Mauvaise conscience - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

23 octobre 2009

Mauvaise conscience

biscuitsQuand je sors de table, il m'arrive d'avoir mauvaise conscience, de me sentir vaguement coupable.
Non je ne mange pas toujours équilibré, diététique, écolo et tout ça
Non je ne mange pas systématiquement cinq légumes et fruits par jour
Oui je mange parfois des crasses, genre chocolat, bonbons d'apéritif et tous ces trucs (et quand je commence, difficile de m'arrêter parfois...;-)
Oui je mange parfois au delà de ma faim, simplement par gourmandise, c'est malin bonjour les petits kilos!

Même chose concernant d'autres domaines dans lesquels je n'assure pas toujoursfor_t2
Par exemple ce qui concerne l'entretien de la "machine"
Non je ne vais pas marcher tous les jours ma demi-heure comme je me l'étais juré, au début de l'année...
Non je ne fais pas les étirements et autres exercices abdominaux comme je devrais...
Oui je néglige des RV chez le dentiste et autres bourreaux
Et oui, je suis trop sédentaire et ne bouge pas assez...

Même chose concernant la "vie de mon âme", ma vie intérieure, à laquelle je voudrais accorder plus de place, plus de temps.
Non je ne me pose pas assez en dehors du stress et de l'activisme qui m'entoure
Non je ne ferme pas ma porte pour me recentrer alors que j'en aurais le plus grand besoin
Non je n'écris pas tous les jours dans mon cahier secret mes pensées et sentiments intimes, simplement pour y voir plus clair et ne pas me laisser bouffer par la vie...

DSC00004Même chose quand je ne respecte pas le programme que je me suis donné pour avancer dans mes projets.
La journée se passe parfois sans que je sois parvenue à faire quoi que ce soit de valable, sans avoir avancé... et c'est bien sûr un cercle vicieux. Parce que je me décourage alors, et me juge nulle et pas capble avec l'envie de tout envoyer promener...

Alors oui, il m'arrive de me coucher avec ce vague sentiment de culpabilité.
De me coucher en me jurant que demain, je prendrai mieux ma vie en main...

Et devinez ce qui se passe le lendemain, deux fois sur trois? (ou plus...)
Je me recouche à nouveau avec ce vague sentiment de culpabilité...

Zut alors...

Photos Coumarine


Commentaires

    A mon humble avis, il existe deux manières de te libérer de ces petits tracas : mettre le paquet pour atteindre tous tes objectifs après les avoir soigneusement répertoriés, hiérarchisés et suivis au fil des jours... ou bien t'en débarrasser complètement comme un chien qui s'ébroue !

    Posté par Frank, 23 octobre 2009 à 23:41
  • T'inquiète Coumarine, on est abonnées au même club !

    Posté par brigitteGiraud, 24 octobre 2009 à 01:41
  • Sois tranquille tu n'es pas seule dans cette mauvaise conscience. Et puis demain il fera jour et après-demain aussi.

    Posté par mab, 24 octobre 2009 à 06:41
  • Moi je suis gourmande, et sans culpabilité aucune ! Il faut s'autoriser des écarts aux règles qu'on se fixe (bêtement), il faut savoir prendre du plaisir, il faut se laisser un peu diriger par les autres, l'extérieur, la vie. Et quand on obéit à une règle ou qu'on finalise un objectif, il faut beaucoup s'auto-congratuler

    Posté par madame de K, 24 octobre 2009 à 08:30
  • Cent fois

    sur le métier remettons notre ouvrage... ce que tu écris là, je pourrais l'écrire mot pour mot... et pourtant, je travaille très fort un sentiment qui nous a été inculqué depuis notre plus tendre enfance : la culpabilité.

    Non, je ne veux pas culpabiliser ! Oui, je veux recommencer à essayer !

