Une question qu'elle est intéressante ;-)) - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

16 septembre 2009

Une question qu'elle est intéressante ;-))

"Les blogueurs font-ils évoluer leurs blogs ou ceux-ci sont-ils doués d'une vie propre qui fait évoluer leur créateur? Au bout de quelques années de blog, on en vient à se le demander.."

En voilà une question qu'elle est intéressante...

Elle a été posée dans un commentaire ici par Pascale, une nouvelle venue ici dont j'ai découvert le petit monde... à la fois très différent du mien, et cependant plein de connivences... elle et ses "complices" illustrent des mots, les mettent en page avec une créativité qui m'émerveille, elles font du scrapbooking une passion aussi passion que celle que j'ai pour les mots, c'est dire!

collandre612Revenons à la question... vous en pensez quoi?

Qui est le vrai maître du jeu?

Le blogueur (on pourrait le croire) qui écrit au jour le jour sur son blog qu'il chouchoute et aménage à son gré ou au contraire qu'il néglige selon les périodes, ou même qu'il décide d'abandonner s'il le juge bon ou un jour de déprime?

Ou le blog qui au fil du temps emmène le blogueur sur des chemins qu'il n'avait pas imaginé prendre au départ: chemins qui l'émerveillent (par les rencontres et amitiés qui se créent), ou au contraire qui le déçoivent, l'incitant à abandonner l'aventure...? En d'autres mots, le blog fait-il évoluer le blogueur, en tant que personne? en tant que blogueur?

J'ajouterais une question subsidiaire: qu'est-ce qui fait qu'un lecteur de blogs, qui se promène de-ci de-là en ajoutant dans les commentaires son grain de sel ma foi fort utile et intéressant, choisit de ne pas créer son propre blog?

Y aurait-il une autre raison que le manque de temps? ou la peur éventuelle de se lasser au bout d'un moment, la peur de ne pas pouvoir assumer, la peur de se sentir obligé de devoir écrire régulièrement (mais quoi? comment?) pour survivre en tant que blog apprécié et donc fréquenté?

Peinture Françoise Collandre


Commentaires

    personnellement je pense que le blog fait évoluer le blogueur, en tant que personne ? preuve en serait qu'un texte écrit ou une réflexion entraîne des réactions parfois inattendues par rapport à l'idée de celui qui l'a écrit ; c'est en cela que c'est intéressant.
    C'est comme un livre étudié par plusieurs personnes et dont les avis sont "confrontés" ; tout le monde n'a pas forcément le même ressenti.
    Quant à une implication personnelle, trop difficile, mais je t'admire de continuer et j'aime venir te lire et parfois commenter.

    Posté par loulotte2, 16 septembre 2009 à 22:58
  • Bonsoir,

    Peut-être que ce qui peut empécher un visiteur de blogs de créer son propre blog réside dans la peur de ne pas être lu justement? De ne pas se sentir suffisamment intéressant pour intéresser autrui?

    Posté par Guess, 16 septembre 2009 à 23:28
  • Ah, moi, j'aime bien ces questions.
    J'ai la conviction que les blogs ont une vie propre, qui ne va pas forcément -pas toujours- dans le sens de ce qu'aurait voulu au départ le blogueur.
    Je dis ça parce que j'ai souhaité fermer le mien, de blog, il y a bientôt un an... et qu'il vit toujours, presque sans moi. Je suis certaine d'avoir fait un choix bien pour moi, et pourtant je me laisse aller à quelques billets à l'occasion, comme si c'était indépendant de ma volonté (et ce n'est pas par regret parce qu'autrement il suffirait de le reprendre).
    Il vit seul, voilà, c'est cela.

    Et puis, on est riche de nos rencontres, et un blog ça permet d'en faire, bien des rencontre. Bien sûr qu'il fait évoluer et grandir....

    J'espère que je n'ai pas été trop longue...oups!

    Posté par valérie, 16 septembre 2009 à 23:38
  • C'est ta question subsidiaire qui m'interpelle (comme on dit maintenant trop souvent)le plus. C'est en lisant les blogs que l'envie m'est venue, l'étape suivante est le commentaire laissé et puis le grand saut, comme une évidence...De voyeur on devient lu et j'ai du mal à comprendre les lecteurs qui ne passent pas à l'acte, enfin ceux qui depuis l'enfance ont toujours griffonné.

    Posté par mab, 17 septembre 2009 à 06:44
  • Blogativité...

    Clairement, moi c'est commenter qui me plait le plus, à la seule condition de commenter sans contrainte même si je suis satisfait de deux ou trois billet que j'ai eu le culot de pondre. Ma relation à l'autre a évolué depuis que je blogue, je suis obligé de le reconnaître (même si dans la vraie vie je ne parle que fort rarement de Blogation...)

    Bleck

    Posté par Bleck, 17 septembre 2009 à 07:00
  • Intéressante question, en-effet... Je ne pense pas que ce soit le blog qui fasse évoluer son auteur, mais plutôt celui-ci qui évolue, au fil des... années ! (mon dieu comme le temps passe) et de sa pratique plus ou moins régulière. Il peut avoir de nouvelles envies, de nouveaux centres d'intérêt ; il peut être influencé par ses rencontres avec d'autres blogueurs, leurs façons de bloguer, leur contenu, leur approche de cet exercice...

    Finalement, le paradoxe n'en est un qu'en apparence.

    Voilà, fin de la leçon de rhétorique

    Pour ta question subsidiaire, c'est tout simple : peut-être que le lecteur, il n'en a tout simplement pas envie ? Ou, plus exactement, pas besoin ? Peut-être trouve t-il suffisamment de plaisir à lire, et n'éprouve pas l'envie d'écrire. Ou peut-être considère t-il, à tort ou à raison, par humilité ou par timidité, qu'il n'a rien d'intéressant à dire.

    Posté par Sammy, 17 septembre 2009 à 08:31
  • blogomania

    Bonjour, je ne blogue pas depuis très longtemps, quelques mois. Cela m'a fait du bien de rencontrer des gens qui aiment la poésie. Dans ma vie, je me sens très seule avec mes goûts, mes aspirations, mes réflexions. Alors, il y a une petite schizophrénie sous-jacente à cette vie de blogeuse. c'est peut-être ce qui me fait un peu peur. c'est pourquoi je me sens happée par la blogomania : une fuite ? ou au contraire des retrouvailles avec moi-même, la personne que je suis dans le fond et qui dans la vie s'est perdue. Tout cela est assez compliqué.... Est-ce compréhensible ?

