Des morceaux de ciel - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

29 juillet 2009

Des morceaux de ciel

d_sordre_012Au petit matin la fête fut finie. On abandonna les débris avachis, les emballages effilochés, les lampions éclatés. Tout gisait par terre, éventré en mille éclats de salissures.

Chacun s'en était retourné depuis longtemps sur le chemin de ses errances, en serrant dans sa poche les petits cailloux pointus surgis au hasard des orages du temps, plantés en graines stériles dans des histoires à discutailler sans cesse. Partout du brouillard infiniment...et des tempêtes pour du rien...

Au petit matin on se dit qu'il y avait eu décidément de la folie dans l'air, quand on s'était mis à chantonner une chanson à boire, une chanson obscène de marin éméché. Puis une autre, encore une autre, jusqu'à plus soif... jusqu'à défier les mémoires indociles. Jusqu'à débusquer de force les mots oppressés.

Puis tranquillement on se coucha le long de ses grisailles, on brancha ses yeux vers trois nuages blancs qui s'envolaient dans le vent, on les fixa avec une impatience écarquillée.

Et soudain on put recueillir dans ses paumes des petits morceaux de ciel.t_Bulles_dor_210

Juste un peu de tendresse derrière des yeux qui écoutent et percent doucement les secrets qui ne se racontent  pas...

ce sont des mots qui ne veulent rien dire. (enfin...on disait que...)
des mots mis bout à bout pour le simple plaisir de les aligner...

J'aime les mots d'un grand amour... et ils poussent parfois en moi sans même que je le sache... un genre de grossesse nerveuse

Mais au bout du bout des mots...il y a bien souvent des éclats de ciel...




Commentaires

    Tirade fantastique qui fait penser aux ripailles politiques au milieu des landes désertiques comme les festins des fées et des sorciers qui avaient lieu la nuit sur les bruyères où dansaient les Walkyries de l'Edda... Somptueusement grandiose et Coumarine !

    Posté par Jacques, 29 juillet 2009 à 17:58
  • C'est superbe!

    Posté par Louloute, 29 juillet 2009 à 19:15
  • @Jacques... je pensais bien que tu aimerais ces mots, toi le poète aux portes du fantastique...
    Et je vais te dire...j'aime moi aussi beaucoup ce texte inattendu issu de mes délires...mais pas que...!

    @louloute... oui comme je l'ai dit à Jacques, j'aime ces mots aussi...
    est-ce être prétentieuse que de le dire?
    merci en tout cas

    Posté par Coumarine, 29 juillet 2009 à 20:53
  • Que j'aime ces éclats de ciel et ces pépites de tendresse derrière les yeux !

    Posté par naline, 29 juillet 2009 à 21:24
  • "Juste un peu de tendresse derrière des yeux qui écoutent et percent doucement les secrets qui ne se racontent pas..." L'image est belle, elle a en elle toute la force d'un vrai regard offert...
    Ces yeux, ne sont pas ceux de la tête, ce sont ceux du coeur!

    Posté par fcplume, 29 juillet 2009 à 21:56
  • @naline...oui toi la positive, l'amoureuse de beauté...ça ne m'étonne pas que la fin te plaise..

    @fcplume...les deux, fc, les deux
    c'est parce que ces yeux sont pénétrés de tendresse et de compréhension, qu'ils sont AUSSI des yeux du coeur...

    Posté par Coumarine, 29 juillet 2009 à 22:13
  • J'aime quand tu écris comme ça.
    Je trouve cela poétique et plein de sens.

    Une jeune fréquentation blogotique à moi écrit un peu comme cela avec encore plus de "déraison".
    Elle appelle cela ses "grands n'importe quoi".
    Si tu savais quel souffle de vie et quelle poésie je ressens en lisant les mots de cette toute jeune femme !

