J'y pense et puis j'oublie - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

14 janvier 2010

J'y pense et puis j'oublie

Un des pays les plus pauvres de la planète...

t'as pas vu les images? ça suffisait pas la pauvreté, la désorganisation, la corruption, les dictateurs successifs, il fallait encore que tout s'écroule!

Alors là, pour du vrai  hein, sur les vraies têtes des gens. Boumbadaboumbadaboum.. tellement fort que ça fait du sang et des cris. Et même des gens qui bougent plus. Les cris, je les entends d'ici, sont même pas étouffés par la distance...

Bordel de putain de merde
Je les entends, et je suis dans mon fauteuil, je bouffe des petits trucs sympa, je cajole mes chats que je n'ai pas et je me plains du mauvais temps...

Julie (entre autres...)... surtout pas venir me lire... c'est un billet noir de chez noir, suis en rage contre le monde, contre la vie, contre Dieu, contre le diable, contre... moi-même sans doute!

Suis en rage contre la nature... et ça, c'est grave...vraiment très grave... parce que... je l'aime cette conne!

Oui je sais bien, je sais bien... ce n'est pas parce que il y a des événements dramatiques, qu'on ne peut pas ou plus se donner le droit d'être heureux. Qu'il faut être malheureux avec les malheureux qu'on voit à la télé. Peut-être justement à fortiori avons-nous ce devoir de cultiver le bonheur (encore faut-il s'entendre sur ce mot hein!) C'est juste que ce soir, je râle sur cette séductrice de nature qui peut être si grandiose, même dans ses plus minuscules petites beautés, et provoquer sans crier gare des cata aussi incroyablement dévastatrices...

La solidarité internationale se met en place... Bien bien!

Mais je vous le demande, comment ça se fait qu'un pays, depuis vingt ans, outre les catastrophes naturelles qui l'ont malmenée... est descendu aussi bas à cause de la désorganisation, du manque de sens civique de ses gouvernants successifs?  Normal hein qu'une ville entière faite de bidonvilles se soit écroulée comme un château de cartes! Mais ce n'est que quand les séismes viennent tout faire basculer que moi, petite Belge à la conscience tranquille, qui a mangé ce soir merci c'était bon, qui dormira cette nuit dans une couette fleurie bien chaude, ce n'est que ce soir que je prends conscience de l'immensité du problème de ce pays. Oui...je le savais, mais comme ça... l'air de rien... et puis que faire, hein? QUE FAIRE???

Et sans doute en est-il de même pour tant d'autres régions du monde. Et pour tant de problèmes : j'y pense et puis j'oublie comme disait l'autre...

Il est des moments où je désespère de l'humain...de moi y compris!


Commentaires

    Voilà voilà…

    Posté par Vertumne, 15 janvier 2010 à 00:01
  • Que faire?

    Je n'en sais rien.

    Oui c'est un billet noir, d'autant plus noir que la situation est assez inextricable je suppose.

    Je t'aurais bien dit que l'on pourrait prier ou essayer de faire ne serait-ce qu'un petit geste (aider les associations par exemple), mais est-ce suffisant? Est-ce le mieux à faire?

    Donc à cette question (sans doute sans réponse pour beaucoup d'entre nous), je ne peux rien répondre d'autre que "je ne sais pas".

    Bonne journée et bonne continuation

    Posté par Louloute, 15 janvier 2010 à 06:53
  • Banalisation de l'information qui nous touche un moment et puis on passe aux soldes c'est plus "vendeur"

    Posté par mab, 15 janvier 2010 à 07:13
  • J'écoute les nouvelles à la radio, sur le weeb, j'ai entendu et laissé... Un peu, un tout petit peu mon esprit là-bas. Peu courageuse, je me suis remise dans le confort de ma vie "pas si mal que ça... Finalement..."
    Je ne regarde pas la télé, ou rarement et surtout plus les infos.

    Posté par Catherine, 15 janvier 2010 à 07:42
  • Aujourd'hui Haïti... demain... demain, ailleurs.
    Impuissance.

    Qui a dit "Si tous les hommes du monde voulaient se donner la main" ?
    Et la chanson de Lennon "Imagine".
    Ce serait la solution.
    Utopique.. et pourtant je pense que ce serait la solution.

    Posté par Annick, 15 janvier 2010 à 08:19
  • Fais le bonheur autour de toi, à l'échelle de tes (grands) bras.

