La passion selon Mel Gibson... - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

05 avril 2009

La passion selon Mel Gibson...

Hier, comme souvent à l'approche de Pâques, on redonnait à la deux (TV Belgique) un film sur la Passion.
Et hier, on a eu droit à La passion selon Mel Gibson (!)

Je n'avais pas vu le film lors de sa sortie en 2004, le sujet ne m'intéressant pas outre mesure...

Hier soir assez tard, en quittant mon écran d'ordi, je vais vers mon mari pour passer un petit moment ensemble. Il regarde la TV... mes yeux se portent sur les images, et je vois...je vois des images ignobles, révoltantes, écœurantes
On en était au moment du chemin de croix...

J'ai vu là des images de torture incroayble, qui insistaient lourdement sur le sang, la violence, la haine.
J'ai bondi de colère et de fureur

Au cours de cette promenade de haine sanglante vers le Golgotha (à vomir) il y avait de courts moments de flash back, revenant sur les paroles du Christ à la dernière scène (dernier repas avec ses amis)
Et dans ces moments, tout à coup, changement de décor: une musique mièvre, un personnage mielleux, avec une voix de fausset illuminé, une attention béate quasi stupide de la part de ses amis...tout ce que j'exècre...(comme les images pieuses du passé, avec le cœur sanglant du Christ dans sa poitrine de beau jeune homme tout de blanc habillé, pour mieux faire ressortir le coeur rouge, qui saigne, pour nous, pauvres pécheurs, amen...)

Parce que voyez-vous, la personne du Christ, ses paroles rapportées dans les évangiles, de préférence ceux qui ne sont pas reconnus par la toute puissante Eglise, à savoir l'Evangile de Thomas, et celui de Marie-Madeleine...(et on s'en fout qui a véritablement écrit ces textes, en eux-mêmes ils sont très nourrissants), donc la personne du Christ telle que je m'en fais une idée à travers ces textes, je déteste quand on le présente sous une forme suave, yeux au ciels, déconnecté de la Terre... et coincé dans un corps toumignonzolizentil.

Je déteste tout autant quand on le présente sous un aspect torturé, sanguinolent et doloriste, pauvre mec qui a souffert le martyre pour les hommes (tant d'autres ont souffert tout autant). Ce qui conduit les âmes sensibles à éprouver des sentiments de culpabilité féroce. Comment a-ton osé faire ça? Ah ! oui! c'est pas nous, c'est les juifs! Ouf...trois fois ouf!

Moi, ça ne me rapproche pas du tout de la foi! Au contraire, je m'enfuirais bien en hurlant de tristesse, de dégout...

Mais je le dis et le redis au cas où on ne m'aurait pas bien comprise: La personne du Christ EST importante pour moi: je vis (j'essaie du moins de vivre) selon les valeurs dont il parle sans cesse et dont le monde a tant besoin: le respect de l'autre dans sa différence, l'amour inconditionnel, l'exigence d'un tel amour, tout ce qui grandit l'âme ET le corps...

 


Commentaires

    Bonne après-midi!

    Bientôt 2000ans que Jésus est parti et tjs pas une seule carte postale.ouppss!!! je repasserai....

    Posté par bernie.83, 05 avril 2009 à 14:24
  • Oups, je suis la deuxième ! C'est pas possible. Y aurait-il quelque chose de symbolique à comprendre, du style la naissance du Christ, retour à ses origines, à la vérité, à l'authenticité.
    Simplement te dire, Coum., que tout ce qui sort de Mel Gibson est infâme, de mauvais goût, raciste. Il offense l'histoire et toute l'humanité ! Je ne parle pas de la religion mais l'Histoire avec un grand H, c'est bien plus important !!!
    Bonne semaine de Pâques, tout de même !

    Posté par Alessandra, 05 avril 2009 à 14:37
  • Un commentaire qui n'aura rien à voir avec le billet, mille excuses, je me dis depuis quelques jours qu'il faut que je pense à te souhaiter un bon anniv, persuadée que c'était le 5 avril, aujourd'hui je me pointe donc, toute contente d'y avoir pensé et... zut !
    Alors on va faire comme si, hein?
    Bon anniversaire !

    Posté par Tiphaine, 05 avril 2009 à 15:07
  • C'est vrai que le message que le Christ nous apporte est bien loin de ce qu'en font et en ont fait les hommes, à toutes les époques ! J'aime beaucoup me plonger dans la lecture des évangiles, qu'ils soient "officiels" ou apocryphes.
    Beau dimanche !