    Posté par carole, 17 septembre 2009 à 08:56
  • "...survivre en tant que blog apprécié et donc fréquenté" ça, ça m'interpelle !
    Un blog apprécié se mesure-t-il à son taux de fréquentation ?
    Et inversement, un taux de fréquentation très élevé est-il la preuve que le blog est apprécié ?
    Je n'en suis pas totalement convaincue !!!
    Il est si facile de gonfler artificiellement le nombre de visites que je pense que le meilleur indicateur est la fidélité des lecteurs !!!

    Je suis persuadée par contre qu'il y a une profonde interaction entre le blogueur et son blog.... Savoir qui est le maitre ? Difficile à dire ! Il est certain que si l'on se laisse porter par son blog notre vie peut en être changée.... rencontres en live, échanges avec des gens d'univers bien différents....
    Mais même pour ceux (comme moi !) qui préfèrent laisser le virtuel derrière l'écran la tenue d'un blog implique une nécessaire évolution dans les rapports à autrui ! Dès qu'il y a un lecteur, fût-il invisible, il y a relation !

    Posté par liaht, 17 septembre 2009 à 09:21
  • http://fleurdesel.over-blog.org/

    Bah, comme d'hab pour ce genre de question je répondrai : un peu de tout ça, Vot'Honneur !
    -D'abord, on évolue, avec ou sans blog. Et si on a un blog, il est logique que celui-ci évolue avec nous (je pense). En cela, c'est l'auteur le "maître du jeu", même s'il n'est pas forcement conscient des dynamiques plus ou moins différentes qu'il donne à son blog dans le temps.
    -Souvent, quand on a un blog, il nous fait "bouger" peut-être différemment que si on en n'avait pas. Grâce en particulier aux lecteurs et commentaires. Donc, cela influence le blog aussi qui évoluera en conséquence.
    -Pour finir, souvent, le blog permet de faire des rencontres qui elles-mêmes nous font évoluer, ce qui a une conséquence sur le blog. Ce ne sont pas les commentaires en tant que tels qui ont fait évoluer le blog, dans ce cas, mais les personnes qui en ont écrit, vues ou lues ensuite dans un autre cadre que le blog (de ce point de vue là, je suis un bon exemple, je pense, et fatalement, mon blog plus ou moins moribond aussi).

    Selon moi, il n'y a pas vraiment de "maitre du jeu" dans le blog. Après, cela dépend de l'auteur (de la marge qu'il laisse aux commentateurs, et de l'influence qu'il leur laisse dans le choix des notes), des commentateurs, et surtout, de la connivence qui s'établit (ou non) entre eux.

    Mais je dois dire que j'aime bien lire l'expérience de Val. ce blog qui continue à vivre sans que ne le veuille plus que cela son auteur...j'aime beaucoup (bravo, Val, d'avoir su créer cela)

    Posté par sel, 17 septembre 2009 à 09:27
  • Au début je me sentais trahie/flouée par mon blog qui n'arrivait pas à trouver une respiration qui me ressemble vraiment, puis petit à petit il a pris place, sa place, dans ma vie, et il m'a assurément beaucoup aidé sur certaines choses... j'ai été "obligée" de mettre des mots sur des maux, je l'ai regardé évoluer, en même temps que je grandissais un peu... puis l'essoufflement à nouveau... il y aurait tant à dire... comme elle est intéressante ta question (merci Pascale aussi) !

    Et puis un blog permet de nouer des liens virtuels qui comme pour tout dans la vie ne doivent rien au hasard et eux aussi font évoluer, confortent dans le cheminement pris, réconfortent parfois, rassurent, voire même dérangent car certaines réactions peuvent être de vrais miroirs dans lesquels on n'a pas forcément envie de regarder... bon je m'arrête, car je sens que je vais te pondre des tartines

    Posté par Le Chat, 17 septembre 2009 à 09:37
  • Pourquoi blogueur ? Pour mettre sur écran tous ces mots et ces images qui fourmillent dans ma tête. Pour être lu et pour lire.

    Beaucoup de personnes passent sans laisser de commentaires. Régulièrement, ils arrivent, ils lisent, ils partent et ils reviennent....et ça me laisse perplexe, pantoise. Pourquoi ne s'expriment-ils pas ?

    Il m'arrive de laisser des commentaires chez des blogueurs qui ne viennnent jamais sur mon blog. Une deux fois quatre fois...puis j'abandonne. Là j'avoue c'est un peu frustrant.

    Mais cela m'a appris à prendre du recul. Sinon comme Bleck (décidement) j'ai beaucoup de plaisir à commenter.

    Ai-je évolué ? "C'est en forgeant que l'on devient forgeron" s'applique aussi à l'écriture.

    Le blog est un reflet, un miroir, un catalyseur, un moteur.

    Certains jours, le blog a des effets opiacés pour échapper au monde, perdu dans la blogosphère, d'autres fois des vertus dynamisantes.

    Pourquoi certains ne franchissent jamais le pas? J'adore les musées, la peinture mais je n'ai jamais eu envie de tenir un pinceau entre mes doigts ! Regarder me suffit.


    Une certitude, ton billet fait mouche.

    Posté par Bérangère, 17 septembre 2009 à 10:08
  • Me voici toute rougissante derrière mon écran en voyant que tu as mis ma petite question à l'honneur... Beaucoup de choses très pertinentes dans les commentaires, je me retrouve dans pas mal de leurs phrases. Il est certain qu'on évolue de toute façon, avec ou sans blog, pour ma part, je suis pratiquement convaincue que sans blog j'aurais évolué différemment... Je partage la perplexité de Bérangère à propos des visiteurs dont je vois, dans les statistiques, qu'ils ont "avalé" 30 ou 40 pages de mon blog, et qui sont partis sans laisser un mot... Et ta question subsidiaire, comme tu le sais, je me la suis posée aussi!

    Posté par Pascale, 17 septembre 2009 à 10:59
  • Un blog n'est qu'un outil d'expression et non un véritable support de communication.