    Posté par Annick, 30 juillet 2009 à 08:11
  • @Annick...en fait il faut en quelque sorte "laisser aller" ce qui monte en soi, sans trier, sans classer, sans rejeter en disant que c'est du n'importe quoi.
    Oui sans doute, cela peut paraitre du n'importe quoi, mais parfois il en sort des choses qui après coup, apparaissent vraiment signifiantes
    C'est une peu s'autoriser à dire les choses, sans les dire, sans que cela mette en danger...
    C'est alors en me lisant, en me relisant que je "comprends" certaines choses
    C'est très curieux

    Posté par Coumarine, 30 juillet 2009 à 09:58
  • C'est très intéressant ce besoin de toucher (éclats) ce qui est impalpable et peut-être irréel allez savoir (le ciel)... Enfin bref.

    Posté par Chr. Borhen, 30 juillet 2009 à 10:55
  • C'est du grand art... je le dis comme je pense.J'entendrais bien Jacques Brel chanter... tes paroles dans son Amsterdam ...avec son célèbre "et je pisse comme je pleure sur les femmes infidèles".
    Tu avais bu ce soir là?!!!

    Posté par charlotte, 30 juillet 2009 à 11:59
  • Quand tu écris de cette manière... Tu touches au coeur de ton talent... C'est infiniment loin d'être n'importe quoi.
    Je ne suis guère doué pour analyser et rendre compte de ce que produit cette forme poétique, mais il est certain qu'elle me touche profondément.
    C'est un peu comme un balancement de houle, qui prend de l'intérieur à mesure qu'on lit et relit.
    Ce texte dit quelque chose (me dit quelque chose) de l'aventure humaine... Quelque chose de sa tragédie, quelque chose de sa beauté...
    Il est vrai qu'il est sorti d'une femme infiniment humaine...

    Posté par alainx, 30 juillet 2009 à 12:00
  • Question indiscrète: c'est pris chez toi la photo avec "les débris avachis, les emballages effilochés, les lampions éclatés." ?!!!
    Il y a alors de quoi se saouler la gueule!

    Posté par charlotte, 30 juillet 2009 à 12:02
  • @Christophe...l'alliance de l'abstrait et du concret...il faut dire que je suis une "toucheuse"

    @alain...ton commentaire, tu t'en doutes, me fait un immense plaisir: c'est bon de se sentir rejointe dans ce qu'on tente de faire passer par l'écriture...
    tu écris:
    "Ce texte dit quelque chose (me dit quelque chose) de l'aventure humaine... Quelque chose de sa tragédie, quelque chose de sa beauté..."
    oui cent fois oui... c'est ça, exactement ça que j'aime faire passer dans mes mots
    Merci à toi!

    @charlotte...oui l'allusion aux chansons à boire peut faire penser à Jacques Brel, j'en suis flattée d'ailleurs
    (euh...oui la photo est prise dans ma cave ou mon cher et tendre garde tout tout tout (sans mon accord bien sûr!!!)
    Et cela me saoule à un point que tu peux deviner...

    Posté par Coumarine, 30 juillet 2009 à 16:19
  • J'aime!!! MERCI, COUMARINE, pour les dons d'écrivaine que tu as reçus... Douce soirée! Fanny

    Posté par fanny, 30 juillet 2009 à 20:07
  • @Fanny... merci...
    bonne soirée à toi aussi

    Posté par Coumarine, 30 juillet 2009 à 20:30
  • J'aime bien ce texte ; parfois je laisse les mots arriver, mais très vite je reprends le contrôle. J'aimerais réussir à me laisser porter comme tu le fais.

    Posté par Berthoise, 30 juillet 2009 à 21:04
  • @Berthoise...c'est AUSSI une question d'habitude...
    et puis à chacun sa façon d'écrire: la tienne me plait beaucoup...

    Posté par Coumarine, 30 juillet 2009 à 21:42
  • Bonsoir...

    Je passe de temps en temps ici...et ce soir je me décide a laisser quelques mots...touchée je pense par les phrases posées là...qui chantent tout simplement...
    Et puis cette photo...un clin d'oeil que je me fais...j'avais la même cave...depuis 3 semaines je l'ai transformée en un espace à moi...j'en avais assez de m'encombrer de choses du passé...
    Bonne soirée à vous...