    Posté par naline, 05 avril 2009 à 15:10
  • fuir à tous prix ce genre de chose, et revenir aux paroles de l'homme Christ

    Posté par Tisseuse, 05 avril 2009 à 16:21
  • HELAS!

    Oui hélas Coum! Je n'ai pas vu le film mais j'ai vu cette haine dans la réalité! Avec ses horreurs! La guerre d'Algérie est passée par là! Je n'aime pas en parler! Mais elle existe: c'est la haine du samaritain pour ce qu'il ne comprend pas, c'est la haine de la foule illettrée, conditionnée par des gourous fanatiques irresponsables, ou le sang attire le sang...
    Il ne fait aucun doutes pour moi que le Christ a connu et subit cette haine... Se voiler la face ne sert à rien!
    Mais il ne faut, bien sur, pas oublier ces paroles: "Père pardonnez-leur car il ne savent pas ce qu'ils font..." (Evangile selon St Luc; Verset 34)
    Chemin de Croix terrible et pourtant moment de Pardon! C'est, je crois, ce qu'il faut retenir de la montée au Calvaire!
    Amitiées.

    Posté par Papa de Lili, 05 avril 2009 à 17:27
  • Perso, je ne l'ai pas vu, mais bon, il semblerait qu'il s'éloigne un peu des évangiles qui relatent cette histoire en forçant un peu le trait, d'où la colère de certains. Bon, après, faudrait que je le regarde pour m'en faire une idée, paraîtrai que niveau sang, c'est mieux que massacre à la tronçonneuse.) C'est dingue, ce qu'on peut faire avec des clous.... Et encore, ils n'avaient pas de pistolets pneumatiques pour les clous ! ).

    Posté par bernie.83, 05 avril 2009 à 18:26
  • Euh...

    Bonjour, Je me permet de donner mon avis sur ce film.
    Je suis d'accord, le film est dur, et il faut être dans un certain état d'esprit pour le regarder.
    Personnellement, je trouve qu'il est intéressant d'avoir enfin une vision du martyre du christ tel qu'il s'est très certainement passé et non filtrée par la censure ou par la difficulté qu'ont les gens à regarder l'horreur en face.
    Le calvaire du christ est horrible, le seul moyen de le dénoncer et de montrer l'horreur qu'il a vécu, jusque dans son corps.
    C'est aussi important à mon avis de montrer à quel point ce que Jésus a vécu est insupportable, (jusqu'à le rendre insoutenable pour nous, spectateurs), que de dénoncer l'horreur des camps de concentrations de la seconde guerre mondiale.
    Je vais même jusqu'à dire que c'est le seul moyen de leur rendre un hommage véritable.
    Comme tu le dis, tu n'as vu le film qu'à partir du "chemin de croix" et peut-être que cela explique ta vison un peu sévère à propos des souvenirs qu'il a avec les apôtres.
    Et puis Mel Gibson, fervent catholique, décrit particulièrement bien la scène où Le préfet Ponce Pilate demande au peuple de choisir entre le criminel Barabas et Jésus. Là, pas de violence, pas de scène sanglante. Elles n'auraient pas eues de raison d'être.
    Il a juste voulu nous montrer à quel point Jésus, en tant qu'être humain avait souffert dans sa chair et dans son coeur.
    Bien sûr, tout le chemin de croix est montré de façon crue, sans concession. Il a préféré dire la vérité, quitte à choquer, plutôt que de faire un énième film montrant un Jésus sans blessure, sans douleur, sans marque de coup etc

    Alessandra, je ne comprends pas ce qui te fais dire que Mel Gibson est "infâme", "de mauvais goût" et encore moins "raciste".
    Je ne vois pas ça en lui, surtout dans Braveheart, son film, en tant que réalisateur, pas plus que dans the Patriot. Deux films qui justement parlent de tolérance et dans lesquels la guerre et le racisme sont dénoncés.
    Quant au "mauvais goût", qu'entends-tu par là ? le goût de qui ?

    Voilà, j'avais besoin de donner mon point de vue, ayant particulièrement apprécier "la passion du Christ", que j'ai vu à plusieurs reprises et qui, c'est sûr, m'a bouleversé, mais non choqué.

    Posté par Ulysseh, 05 avril 2009 à 18:39
  • pas de politique, pas de sexe pas de religion on va pas faire comme avec le pape m. ulysseh!!!
    bzz...bzzz....bzzzz....bzzzz....