    Posté par Prax, 15 janvier 2010 à 08:50
  • j'ai vécu longtemps aux Antilles et du coup, pour moi, Haïti c'est tout près.
    Il faut se souvenir que l'histoire de ce pays n'est qu'une longue suite d'espoirs déçus où le peuple tombe chaque fois un peu plus bas dans l'indifférence quasi générale !
    Et si Dieu existe il est bien mal représenté.... l'ancien président Aristide était un prêtre, cela ne l'a pas empêché de faire comme les copains : se servir !
    En Haïti, ils n'avaient déjà plus rien et ils ont tout perdu....

    Posté par liaht, 15 janvier 2010 à 08:54
  • Haiti, je connais, alors ton billet me touche. Haiti est l'addition de tout ce qu'il ne faut pas faire. Tout le monde est coupable mais personne ne s'est senti responsable. La solidarité internationale va très vite se heurter à la désorganisation, au manque de coordination. Puis on va trouver le ou la miraculée après quelques jours passés dans les décombres. Et puis les médias s'en iront au moment où la reconstruction commencera. Après quelques jours, on oubliera petit à petit.

    Posté par Damien, 15 janvier 2010 à 09:01
  • Tu as tout dit. Même sentiment que toi, tranquille chez moi ... un peu honteuse, et en colère, complètement impuissante.

    Posté par ms, 15 janvier 2010 à 09:24
  • Pour ma part, j'ai mal dormi, et j'ai "jeuné" hier soir. Geste dérisoire sans doute.
    Il se fait que je connais des gens là-bas en Haïti, à Port-au-Prince, et que l'on est totalement sans nouvelles.

    Vous ne savez pas quoi faire ?
    Envoyer de l'argent à la Fondation de France (organisme sérieux), beaucoup d'argent si vous pouvez...
    Parce que, on ne reconstruira pas ce pays avec des bons sentiments, ni avec l'argent des autres, mais avec le nôtre...
    Pour ma part, mon chèque est déjà fait.
    sinon, il faut mieux continuer à dormir tranquillement sur ses deux oreilles et ne pas en parler...

    Posté par alainx, 15 janvier 2010 à 09:35
  • j'ai lu ....je comprends ta peine et ta colère .... Que faire ? Pour ma part , je penche pour la solution énoncée par Prax et aussi celle d'écrire ici , comme tu le fais , pour exprimer ta colère et par ricochet aider les autres à exprimer ce qu'ils ont sur le coeur .
    Tu le fais . Donc tu fais beaucoup à ton échelle , me semble t'il .
    A ta manière . Je comprends toutefois ton désespoir et ton sentiment d'injustice , je le ressens aussi ce sentiment . Je pleurais hier en voyant les images . Je crois hélas que la vie n'est pas "juste" selon la définition que l'homme donne au mot "juste" . Elle est juste à sa manière la vie , à son échelle . La nature se rééquilibre toujours ....mais parfois tellement brutalement . Personne n'est à l'abri . C'est la réalité de la vie . C'est pareil pour notre nature humaine et la santé , quand on y pense . Il nous faut l'accepter ça et c'est pas facile .
    Et quand on voit que le sort s'acharne sur ces pauvres Haitiens , je me pose la question de savoir pourquoi toujours les mêmes . c'est un peu comme l'histoire du petit Simon ! Pourquoi lui ?
    La vie n'est décidément pas juste , parce que les chances ne sont pas égales .
    Bisous, Coum .

    Posté par julie, 15 janvier 2010 à 09:45
  • je pense et n'oublie pas

    Ce qu’il faut faire : Mobiliser les instances internationales et prélever sur notre confort financier pour les aider à reconstruire de « l’adapté » aux problèmes tectoniques de Port-au-Prince, quel qu’en soit le prix … : les Japonais vivent avec le problème et limitent les dégâts …

    Posté par doulidelle, 15 janvier 2010 à 10:31
  • C'est simple pour personne pour s'exprimer sur un tel drame en sortant du factuel. Probablement parce que l'aléa naturel est irréductible au sens. Ce qui n'est pas le cas, lorsqu'il s'agit de drames générés par les hommes. Les guerres.
    Il y'avait une faille active, on le savait...mais le déclenchement du terramoto est imprédictable; ce pays est ravagé souvent par des cyclones...un peu plus prévisibles eux, en revanche une démographie galopante, des pratiques anti-écologiques, des dictatures etc, ça c'est de la pure malfaisance humaine...la misére et l'ignorance n'excusent pas tout...
    A travers Haïti, c'est toutes les Caraïbes qui sont touchées...la situation catastrophique de ce peuple a que trop duré...alors que l'on dépense des milliards dans une guerre en Irak qui n'en finit plus, alors que l'on s'enlise en Afganiskan dans un bourbier de guerrilla, on laisse mourir des Haïtiens de faim, on devrait avoir honte de ce gaspillage...L'abbé Pierre disait, il y'a qq chose qui ne tourne pas rond en ce monde, c'est vrai, on dépense sans compter pour tuer, alors que l'on pourrait nourrir des peuples qui ont faim.
    Haïti est frappée dans sa chair et dans son âme, oui,Haïti se meurt, que nos prières aillent soulager leurs âmes, que nos dons ( mon chèque est fait) soulagent leurs souffrances et la famine, un geste si petit soit-il n'est rien pour nous, et pourtant pour les Haïtiens c'est énorme.
    On ne peut rester indifférents à la misére et à la souffrance de tout un pays et d'un peuple.