    Passe un excellent week-end. Bizzz

    Posté par Turquoise1960, 24 octobre 2009 à 08:48
  • Hébé !!
    C'est très culpabilité oedipienne tout ça !!
    A ton age !!! On n'a pas encore "tué" papa et maman ??
    on a encore le surmoi qui prend la tête ?
    trop d'interdits intériorisés chère Coumarine !!
    Allez Zou !!
    sortons de la culpabilité mortifère pour entrer dans la "responsabilisation de soi" !
    courage.....
    .... fuyons !!
    )

    Posté par alainx, 24 octobre 2009 à 09:47
  • Qu'est ce que je me reconnais dans ton billet ! Quand je te lis , je n'ai qu'une envie c'est de te serrer dans mes bras et de te dire que ce n'est pas grave tout ça . Qu'il n'y a pas de mal à se faire du bien ( c'est ce que je me dis quand je culpabilise , mais j'avoue ça ne marche pas très fort .) Je te comprends tellement bien . Alors, j'ai une idée et si nous allions nous promener ensemble toi et moi , une fois par semaine par exemple dans la forêt et après on ira manger un bon gâteau ....histoire de se faire du bien et de culpabiliser un bon coup à deux sur le gâteau . Bon week-end .

    Posté par Julie, 24 octobre 2009 à 10:22
  • Ca fait beaucoup de résolutions en une fois tout ça. Et si, pour ne pas culpabiliser tu t'attaquais à un point, celui que tu as envie de combattre parce qu'il te dérange trop et que tu te sens la force d'affronter? C' sera une escalade positive, un point entrainant un autre sans que tu t'en rendes compte! Et puis,... on peut avoir des regrets, mais la culpabilité n'est que négative, dehors! Courage, ce que tu écris et la manière dont tu l'écris n'est certainement pas nul, que du contraire

    Posté par Delphine, 24 octobre 2009 à 10:44
  • Comme je me reconnais dans ce que tu écris Coumarine...

    Ces moments de moins bien, je les rencontre régulièrement moi aussi.

    L'important c'est qu'ils ne durent qu'un temps et ne deviennent pas une habitude!

    Posté par Louloute, 24 octobre 2009 à 10:48
  • Ah tu me fais rire Coumarine !
    Bon allez c'est bon aussi de grignoter du chocolat et de se faire du bien !

    Posté par Fauvette, 24 octobre 2009 à 11:48
  • Le comm d'Alain et quelques autres me fait penser que tu pourrais écrire aussi le contraire du billet. Ca me fait aussi penser que j'ai suivi une conférence sur les (bienfaits? o)) du sucre, ne fût-ce que pour reprendre une partie de ton propos, mais bon, on aime le sucre et le tout est de naviguer entre l'envie qu'on en a, le fait qu'on sait que c'est pas bon... Et et et je sais pas quoi dire de plus o))

    Attention, un peu de chocolat noir peut ne pas être mauvais, du coup, le chocolat noir va-t-il pâtir du fait qu'il est moins mauvais pour la santé???

    Posté par Pivoine, 24 octobre 2009 à 12:26
  • me font penser pardon (j'ai rajouté "et quelques autres" pendant la rédaction!)

    Ah oui! Attention au dentiste aussi! Lundi! Hop! Téléphone ! Ne fais pas comme moi avec cette fichue dent de sagesse qui m'a fait souffrir le martyre...

    Posté par Pivoine, 24 octobre 2009 à 12:28
  • oui, certes mais zut aussi, un grand zut. Parce que la vie est trop courte et qu'on fait bien mieux les choses quand on a mangé du chocolat et pris du temps pour nous.
    Bisous
    ps : j'ai une collègue qui a fait un AVC aujourd'hui après une semaine de réunions, de stress pas possible. Alors oui, un grand grand Zut.

    Posté par Claire, 24 octobre 2009 à 14:11
  • oui, certes mais zut aussi, un grand zut. Parce que la vie est trop courte et qu'on fait bien mieux les choses quand on a mangé du chocolat et pris du temps pour nous.
    Bisous
    ps : j'ai une collègue qui a fait un AVC aujourd'hui après une semaine de réunions, de stress pas possible. Alors oui, un grand grand Zut.

