octobre 2009 : Tous les messages - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

30 octobre 2009

La lettre sur le dos

Y aurait-il, épinglée sur mon dos depuis toujours, écrite par un ancêtre, aïeul ou parent, une lettre que je ne puis lire (forcément!) et qui m'étiquette, me conditionne...?Je soupçonne que cette lettre se trouve sur mon dos, elle pèse si lourd, elle pèse des tonnes... me donne des maux de dos, de tête, de cœur, de pieds qui n'avancent pas... mais j'ignore ce qui se trouve écrit là, je ne puis le lire moi-même...Et si quelqu'un m'en parle, parce qu'il a tenté de déchiffrer cette lettre si mal écrite, ses mots seront déformés,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:08 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 octobre 2009

L'arbre libre dans sa tête

Où donc se cache le fantôme de mon arbrece fantôme qui règne sans visage?Inscrire sa présencepeut-être même son nompuis le côtoyer un momentl'interroger, écouter ce qu'il a à me dire...afin de pouvoir un jour enfinme séparer de lui.Pouvoir lui souhaiter bon ventcar j'ai à faire aujourd'huimon chemin personnel. Alors je nommerai par une parolece qui n'a jamais été ditce qui a été tenu secret.Alors l'arbre respirerarenouera avec le vent qui taquineles feuilles, en ivresse, en liberté.Un arbre, c'est fait pour danser dans le ventpas... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:41 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 octobre 2009

Comme un feu follet...

Il y a des gens que je connais depuis des années, que je rencontre de temps en temps, ou même fréquemment.Bonjour bonsoir! Comment ça va? Très bien merci et vous?Ils ont pour moi quelque chose qui ressemble à de la sympathie et moi pareil pour eux.On s'entend bien et quand on se revoit, c'est sympa, c'est convivial...Mais il n'y a jamais eu de véritable échange entre nous. Ils ne se préoccupent guère de savoir qui je suis, et moi pareil...Pas de véritable dialogue, on se côtoie, c'est tout.Par contre, on ne sait pourquoi ni comment,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:57 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 octobre 2009

Mauvaise conscience

Quand je sors de table, il m'arrive d'avoir mauvaise conscience, de me sentir vaguement coupable.Non je ne mange pas toujours équilibré, diététique, écolo et tout çaNon je ne mange pas systématiquement cinq légumes et fruits par jourOui je mange parfois des crasses, genre chocolat, bonbons d'apéritif et tous ces trucs (et quand je commence, difficile de m'arrêter parfois...;-)Oui je mange parfois au delà de ma faim, simplement par gourmandise, c'est malin bonjour les petits kilos! Même chose concernant d'autres domaines dans lesquels... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:40 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : ,
21 octobre 2009

La Dame de Trèfle

La Dame de Trèfle, un matin de grand soleil, s'est mise à compter ses cartes. Elle était atterrée: il en manquait tellement. Il manquait les cartes petites et tendres. Les cartes des petits chiffres. Les cartes de l’enfant jolie. Qu’à cela ne tienne :  la Dame a mis les rescapées sur la table, cartes sur tables…Chez la fourmi sa voisine, qui collectionne tout, même l’extravagant, elle a piqué les cartes qui lui manquaient si cruellement. Les a collées sur des pages blanches. Les a planquées dans un livre. Bingo !Les cartes ont... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:07 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2009

Je suis morte (suite de hier)

Aujourd’hui  madame, je suis morte.Non non ! Pas morte et enterrée dans un cercueil et tout ça..Morte, c’est encore pire…Z'ont pas d’yeux madame, z'ont pas d’oreilles, z'ont pas d'cœur.Aujourd’hui madame, je suis morte, une fois de plus.Je suis morte comme hier et avant-hier et tous les jours de la semaine dernière.Depuis six mois que je suis ici madame, je suis morte tous les jours.Je suis assise sur la mort. Elle me brûle les fesses, même quand il fait froid.Quand personne ne vous regarde, madame, on n’existe pas.Savez pas ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:42 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 octobre 2009

Perdue dans une gare...

Hier j'ai vécu une expérience un peu particulière et très intéressanteQue je vous raconte: Je suis (du verbe suivre) en tant que participante un atelier d'écriture centré sur les grands archétypes, tels que les a définis entre autres JungHier la journée portait sur l'archétype de l'Ombre.La part d'ombre que nous portons tous en nous, soit dans l'inconscient (qui n'est pas pour autant la cave des horreurs!) mais aussi celle qui va se nicher dans tous les aspects de notre conscient mais qui, parce qu'ils effraient (pour quelque raison... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:27 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2009

Juliet sans contre-indication ...

Un petit commentaire un peu perdu se trouve tout en dessous de mon billet sur Charles Juliet Je lui redonne vie ici un moment... Pourquoi? Parce qu'il vaut la peine assurément! Marie-Thé (Causeuse parmi les Causeuses) a énormément d'admiration pour Charles Juliet. Au point de lui consacrer tout un blog (que j'ai redécouvert à cette occasion... merci Marie-Thé) Allez vousy promener un peu. Je l'ai fait... Et en lisant un peu par ci par là, j'ai eu envie de vous citer à nouveau plein de phrases qui m'ont touchée...Il est fort ce... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:08 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2009

Les presque riens

Il y a de ces presque riens qui disent presque tout...Un regard qui se perd, une mimique à peine ébauchée, un geste esquissé, une parole pour rire, deux mots sur un papier perdu.Des presque riens. Des micro communications, des dialogues amorcés. C'est rien, trois fois rien...Et pourtant, pour celui (ou celle) qui sait voir, entendre, percevoir, capter..Pour celui (ou celle) qui a un minimum d'intuition, d'attention à l'autre, qui possède des antennes qui vibrent, ces presque riens disent presque toutÉnormément en tout cas.Et parfois... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:50 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2009

"...et que demeurent vivantes les mémoires"

Ainsi concluait une conteuse que j'ai entendue un jour, raconter la légende d'YsJe réfléchis à cette phrase: "...pour que demeurent vivantes nos mémoires"La mémoire de quoi? du passé qui nous a enchantés ou au contraire qui nous a blessés? de la leçon qu'on peut en retirer? (il faut savoir tirer les leçons du passé, dit-on...)Pourquoi est-il bon que nos mémoires demeurent vivantes? Y-a-il obligation ou intérêt à dire, à garder trace? Y-a-il un héritage, une expérience de vie à transmettre absolument ? Faut-il parler à ceux... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:02 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,


  1  2    Fin »