Merci - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

08 janvier 2010

Merci

Après réflexion, j'ai préféré supprimer le billet précédent

Il y avait des commentaires, certains très intéressants, qui m'ont fait avancer dans ma réflexion.
Je vous en remercie de tout cœur

A tout bientôt

Jourdan_janv
Photo Coumarine


Commentaires

    Chère Coumarine, je vous comprends...il vaut mieux parfois détruire un billet...moi j'avais détruit mon blog...sans rien sauvegarder...mais n'y aura-t-il pas un jour, un soir où il nous sera impossible de maitriser des sentiments trop débordants qui serrent trop la gorge aussi? ...Alors parfois les doigts s'échappent sur le clavier. Je viens tard ce soir vous remercier de votre si gentille réponse...mais j'avais lu ce billet détruit...et le coeur me manquait pour vous répondre. Je vous souhaite une douce nuit Coumarine

    Posté par Genovefa, 09 janvier 2010 à 00:13
  • A bientôt, Coumarine.
    Et que les beaux arbres autour de "notre" étang t'apportent beaucoup de sérénité !

    Posté par naline, 09 janvier 2010 à 08:48
  • J'avais lu hier soir, en rentrant... Difficile de commenter, sinon te dire que je pense à toi. Rude début d'année. Je t'embrasse et forme des vœux pour que les chagrins s'apaisent, au mieux pour chacun. Tous mes souhaits de jours meilleurs. Tu as bien fait, je crois, d'effacer ton billet. Tu peux d'ailleurs en faire autant de ce commentaire.

    Posté par Irène, 09 janvier 2010 à 09:03
  • J'espère que ta réflexion t'amène là où tu le souhaites.

    Je te souhaite une bonne et heureuse année 2010.

    Posté par Farfalino, 09 janvier 2010 à 09:27
  • Je n'ai pas lu le billet précédent, mais je sens de la tristesse par ici alors j'envoie un peu de chaleur virtuelle, à tout hasard, si ça peut aider...

    Posté par madame de K, 09 janvier 2010 à 10:30
  • Je pense que tu as pris une sage décision pour les raisons que je t'ai expliquées hier.

    Posté par Un petit Belge, 09 janvier 2010 à 10:44
  • Bonjour Coumarine, je te souhaite plein de bonnes choses et surtout une tonne d'espoir!
    Delphine

    Posté par delphine, 09 janvier 2010 à 10:48
  • Bjr Coumarine. J'avais lu ton billet hier soir et les commentaires s'y reportant...mais aucun mot ne sortait...cela fait partie des "choses de la vie"...alors aujourd'hui, je t'envoie tout simplement ma sympathie pour cette épreuve que tu vas traverser et sur laquelle tu ne peux pas agir puisqu'il ne s'agit pas de ta propre épreuve. Tu ne vas en être que le témoin impuissant...mais tu resteras, j'en suis convaincue, cette femme aimante que je ressens à travers tes écrits...Je t'embrasse simplement pour te donner le peu de courage que mon commentaire a envie de t'envoyer. Et puis derrière les ombres de tes arbres, on voit bien que le soleil n'est pas bien loin...

    Posté par Josiane, 09 janvier 2010 à 11:06
  • Je n'ai pas lu le billet en question bien que, par les commentaires (accessibles par mon agrégateur), je crois avoir compris ce dont il s'agissait.

    En ce qui concerne les respect de la vie privée d'autrui tu sais à quel point ce problème peut me toucher et je te dirais de te fier à ton intuition, qui tranchera.

    Pour ce qui est du fond de ton sujet... tu sais aussi que je suis concerné ;o)
    Avec pas mal de recul, maintenant, j'ai envie de te dire que ce que la vie nous apporte comme difficultés est aussi une chance de grandir et d'en sortir "plus fort". Certes c'est parfois triste, parce que nos représentations sont telles que nous acceptons mal de voir autre chose que ce qui nous semblait "beau et réussi". L'inconnu fait peur, mais il peut en émerger de grandes satisfactions, pour peu que l'on ne s'accroche pas trop à ce qu'on connaissait et que l'on prenait pour référence.

