décembre 2009 : Tous les messages - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

31 décembre 2009

Je vous souhaite une voix comme celle-là...

Ce soir... J'aurais grand besoin d'entendre une voix qui me dirait calmement : je n'en sais pas plus que toi sur le monde et le mal, la souffrance et l'avenir, je n'ai aucune réponse, je ne suis ni plus intelligent ni plus grand que toi, je suis juste comme toi quelqu'un qui s'interroge...J'aurais grand besoin d'entendre une voix qui me dirait calmement: je n'ai aucune solution à t'apporter, aucune religion à te proposer, aucune croyance imparable, aucune assurance pour la vie, pour la mort, aucune assurance pour le monde, notre... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:22 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 décembre 2009

Deux billets pour le prix d'un ;-)

Bon.Il y a eu la fête de Noël en famille: mes enfants, les conjoints, les petits, plus les deux "solitaires": nous étions 19 au total.On s'était partagé les taches: chacun était responsable qui de l'apéro, qui de l'entrée, qui du dessert. Je me réservais le plat principal. Mes enfants ont le souci de me simplifier un peu le travail, je laisse faire, je me laisse aimer au fond...Quant aux cadeaux, de commun accord et depuis trois ans, n'en reçoivent que les enfants! La joie des adultes est celle des enfants et c'est très bien... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:01 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 décembre 2009

Conte naïf de Noël

Il était une fois un brin d'herbe fragileUn petit brin d'herbe de rien du tout... qui penchait la tête vers les vers de terre, vers les fourmis qui venaient le caresser avant de reprendre leur route laborieuse, vers le remue-ménage incessant de la terreUn petit brin d'herbe qui au milieu de chaque été, contemplait émerveillé son hôte de marque, éperdu de reconnaissance que ce prince éphémère vienne tout près de lui vivre le temps de sa courte vie.   Mais un jour le petit brin d'herbe se mit à paniquerUne couverture à la fois... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 décembre 2009

Aux hommes et aux femmes de bonne volonté

Parler de Noël maintenant, ce serait dans l'air du temps.Partout autour de moi (dans les blogs y compris), on se prépare à fêter Noël en famille. Notre famille aussi. Chacun a sa charge. On sera réunis. Ce sera bien! Espérons-le. Deux solitaires se joindront à nous... Et pourtant je ne ferai aucun billet sur Noël. Car si je me tourne à droite, je vois des  étalages de bouffe, des Père Noël bedonnant, mille et une suggestions d'achats de cadeaux inutiles. Je peux lire tous les conseils pour me faire belle pour la fête, avec du... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:22 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 décembre 2009

Un bonheur blanc

La neige qui est tombée durant trois heures, puis le verglas qui s'en est mêlé...Des embouteillages à n'en plus finirDes accrochages aussi hélas...Moi, appelée par la neige, je suis sortie et j'ai marché... je suis allée dans mon petit parcIl n'y avait personne, j'ai foulé des chemins vierges dans une neige épaisse et moelleuseQuel bonheur!Pourtant la lumière était grise, le ciel chargé...Quel bonheur quand même...J'avais le coeur et l'âme emplis de reconnaissance, de plénitudeElles m'habitent encore...
Posté par Coumarine à 18:12 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 décembre 2009

Une histoire de fantômes

"Ne pas donner son cœur aux fantômes. Les fantômes, ce ne sont pas les morts, certes non, ce sont les vivants quand ils se laissent emmailloter par les bandelettes de leurs soucis." Christian Bobin, Autoportrait au radiateurHier soir en me couchant, je me demandais d'où me venait cette tristesse diffuse qui me prenait tout entière comme le froid intense qui gèle le corps et l'âme.Je me le demandais et je ne trouvais pas. Si, je me disais que c'était l'approche des fêtes et l'excitation qui prend de toutes parts la ville et... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:27 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 décembre 2009

Un corps, ça parle énormément...

Le corps...Etre consciente de ce que vit mon corps alors que je suis prise par une colère (surtout intérieure), une angoisse, un grand désir, un ennui profond, un découragement, une excitation...Quand un sentiment prend naissance en moi, je peux me demander comment et où il se traduit physiquement...Bien de fois, je ne le sais pas, je suis incapable de le conscientiserMais parfois, oui, et c'est alors que ça devient intéressant: ça se passe dans ma tête, dans mon épaule qui me fait souffrir pour le moment, dans mon dos, dans mon... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:54 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 décembre 2009

Jouer les terroristes...

Parfois j'ai peur... Mes petits-enfants sont de chouettes enfants, ouverts, joyeux, curieux...Ils sont élevés par de jeunes adultes (mes filles et leurs maris) qui leur donnent un cadre sécurisant, (càd qu'ils ne cèdent pas à tous leurs caprices), ferme (càd qu'ils restent inflexibles dans ce qu'ils permettent et défendent quand ils ont décidé que c'était bon pour l'enfant), mais aussi tendre, affectueux et surtout dialoguant (ils peuvent écouter et essayer de comprendre quand l'enfant parle de lui, de ses ressentis).bref des parents... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:12 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 décembre 2009

Billet en forme de boutade ;-))

Mais voilà que je porte des gros sabots qui piétinent en cadence dans les plats de porcelaine  délicate et tout le monde le voit et puis j'ai trente-six boutons qui font la fête sur mon front et tout le monde le voit et puis j'ai des grosses fesses qui s'obstinent à danser faux et tout le monde le voit et puis j'ai des cheveux guindés dont même le coiffeur ne veut pas et tout le monde ne voit que ça et puis j'ai des yeux qui louchent sur mes rêves impossibles et on ne voit que mes yeux loucheurs pas mes rêves et puis... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:06 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 décembre 2009

La patience s'est assise...

Les doigts s'obstinent à taper sur les pages. Ah! les cruels! Ah! les sadiques! Et la patience s'est assise au premier rang pour surveiller les travaux de démolition, puis de fondation, puis de détermination, puis de frustration, puis d'oppression, puis d'ébullition, puis de...Puis pour veiller enfin sur la naissance de l'enfant-livre... Ne pas renoncer à parler, ni à écrire, le marquer en grand dans mon agenda! - Dis-moi, crois-tu vraiment nécessaire de parler, quand tant de fois on a vu que ce sont les paroles mêmes qui dessinent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 01:03 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,


  1  2    Fin »