    Posté par bernie.83, 15 janvier 2010 à 12:07
  • cela a réveillé chez moi, un certain 26 décembre 2004. On ne peut pas porter toute la misère du monde mais la compassion existe, la vraie celle qui prend naissance dans le coeur. Aider en donnant.

    Posté par Bérangère, 15 janvier 2010 à 12:18
  • Une grande solidarité se développe. Le monde entier se mobilise pour venir en aide à ces pauvres gens. Chacun va envoyer son petit chèque... pour avoir bonne conscience? et après?
    Moi aussi je suis en rage contre "moi-même", contre cette impuissance à changer le monde...

    Posté par tilleul, 15 janvier 2010 à 13:01
  • Impuissance à changer le monde... c'est vrai. Mais je rejoins tout à fait Prax.
    Et ce dont le monde a besoin, où que ce soit, c'est d'amour et de fraternité. Et pour cela, nous pouvons être utiles. Ici aussi !

    Posté par naline, 15 janvier 2010 à 14:12
  • Je ne désespère pas de l'humain... au contraire. Regarde, Coumarine, tout ce qui se met en place.
    Par contre ,je n'aimerais pas être dans la peau de Dieu. Je me demande d'ailleurs s'il croit encore en Lui.
    Alors les prières , je ne sais pas très bien elles pourraient bien servir, mais la fraternité la solidarité en pensées , en paroles et en actions surtout, OUI.

    Posté par charlotte, 15 janvier 2010 à 14:46
  • on se sent bien impuissant parfois. On peut faire preuve de bonne volonté, de volonté tout court aussi et rien ne change et les hommes continuent à souffrir et la terre à cracher son feu, à s'entrechoquer, à se révolter. Tu as raison de le souligner. Et nous ne faisons qu'effleurer cette souffrance tant que nous sommes à l'abri...

    Posté par delphine, 15 janvier 2010 à 14:56
  • Allumer une chandelle dans l'obscurité

    Ce concert de paroles apitoyées et cet aveu d’impuissance est caractéristique de la nature humaine qui se mobilise dans l’immédiat, parce que les moyens actuels de « vivre» l’actualité sont tels qu’ils touchent et qu’on veut agir, et c’est très bien ainsi … Cependant, nous oublierons vite, préoccupés par nos propres problèmes et ceux de notre environnement … et c’est naturel et normal … Notre « carrure décisionnelle » est trop petite et trop étroite pour éradiquer toute la misère du monde.…

    La seule solution : mobiliser les nations « aisées », les pouvoirs politiques et nous-mêmes en prélevant sur notre confort pour s’en prendre à ces « chancres » … Le temps presse, l’avenir est en péril … N’attendons pas d’y être forcé … Tous les grands prévisionnistes de la planète sont d’accord à ce sujet : plus nous attendrons, plus ce sera difficile … « Mieux vaut allumer une chandelle dans l’obscurité que maudire l’obscurité » disait Confucius.

    Posté par doulidelle, 15 janvier 2010 à 15:22
  • Même quand on va aider on se fait critiquer !!!
    moi qui suis au chômage, ça ne m'empêchera pas d'envoyer un chèque...
    Merde faut être donc abruti pour voler à l'aide des sinistrés !?

    Posté par annie du 06, 15 janvier 2010 à 15:39
  • a vous

    Nous nous sentons tous catastrophés
    impuissants
    avec une espèce d'urgence de faire quelque chose...
    mais quoi?
    De l'argent, oui!
    au moins si on donne en conséquence, à la mesure des besoins, c'est la première chose urgente à faire
    Mais
    Il y a un changement URGENT des mentalités qui doit s'opérer...(Doulidelle en parle!)
    Changer les mentalités, ça commence par la sienne propre
    Croire qu'une goutte d'eau dans l'océan, ça vaut la peine
    Conscientiser que dans notre monde d'ici et maintenant nous nous conduisons bien souvent comme des "dictateurs", que nous "désorganisons" et polluant notre entourage par des mesquineries et autres petites jalousies

    Merci à Prax... qui a je trouve, une parole GEANTE
    Oui allez la relire... elle en vaut la peine: elle a en moi provoqué un petit choc
    Parce que ça, c'est à ma mesure, de la vôtre, de la nôtre

    Posté par Coumarine, 15 janvier 2010 à 16:24
  • C’est vrai on se dit c’est horrible et on retourne à notre petite vie avec nos petites joies et nos petits problèmes….

