février 2010 : Tous les messages (Page 2) - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

05 février 2010

Rêver... procrastiner... agir....

Il y a certains jours où j'ai tellement de projets que... je ne sais par lequel commencer. Tous me semblent également importants, tous me plaisent et constituent un défi tellement enthousiasmant pour moi, que j'ai envie de les entamer tous en même temps...Et pendant que j'hésite sur l'ordre de priorité à mettre dans tout ce fatras de projets, je n'en commence aucun. Ils restent tous en attente, je ne parviens pas à décider par lequel commencer - Il y a la finalisation de deux manuscrits... j'ai à  prendre des décisions à ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:36 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2010

Au bout, il y aura toujours l'énigme...

Je me disais autrefois qu'au bout de ma vie, j'aurais enfin toutes les réponses aux questions qui peuplent sans relâche mes jours et mes nuits, surtout mes nuits parfois.Je pensais sincèrement (naïvement plutôt) que la fin de ma vie serait la fin d'un voyage souvent difficile, parfois hasardeux, mais aussi avec ses tranches de soleil, de confiance, de grâce, de magie... Et que tout au bout, il n'y aurait plus de questions, que des évidences, que des solutions.... J'avance inexorablement en âge, que cela me plaise ou non (et que j'ai... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:19 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 février 2010

Les vieux chagrins qui resurgissent

Énorme émotion en lisant le billet du jour chez AlainxTant et tant d'années après, sa cousine a pu (enfin!) pleurer et exprimer son chagrin vécu lors du grave accident de santé qu'il a eu, lui, son cousin dont elle était très proche...Au lieu de la consoler rapidement, (c'est quoi un chagrin vieux de cinquante ans? allez allez, sèche tes larmes...) ils se sont écoutés, accueillis, ils ont pleuré ensemble ce vieux chagrin, le libérant du coup de ses ancres, ce qui n'avait jamais pu se faire, du moins chez la cousine, ...Et moi, en... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:27 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,