Petit poème en forme de plume - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

17 août 2009

Petit poème en forme de plume

plume

J'étais enceinte sans le savoir
d'une petite plume précaire
et je l'ai mise au monde...
Elle s'est mise à danser
je l'ai baptisée dans le vent:
elle s'appelle Espérance

Elle m'invite à muser
ma chanson personnelle
mon air de liberté...
et les notes et les mots
montent en bulles de silence
traversées par le soleil.

Elle m'invite à tricoter
avec une infinie patience
les mailles d'une parure
de Reine incognito.

Et dans mes yeux écarquillés
s'allument doucement
mille et une lucioles
sentinelles attentives
dans l'herbe des soirs d'été

C'est la danse sacrée
des mots qui s'étincellent
et vont se lover en berceau
au cœur de mon cœur
au profond de mon ventre
N.V.


Commentaires

    coucou COUM!!!!
    as tu passé de bonnes vacances?
    Pour "une fois" que je suis le premier (enfin, il me semble) à poster un commentaire chez toi, j'ai un trac terrible. je suis paralysé.
    je ne dirai donc qu'une chose :
    Trop mignon ton odelet!!!!
    bises

    Posté par vincent, 17 août 2009 à 17:59
  • Bonne soirée !!!

    Ah ! tu respires les mots ! très beau !
    J'admire ta poèsie. Tu écris avec l'âme et la sincérité s'en ressent !
    J'aime ce que tu as écris. Merci.

    Posté par bernie.83, 17 août 2009 à 18:15
  • Quelle légèreté et quelle douceur ! C'est très beau ce que tu écris.
    Merci et belle soirée !

    Posté par naline, 17 août 2009 à 18:22
  • Très beau, très léger.

    Tout simplement magnifique!

    Posté par Louloute, 17 août 2009 à 19:53
  • poésie au féminin

    Il est des mots, rares, beaux que seule une femme, une femme sensible peut déposer de sa plume précaire sur le berceau de la lecture partagée.
    Ce texte respire tellement la sensiblité féminine, jusqu'à l'émotion!
    Pierre

    Posté par PierreDelphin, 17 août 2009 à 23:27
  • J'aime bien ton site, viens voir le miens pour un petit clique ou 2 si ça te dis



    http://www.new-york-lawyers-listing.com/

    Posté par New York Lawyers, 18 août 2009 à 07:53
  • C'est beau une petite plume espérance...
    Mardi matin... Tous mes voeux pour que mille et une lucioles (petites lumières d'espérance) s'allument dans ton coeur...

    Posté par tilleul, 18 août 2009 à 10:28
  • petites plumes de mes callopsites

    Eh oui, j'ai depuis 2 semaines 2 callopsites.Elles pépient, chantent à tue-tête, battent des ailes... Je ramasse avec mes petits doigts frémssants les plumes qu'elles ont perdues.
    Je les ai déposées dans un bocal qui a contenu du yaourt de brebis tout bon tout bio.

    Moi aussi je suis en-ceinte d'un amour de la vie, un amour tout court que je reçois d'au-delà du CREATEUR.

    Plume au vent, colombes de paix...Frémissement d'un amour que je désire conserver jusqu'à devenir centenaire. Avec la grâce divine. Fanny

    Posté par fanny, 18 août 2009 à 11:05
  • Ton poème est doux, féminin, gracieux comme une maman qui aime tout simplement. Son enfant qui vient de naître, qui grandit, qui quitte le cocon, symboliquement le ventre de sa mère...

    Posté par Alessandra, 18 août 2009 à 17:54
  • J' étais enceinte !

    Une pause ,que tout cela est beau.
    Sans aucun doute je reviendrais .
    A bientôt .

    Posté par Noisette, 19 août 2009 à 14:39
  • joli poème!!!!
    l'écriture est parfois une autre façon de dire les choses simples
    une petite pause de douceur dans un monde de brute........
    A bientôt

    Posté par mamounette, 20 août 2009 à 08:14
  • Parfum de Plume

    Bonjour,
    Par hasard, j'ai échoué sur vos rives de rimes, j'ai plaisirs à lires vos émois et vos joies. Merci de ces mots qui de cimes en rimes laisse paraitre un soleil naissant.
    Juste merci.

    Posté par Yeux_Chat, 20 août 2009 à 10:17
  • Parfum de Plume

    Bonjour,
    Par hasard, j'ai échoué sur vos rives de rimes, j'ai plaisirs à lires vos émois et vos joies. Merci de ces mots qui de cimes en rimes laisse paraitre un soleil naissant.
    Juste merci.

    Posté par Yeux_chat, 20 août 2009 à 10:18
  • achète la libre belgique d'aujourd'hui: tout un article sur Compostelle de Charles DELHEZ intitulén n'est jamais seul sur le chemin de Compostelle.

    très beau ton poème d'enfantement... Coumarine .

    Posté par charlotte, 20 août 2009 à 14:17
  • étes vou dépressive...

    Posté par abeille, 21 août 2009 à 11:06
  • Beaucoup absente ces jours-ci...et cela va continuer encore

    Merci pour vos passages ici
    Bienvenue aux nouvelles "têtes": Noisette, mamounette... (vos liens ne fonctionnent pas, zut alors, je sais pas venir vous faire un coucou)...
    et Yeux_chat le ou la poète...

    Abeille...la réponse est: un peu oui...mais chuuuuuuuuuuut le dire à personne...)

    Posté par Coumarine, 21 août 2009 à 11:53
  • Ton texte est magnifique,
    léger et émouvant,
    intimiste et à la fois "nôtre"!

    amicalment

    Posté par loulotte2, 28 août 2009 à 23:58

Poster un commentaire