Autolouange (suite) - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

07 mai 2009

Autolouange (suite)

Ceci est donc le second billet que j'ai déjà publié il y a trois ans, mais un peu amélioré

Un peu de théorie (appelons cela comme ça)

L'autolouange:

- c'est un texte d'allure "poétique" (vous allez très vite comprendre pourquoi...)

- on utilise autant qu'on veut l'hyperbole (l'exagération):par exemple, si on a une seule fois tué un serpent en vrai ou en métaphore...on peut se dire "le tueur de serpent"

- ainsi que les métaphores  et comparaisons, prises dans la nature: ex je suis la mer....je suis le chat...etc, et les parallélismes  qui sont tous une manière de se projeter dans autre chose. Des adjectifs pour "enfler"  l'écriture (exactement le contraire de mon écriture habituelle et de ce que je conseille aux participants de mes ateliers...hum hum)

- donner son importance au nom propre, au prénom, et je dirais ici au pseudo (dont le choix n'est pas innocent...Bonne question:comment a-t-on choisi son pseudo?)

- tout est permis, on peut tout dire, on peut tout oser, puisqu'on parle en métaphores (certaines choses ne seront comprises que par celui qui "parle", mais d'autres s'y reconnaîtront, on touche donc à l'universel, et on peut se retrouver dans les mots des autres...cela parle à l'inconscient de chacun, et même à l'inconscient collectif

- puisque tout est permis, il faut sortir de soi quelque chose de plus grand que soi: ex: je suis un tueur de serpents

- s'amuser, jouer, avec mots et idées, tout en restant authentique...et positif...c'est vraiment une manière extra de sortir de son marasme (éventuel)

Et donc si un jour j'écris une autolouange, ce sera différent de celle de la veille, parce qu'alors les autolouanges collent à ce qui a été vécu...

Relisez ce que Bernie a mis comme commentaire sur mon billet de hier...elle fait là une belle et véritable autolouange

Je vais vous donner un exemple,  personnel bien sûr

 

J'ai écrit une "autolouange", vite vite sur un coin de la table du déjeuner, un jour de désarroi, because dispute avec le mari

La voici:

"Les mots du Tigre sont timides, prudents, réservés.

Le Tigre au pelage lisse et caressant, se contente de mille sourires, face tournée vers le vent, il encaisse la tempête. C'est un soldat vaillant et silencieux.

Le Tigre ne crie pas, il va son chemin, il rêve de grands espaces, il sait qu'il est fait pour la liberté, il entend les assauts de la tornade, il rêve aux levers de soleil sur une terre de soleil. Il tient bon...il tient fort, c'est un Tigre...

Parfois c'est vrai, le Tigre gémit au plus profond de sa coquille, il se souvient d'autrefois, il tremble, il n'est plus tigre mais pantin désaccordé. Alors, il ramasse le petit pantin enchiffonné, lui parle doucement, le prend contre son cœur,  lui dit des mots de tendresse, le Tigre s'y connaît pour réchauffer de tendresse  les steppes arides, les déserts érodés

Et en même temps le Tigre très vite bande son arc, et devenu archer, il tire loin toute son énergie rassemblée.

Et se remet debout

Et marche confiant, orgueilleux d'être Tigre

N. V.

Vous voyez, c'est simple et cela fait du bien

On ne "charge" pas l'autre ou les autres qui nous ont fait du "mal"...car on ne sait pas exactement ce que se passe dans sa (leur)tête(s)

L'important est de se remettre debout par l'autolouange...on joue avec les mots, on se dit des bonnes choses, vraies, de l'ordre du rêve, et en même temps de la réalité

(à suivre)



Commentaires

    j'ai pigé!

    Posté par mab, 08 mai 2009 à 07:34
  • catharsis

    une sorte de catharsis en fait ? je crois que j'ai dû en écrire sans le savoir...j'aime ces "leçons de vie" posistives, nous ne avons tous besoin je crois...

    Posté par wictoria, 08 mai 2009 à 08:05
  • Technique qui m'est inconnue. je vais suivre pas à pas tes explications!

    Posté par fabeli, 08 mai 2009 à 09:12
  • @mab...chouette!

    @wictoria...oui, je crois qu'il y a de cela...mais pour moi l'écriture, quelle qu'elle soit est toujours une sorte de catharsis...
    Celle-ci nous conduit sur des chemins de courage, de positivité

    @fabeli...oui, j'avais été passionné par les explications de l'animateur...

    Posté par Coumarine, 08 mai 2009 à 14:05
  • Il faudrait que j'essaie avec la rectte poétique, imaginaire. Je pense effectivement que ça ne peut faire aucun mal, bien au contraire.
    Bises Coum.

    Posté par Lidia, 08 mai 2009 à 14:27
  • ma recette d'auto louange??? ben...je t'ai envoyé une réponse sur les bedons... sur mon blog..parce que je pense à toi ailleurs que sur le tien!!! je ne m'en glorifie pas mais le fait que tu aies suscité quelques traits non réfléchis suffit à me faire plaisir...