    Un blog....pourquoi? c'est la première question à se poser quand on souhaite créer un blog.
    Il y'a autant de réponses que de bloggers à cette question.
    Pour faire partager votre passion à d'autres amateurs ou tout simplement pour communiquer avec d'autres personnes et occuper vos loisirs.
    Créer un blog est un phénomène de société.
    Créer un blog, c'est vouloir parler de soi, d'une passion qui vous anime, de pousser des coups de gueule ou simplement d'échanger des idées sur tous les domaines qui vous intéressent.
    On crée des blogs car comme la majorité des humains et depuis la nuit des temps, on éprouve l'envie d'être écouté, de s'exprimer, de réfléchir et partager le fruit de vos réflexions et vécus avec les autres.
    Aujourd'hui, le web est un outil accessible, et on en profite entre autre pour y laisser son empreinte.
    Les motivations et les démarches sont diverses et variées, mais là où les finalités restent tjs les mêmes, être écouter, avoir une interactivité avec d'autres individus et par la même occasion espérer peut-être rencontrer du monde intéressant ...
    Donc, courage et longue vie à ceux et celles pour qui l'expression est source de richesse et de bien-être.
    Pour ma part, je n'ai pas de blog parce que j'ai peur des "serial-killers".
    Apart ça, tenir un blog est un sacré excercice, il faut du contenu neuf et pertinent, le contenu, je pense, c'est la priorité.
    Je pense que ce qui fait qu'un blog va marcher, c'est pas le blog, c'est son auteur.
    Un "bon blogueur" va avoir d'abord envie de partager avec les autres, sans chercher d'autres retour que des commentaires sympas, des discussions intéressantes, des contacts, l'interactivité en somme.
    Dans le blog, avant tout, il y'a la notion d'avoir envie d'écrire...nous n'avons pas tjs cette envie.
    Il ne faut pas simplement "aimer écrire" pour tenir un blog....c'est autre chose concernant le contenu.
    Et puis, le bloggeur, pour qui écrit-il?pour lui et les autres ensuite ou pour les autres sans penser à lui?
    Qu'est ce qui rend selon toi un billet intéressant?
    Qu'est ce qui fait que je lis un billet ou non?
    En effet, qu'est ce qu'attend celui-ci de la lecture d'un billet.
    Je me pose la question :" est-ce que cela intéresse d'autres personnes." Il n'est pas question de tout dire sur un blog.
    Les commentaires permettent-ils de dire :"ce billet est intéressant ou non?".
    Autres avantages des commentaires, ils permettent d'apporter des points de vue différents, de confronter des idées, d'enrichir le contenu d'un billet(on ne pense pas tjs à tout lorsque l'on rédige).
    Pour moi, un billet intéressant est un billet qui m'apporte quelque chose...qui m'apprend quelque chose, qui me distrait, qui présente un point de vue etc...
    Une chose est sûre : ce n'est pas parce que je ne poste pas de commentaire que je ne trouve pas un billet intéressant.
    En fait,ceux qui commente peu, pourquoi? par paresse, par manque de temps, par timidité ou tout simplement parce qu'ils estiment qu'ils n'ont rien à apporter à l'auteur du billet...
    Pourtant un commentaire est important pour l'auteur du blog. C'est une reconnaissance, un signe de connivence. C'est gratifiant.
    A l'inverse, je crois qu'il est important de répondre à la personne qui laisse un commentaire pour lui montrer que ce commentaire est apprécié, que son point de vue a un écho etc...

    Donc, comme il est dit qu'il est important de répondre,tu diras juste merci à Bernie pour son commentaire

    Posté par bernie.83, 17 septembre 2009 à 12:01
  • Lorsque le blogueur travaille à son blog, qu'est-il d'autre qu'un écrivain ?
    Et qu'est-ce qu'un écrivain, si ce n'est un type qui se livre aux mots, c'est-à-dire qui s'introduit à l'origine même de la pensée ?
    Le blogueur sincère et son blog ne forment-ils pas qu'un ? L'un ne fabrique-t-il pas l'autre pendant que l'autre modèle l'un, ou vice versa, à chacun de voir s'il ne s'agirait pas d'un amour fusionnel, et basta ?

    Posté par Mimi, 17 septembre 2009 à 12:01
  • Il y a une évolution. Au début, je croyais pouvoir tout raconter (j'imaginais que seuls mes blogpotes viendraient me lire...) Et puis, un jour, je reçois un commentaire (gentil) d'une personne plus ou moins proche... Depuis, je "contrôle" mes billets! Je ne rendais pas compte que la toile est ouverte à tous!
    Pour la question subsidiaire, j'ai beaucoup hésité avant de créer mon blog, bien sûr pour une question de temps, mais surtout parce que j'avais l'impression que pour cela, il fallait briller dans un domaine et je me disais, je ne sais rien faire de particulier (écrire, peindre, dessiner, scrapbooker...) C'est surtout pour les liens d'amitié qui se créent que je me suis lancée.
    Bisous Coum!

    Posté par tilleul, 17 septembre 2009 à 12:17
  • Je me demande si la question n'est pas mal posée...
    Depuis que j'écris, c'est moi qui évolue. Pas mon blog en tant que tel puisqu'il n'a pas d'existence propre en dehors de mon vouloir...
    Je dis bien depuis que j'écris, c'est-à-dire bien avant que les blogs n'apparaissent...

    Le blog est un média interactif. Donc, ce qui fait évoluer c'est l'interaction avec un lectorat. Ce n'est donc pas le blog qui me fait évoluer dans ma pensée, mais éventuellement les personnes qui me lisent par leurs réactions. Ou pas...
    Comme dans la vie « en live » d'ailleurs...

    Comme c'est un média assez nouveau, on lui attribue une sorte de personnification. Est-ce qu'aujourd'hui, lorsqu'on téléphone à des gens, on dit est-ce que mon téléphone ne fait évoluer en tant que "parleur" ? je ne crois pas... En dira plutôt c'est ce que la personne a dit à l'autre bout du fil qui me donne à réfléchir...
    Il faut voir tout ce que l'on a pu écrire lorsque le téléphone est apparu dans les foyers !
    Cela allait amener la révolution des révolutions dans les rapports humains !
    Imaginez : rester chez soi et parler à quelqu'un qui reste aussi chez lui ! Plus besoin de se rencontrer physiquement dehors !
    Aujourd'hui, avec Internet et tout ce qui tourne autour, on répète les mêmes discours qu'il y a un siècle...
    Nos petits enfants en riront dans quelques années !

    En même temps, la question, ainsi posée, n'est pas dénué d'intérêt, celui qu'elle révèle de nos relations avec ce qu'il est convenu d'appeler les moyens modernes de communication... Dont nous sommes devenus tellement dépendants, et dont on finit par croire qu'ils sont "des-quelqu'uns" alors que ce ne sont que des bêtes machines véhiculant un peu d'électricité...

    Finalement le blog n'est qu'un moyen. Parmi bien d'autres.
    Chercher à le personnifier peut devenir une déviance redoutable...