    Posté par abeille, 05 avril 2009 à 18:49
  • Je ne veux pas faire comme avec le pape, je veux seulement donner mon avis et tenter de débattre et de raisonner pour comprendre certains propos, Mme abeille.

    Posté par Ulysseh, 05 avril 2009 à 19:04
  • A propos du commentaire de alessandra juste pour dire que l ignorance et le manque d objectivite est dangereux .raciste et antisemite un homme qui frequente tous le gratin de tous melange confondus et qui c est battu en vain pour obtenir le role d oscar shindler.voila pour la p tite histoire.n empeche on lit vraiment n import quoi

    Posté par Christophe, 05 avril 2009 à 19:23
  • réponses

    @bernie...moi non plus je n'ai pas reçu de carte postale...pas gentil ça!!!)

    @Alessandra... je ne connais pas les films de Mel Gibson, je me garderais de faire un jugement sur lui et ses films...
    Je t'embrasse en espérant que tu ailles bien!

    @Tiphaine...mais tu sais tes souhaits me font très plaisir...merci d'avoir pris la peine de me faire un petit coucou

    @naline...pour moi, c'est ce qui importe le plus: prendre la peine de lire (de temps en temps) les Evangiles, ou qqun qui en parle bien...

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 20:52
  • @tisseuse...revenir à l'essentiel...ce que cet homme nous a laissé comme message...

    @papa de Lili...comme souvent quand je te lis, malgré ton évidente bonhommie, je pressens que tu as dû vivre des choses très dures...tu évoques ici la guerre d'Algérie...
    Ce que tu dis ensuite me touche fort...au dela des ignominies vécues par le Christ et tous les hommes au monde qui ont vécus des horreurs...tu parles de pardon...et d'un seul coup la perspective change... il y a de la bonté, de l'amour possible QUAND MEME...
    merci pour ton commentaire!

    @bernie, je n'ai vu qu'une toute petite partie du film, et cela m'a dérangée beaucoup, je l'ai dis!

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 20:59
  • @Ulysseh...merci pour ton commentaire intéressant
    Tu rappelles qu'en effet je n'ai suivi le film qu'à partir de la montée vers le Golgotha...je suis restée un petit quart d'heure, debout, pétrifiée devant ce que je voyais et qui dépassait tout en violence sadique
    Je n'ai pas vu les passages dont tu parles, mais j'ai vu les retours sur les dernières paroles de Jésus (et j'ai pas aimé non plus...je n'aime pas cette image qu'on m'impose ici d'un Jésus trop "douceâtre" à mon gout)
    Je ne sais pas si insister à ce point sur le calvaire du Christ, en montrant tout de cette manière sadique, et pendant si longtemps, rend hommage à la personne
    Moi j'ai fui avant la fin... sans doute parce que je ne supportais pas cette complaisance dans la description du supplice
    Et aussi parce que je trouve insupportable l'idée que le monde pour être "sauvé" devait passer par la mort ignominieuse du "fils de Dieu
    (le monde est-il sauvé d'ailleurs...bonne question! je pense que c'est nous tous,autant que nous sommes à qui il appartient de mettre des miettes d'amour, le plus possible, un peu partout...
    Mel Gibson ne respecte pas la vérité historique, il interprète ai-je lu sur le Net...à vérifier davantage si j'avais plus de temps pour ça!

    Merci en tout cas de me (nous) donner ton point de vue. Il m'est précieux parce que c'est le point de vue d'un jeune homme...
    (et ça c'est l'aspect passionnant des blogs: il n'y a pas de barrière de générations, il y a juste des gens qui cherchent et réfléchissent sincèrement
    Merci à toi!

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 21:18
  • @abeille..tu as raison...pas de politique, pas de sexe sur les blogs...règle d'or, pas souvent respectée d'ailleurs! c'est à mes risques et périls

    @et tu as raison de venir me donner ton avis, Ulysseh...j'en suis très heureuse

    @Christophe, oui parfois on écrit n'importe quoi sans se renseigner suffisamment...tu as raison de le rappeler

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 21:23
  • Dès l'instant que l'on "représente", qui que ce soit ou quoi que ce soit, on cadenasse, on surveille, on verrouille, bref on sombre dans l'erreur, parfois dans l'horreur, toujours dans le mauvait goùt, surtout aujourd'hui, à l'ère du spectacle intégré, à l'ère du faux.