    Posté par manoudanslaforet, 15 janvier 2010 à 16:26
  • Bien sûr une goutte dans l'océan cela en vaut la peine.
    Alors tu imagines des milliers, des millions, des milliards de gouttes.

    Quant à la phrase de Prax... oui elle est sublime.
    Le bonheur a une vertu incroyable, c'est que tel les ondes d'un rond dans l'eau, il se répand à l'infini de proche en proche, de moins proches en moins proches.... etc.

    Un exemple très terre à terre : la victoire de la coupe du monde de football en 1998 (enfin il me semble que c'était en 98 - je ne suis pas amatrice de foot) qui a rendu les français heureux.

    Ah si les petits bonheurs de chacun pouvaient se répandre dans le monde entier !

    Posté par Annick, 15 janvier 2010 à 17:27
  • La Nature est comme les hommes, elle peut donner dans le sublime ou dans l'infâme...
    Nous sommes là en face de quelque chose qui dépasse totalement l'individu. Ce n'est qu'au niveau des nations que l'on peut reconstruire de tels dégâts au plan matériel.
    Avec un port détruit, un aérodrome sans tour de contrôle, il faudrait pouvoir passer en masse par St Domingue, qui n'a pas l'air de se fouler beaucoup ?
    De plus, dans un pays complètement ravagé par des années de dictature, de violence (souvenez-vous des Tontons Macoutes), ce sont les fondements même de la société qui sont à reconstruire de fond en comble.
    Au fait, Bébé Doc, ça va, pas trop dérangé ?

    Posté par papet Croûton, 15 janvier 2010 à 18:01
  • Tu nous boucule efficacement avec tes mots
    j'ai lu les commentaires pleins d'humanité
    c'est dingue , je ne comprends pas non plus , tout s'effondre là ou il y a déjà trop peu , comme les innondations au Bengladesh , les guerres civiles en Afrique
    et nous , nous voilà à pleurnicher parce qu'il ya trois flocons de neige ..

    La solidarité s'organsie aussi sur le net , les familles souffrants de la perte de leurs proches recoivent des mots de reconforts ,
    faire avec ce que nous avons , mais faire , arrêter à tout prix le repli sur soi

    merci pour tes mots ...je t'embrasse

    Posté par Jeanne, 15 janvier 2010 à 18:04
  • Eh oui, Prax a raison, il nous renvoie à nous-mêmes et à la grandeur de nos bras! AlainX aussi a raison, il faut que nos bras soient assez grands poiur signer le chèque qu'il nous est possible de faire et - même si c'est dérisoire - jeûner peut au moins nous aider à prendre conscience de cette richesse dont nous disposons! Et puis, jeûner pourrait devenir une habitude dont le "non-dépensé" est systématiquement reversé à des associations sérieuses qui tentent désespéremment ... mais avec espoir, de redistribuer un peu les cartes, les chances, les richesses et ce, avec un savoir-faire professionnel! Haïti a marqué mon adolescence lorsque je militais dans des projets d'aide à Roger RIOU, prêtre et médecin dans ce coin du monde. La pauvreté y régnait déjà. Elle y est encore ... à nous de faire quelque chose ici pour que là ça change...

    Posté par fc, 15 janvier 2010 à 18:08
  • Ben, en prendre conscience, et s'en émouvoir, c'est déjà quelque chose...
    Parce que j'en sais qui ne savent pas que ça existe... et d'autres encore qui balaient la conversation d'un "j'en ai rien à foutre, c'est pas chez moi"...
    c'est vrai qu'n se demande "qu'est ce qu'on peut faire ?"
    Moi non plus, j'en sais rien...
    On ne peut pas y aller nous mêmes... (la dernière fois que j'ai voulu aider, on m'a écartée d'un "les spécialistes s'en occupent" C'était la dernière marée noire)Et puis je n'ai pas les moyens d'aller là bas ! Et pas les capacités physiques
    Envoyer des sous aux ONG... ben, je l'ai fait... mais je me demande tout de même si mes sous vont bien servir aux victimes... ou pour les aider .
    Je serais curieuse de voir le bilan financier du récent tsunami !!!
    Grognon, moi ???
    Ben oui, un peu, moi aussi...
    Pas contre la nature mais contre les hommes qui font n'importe quoi avec elle ...