    Posté par alainx, 17 septembre 2009 à 12:25
  • Pas simple de répondre! Quand j'ai commencé mon blog (après que fiston m'eut fais cadeau d'un ordinateur) c'était surtout pour moi! En quelques sortes je voulais me raconter mes souvenirs... je dois dire par peur d'oublier pour cause de maladie!
    Il s'est trouvé que mes premiers récits ont amusés certains internautes qui me l'ont fait savoir! Alors le mégalo que je suis a décidé de continuer. Ceux qui me lisent semblent y prendre du plaisir, et moi je suis content qu'un petit bout de mon passé reste vivant grâce à eux... J'ai également un autre blog où je laisse parler mes humeurs du moment.
    Mais mes blogs ne m'ont pas changé: sur le premier je reste le vieux routier à souvenirs, sur l'autre je suis tour à tour, râleur, caustique, critique, farfelu, etc... au gré des jours. Tel je suis dans la vie... Une seule chose commune aux deux blogs: le plaisir de jouer avec les mots et les phrases! Mais je ne change pas... Il est vrai que la vieillesse est souvent statique!
    Amitiés.

    Posté par Papa de Lili, 17 septembre 2009 à 12:41
  • Lorsque le blogueur travaille à son blog, qu'est-il d'autre qu'un écrivain ?
    Et qu'est-ce qu'un écrivain, si ce n'est un type qui se livre aux mots, c'est-à-dire qui s'introduit à l'origine même de la pensée ?
    Le blogueur sincère et son blog ne forment-ils pas qu'un ? L'un ne fabrique-t-il pas l'autre pendant que l'autre modèle l'un, ou vice versa, à chacun de voir s'il ne s'agirait pas d'un amour fusionnel, et basta ?

    Posté par Mimi, 17 septembre 2009 à 14:18
  • un peu des deux plus la vie, l'envie, le temps qu'il fait, le jeu des questions réponses, la lecture des autres blogs qui fait que l'on se pose des questions, l'envie de plaire à un moment et de ne rien avoir à en faire à un autre moment, avoir des choses qui nous tiennent à coeur.
    moi, j'ai un album photo qui continue à vivre sans moi parce qu'impossible de le modifier suite à un hébergeur qui a beaucoup changé. et bien, il recoit bien plus de visite que les deux blogs que je vais vivre. Ironie ?
    bisous

    Posté par claire, 17 septembre 2009 à 16:56
  • ahrrrrrrrrrrrrrrrr, que je fais vivre.

    Posté par claire, 17 septembre 2009 à 16:59
  • Joli débat !
    Je reviendrai pour lire les autres commentaires ...
    Quand j'ai ouvert mon blog, je ne pensais pas que j'allais me prendre à son jeu : faire des billets, c'est aussi écrire, et je ne savais pas que j'aimais l'écriture autant que ça.
    Mais finalement n'était-ce pas en moi avant que j'ouvre mon blog ?

    Posté par Leiloona, 17 septembre 2009 à 18:28
  • Je crois bien qu'il n'y a pas de réponse simple à cette question. Nous faisons aussi bien évoluer nos blogs en même temps que nous évoluons, mais parfois ils nous rattrapent et nous font évoluer par des rencontres, des messages qui nous touchent...

    Finalement, ce n'est qu'une parcelle de vie parmi d'autres où chacun s'élève mutuellement...

    Amicalement,

    Bonne continuation

    Posté par Louloute, 17 septembre 2009 à 20:20
  • Réponses

    @loulotte...tu m'admires dis-tu de continuer... mais si je le fais, c'est par choix et parce que j'aime ça...tout simplement!

    @Guess (bienvenue ici) oui il doit y avoir de ça... ne pas être visité doit sûrement donner l'impression d'une très grande solitude

    @valérie... non tu n'es pas trop longue, ton commentaire est intéressant.
    c'est la première fois que je lis qu'un blog arrêté continue sa vie tout seul...
    Parce que tu l'alimentes d'un billet de temps en temps?
    parce qu'il y a des blogamis qui restent en contact avec toi?
    De plus tu aimais tellement écrire, un blog inactif, ça donne des regrets aux autres...
    Mais tu dis que tu as fait le bon choix, c'est le plus important!

    @mab... c'est vrai que ça s'est passé pour moi aussi comme ça! d'abord lire silencieusement, puis risquer le commentaire, puis ouvrir son blog, le coeur un peu battant!
    Toi tu écris quotidiennement!!!

    @Bleck... j'aime commenter, mais je le fais peu! Car j'aime surtout pondre un billet, raison pour laquelle j'ai ouvert ce blog
    Tu dis: "Ma relation à l'autre a évolué depuis que je blogue" mais tu n'explicites pas davantage... ce serait intéressant d'en savoir plus!

    @Sammy, le blog évolue en effet selon les gouts ou les centres d'intérêts du blogueur, sa relation avec d'autres blogueurs
    Ce qui m'a fait évoluer moi et pas un peu, c'est que en 5 ans il y a eu deux publications: ça a changé une montagne de choses!!,
    Et ne pas en avoir envie, oui, c'est une raison suffisante pour ne pas tenir un blog, tout en s'intéressant aux blogs de ses lecteurs favoris!
    merci d'être venu apporter ta petite touche

    Posté par Coumarine, 17 septembre 2009 à 20:53
  • Réponses (suite)

    @Carole... oui bien sûr tu es très compréhensible et tu dis là qqch dans laquelle je me retrouve pas mal: dans mon blog, je peux être "littéraire", être lue et appréciée
    c'est très important quand les centres d'intérêts de l'entourage sont différents...
    le blog devient une sorte de refuge où l'on peut laisser libre cours à ce qu'on aime...

    @liacht... le meilleur indicateur de l'intérêt que l'on porte au blog est la fidélité des lecteurs, dis-tu!
    En cinq ans, j'en ai vu défiler des "fidèles", il le sont un temps puis quittent la sphère de la blogo, ferment leur blog, font d'autres choses et c'est bien leur droit hein!
    J'ai sans cesse des nouveaux qui arrivent, des anciens qui me quittent
    Moi-même je ne suis pas toujours fidèle, par manque de temps, de lassitude ou par désintérêt parce que le blog a changé comme j'aime moins...
    Très curieux tout ça...

    @sel... je ne vais pas commenter ton commentaire, très complet et très intéressant... Je ne vois rien à y ajouter..
    Sinon je redirais avec d'autres mots tout ce que tu évoques...