    Posté par Chr. Borhen, 06 avril 2009 à 08:09
  • C'est un film que je n'ai pas cherché à voir parce que j'ai du mal maintenant avec ce genre d'images. Je sais qu'il a été beaucoup critiqué mais ne l'ayant pas vu, je ne donnerais pas d'avis.

    Tu sais quoi ? tous les films sur le Christ m'ont toujours paru terriblement violents même lorsque le sang ou son calvaire était plus ou moins masqués. Parce que mourir comme il est mort, c'est une véritable torture qui me semble tout simplement immonde.

    En tant que catholique aujoud'hui non croyante, je continue à penser que cet homme a réellement existé. Et ce qu'il a fait, c'est bien de le reporter au fil du temps.
    Je sais, rien à voir avec le ton de ta note mais comme toujours, tes mots en appellent d'autres.
    En fait, c'est ta faute

    Posté par kaliuccia, 06 avril 2009 à 11:05
  • Non , non pas d'accord. De la politique, de la religion et surtout du sexe Tant que c'est dans le respect de l'autre. On est capable de discuter entre adultes intelligents, calmes et respectueux.
    Je n'ai pas vu ce film, ni le Titanic d'ailleurs. Et ma maman s'est lamentée au téléphone que je ne m'en remette plus à Dieu, au Christ et à la Sainte Vierge. Mais il en reste "aimons-nous les uns, les autres". L'essentiel quoi.
    Bisous

    Posté par Claire, 06 avril 2009 à 11:27
  • @Chr. Borhen...BRAVO! vous dites en deux ou trois mots bien "sentis" ce que j'ai essayé de faire passer dans ce billet
    Rien à ajouter..c'est exactement ça!!!

    @Kali...tu vois, je n'ai jamais pensé aller le voir, sa réputation gore le précédait
    Mais je suis tombée sur ces images...cela m'a suffi!
    Oui cet homme a -bien existé, c'est un fait historique!
    Mais ce qui m'intéresse plus, c'est son message, riche et très "humain"

    @Clairette...la phrase que tu cites est le résumé du message du Christ...pas si facile des fois à vivre dans le quotidien...bises

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 12:01
  • Content de voir que mon commentaire t'es paru intéressant Coumarine.
    Tu dis ne pas savoir si insister de la sorte sur le calvaire du Christ lui rend hommage. Personnellement, je pense que si, car tant de films ont été fait sur lui, des films diverses et variés, mais pas un seul n'est semblable à celui-ci. Alors à quoi bon en faire un énième qui n'apporterai aucune vision en plus, tandis que lui, bien que très dur, dévoile une facette de la vie du Christ. Peut-être lui rend t-il donc hommage, grâce à l'intervention de tout les autres films sur le Christ, pour n'en faire plus qu'un seul, un film complet, dont celui de Gibson a une importance égale à tout les autres.

    Posté par Ulysseh, 06 avril 2009 à 12:10
  • Euh... une petite remarque : ce sont les Juifs ou les Romains qui ont crucifié Jésus ?...
    Pour le reste, oui c'était une mort atroce, mais il y a eu des milliers d'exécutions semblables à celle du Christ. Dans un film de Kubrick, "Spartacus", on voit un alignement de crucifiés, c'est insoutenable, mais cela se passait ainsi...
    La question, pour moi, est : faut-il montrer cela ? Et toutes les atrocités commises depuis deux mille ans ? Je n'accepte pas d'être transformée en voyeuse impuissante...

    Posté par Danalyia, 06 avril 2009 à 12:26
  • Moi non plus je n'ai pas tellement aimé ce film ... trop violent ... D'ailleurs, il a fait polémique ...

    Posté par thomas, 06 avril 2009 à 12:26
  • Passion et passion

    Je n'ai pas une haute estime pour Mel Gibson, ni pour ses films, ni pour ses choix en tant qu'acteur ! Je n'ai pas vu la passion du Christ et ton avis ne me donne pas envie de le voir, tout ne doit pas être montré et la suggestion a parfois plus de prise sur la conscience que le déploiement de cruauté et de sang.
    Car je crois que Mel Gibson a surtout une passion pour le sang, j'ai vu son film Apocalpto et là aussi, il prend de grandes libertés avec la réalité historique et là aussi, il s'acharne à montrer la cruauté la plus bestiale !
    Par contre, ton commentaire me fait penser au superbe film de Paolini "l'évangile selon St Mathieu", un film qu'il faut absolument avoir vu, très beau, poétique, émouvant ... J'ai eu de la chance de découvrir les endroits où il a été tourné, notamment les Sassi de Matera en Basilicate, très impressionnant!
    Pardon d'avoir détourné la conversation, mais il ne faut pas rester sur des images pénibles...