    Posté par fille_bavarde, 31 juillet 2009 à 23:11
  • le plein de bisous avant d'être à mon tour en vacances. Même si j'aurais la possibilité de me connecter....
    bisous Ma Coum, prends soin de toi, n'en profite pas pour vieillir sans moi

    Posté par Claire, 01 août 2009 à 11:17
  • J'aime beaucoup, moi aussi.
    Et puis chacun, je crois, peut donner à ton texte l'interprétation qui lui est propre, celle qui lui permettra peut-être de recueillir un peu de ciel entre ses mains

    Posté par incertaine, 01 août 2009 à 16:53
  • @fille bavarde...bienvenue ici, contente que tu passes la barre de la lecture silencieuse...
    Donc tu as pu ranger? càd trier, jeter, donner...?
    Je suis sûre qu'on doit se sentir plus léger après cela...

    @Clairette? oups vieillir sans toi? il n'en est pas question...
    Très bonnes vacances à toi, clairette

    @incertaine...oui c'est un texte "ouvert"
    Qui peut se prêter aux interprétations de chacun... c'est ça aussi l'écriture...
    (j'espère que tu as fini de courir??? Bonne soirée à toi)

    Posté par Coumarine, 01 août 2009 à 22:28
  • Les lendemains de fête

    il en reste toujours quelque chose. Un peu de brouillard (est-ce que j'ai vraiment chanté cette chansons-là?), un peu de tendresse (je n'ai pas rêvé, Jean m'a bien dit que dans notre adolescence il aurait voulu que je l'aime?...), un peu de douceur...le rêve qui se pose.Bises, Coumarine.

    Posté par Lorraine, 02 août 2009 à 11:39
  • Comme ta poésie me touche, Coume, surtout en ce moment. MERCI !

    Posté par Filo Filo, 02 août 2009 à 17:20
  • un p'tit beausoir
    du soir...
    bisous

    Posté par rsylvie, 02 août 2009 à 20:45
  • @Lorraine et Sylvie...bonsoir et bises à vous...

    @Filo, je pense à toi, en espérant que tu restes zen...je t'embrasse fort

    Posté par Coumarine, 02 août 2009 à 21:10
  • Saluti!

    Merci par avance pour votre visite et bonne semaine! Continuez! Pascal.

    Posté par Djemaa Pascal, 02 août 2009 à 22:44
  • Très peu de temps en ce moment Ma petite Coum... Je vois qu'il s'en passe des choses dans ta tête... j'aurais surement des trucs à dire car tes sentiments m'interpellent et me sont familiers (je pense aussi au billet précédent) mais je tape juste ces quelques mots en vitesse (pas encore mangé!) pour te laisser un petit bisous et un bonsoir affectueux. Les enfants dorment enfin, je vais aller papoter et souffler un peu sur la terrasse avec Kyrann! )

    Posté par Julie M, 03 août 2009 à 21:44
  • merci pour ta gentille visite chère Julie...
    Je vais sans doute être muette sur la blogo pendant un temps...
    Bonne chance à toi
    Je t'embrasse fort(et un bonjour à Kyrann)

    Posté par Coumarine, 03 août 2009 à 22:09
  • des mots qui veulent beaucoup dire, Coumarine!!!!Merci, tu es formi-formidable.Je me réjouis avec toi et pour toi que tu t'offres un p'tit temps de silence si tu en as envie et besoin.
    Moi, j'ai l'intuition que je vais commencé un p'tit blog à mon image. Je te souris dans l'invisible.Fanny

    Posté par fanny, 03 août 2009 à 22:34
  • Passager d'un soir dans cet embarquement pour chambard, drôle de retournement, plein de ressourcement, merci de m'avoir convié au voyage

    Posté par thierry, 05 août 2009 à 22:52
  • J'espère que tu te reposes bien. A bientôt. Je t'embrasse

    Posté par incertaine, 06 août 2009 à 16:11
  • @fanny..alors ton blog? il en est où?

    @thierry..bienvenue ici, et bienvenue dans le voyage de mes mots

    @incertaine... me voilà, tu l'auras lu, avec des questionnements plein la tête. Je t'embrasse aussi

    Posté par Coumarine, 08 août 2009 à 17:51

Poster un commentaire