    @Le Chat... oui c'est manifeste, tu as fameusement évolué... au cours de ces années j'ai pu le voir, te suivre à la trace... le blog a été pour toi un fameux exutoire pour tes "maux" comme tu dis. J'ai suivi vos combats de près à toi et à la Miss...
    Je suis contente, tu sais que tu sois venue me mettre un petit commentaire...

    @Bérangère... oui des gens viennent et s'attardent parfois longtemps et repartent comme il sont venus, sans se manifester
    Oui on met parfois un commentaire une fois, deux fois sur un blog qui nous intéresse et... pas de réaction!
    On se sent exclu alors (moi en tout cas). Et j'ai comme toi, tendance à ne plus y retourner.
    Pour toi comme pour moi, qui écrivons avant tout, on a pu expérimenter que c'est en écrivant qu'on écrit... mieux...
    Et ça, c'est quand même le grand cadeau que m'a fait le blog persévérant

    @Pascale...me suis demandée si pour un blog qui n'est pas avant tout centré sur l'écriture, mais sur une activité artistique, c'était le même questionnement! Tu m'apprends que oui, et que mon livre dans ton univers de scrappeuses les intéresse aussi!

    Posté par Coumarine, 17 septembre 2009 à 21:16
  • Réponses suite

    @Bernie c'est à toi en premier que je pensais en parlant des lecteurs sans blog... parce que manifestement tu aimes écrire... tes commentaires toujours fournis le prouvent...
    Tu poses une question importante je trouve; qu'est-ce qui fait qu'un billet intéresse les lecteurs?
    Je crois essentiellement quand ils peuvent se retrouver dans le ressenti exprimé, quand on évoque qqch qui leur parle...
    Quant aux commentaires, j'estime avoir de la chance, ils sont souvent très intéressants, pour moi, et pour les autres lecteurs...
    Et je termine en te disant merci Bernie pour ton commentaire )

    @Mimi...très contente de te revoir ici...
    Il y a les mots que toi comme moi aimons et qui sont la base de notre blog
    Mais il y a aussi le contenu, les idées... et là elles intéressent ou pas...
    Les blogs de type "journaux intimes" sont aussi très différents des blogs artistiques de tout bord, qui sont bcp moins personnels!

    @Tilleul... j'ai vécu cette évolution aussi: de très perso que mon blog était au début, j'ai évolué à partir du moment où j'ai quitté l'anonymat... pas le choix!
    Oui manifestement tu entretiens avant tout l'amitié chez toi, moi même si je veux mon blog convivial, c'est d'abord écrire et partager qui m'intéresse, la réactivité des lecteurs au niveau du contenu
    J'aime réfléchir, écrire et partager des idées...

    @Clairette, n'est-ce pas difficile de faire vivre deux (ou plus) blogs? Moi je n'y arrive pas. Mon blog photos est en pause...et j'ai dû arrêter le blog "Paroles Plurielles"
    Tant mieux si ton blog photos continue à vivre...
    (c'est en fait aussi le cas pour PP)

    @papa de lili...je crois que en effet, le blog évolue parce que à un moment donné, alors qu'on pensait n'écrire que pour soi, on s'aperçoit qu'on est lu et apprécié! (alors qu'au départ, on écrivait simplement pour se faire plaisir)
    Et ..c'est vrai, tu es un vieux râleur... mééééé non, c'est pour rireee

    Posté par Coumarine, 17 septembre 2009 à 21:36
  • Tu soulèves plein de choses
    Je pense que pour créer un blog , il faut certes en avoir consulté quelques heures , mais pas trop , afin de ne pas se sentir influencé , ne pas "racoler " pour avoir dès le départ plein de lecteurs
    Il faut je crois avant tout avoir une ligne conductrice , les blogs fourre tout sont plus "indigestes " , rester fidèles à son projet de base , le faire évoluer , se nourrir des diferrences , et des amitiés
    En créant le mien , je ne soupçonnais pas un instant que tant de belles choses humaines se vivraient , et loin, loin ....
    Le tien aussi est fait de ses petits liens , ça les rend vivants
    J'ai vu des blogs de lecteurs ouvrir et fermer très très vite , par peur de décevoir sans doute

    Posté par Jeanne, 17 septembre 2009 à 21:36
  • Réponses encore

    @Leiloona...ouiiiiii comme toi, je suis devenue très accro à l'écriture particulièrement grâce au blog...
    C'était en moi depuis toujours sans doute, mais je l'ai intégré particulièrement depuis le blog

    @Alainx... sais pas quoi te répondre à ton commentaire, mais je sais que tu ne m'en voudras pas...

    @Louloute... comme tu dis si bien, le blog, ce n'est qu'une PARCELLE de notre vie...
    Il y a les autres qui interréagissent aussi sur nous

    @Ah Jeanne, comme c'est vrai ce que tu écris: tu as pu vivre plein de belles choses, suite à tes billets qui ont provoqué des commentaires riches
    Ici aussi, il y a eu des billets "mémorables" qui ont suscité des confidences, fait renaître des souvenirs, et c'était fort, et c'était beau...
    Une ligne directrice pour son blog...oui, je suis assez d'accord avec ça...

    Posté par Coumarine, 17 septembre 2009 à 21:46
  • Bonsoir Coumarine , je fais partie de ces bloggeuses qui n'ont quasiment pas de commentaire , parfois je voudrais abandonner cet espace puisqu'il ne retient aucun intérêt , c'est bien sûr blessant , cela m'attriste , cela m'interroge sur ma valeur , sur ce que je vaux et pourtant je n'ai pas envie d'abandonner cet exercice ,je persiste , je cherche à l'améliorer , à m'améliorer , à essayer d 'être digne d'intérêt , c'est une profonde remise en cause , ne pas me décourager , changer , approfondir les choses et quand un commentaire arrive il est si précieux ,surprenant et même encourageant .
    Je t'embrasse
    Matinou

    Posté par Matinou, 18 septembre 2009 à 02:14
  • Matinou

    Un commentaire rien que pour toi..
    Je viens te lire très régulièrement: ce que tu écris m'intéresse, et aussi (ce qui pour moi est important, tu le sais) la FAÇON dont tu l'écris. J'aime BEAUCOUP ton écriture
    Mais comme je réduis mon temps d'Internet, j'ai parfois pas le courage de mettre un commentaire.