    Posté par Saravati, 06 avril 2009 à 13:39
  • erratum

    Pardon Coumarine, mais deviendrais-je dyslexique, dans mon com, il faut lire Apocalypto et bien sûr Pasolini (je vais bientôt paraître comme une ignare !)

    Posté par Saravati, 06 avril 2009 à 15:14
  • Je n'ai pas vu le film, mais les quelques images que j'avais aperçu à sa sortie m'avaient fait porter le même jugement que toi ; c'est une vision très primaire de la passion, au pied de la lettre (au pied de la croix ?) et Mel Gibson est beaucoup tombé dans mon estime depuis.

    Sinon, pour te faire une idée de mon point de vue, je te conseille la lecture des livres de Gérard Mordillat et Jerome Prieur, adaptés de leurs séries d'émissions diffusés depuis une dizaine d'années sur Arte : L'origine du christianisme et Jésus après jésus.

    A plus !

    Posté par Sammy, 06 avril 2009 à 16:47
  • Je n'ai pas vu le film, donc sur celui-ci rien à dire.
    En revanche, tu parles de « la personne du Christ ». Dans les commentaires on parle tantôt du Christ, tantôt de Jésus, et j'ai même lu « l'homme Christ ».
    C'est à mon sens dommage de faire ce genre de confusion.
    Celui qui a été supplicié pour des motifs politico-religieux est un homme : Jésus de Nazareth, fils de Joseph et de Marie, qui, à tort pour les juifs, s'est déclaré être le Messie attendu. Un peu comme si Sarkozy se déclarait Jupiter descendu des cieux de l'Olympe... (Oui, oui, je plaisante... Quoi que...)
    Si Jésus a été supplicié, c'est qu'il était considéré comme un usurpateur, un faux chef, une sorte de Che Guevara de l'époque !

    C'est Paul de Tarse qui considéra que ce rebelle était en réalité celui qui aurait dû conquérir le pouvoir, et être déclaré roi des rois, et mieux encore (ou pire encore) il aurait été Dieu lui-même ! ... D'où le qualificatif de Christ qui n'est pas un nom de personne, mais un titre. Une revendication déclarée par les juifs qui firent sécession et créèrent la chrétienté.

    Il se fait qu'ils ont réussi leur coup... Paul de tarse était un fin politique !... Et de magouilles en petits arrangements, on finit par faire de la chrétienté une religion officielle, dûment labellisée par les Romains (notamment l'empereur romain Constantin), avant de lever des armées et d'aller faire la guerre un peu partout, durant plusieurs siècles, pour convertir ces salauds de païens... Au nom du fameux Christ évidemment !...

    Donc c'est dommage de dire « la personne du Christ », parce qu'au fond, Christ est une fonction, une auto proclamation. À tort ou à raison... C'est une autre question ! Une question de foi religieuse...

    Autrement dit, si on s'intéresse à la personne de Jésus, je préfère qu'on le nomme Jésus (c'est-à-dire par son vrai nom) et non pas son titre : Christ, qui n'est qu'une option possible parmi tant d'autres. Une option chrétienne et catholique...

    L'Évangile n'appartient à personne. La personne de Jésus non plus. Et surtout pas aux chrétiens !... Qui n'ont fait que dévoyer son message pendant plus de 20 siècles... Et ça continue aujourd'hui avec un pape à la mord-moi-le-noeud ! Et donc, ça commence à suffire !

    Posté par alainx, 06 avril 2009 à 17:37
  • Coumarine, je suis entièrement d'accord avec toi... (je n'ai pas vu ce film et n'ai aucune envie de le voir...)L'important, ce n'est pas la mort, mais bien le message d'amour...
    Alainx peut se réjouir, nous entrons dans un siècle de paix... les adeptes du fin politique Paul de Tarse sont devenus tellement rares, qu'il n'y aura plus de guerre...

    Posté par tilleul, 06 avril 2009 à 18:45
  • Alleluia

    ...
    C'est pas moi qui dirais le contraire...

    Mel Gibson (que j'aime bcp en tant qu'acteur) est un chrétien fondamentaliste.

    Il croit que le Christ (selon le dogme, Jésus était "dieu" incarné) devait souffrir en proportion avec le pêché du monde qu'il était sensé racheter...