    Par contre les changements sont souvent difficiles, longs, douloureux. Je crois cependant qu'il advient ce qui devait advenir...

    Je te transmet mon amitié et te souhaite bon courage.

    Posté par Pierre, 09 janvier 2010 à 11:27
  • Je ne n'ais pas lu ce billet dont tu parles, mais qu'importe, point n'est besoin de "savoir" pour comprendre que tu es dans la peine. Alors, je reste quelques instants ici, avec mes petits mots et mon grand coeur, juste t'apporter un peu de douceur, quelques sourires et une main amie ...
    Je t'envoie une tonne d'espoir et autant de courage.
    Je t'embrasse

    Posté par Fanzesca, 09 janvier 2010 à 12:05
  • A tout bientôt Coumarine.

    Du fond de mon coeur je t'envoie une pleine brassée de réconfort et de sourires.

    Posté par Annick, 09 janvier 2010 à 13:30
  • plein de bisous ma Coum.

    Posté par Claire, 09 janvier 2010 à 14:53
  • Bonjour ,
    1er commentaire sur ton blog on a parfois un besoin de laisser les mots courir sur la toile et puis tout-à -coup un remords.Mais ppeut-être cela t-a fait du bien? certains ont lu et t'ont renvoyer des commentaires pour te soutenir

    Posté par Marie Camille, 09 janvier 2010 à 16:34
  • Une grosse bouffée de chaleur et de tendresse pour toi, Coumarinette. Je n'ai pas lu ton billet non plus mais ai perçu une profonde tristesse jeudi passé. Avec toi en pensées, courage et à jeudi prochain ! Poutous tout doux.

    Posté par Filo Filo, 09 janvier 2010 à 17:41
  • Ça fait mal...

    de sentir la tritesse ici. Je n'ai pas lu le billet effacé et, comme commenteraient les Indiens, "c'est qu'il ne me regarde pas!". Mais comme la tristesse erre encore, et que par les autres commentaires je comprends qu'une vilaine ombre rôde... courage chère Coumarine, courage.

    Le soleil reviendra quand tu pourras l'accueillir. En attendant, il faut aussi accueillir le chagrin et les épreuves, car regarder ailleurs ne les rend que plus anxieux d'être remarqués. Ils aiment que l'on pleure, alors laisse-toi aller, et plus vite ils se sentiront repus et s'en iront....

    Posté par Edmée De Xhavée, 09 janvier 2010 à 17:44
  • C'est mieux ainsi... bon dimanche Coumarine !

    Posté par brigou, 10 janvier 2010 à 10:09
  • Je ne sais pas ce qui te pèse, mais j'aimerais alléger ton chagrin.

    Posté par Berthoise, 10 janvier 2010 à 10:41
  • Votre présence affectueuse et attentive me fait du bien
    Merci à vous

    Posté par Coumarine, 10 janvier 2010 à 11:30
  • J'avais préparé une réponse à ton commentaire mais je le peaufinais avant de te l'envoyer. Je le garde en réserve et te l'enverrai peut-être par mail. Bon dimanche Coumarine.

    Posté par Chris, 10 janvier 2010 à 13:35
  • je n'ai pas lu non plus le billet que tu as détruit mais quel qu'il soit, je pressens une souffrance, alors je te fais simplement de gros bisous et je pense bien à toi.

    Posté par loulotte2, 10 janvier 2010 à 22:26
  • Rien de plus à ajouter que plein de pensées.

    Et exprimer mon admiration devant ta photo. Elle est très belle, quelle lumière ! Elle vient d'en face, et donne envie d'avancer pour la rejoindre...Et rien que cela, c'est énorme...

    Posté par sel, 11 janvier 2010 à 10:09
  • J'avais lu ton billet mais ne savait que te dire pour soulager ta tristesse...parfois vaut mieux cela que deux vies triste et pleine de rancoeur non ? Bises j'espère que tu vas mieux

    Posté par manoudanslaforet, 11 janvier 2010 à 17:44
  • Une affectueuse pensée pour toi

    Posté par pierreline, 12 janvier 2010 à 23:32

Poster un commentaire