    Tu as lu mon livre... tu sais qu'il est important si on veut des lecteurs de prendre son bâton de pèlerin et d'aller visiter des blogs qui un jour ou l'autre viendront à leur tour te visiter
    Je constate de plus en plus que c'est comme ça que ça fonctionne: par amitiés, par affinités
    Si tu ne crées pas de "liens virtuels", tu ne recevras que peu (pas) de commentaires. C'est ainsi! Même si on peut croire que c'est aller faire sa putain! (oups)Regarde, c'est très rare que tu viennes me mettre un petit mot alors que je suppose que tu viens régulièrement me lire. A force, ça distant un peu les liens
    Je te le dis et te le répètes, ton blog vaut bien des blogs...
    Et puis je sais moi, puisque je t'ai rencontrée et que je me souviens de ton accueil, que tu es quelqu'un de bien, qui a des choses à dire
    J'espère que plein de gens liront ce commentaire et iront te faire une petite visite..
    Je t'embrasse et te souhaite une bonne journée

    Posté par Coumarine, 18 septembre 2009 à 09:38
  • Euh .... je n'en sais rien
    Je pense pour ma part que rien n'évolue, mon blog a la même tête qu'au début, je n'ai pas le temps ni l'envie de lui coller des déco ici et là. Il ne me ressemble pas, je suis plutôt ... excentrique d'après de mauvaises langues (une dame a gentiment corrigé "originale" mais je ne sais pas si je dois prendre ça pour un compliment ...)
    Enfin bon.

    Je préfère réfléchir sur ta dernière question. Je ne crois pas au manque de temps pour les personnes qui laissent des coms sans créer un blog. Je ne crois pas que ce soit la raison principale en tout cas. C'est comme pour ceux qui me disent "j'ai pas le temps de lire". Le temps, on le trouve si on tient vraiment à faire quelque chose. Je pense que c'est plutôt la peur de se lancer et d'être entraîné dans une spirale qu'il deviendrait difficile de maîtriser. Parler de soi ? et si quelqu'un que je connais me lit ? et si mes mots étaient utilisés pour m'attaquer ? parler d'un sujet qui me passionne ? et si personne n'y trouvait d'intérêt ?
    Je pense que ceux qui ne créent pas de blog, c'est surtout parce qu'ils ne savent pas vraiment ce qu'ils pourraient y mettre ou à l'inverse parce qu'ils le savent trop bien et que quelque part, quelque chose leur fait peur.
    Il m'a fallu plus d'un an avant de me décider à ouvrir un blog ....

    Posté par kaliuccia, 18 septembre 2009 à 12:18
  • Bonjour Coumarine,
    C'est drôme j'allais inscrire mon blog dans la caese SITE WEB... Puis en l'espace d'une seconde, je me suis dit: "t'es bête ou quoi ? T'as plus de blog"
    Le blog a été pour moi une aventure merveilleuse. Mais je m'y suis épuisée, appauvrie par l'attente de ce que mes lecteurs "attendaient ou espéraient" de moi.Disons que le but du blog ét&it principalement d'être lue. Pour être lue, il fallait lire, laisser une trace. Et puis répondre, écrire, lire, commenter lire, écrire...
    Je n'ai pas été à la hauteur de ce rythme. "Séduire" est devenu une prison, oui parce qu'arrive un moment où il faut inévitablement "séduire". Je me suis auto-censurée des centaines de fois, juste parce que je n'étais pas totalement anonyme. Mon écriture s'en est appauvrie, ma liberté aussi, mon inspiration a agonisé. J'ai croisé du bon, du mauvais, du gentil du méchant, du sincère et du fourbe.
    Une grande famille, un travail à temps plein, une maison à gérer, le blog était devenu une sorte de prison. J'écris aujourd'hui, incognito, en toute intimité, j'écris dans "ma" sincérité sans me sentir obliger d séduire, retenir, attirer. Je me retrouve enfin, je me repose. Mais je dois avouer que le blog m'a permis d'écrire, m'a "forcée", incitée à composer, j'en suis fière.
    Coum, j'ai une espèce de grippe non identifiée ou une colopathie chronique qui fait des siennes(le doc n'a pu su me dire, fièvre, courbatures et tout et tout.
    Je suis crevée.
    Alors je t'embrasse à travers l'écran et te souhaite une nuit.

    Posté par lidia, 18 septembre 2009 à 19:23
  • Bonjour Coumarine !
    J'ai pas trop d'idées sur la question que tu poses dans ton billet et du coup j'ai lu les commentaires pour me faire une idée .
    Je triche un peu !
    En lisant tout ( très intéressant , comme à l'habitude) , j'ai ressenti l'envie de te dire que j'aimerais que mon blog reste un endroit où je me sente libre de dire et faire à ma guise . Libre d'écrire ce que je ressens, libre de répondre aux commentaires ou pas , libre de ne pas écrire . Je n'ai donc aucune envie de rentrer dans un jeu de séduction et de commentaires que je laisserais chez d'autres , uniquement pour avoir des visites chez moi . Je laisse des commentaires , dès que je sens que je réagis , que quelque chose vibre en moi . Sinon, je lis et je passe à autre chose .
    Quand je sens de la détresse chez quelqu'un , là je remarque que je réagis immédiatement par un commentaire . C'est sans doute en référence à mon histoire .
    Si je devais rentrer dans un système où je laisse des commentaires pour avoir de la visite , je sais qu'au final , j'en sortirai déçue et vidée de moi-même . Toute ma vie , j'ai cherché à séduire de cette manière et à être aimée par les miens, ...et que cela m'a desservi ! Séduire , c'est détourner quelqu'un de son chemin , m'a dit un coach un jour . Alors, j'essaie de ne plus séduire personne - juste d' être moi et de me sentir LIBRE . Et si je séduis en étant moi ...alors là , tant mieux !
    Je t'embrasse Coum et à bientôt .

    Posté par Julie, 18 septembre 2009 à 20:46
  • @Kaliuccia...je crois que tu as raison de le souligner: on trouve toujours un brin de temsp pour ce qu'on aime faire..
    Et donc si qqun n'ouvre pas un blog , c'est pour des raisons qui lui sont perso, peut-être des peurs pas exprimées, ou tout simplement pas vraiment envie.
    Moi aussi j'ai hésité pendant un petit temps avant de me lancer, je me demande si ce n'est pas le cas pour bcp...