    Il fut un temps où je le croyais aussi...
    ...

    Posté par Chriz, 06 avril 2009 à 21:03
  • @Ulysseh...je ne partage pas ton avis
    Mais c'est le tien, et je le respecte
    Je trouve que le personnage de Jésus n'a pas à être mis en film tout simplement
    Aucune vie de Jésus ne me satisfait
    Je préfère le rencontrer, rencontrer ses différentes facettes comme tu le dis, au travers de ses textes.
    Merci d'être revenu...

    @Danalyia...ce sont les juifs, les hébreux qui voulaient sa mort.Mais comme le pays était occupé par les Romains, ils ont dû passer par le pouvoir de l'occupant...de là la présence de Pilate
    Je fais mienne ta phrase: "Je n'accepte pas d'être transformée en voyeuse impuissante..."

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 21:38
  • @thomas...oui ce film a fait l'objet d'une sérieuse polémique
    (bienvenue chez moi...)

    @Savarati...Il y a Passion et Passion en effet: merci de rappeler le film de Pasolini qui je crois est ce que tu dis: vrai, humain et poétique

    @Sammy...un petit coucou...il y avait longtemps. J'espère que tu vas bien
    Je relève ceci:
    "Sinon, pour te faire une idée de mon point de vue, je te conseille la lecture des livres de Gérard Mordillat et Jerome Prieur, adaptés de leurs séries d'émissions diffusés depuis une dizaine d'années sur Arte : L'origine du christianisme et Jésus après jésus."
    merci pour cette info!!!

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 21:42
  • @Alain...intéressant cette distinction que tu fais entre Jésus et le Christ
    En fait, je réalise qu'il y a en moi une sorte de pudeur à appeler Jésus...Jésus
    Il est plus proche de notre humanité en tant que Jésus, qu'en tant que Christ
    Jésus est pour moi un homme qui a donné un message de vie très fort
    Je n'avais pas trop conscience de l'origine du mot Christ: je vois que tu es bien renseigné!
    Mais je sais que c'est Paul en effet qui a créé la religion des Chrétiens, disciples du Christ
    et a fait de Jésus l'icône d'un pouvoir religieux qui en effet s'est mis à tuer et à condamner au nom de ...Dieu amour
    Quel gâchis...
    Mais on peut toujours tirer profit de la lecture attentive de ces textes très riches

    @Tilleul, on se rejoint sur l'essentiel...tu me connait assez pour savoir que c'est cela qui est important pour moi: le message de cet homme.
    maintenant si le et les religions disparaissent ce n'est pas un mal...
    Toutes les religions se croient supérieures aux autres et ont êté (sont encore) prêtes à tout pour s'établir et établie leur loi!

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 21:53
  • @Chriz...souffrir en proportion...oui ça me renverse...
    Aujourd'hui je pense à tous ceux qui ont été victimes du génocide au RWANDA
    Il n'y a pas de comparaison dans les souffrances...
    C'est dur quand même de perdre lafoi
    On doit trouver en soi-même des raisons de continuer le chemin

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 21:56
  • Juifs? Chrétiens?

    Peu importe, l'Homme a montré à travers toutes les époques qu'il était capable du pire comme du meilleur et ce dans n'importe quelle religion. Le film ne m'a pas choqué outre mesure, puisqu'en histoire de l'Art, mon prof nous répétait souvent, je le savais depuis longtemps, qu'à certaines époques la vie d'un homme ne pesait pas lourd! Mais encore aujourd'hui, partout dans le monde et tous les jours, on peut voir encore que la vie d'un homme ne vaut pas grand chose!
    Par contre je peux entièrement comprendre que cela puisse choquer: cette espèce de barbarie humaine. Mais un film est la vision d'une personne que peuvent partager certains, et que d'autres ne partageront pas. Il n'est parfois pas besoin de voir le sang pour imaginer la douleur...

    Posté par Magel, 06 avril 2009 à 23:30
  • Oui Magel...voir n'est pas forcément nécessaire pour compatir à la souffrance de l'autre...
    Et tu dis vrai, l'Homme est capable du pire et du meilleur (nous y compris!)

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 23:56
  • Bonsoir Coumarine,
    Je me rappelle combien ce film avait fait parler de lui quand il est sorti... je ne l'ai pas vu, apparemment j'ai rien raté.