    Posté par Claire, 24 octobre 2009 à 14:12
  • Toute ces messages culpabilisant, envahissant concernant la bouffe,la ligne, la santé, le tabac, le sport, la planête etc commence à drôlement me pomper...Cela commence à bien faire. On nous surveille partout et sous tous les angles.Une grande peur se niche derrière cela. bien plus qu'un souci charitable pour notre bien être. Cette peur se veut contagieuse et le devient . On arrive à penser quotidiennement en terme de catastrophe.
    Moi je ne culpabilise pas à prendre un bain plutôt qu' une douche. Je ne culpabilise pas à me chauffer au mazout plutôt qu'au bois , je ne culpabilise pas à manger et boire ce que je veux parce que j'aime çà etc
    J'ai la chance de pouvoir profiter des bonnes choses.J'en profite. Quand il n'y aura plus moyen d'en profiter ,j'aviserai.
    J'ai entendu toute mon enfance :"Vide ton assiette il y en a qui n'ont rien à manger". Etait coupable celui qui faisait des caprices à table alors que d'autres ne pouvaient même pas avoir le luxe de faire l'enfant gatée.
    Mais non ,c'est comme si on voulait me faire croire qu'en mangeant bien tout ce qu'il y a dans mon assiette, l'assiette du pauvre ( chinois à l'époque) allait être remplie!
    Mes culpabilités se situent ailleurs... par exemple quand je dis une méchanceté à mon mari!
    Bonjour Coumarine . Toujours très intéressant de te lire

    Posté par charlotte, 24 octobre 2009 à 15:55
  • Oui, Il n'y a rien de meilleur que les "écarts" à la bonne conduite... Oui, je crois que les objectifs sont faits pour ne pas être atteints, Oui, nous subissons notre éducation judéo-chrétienne, oui et oui !

    Bleck

    Posté par Bleck, 24 octobre 2009 à 18:05
  • ça s'appelle la procrastination.Toujours remettre à demain.....Il paraît que c'est un manque de confiance en soi (entre autre)...
    Personnellement, quand je décide de faire quelque chose, soit, je le fais maintenant, soit, je note sur mon agenda à une date précise. Après, pas d'excuses. En cas d'empêchement, je renote une date. A un moment, ça va me saouler et je vais faire ce que j'ai décidé.
    Il est important, je pense de commencer par des choses qui trainent depuis longtemps et qui peuvent être réglées facilement ( donner un coup de fil pour un rendez-vous...) si l'on a beaucoup de ce genre de petites choses, on les étale sur plusieurs jours, et régler deux ou trois petites choses dans la journée qui trainaient depuis des semaines enlève un poids qui nous encourage à aller de l'avant !
    Une fois l'objectif accompli, je le raye de mon agenda et ainsi de suite...
    Je cherche juste à améliorer ces petites choses qui me "pourissent" un peu la vie !
    Et pour ce qui est de la nourriture, je crois qu'une bonne alimentation commence par une bonne liste de courses....)

    Posté par bernie.83, 24 octobre 2009 à 18:06
  • Une culpabilité qui ne te ronge pas j'imagine.. parce que tout ça n'est pas très grave !!

    Posté par brigou, 24 octobre 2009 à 18:38
  • Puisque ce sentiment de culpabilité ne te fait pas avancer, c'est qu'il est inutile. Alors, tu ne perdras rien à t'en débarasser )))

    Et puis si tu faisais tout bien, nous serions tous complètement dépités de ne pas être parfaits. Donc, je t'en supplie, continue ainsi.

    Bon dimanche à tous.

    Posté par nicole 86, 24 octobre 2009 à 21:24
  • Les jours sans , j'ai appris à les accepter, je sais que nous ne sommes parfois pas productifs. Et le soir, je me couche tôt et je sais que le lendemain, ce sera plus facile, ça ira même tout seul.

    Bises

    Posté par Telle, 24 octobre 2009 à 23:04
  • très difiicile de ne pas culpabiliser ..quand toutes les émissions télés tournent autour de la cuisine et nous font saliver de bonheur

    Posté par TITI, 25 octobre 2009 à 01:50
  • Difficile de se débarrasser de tous les carcans....sans culpabiliser...