    Mais je m'étale ... tout ça pour dire ... que je ne sais pas non plus !!!

    Posté par teb, 15 janvier 2010 à 19:38
  • Faire

    ou ne pas faire... telle est la question, et souvent on se sent bien impuissant !

    Mais vraiment, alors vraiment, on n'a plus le droit de ne pas prendre conscience de la veine qu'on a de vivre où on est, comme on est...

    Bizzz...

    Posté par Turquoise1960, 15 janvier 2010 à 19:55
  • Tout le monde se plaint dans des pays comme les nôtres où il y a tout, alors que il ne nous arrive même pas le centième de ce qui vient de se passer dans ce pays.
    On est toujours épargné, tant mieux je ne vais pas m'en plaindre mais , lorsque j'entends des gens se plaindre et se lamenter et se regarder le nombril, ça m'énerve

    Posté par Marie Camille, 15 janvier 2010 à 20:42
  • Je viens de lire avec attention tous les com après le message de Coum.
    Que faire? Je n'en sais rien non plus. Envoyer de l'argent, certainement et je suivrai le conseil de AlainX pour la fondation. Quant à la magnifique expression de Prax, elle mérite une belle plume et un beau papier. Oui parce que, comme Prax, je pense que chacun à son niveau peut faire le bonheur autour de lui, à la mesure de ses "grands" bras. Et ça, c'est important. Coum, nous sommes tous en attentes de tes petits papiers et tu provoques à chaque fois, maints avis, maintes remarques, maints questionnement et ça c'est une sacrée grosse goutte d'eau dans notre monde. Et regarde Coum comme cette goutte peut devenir un ruisseau et peut-être plus grand encore. Et il me semble que c'est comme ça que nous pouvons changer les choses. En étant tous ensemble dans le même cours d'eau et qu'il y ait des tas de confluents.

    Posté par Chris, 15 janvier 2010 à 20:55
  • merci à tous de venir donner ici vos avis
    je vais prendre le risque de mettre une entrée avec tout ce j'ai lu ici

    (un merci spécial à Chris pour tes mots qui m'encouragent et me font du bien)

    Posté par Coumarine, 15 janvier 2010 à 22:42
  • je suis comme toi, comme vous tous effondrée par ce désastre, ces images insoutenables, le désarroi des rescapés et scandalisée par les actes de vendalisme ! sur le moment, je me suis dit,ils ont tellement faim et soif qu'ils peuvent avoir un comportement irrationnel mais qu'on peut comprendre ; ensuite, j'ai entendu que l'eau pillée était revendue hors de prix par des profiteurs et là, je suis plus que révoltée ! faire de l'argent sur ces pauvres gens, c'est une honte ! je ne comprend pas tout, les vivres arrivent et ne parviennent pas encore aux réfugiés ?
    cela me rappelle le SRI Lanka, l'aide financière n'est pas souvent arrivée à ceux qui en avaient besoin et cela je le sais de source sure car j'ai un ami guide Srilankais avec qui je correspond et qui encore aujourd'hui me raconte la vie de son pays, les difficultés à continuer à vivre, il a perdu son travail, son épouse attend toujours la reconstruction de l'école pour reprendre sa profession ; un moment on a entendu par les médias, il y a eu trop d'argent et cela va être reversé aux organisations :pourquoi, si c'est vrai, ne pas garder cet argent et s'en servir dans un cas comme celui qui vient d'arriver,avec surveillance des fonds bien sûr !

    j'avoue que tout cela me dépasse ! mais comme je veux encore penser que tout le monde n'est pas mauvais, je contribuerai à aider, comme je peux et je voudrais tellement faire plus.

    mais ce soir, je suis triste et pense surtout à tout ce peuple, à ces enfants, déjà éprouvés et qui en quelques instants de révolte de la nature ont tout perdu.

    "Fais le bonheur autour de toi, à l'échelle de tes (grands) bras".
    très belle phrase que tout le monde devrait faire sienne !

    Posté par becassine, 15 janvier 2010 à 23:10
  • J'ai poussé moi aussi un coup de gueule... un coup de gueule tout droit sorti, comme l'a si joliment dit Emmanuelle, de mon "four à révolte"... C'est stérile, nourri d'utopie, parfaitement vain.
    Enfin bon, je vois que je ne suis pas seule...

    Posté par Amélie, 17 janvier 2010 à 18:17

Poster un commentaire