    Pour moi, qui ne suis pas catholique ni rien, mais croyante, déiste dans ce cas je crois (?), le message du Christ était avant tout un message d'amour, une des premières paroles du genre si je ne me trompe. Et ce message a été transformé par le clergé en un dogme de souffrance. C'est très présent dans le christianisme, cette nécessité de souffrir ici bas pour accéder au paradis. Je trouve que ça imprègne notre société dans une multitude d'aspects qui restent impensés.

    Or je pense que ce n'était pas du tout l'origine de son message.


    Sinon je te remercie grandement de ton commentaire du jour, d'une part parce qu'il me donne l'occasion de savoir que tu me lisais silencieusement ces derniers temps (oui je ne suis pas fan de la consultation de la rubrique statistiques comme tu vois) - bien que je sais que de toutes façons on a nécessairement besoin de pauses quand on lit quelqu'un, donc ça ne paraissait tout à fait naturel une présence différente de ta part - et aussi parce que j'en viens parfois à trouver les commentaires qu'on me fait tout bonnement insupportables. Le mot est fort mais il est choisi. Et je ne comprend pas pourquoi je réagis ainsi alors qu'il n'y aurait pas de quoi. Ce que je n'ai pas formulé clairement dans mon post est que je n'en peux plus de recevoir des conseils. Je ne me sens pas terrible de ressentir ça, je ne comprend pas pourquoi je ne trouve pas ça simplement gentil. Je dois saturer simplement?

    Enfin, je te fais un pavé... Je file au dodo. Bonne nuit coumarine, bisous

    Posté par Mlle Diaphane, 07 avril 2009 à 00:39
  • Sacré Jésus (si j'ose dire), lui qui aime tant à répéter : "Comprenne qui comprendra."

    Posté par Chr. Borhen, 07 avril 2009 à 08:38
  • Bon, on cause, on cause, mais ça fait du monde à ne pas l'avoir vu, quand même…

    Posté par Vertumne, 07 avril 2009 à 09:39
  • @Mlle Diaphane, oui le Christianisme est trop centré sur la nécessité de souffrir...il n'est que de regarder les croix et les visages dans l'Art religieux
    (Je te comprends très bien tu sais en ce qui concerne les commmentaires...)

    @Chr.Borhen, oui il répétait une phrase de ce genre..et aussi: "que celui qui a des oreilles entende...
    C'était quand même un type...libre!

    Posté par Coumarine, 07 avril 2009 à 09:49
  • @Vertumne...ben...on cause toujours beaucoup chez la mère Coum...
    allez, je te sers un p'tit quelque chose? )

    Posté par Coumarine, 07 avril 2009 à 09:51
  • @Mlle Diaphnane...encore un mot
    Ce que je trouve fascinant dans le phénomène blog, c'est qu'on en arrive parfois à dire en commentaire ailleurs ce qu'on n'ose pas dire clairement sur son blog
    C'est dingue hein?
    parce qu'il y a autant de chance d'être lu dans le commentaire "ailleurs" que dans son blog...
    Faut que je réfléchisse à ce truc!
    (encore un chapitre nouveau pour Tout d'un blog suite!!!!)

    Posté par Coumarine, 07 avril 2009 à 09:54
  • Lool, contente si je t'inspire
    Pour le reste pas si sûr que ceux de mes contacts à qui je pense en priorité fassent partie des gens qui te lisent
    Mais sinon oui, j'ai déjà vu ça souvent, de trouver dans des commentaires des explications plus intimes des post d'auteurs d'autres blogs..
    C'est vrai que c'est étrange comme fonctionnement..

    Posté par Mlle Diaphane, 07 avril 2009 à 11:10
  • Mlle Diaphane

    oui, je reconnais que cela m'est arrivé...d'en dire plus (trop?) dans des comm ailleurs me disant que là je ne risquais rien...
    et ce n'est pas si sûr...
    pour toi en effet, tes contacts ne viennent pas ici...
    Bonne journée à toi

    Posté par Coumarine, 07 avril 2009 à 11:17
  • Pssst encore moi. C'est vrai que ce que je viens de dire avant peut ressembler à une pirouette pour m'en tirer de ce que tu me fais remarquer. Après tout ceux qui te lisent peuvent pas savoir si je pense à eux ou pas. J'arrête là mais en effet, en fait ta remarque était tout à fait juste! Et du coup je sais pas quoi en dire ^^

    Posté par Mlle Diaphane, 07 avril 2009 à 11:18
  • Je viens de lire ta réponse entre deux. On se croise...