    Posté par Béatrice, 08 mai 2009 à 15:07
  • @Lidia...cette façon d'écrire peut faire partir dans l'imaginaire le plus fantasmé, et une écriture très libérée
    Elle procède par allusions, parfois seulement compréhensibles que par l'auteur du texte

    Posté par Coumarine, 08 mai 2009 à 15:08
  • @Béatrice...je veux bien respecter le fait que tu effaces le lien de ton blog...mais pfffffffff dommage, car ce que tu fais est super!
    En tout cas, moi j'ai bien aimé que tu "dessines" le bedon que j'ai "célébré" dans un de mes derniers billets...
    et aussi l'autre billet dont j'ai PARTICULI7REMENT apprécié ton commentaire
    Tu as le don des mots, de jongler avec eux
    J'adore!

    Posté par Coumarine, 08 mai 2009 à 15:22
  • ben ben alors

    c'est bien en dépit de ma volonté que les liens s'effacent, il s'agit sans doute d'une de ces obligations de l'administration bien de chez nous qui exige toujours après je ne sais combien d'années de connaître votre prénom et de le valider que si vous connaissez le nom de jeune fille de la belle soeur de l'arrère grand mère de votre conjoint...j'ai remis mes coordonnées...
    Z'avez compris? m'dame? c'est pas ma faute...faut-y donc que je vous le répèt' et que je vous le re-prouve????

    Posté par Béatrice, 08 mai 2009 à 15:35
  • hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    merci Béatrice
    c'aurait été dommage de passer à côté des bedons...!!!!

    Posté par Coumarine, 08 mai 2009 à 15:37
  • Tu es magnifique Coum ! Tes explications et exemples sont extra... Merci !
    En résumé l'auto-louange, c'est avec imagination:
    trouver l'estime de soi, l'affirmer, transformer le négatif en positif...
    Retrouver ses propres valeurs décolorées parfois par la vie,...OSER!
    Merci encore. Te lire est toujours ...BON !

    Posté par Jaca, 08 mai 2009 à 18:34
  • Un très, très beau texte,

    Coum. Je salue le Tigre en toi. ..et je lui souris.

    Posté par Lorraine, 08 mai 2009 à 18:38
  • ---
    Ouh laaa... c'est trop compliqué pour moi ça...
    le Gros-Minet, il retourne faire sa sieste...
    ---

    Posté par Chrizz, 08 mai 2009 à 19:32
  • Cette fois...

    ... j'ai compris... Enfin, j'ai surtout "admis" le procédé. Je comprenais (trop vite) la louange comme une sorte de proclamation bruyante (tambours et trompettes), mais un éloge poétique, à petites touches, avec images et mystères, ça doit marcher... J'ai envie d'essayer, mais j'ai encore des conduites à faire, ça va une fois de plus se dérouler dans l'auto !

    Posté par Myosotis, 08 mai 2009 à 20:36
  • @Jaca...ça me fait plaisir bien sûr qquand on écrit qu'on aime venie chez moi...merci

    @Lorraine...venant de toi, ce compliment, je le prends au sérieux! merci aussi!

    @Chriz, c'est quoi ça? ce gros minet écrit bien, je le sais...

    @Myosotis...dans la voiture, tu y penses, puis tu écris, dac? (sinon c'est comme les rêves qu'on oublie de noter au réveil...

    Posté par Coumarine, 08 mai 2009 à 21:34
  • Clair, clair, le franc est tombé !
    Demain, enfants en vadrouille, mère aura tout le temps pour s'adonner à l'autolouange (enfin, je vais essayer !)
    Tu as vraiment le don pour expliquer et d'en savoir des choses !
    Est-ce ta formation de romaniste qui t'a forgée ?
    BONNE FETE des mamans
    AINSI qu'à toutes les mamans de la blogo !
    Reliées par un lien insondable...

    Posté par Alessandra, 08 mai 2009 à 21:56
  • Positiver!

    Ah! quelle merveilleuse façon de se regonfler à bloc l'exercice d'autolouange! Encore faut-il connaître la magie des mots. Mais je vais essayer d'appliquer la leçon, j'en aurais bien besoin,parfois! Merci Coumarine

    Posté par sylvie, 08 mai 2009 à 22:41
  • chatte puis tout à tour chienne et louve sans oublier la menteuse professionelle gourmette qui adore raconter des histoires de trois mots.
    J'ai tout dit ?
    PS : regardes bien, c'est un poème en prose. Quoi, j'ai oublié joueuse-tricheuse ?

    Posté par Claire, 09 mai 2009 à 11:04
  • @Alessandra...la f^te des mères c'est en Belgique
    En France, je crois que c'est, la semaine prochaine
    Donc bonne fête à toi!

    @Sylvie...on a tous besoin parfois d'un coup de positif dans nos vies...et parfois il ne faut l'attendre que de nous-mêmes...

    @Clairette, avec tes textes ultra condensés...qui parfois ressemble à une pirouette, en forme de plaisanterie...

    Posté par Coumarine, 09 mai 2009 à 14:19
  • Magie des mots, en effet. Et une belle manière d'exprimer les choses ... même quand cela va moins bien. Je m'y essaierais bien : merci pour tes explications !
    Excellent week-end !

    Posté par naline, 09 mai 2009 à 14:26
  • @Naline...métaphores...hyperboles...et on y va!
    Sans peur et sans reproches...
    )

    Posté par Coumarine, 09 mai 2009 à 14:45
  • Procédé d'identification à plus fort que soi comme l'adhésion à un idéal...C'est ce que j'ai compris.

    Posté par Jean Botquin, 11 mai 2009 à 08:58

Poster un commentaire