    Posté par tanette, 25 octobre 2009 à 07:33
  • je pense qu'il est bon d'arrêter de se fixer des programmes aussi cadrés, aussi serrés, et de faire confiance en son instinct de ce qui va être bon pour soi au moment même

    bien sûr je sais que c'est assez utopique ce que je dis dans la foule des contraintes de nos vies "modernes"

    bon dimanche Coumarine )

    Posté par Tisseuse, 25 octobre 2009 à 07:34
  • "Je me couche avec un vague sentiment de culpabilité" ? Jamais je n'oserais appeler ma femme comme cela

    Posté par Prax, 25 octobre 2009 à 08:32
  • Tiens d'ailleurs, je vais rebondir là-dessus chez moi.

    Posté par Prax, 25 octobre 2009 à 09:22
  • Et si penser à vivre pleinement devenait "l'Objectif" de sa vie, et si tout à coup l'important n'était pas ces petits kilos en trop mais le sourire partagé devant le gâteau au chocolat.
    Les gens qui s'astreignent à trop de rigueur n'ont pas ton grand coeur Coum'. Alors, qui sont les vrais gagnants du coup ? Dans tous les cas, la culpabilité n'a jamais fait avancer ...
    Et vive le bonheur !!
    Bon dimanche ...

    Posté par Fanzesca, 25 octobre 2009 à 10:19
  • Tu culpabiliseras moins si tu n'es pas seule ? Tu n'es pas seule ....

    Posté par ms, 25 octobre 2009 à 11:28
  • Toi aussi. Ce qui me rassure, c'est que les gens parfaits sont généralement d'un ennui à fendre l'âme. Acceptons nos incertitudes, nos atermoiements, et puis se sentir coupable, juste un peu, ça peut être excitant.

    Posté par Berthoise, 25 octobre 2009 à 13:45
  • Bah, tout pareil, mais finalement petit à petit, step by step , on vit... Un peu mieux tous les jours en prenant conscience, c'est déjà pas mal!
    Non?

    Prax!!

    Posté par helenablue, 25 octobre 2009 à 14:24
  • bien...
    vous avez réagi... et moi j'étais absente ce WE!
    donc impossible de répondre à chacun perso!

    Je souhaite la bienvenue à ceux qui poussent pour le première fois le porte des Petites Paroles Inutiles, (Prax qui arrive ici en fanfare )

    Alors donc que voulais-je dire?
    Que les impératifs qui me sont dictés par l'extérieur...je prends ou je prends pas: selon qu'ils me paraissent de bon sens ou non!

    Et bien sûr que je me fais plaisir...voyons! Le chocolat ça me connaît et le reste aussi
    D'ailleurs je dois pas faire attention aux tits kilos superflus, vu qu'il y en a pas tellement!

    Ce dont je voulais avant tout parler, c'est d'être fidèle à moi-même.
    Je sais très bien que ça m'arrive de ne pas l'être, et c'est là qu'il y a une petite voix intérieure qui m'en avertit!
    Vous saisissez la différence?

    Posté par Coumarine, 25 octobre 2009 à 17:52
  • Qui est "je" ? Comment "lui" être fidèle ??... Moi j'ai un truc assez simple : quand ma tête sort du chapeau un projet, un devoir, un choix à faire, etc. je renvoie ceux-ci vers mon coeur : s'il s'ouvre un tantinet alors c'est "Oui", sinon c'est "Non", et ça déculpabilise la vie !!...

    Posté par Frank, 25 octobre 2009 à 19:33
  • @Frank...si tu reviens: que veux-tu dire quand tu écris:
    "je renvoie ceux-ci vers mon coeur "
    ça m'intéresserait que tu expliques...

    Posté par Coumarine, 25 octobre 2009 à 22:59
  • I'm back! Bon ben c'est bête comme chou : mettons que tu hésites entre la tarte aux myrtilles et le fondant au chocolat... En fait l'hésitation vient de ce que le cerveau n'a pas la capacité de choix : au lieu de te "prendre la tête" tu peux descendre d'un (ou deux étages, pour centrer l'attention sur ton coeur - Alors tu n'hésites plus, tu prends simplement le temps de sentir la "réponse". Tu peux aussi prononcer mentalement une alternative (je fais ceci : oui... non...) et sentir ce qui se passe en toi.
    Voilà c'est ma façon à moi en ce moment, mais sans doute pas la meilleure et certainement pas la seule ! Belle nuit...