    Posté par Mlle Diaphane, 07 avril 2009 à 11:19
  • Non, en effet, ce n'était probablement pas le centre de son message, à l'origine (si ce n'est que le sacrifice pour "racheter" est présent dans tout élan mystique, je crois - cfr. Certaines étapes, chez Bouddhah, si je ne me trompe).

    Mais le messianisme chrétien diffère en cela du messianisme juif (alors que Jésus était un rabbin, on l'oublie trop souvent), le premier fait que Jésus a racheté toutes nos fautes et le péché mortel, disons le ainsi, pardon, originel, ...

    Le suivant annonce aussi une sorte de rédemption, mais le messie qui doit venir (et qui, dans la tradition juive est surtout "le fils de son père"), c'est sauver le peuple juif, "ici et maintenant", c'est-à-dire il y a plusieurs siècles... Ou pas.

    Dès lors, ce que Jésus faisait, en tant que juif et rien que juif (qui dit qu'il a voulu édifier une nouvelle religion, même si l'on "respecte" cette religion dans laquelle on est né), c'est peut-être surtout annoncer une autre vie, une autre voie, ailleurs, une sorte de contemplation, enfin, je m'y perds un peu, ayant plus ou moins cessé d'étudier la question.

    Ou en tout cas de vivre ici bas ce que l'on promet pour l'après-vie...

    Posté par Pivoine, 08 avril 2009 à 00:12
  • En effet, je lis le comm d'Alain, j'ai même suivi un cours d'initiation à la religion et à la civilisation juive, durant lequel j'ai appris que le "groupe" de Paul de Tarse s'opposait à l'église de Jérusalem (restée davantage de tradition "juive"). (Malgré quoi, Jochanan, un frère de Jésus, qu'on devrait appeler Ieschou d'ailleurs - et qui faisait partie de cette église-là, a également été exécuté).

    Ils s'opposaient notamment sur la question de la circoncision, rite symbolique indispensable dans (l'Ancienne) Alliance (pour les chrétiens), tandis que Paul estimait qu'elle n'était pas indispensable - (notamment pour tous ces peuples à qui il écrit des épitres) et les disciples de Jésus (de Jérusalem) se rangèrent finalement à cet avis...

    Posté par Pivoine, 08 avril 2009 à 00:21
  • Bonjour Coumarine, ton billet une fois de plus permet plein de commentaires très intéressants à lire. Je n'ai pas vu le film de Gibson, cela ne m'intéressais pas de voir du sang dégouliner à longueur d'images. Déjà l'affiche était éloquente. Concernant les appellation du Christ/Messie/Jésus. Je réalise que le terme "Jésus" a été souvent employé avec "petit". L'enfant. Je n'ai jamais vu les termes accolés: Petit Christ et petit Messie. Et comme dirait quelqu'un l'a dit avant moi: "Que de crimes ont a commis en ton nom". Bonne journée.

    Posté par dasola, 08 avril 2009 à 08:19
  • @Pivoine...merci pour tes réflexions, je ne connais pas bien le sujet, il est tamps (ou pas) de me renseigner un peu...

    @dasola...c'est vrai, il y a souvent ici des commentaires passionnants à lire, qui font avancer la réflexion: je m'estime chanceuse!
    Je suis frappée (et amusée- par ce que tu dis au sujet de l'appellation "petit" qu'on applique volontiers à jésus...et jamais aux autres termes (j'ai souri en lisant petit christ, petit messie!!)
    merci pour cette intéressante remarque!

    Posté par Coumarine, 08 avril 2009 à 10:26
  • Je n'ai pas vu ce film non plus mais ne regrette rien, je n'aime pas la violence, qu'elle soit réelle, rapportée ou ré-inventée. je ne parlerai donc pas de ce sujet.

    toutes les violences que l'on voit au quotidien 'hélas" au nom de la religion - quelle qu'elle soit - ont montré et montrent encore et toujours l'absurdité et l'arrogance du monde où l'on vit.

    baptisée, catholique à la base, je suis à présent, parfaitement agnostique (plutôt qu'athée) avec tendance à la pensée bouddhiste qui prône la tolérance, l'amour et l'écoute de l'autre.

    Posté par becassine, 08 avril 2009 à 21:38
  • @bécassine...en effet il y a déjà tant de violence dans la vie réelle, que aller voir un film qui manifestement s'y complait...non...j'aime pas non plus!

    Posté par Coumarine, 08 avril 2009 à 22:29
1  2    Dernier »

Poster un commentaire