    @lidia.. je regrette bcp ton départ de la blogosphère... tout en respectant ta décision, bien sûr. Mais c'ets vrai que tu as une écriture assez fabuleuse et si le blog t'a permis de la mettre au monde, c'est que du bonheur
    Tu as raison: écrire en restant soi d'abord et avant tout, ce n'est absolument pas facile dès lors que l'on perd son anonymat: on doit se freiner, se contrôler...et sans doute, comme tu en as fait l'expérience, on se perd soi-mme en route
    Je vais "fêter" mes cinq ans de blog... il est peut-être temps de disparaître...du moins en tant que Coumarine

    @Julie...je suis secouée par ce que tu écris là... j'ai envie de te dire de conserver à tout prix ton anonymat si tu espères pouvoir rester authentique, vraie, sans danger de te construire un personnage
    Je dois lutter tous les jours pour garder cette authenticité que pourtant on me reconnaît...
    Mais il m'arrive bien souvent de supprimer un billet que je ne me donne pas le droit d'écrire (par exemple, je ne parle jamais de mon couple, très peu de mes enfants, surtout quand il y a un problème
    J'en aurais bien envie parfois, mais je ne m'en donne plus le droit
    Et cela me manque, ça c'est sûr
    Alors je fais comme je peux...
    De mon mieux...

    Posté par Coumarine, 18 septembre 2009 à 23:25
  • Subsidiaire

    Je ne répondrai qu'à la question subsidiaire : je pense qu'il y a plusieurs raisons à visiter les blogs sans éprouver la nécessité d'en ouvrir un :

    le lecteur est et reste un lecteur qui a changé son support de lecture, l'intérêt de lire sur internet des petits billets (on manque tous de temps) et de pouvoir donner son avis et ainsi connaître d'autres personnes et lier des contacts sans la contrainte du temps et de l'espace, au moment où il disponible.

    le lecteur est quelqu'un de cultivé mais qui n'a pas envie d'écrire, va se ressourcer dans l'écriture des autres, forme de gymnastique intellectuelle qui ne l'engage pas outre-mesure.

    le lecteur qui veut garder son libre-arbitre et dire exactement ce qu'il pense, qu'il aime ou qu'il n'aime pas, celui-là sait que s'il s'engage en tant que blogueur, il n'aura plus la liberté d'être tout à fait sincère, sera obligé de faire des commentaires neutres même s'il n'a pas aimé, de rendre des visites qu'il ne souhaite peut-être plus rendre ...
    Ce dernier ne se sent lié par personne mais c'est celui, selon moi qui peut se permettre d'être le plus honnête avec tout le monde et son avis sera "objectif".

    Voilà une ébauche de réponse ... je sois t'avouer que pour ne pas me laisser influencer par quiconque, je n'ai pas lu les autres commentaires, il y aura peut-être redondances.
    Bien à toi, Coumarine

    Posté par Saravati, 19 septembre 2009 à 00:31
  • Ma chère Coumarine,
    Merci pour ce commentaire , qui ne me surprend pas . Je te trouve bien gentille avec moi , parce que je sais que je te "bousculais" un peu , voire beaucoup ( je ne suis pas sûre de pouvoir garder mon calme et avoir le discernement que tu as , tu sais ). Je vais même t'avouer que cette nuit j'ai pensé à toi , j'étais tracassée parce que je sentais que mon commentaire pouvait heurter d'une manière ou d'une autre .
    En fait, je me suis même dit que je ferais mieux de me taire ! ( parce que oui, j'ai une tendance à la provocation- Est ce que tu sais que je suis coach ? Ca c'est le comble , hein ! )

    C'est drôle , ce que tu dis là à propos de disparaître en tant que Coumarine . Tu sais, c'est ce que j'ai pensé aussi en pensant à toi . Pas que tu disparaisses tout à fait , mais que tu changes de" casquette" , ce qui te permettra de retrouver une liberté d'écriture . Je comprends tellement ça . J'ai envie de t'inciter à ouvrir un nouveau blog dans l'anonymat et à te dire , sans peurs aucunes.
    Peut-être que certains vont te retrouver ? Mais sache que ce seront ceux qui seront dans l'énergie dans laquelle tu seras quand tu écriras et non tes "supporters" ( dont je fais partie , hein ) .
    Pense à toi un peu ! N'aies pas peur de nous abandonner un peu Tu n'en écriras que mieux encore , ici , en tant que Coumarine . Je suis sûre de ça .
    Je te dis ce qui m'est venu à l'esprit . Si j'abuse , dis le moi et je m'abstiendrai , je te promets .
    Je t'embrasse .

    Posté par Julie, 19 septembre 2009 à 10:02
  • Juste dire, en lisant le commentaire de "Saravati"... faux, archi-faux...pourquoi commenter si on n'a pas aimé un billet, pourquoi les commentaires ne seraient pas sincères...parce que je n'ai pas aimé un billet, je ne viens plus !!arghhh...
    On peut-être profondément humain dans un monde virtuel,de même qu'on peut être tristement inhumain dans le monde réel.
    Le monde virtuel crée du lien social? oui mais encore fragile et superficiel. Il complète, il ajoute, il crée de nouvelles choses. Mais il est bien présent, même s'il est" fragile et superficiel"....Cette "chaleur humaine" qui fait que nous sommes redevables vis àvis de l'autre sur le plan moral (donner de ses nouvelles...)
    Coumarine, je crois que tu es une des rares bloggeuse à poster presque tous les jours.
    Je pense qu'un blog ne doit pas devenir une contrainte.
    Que ta créativité continue à s'épanouir, c'est ça l'important !
    Je termine...la mélancolie, c'est plus beau que la lassitude...
    Je te souhaite une bonne soirée !

    Posté par bernie.83, 19 septembre 2009 à 19:42
  • A Bernie

    Je ne comprends pas très bien votre réaction, vous rejetez mon intervention en masse mais vous vous attardez sur ce que j'ai appelé la troisième catégorie, je ne comprends le sens de votre première phrase.
    Mais je dis, et cela n'engage que moi que cette troisième catégorie existe bien, et probablement qu'il existe encore d'autres catégories de non blogueurs visiteurs de blogs.
    Cela ne veut pas dire que j'approuve cette attitude et que je pense qu'il n'existe pas de liens sociaux et amicaux qui se créent sur le net. Je suis même convaincue du contraire, pour l'avoir vécu !
    Je ne sais pas si j'ai été suffisamment claire, mais je suis ouverte à toutes les opinions et à leurs nuances.
    Bien à vous !

    Posté par Saravati, 19 septembre 2009 à 19:55
  • Je suis une non blogueuse qui visite quelques blogs.
    Pourquoi je ne tiens pas de blog?
    Sans doute parce que sans doute je me défoule autrement et ailleurs pour dire...
    et aussi parce que je crains trop de m'exposer à la lecture d'autrui qui me reconnaitrait...
    et enfin parce que je suis trop fantaisiste et pas assez disciplinée.
    Bonjour Coumarine.

