et à mesure qu'il descendait ... impressionnant ! Et l'hiver suivant, la cheminée a fonctionné avec reconnaissance !

    Posté par liaht, 04 mars 2010 à 09:03
  • what is this?

    Posté par lily, 04 mars 2010 à 14:46
  • La lumière m'est aussi nécessaire. Quand nous avons cherché une maison, j'ai examiné avec soin l'exposition, les fenêtres. J'aime beaucoup les arbres aussi, mais un jardin a besoin de soleil, comme nous, surtout dans nos régions.

    Posté par Berthoise, 05 mars 2010 à 04:27
  • Je me souviens,pendant la tempête de 99, chez mes parents, d'avoir tremblé jusqu'à 4 heures du matin, sans pouvoir fermer l'oeil, terrifiée à l'idée que le sapin planté à quelques mètres de la fenâtre de la chambre d'amis, dont nous apprécions tant l'ombre en été, ne s'abatte sur nous. Finalement, il a tenu, mais c'est le cèdre de devant qui est tombé, et il était plus loin de la maison.

    Posté par Pascale, 05 mars 2010 à 10:37
  • Cela me rassure de vous lire à propos de ce dilemme : laisser vivre mes arbres ou laisser venir la lumière. Je pense que mon voisin a malheureusement fait le choix des arbres. Et chez nous, la lumière est privilégiée. Et pourtant, quoi de plus apaisant que de m'étendre dans mon hamac, sous le vieux hêtre, ragarder danser les branches au vent. Pour pouvoir l'attacher, nous avons conservé le tronc d'un bouleau proche du hêtre, mais juste le tronc!...
    Et quand je regrette mes arbres, alors je vais me promener dans la forêt... de St-Hubert : pas trop mal tout de même comme environnement!

    Posté par Mimi, 05 mars 2010 à 13:10
  • Mais le mari a une forte personnalité et donc...

    Ah ah ça me rappelle quelqu'un tu fais comme moi, tu cèdes sur certaines choses pour avoir plus de poids pour d'autres

    impressionnantes tes photos !

    Posté par Bérangère, 05 mars 2010 à 18:00
  • Tiens donc !

    "Mais le mari a une forte personnalité et donc..."

    Ah ah ça me rappelle quelqu'un tu fais comme moi, tu cèdes sur certaines choses pour avoir plus de poids pour d'autres

    impressionnantes tes photos !

    Posté par Bérangère, 05 mars 2010 à 18:05
  • Je n'aime pas quand on touche aux arbres... mais parfois, je dois l'admettre, c'est bien nécessaire.
    As-tu vu le marronnier déraciné et cassé par la tempête le long de "notre" étang (le 2e étang à l'arrière) ?

    Posté par naline, 05 mars 2010 à 20:17
  • Moi aussi , je suis une fille du soleil, j'aime l'été, la lumière, et les arbres sont choisis judicieusement chez moi pour dispenser leur ombre aux moments cruciaux de l'été, quand il arrive à faire 40 degrés, mais jamais ils n'empêcheront les rayons bénéfiques de pénétrer à flot dans la maison aux heures tristes et pâles de l'hiver. Les choses sont à notre service, et non le contraire, disait ma chère grand-mère.
    PS. j'ai reçu ton mail et je te fais un deuxième envoi, tu pourras détruire le premier.
    Bises du sud
    Célestine

    Posté par celestine, 05 mars 2010 à 21:36
  • @Célestine... oui j'ai lu ton mail, c'est OKcomme ça! merci!
    Il fait si chaude que ça chez toi? oulala...c'est beaucoup pour moi!

    @Naline...oui je l'ai vu ça m'a fait mal au cœur...triste...

    @Bérangère, je cède TROP souvent, je n'aime pas les conflits.. alors je laisse faire ;-((

    @Mimi...tu habites tout près de Saint-Hubert??? mais je connais bien ce coin-là, pour y aller régulièrement (à Hurtebise...)

    @Pascale... un cèdre, mais c'est immense comme arbre, ça a du être impressionnant

    @Berthoise, oui le soleil, la bonne exposition, ni trop, ni trop peu...)

    @Liaht... c'est ce que l'homme à moi se propose de faire, brûler tout ça dans de bons feux qui nous réchaufferont )

    Posté par Coumarine, 05 mars 2010 à 22:16
  • Encore la neige toujours la neige! Y'en a marre. Levée sous 5cm de neige ce matin! Je devais aller m'occuper de mes arbres ce week end, c'est raté. Ben oui, nous aussi la tempête est passée. Mais nous ce n'est pas de l'élagage qu'il faut faire, c'est du tronçonnage. Les vieux fruitiers du verger n'ont pas résisté. Le vieux pommier est totalement déraciné donc bon à couper en tronçons. Il a une tellement jolie forme que nous avons décidé d'en garder une partie que je traiterai pour faire un banc naturel au fond du jardin. Les pruniers et cerisiers sont très mal en point, ils sont quasiment tous écimés, certains n'ont plus q'une grande branche pointée vers le ciel. C'est trop dangereux et désaquilibré pour les laisser comme ça. Il faudra replanter un verger jeune et vigoureux. Heureusement que l'année 2009 a offert de très nombreux fruits car cet été 2010, il n'y aura rien. Seuls le noyer, le bouleau et les thuyas ont tenu le coup. Nous allons broyer toutes les branches pour en faire un beau paillage sous les rosiers. Maigre consolation. Les toits des maisons sont quelques peu détuilés mais rien de grave. Voilà du travail pour les semaines à venir. Vivement le printemps et sa douceur!
    Moi je trouve que ton élagueur est bien intrépide. Jolies photos.

    Posté par Chris, 06 mars 2010 à 16:10
  • Et oui! l'élagage est pour les arbres un soin bienfaisant qui leur redonne vigueur et élégance!

    Posté par marie-madeleine, 06 mars 2010 à 19:00
  • Et oui! l'élagage est pour les arbres un soin bienfaisant qui leur redonne vigueur et élégance!

    Posté par marie-madeleine, 06 mars 2010 à 19:00
  • Ce sont des photos très belles, qui rendent un effet esthétique singulier. Je ne sais pas expliquer, c'est très curieux. Et fascinant.

    Posté par Pivoine, 07 mars 2010 à 00:44
  • Coumarine, j'ai pensé très fort à toi hier soir, je suis allée voir le film L'Arbre et la forêt. Un film fort sur la famille, le secret, la mémoire et les arbres. La musique de Wagner omniprésente, dérangeante parfois, en contrepoint un concerto de Mozart. Des visages admirablement filmés et des accteurs qui sont ( presque tous) justes.
    Un moment qui restera dans ma mémoire.

    Posté par nicole 86, 07 mars 2010 à 15:22
  • C'est bien d'avoir trouvé un élagueur qui respecte les arbres car bien souvent ils ont tendance à les ratiboiser. Je me souviens de quelques années atroces sur une place de village où les châtaigniers avaient été étêtés et n'étaient plus que des moignons horribles.

    Posté par myriam, 09 mars 2010 à 17:16
  • Oups ! des platanes et non des châtaigniers ! Je devais avoir une envie de crème aux marrons !!

    Posté par myriam, 09 mars 2010 à 21:14

Poster un commentaire