    Posté par Frank, 26 octobre 2009 à 02:00
  • J'aime bien la méthode de Frank, je crois que je vais essayer. Ce n'est pas une méthode très...mathématique...mais je crois que ça me ferait du bien d'apprendre à penser avec mon coeur et un peu moins avec ma tête.
    Et il me semble que de cette façon là, on approcherait peut-être de cette fidélité à soi-même dont tu parles, Coumarine.

    Posté par fabeli, 26 octobre 2009 à 08:00
  • Lu avec attention ton article et avec rapidité les commentaires.

    Trouvé que beaucoup te répondent par le sentiment de culpabilité vis-à-vis de la nourriture... alors que c'était juste une introduction (je ne me trompe pas j'espère) le sujet véritable étant ailleurs...

    Je comprends ce que tu veux exprimer Coumarine.. je comprends... Il y a des jours où les remous de la vie sont plus forts et où il est difficile de ne pas se laisser entraîner sur des chemins moins satisfaisants pour son égo... mais si on y regarde bien ces chemins là peuvent aussi être agréables à emprunter pourvu que l'on n'y mette pas de la culpabilité.

    Passe une bonne journée Coumarine.

    Posté par Annick, 26 octobre 2009 à 08:13
  • Il faut dire que la télé, les médias, les médecins... ont le chic pour nous rendre coupable. Le tout, c'est de se faire plaisir, de vivre à fond chaque instant, un jour après l'autre, et tant pis si aujourd'hui ce n'était pas parfait, demain est un autre jour! Quant à la culpabilité... perte de temps? Perte d'énergie?...

    Posté par emi, 26 octobre 2009 à 09:35
  • @Frank...je voulais en effet être sûre d'avoir bien compris
    Tu sais, c'est qqch de ce genre que je fais,j'en ai souvent parlé ici:
    écouter cette fameuse petite voix intérieure qui SAIT

    @Fabeli je crois oui en effet, que c'est un bon chemin pour être et rester fidèle à soi-même, ce qui n'exclut pas les remises en question...

    @annick...oui mon propos dépassait largement la culpabilité de manger du chocolat...
    tu as bien raison!

    @Emi..bienvenue (mais n'es-tu pas déjà venue?)

    Posté par Coumarine, 26 octobre 2009 à 11:01
  • Eh bien ! moi qui te croyais parfaite..... (lol)

    Posté par incertaine, 26 octobre 2009 à 11:24
  • Je le connais aussi ce sentiment

    Posté par Mabb, 26 octobre 2009 à 12:12
  • @incertaine... mais que crois-tu donc? je SUIS parfaite!!! )

    @Mabb... bienvenue dans le club...(et ici...) )

    Posté par Coumarine, 26 octobre 2009 à 16:18
  • me voilà rassurée... je me sens moins seule

    c'est difficile la perfection...

    Posté par Le Chat, 01 novembre 2009 à 18:46
  • Tout pareil chez moi... Et je ne prends même plus de bonnes résolutions!

    Posté par Pascale, 05 novembre 2009 à 11:21
  • Force est de constater que... tout pareil ! ))
    Bon dimanche tout de même,
    Je t'embrasse
    (Et progresse lentement dans mon retard de lecture )

    Posté par D&D, 21 novembre 2009 à 04:12
  • PS : lentement mais sûrement, of course !

    Posté par D&D, 21 novembre 2009 à 04:12
  • @D&D...suis toujours si contente quand tu viens me mettre un commentaire
    Je mets rarement qqch chez toi par contre, tu écris peu, et je ne connais pas grand chose au cinéma
    Je t'embrasse fort

    Posté par Coumarine, 21 novembre 2009 à 08:55

Poster un commentaire