    Posté par charlotte, 19 septembre 2009 à 21:31
  • @Saravati... je trouve que tu analyses assez bien ce que pourrait vivre le lecteur qui n'a pas de blog
    Peut-être se sent-il plus libre de commenter comme il le désire, et de ne pas (ou plus) visiter les blogs qui ne l'intéressent plus!
    Quoique le lecteur aussi aime créer des liens virtuels et souhaite les garder quand c'est le cas...

    @bernie... je comprends pas très bien non plus ton commentaire...
    La mise au point de Saravati me semble claire
    Merci à toutes deux

    @Charlotte... tes motivations sont en effet très claires et clairement expliquées...merci

    @Julie
    J'aime ce blog...je l'ai construit au fil des ans (cinq ans, ce n'est pas rien!)
    Il est devenu un lieu d'échange, un lieu d'humanité
    J'en suis fière
    Non je ne compte pas le quitter, j'aime y écrire mes petites réflexions en tout genre, mes petites paroles inutiles
    Quand à revenir à un journal intime comme ce fut le cas dans le passé, je ne peux pas...
    Ouvrir un autre blog... manque de temps..
    Je dois faire un choix
    Merci pour ton souci...
    Merci pour tes commentaires qui m'ont forcée à réfléchir

    Posté par Coumarine, 19 septembre 2009 à 22:19
  • resté entr vou ces mieu

    Posté par abeille, 20 septembre 2009 à 10:19
  • Moi non plus, je n'ai pas de blog et je suis assez d'accord avec la réponse de Bernie....je comprends tout à fait ce qu'elle dit..
    Pourquoi faire des commentaires neutres....même si l'on n'a pas aimé... "rendre des visites qu'il ne souhaite plus rendre", je trouve cela hypocrite, en ce sens Bernie a raison...
    Si on ne peut pas dire ce que l'on pense, alors...
    "être honnête avec tout le monde"....là, je comprends pas non plus...les autres sont malhonnête donc pas sincère dans leurs commentaires...

    Posté par nicole, 20 septembre 2009 à 11:13
  • Parfois on ne sait pas bien pourquoi, ni comment les mots qu'on utilise, passent mal ou ne sont pas bien compris
    C'est le cas il me semble dans les dernières interventions
    Cela peut arriver, bien sûr, la communication sur ce drôle de media qu'est le net (sans langage non verbal possible) y contribue souvent
    J'ai toujours espéré que dans les commentaires que vous me faites l'honneur (oui! je dis bien! l'honneur!) de me faire, un vrai courant d'humanisme puisse passer.
    C'est le cas et j'en suis fière
    Merci donc à chacun et à chacune d'être vraie et d'exprimer vos pensées et ressentis dans l'authenticité qui touche et porte

    Posté par Coumarine, 20 septembre 2009 à 11:34
  • Je ne fais pas évoluer mon blog (ô combien non !…), et je ne pense pas que la "vie propre" de mon blog me fasse évoluer d'une quelconque façon…
    C'est juste une sorte d'"appareil photographique" que j'aurais dans ma poche et qui me permettrait de prendre, au hasard et à tout instant, un cliché de mon "humeur"…

    Posté par Vertumne, 20 septembre 2009 à 12:52
  • @Vertumne...ben oui! mais tu alimentes très peu ton blog
    Tellement peu qu'on se met à l'oublier )
    A moins que tu aies réellement peu d'"humeur" )
    Homme parfait alors????

    Posté par Coumarine, 20 septembre 2009 à 13:50
  • @abeille...j'ai faili ne pas te voir
    Dis donc... je me propose pour des cours d'orthographe... mais je t'avertis, c'est assez cher, je ne fais pas de cadeau!!

    Posté par coumarine, 20 septembre 2009 à 14:02
  • Le blog fait évoluer le blogueur, pour moi c'est incontestable. On commence en sachant à peu près où on va, ce qu'on va écrire ou dire.Puis l'échange dessine des pistes, entraîne des réflexions et mène finalement à aborder des sujets auxquels on n'avait pas pensé. Parce que la moëlle de l'autre, de celui qui lit et commente, nous influence à notre insu. Il nous sufgfère (souvent sans le savoir) des idées, des sentiments, des prises de position. Je trouve cet échange très riche. Bises, Coum.

    Posté par Passante, 20 septembre 2009 à 14:04
  • @Passante... je ne peux que te rejoindre dans ce que tu écris là
    Oui plus d'une fois c'est en lisant des commentaires, que le billet suivant a surgi de mes idées, et donc de ma plume
    C'est pour cela que le blog à mon avis est vraiment tributaire de ses lecteurs qui influencent parfois à leur insu le blogueur qui écrit
    Ce qui n'empêche pas sa liberté d'écrire ou non.
    De passer certains sujets sous silence (comme par ex la politique ou l'actualité)
    De répondre ou non aux commentaires.
    Les lecteurs sont là, ils commentent ou pas, je ne peux pas ne pas en tenir compte, et ces lecteurs- commentateurs apportent beaucoup à l'échange
    C'est d'ailleurs ce qui ressort de ce que vous dites

    Posté par Coumarine, 20 septembre 2009 à 14:10
  • Mon blog, c'est un peu ma part de création. Mais création résolument tournée vers le beau et le positif. Les medias et les pessimistes se chargent suffisamment du reste...

    Et au-delà de la toile, des liens se tissent, invisibles certes. J'ai été très surprise (et touchée à la fois) des questionnements reçus durant mon absence de quelques jours... pourtant pas bien longue. Mais il est vrai que j'avais habitué mes lecteurs à des billets très réguliers.

    Depuis un peu plus d'un an que mon blog existe, je ne pense pas que le contenu ait fondamentalement évolué. C'est peut-être un peu prétentieux, mais j'espère qu'il a contribué à modifier le regard de celles et ceux qui y passent.

    Posté par naline, 20 septembre 2009 à 20:22
  • Ben, moi je dirais que le blog et le blogueur évoluent de concert... avec l'"aide" des lecteurs...
    Enfin.. je crois que c'est comme ça pour moi !!!

    Posté par teb, 20 septembre 2009 à 21:52
  • @Naline...oui ton blog est résolument positif grâce aux belles photos dont tu fais cadeau à tes lecteurs.
    Mon blog est plus "intime"... et provoque parfois des échanges entre commentateurs
    Et c'est cela qui peut faire évoluer, essentiellement...

    @teb.. ensemble oui...
    ton blog est aussi plutôt du style journal perso

    Posté par Coumarine, 20 septembre 2009 à 21:58
1  2    Dernier »

Poster un commentaire