Elle est bélier, comme moi! - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

03 avril 2009

Elle est bélier, comme moi!

Dimanche donc c'était mon anniversaire
Le 29 mars
Le 30 mars, c'était l'anniversaire de ma fille ainée

Je me souviens...
Il avait fait merveilleusement beau le jour de mon anniversaire cette année-là, on s'était promené au rythme lent de mon ventre que je portais rond devant, ce ventre me précédait, tirant douloureusement dans mon dos.
La jeune femme que j'étais alors se préparait à la première naissance du monde
Mettre au monde son premier enfant est un acte d'infini dont personne ne peut soupçonner l'importance
C'est vrai que c'est banal...ça se fait tous les jours à chaque instant,à chaque heure du jour et de la nuit, dans tous les coins du monde...
mais pour la jeune femme que j'étais, cela ressemblait à la première naissance du monde...

Je me souviens...
Soudain dans la cuisine où je préparais le repas du soir pour l'homme et moi, la coulée des eaux comme une source a soudain jailli de mon ventre déchiré

Mais...ce n'est pas encore le moment, pas du tout même...la naissance était prévue pour le mois d'avril.
Voilà donc un bébé très pressé de vivre sa vie...
Les contractions se font vite violentes, rapprochées, les contractions me pressent, me plient en deux, coupent ma respiration...me font douter de la bonté des choses.

La valise, vite... descendre, vite... grimper dans la voiture, vite... rouler dans la ville engourdie, vite... la clinique, vite: il est minuit...il fait si calme, mais en moi, c'est le chaos, mon ventre s'affole...
Mais madame, pour un premier enfant, vous avez tout le temps, calme, venez, on va vous examiner...

J'halète, je contrôle encore la situation, mais c'est tout juste... j'accompagne dans les gémissements les poussées de ce bébé si pressé de vivre. Je crois que j'aurais aimé le garder encore, mon tout petit en moi...
J'ai mal, j'ai si mal: la première naissance du monde se fait dans la douleur, dans les halètements,  les gémissements,
A ce moment pas de péridurale...

Dans la salle d'accouchement, on me défend de pousser, alors que le bébé est là au seuil du monde et demande de toutes ses forces que je lui en donne l'accès
Le médecin arrive enfin, il se lave longuement les mains pendant qu'on me hurle d'arrêter de pousser, mais comment on fait quand le besoin est aussi "criant"?

Il n'aura suffi que de deux poussées pour qu'elle soit là...mon premier enfant, ma première fille, une miniature de toute petite fille

Je me souviens...
Je suis restée tout le reste de la nuit à la regarder avec des yeux incrédules, doutant encore que cette petite personne soit sortie de mon ventre encore habité quelques heures auparavant
Elle était toute menue: 2kg 500... je l'ai gardée au chaud contre moi pendant de longues heures
Il était question de la placer en couveuse un moment...
Mais non, c'était déjà un bébé tonique...

Je me souviens..
Mes yeux posés à longueur d'heures sur ce bébé dont je ne pouvais croire encore qu'elle était de moi, de nous, ce bébé qui disparaissait dans la grande main tendue de son papa...

Ma fille ainée est bélier, comme moi
Merveilleux cadeau de la vie pour mon anniversaire, cette année-là...


Commentaires

    Quel texte superbe! Quelle belle déclaration d'amour!

    Je ne trouve rien d'autre à dire que cela, superbe!

    Vraiment touchant.

    Bonne continuation

    Posté par Louloute, 04 avril 2009 à 00:34
  • je n'ai vécu qu'une fois ce passage de l'insouciance à la responsabilité et comme toi j'ai passé des heures à regarder ce miracle de la nature.

    Posté par mab, 04 avril 2009 à 08:37
  • Mes souvenirs de naissance ne sont pas bons (pas catastrophiques mais désagréables) donc je m'efforce de les oublier ! Je préfère me rappeler les bons souvenirs, les bains mains dans l'eau tiède à tripoter un petit corps dodu et élastique, l'odeur de bébé qui dort, les premiers bruits communicants (d'aucuns diraient gazouillements .

    Posté par madame de K, 04 avril 2009 à 08:39
  • merci de nous avoir fait partager ce beau moment d'émotion.

    Posté par fabeli, 04 avril 2009 à 09:18
  • J'aime bien quand tu racontes, la façon et la symbolique.

    Posté par NarB, 04 avril 2009 à 09:27
  • Je suis émue, comme une mère qui se rapelle.
    J'en ai la chair de poule, pour moi, il n'y a pas plus beau, magique, fort qu'une naissance.
    Ton texte est magnifique...
    Et je souris, un 26 mars, il ya quelques années, ma mère donnait la vie à un bélier...

    Je t'embrasse.

    Posté par lidia, 04 avril 2009 à 10:05
  • C'est toujours émouvant de lire ce moment si fort ! Parce que lire tes mots, c'est aussi revivre ce moment intense du don de la vie ! La première fois, j'ai été surprise des capacités de mon corps ! Surprise de voir qu'au moment où je croyais que je ne pourrais plus rien supporter, c'était fini ! Ou ça commençait, au choix !

    Merci pour ce partage, Coumarine.

    Posté par Catherine, 04 avril 2009 à 11:19
  • Bon anniversaire à toutes les deux...
    Le souvenir du bonheur est du bonheur...

    Posté par psyblog, 04 avril 2009 à 11:25
  • J'aime beaucoup ce que tu écris sur cette première naissance .. c'est beau et émouvant !
    Et j'ai très envie de partager ce texte avec ma fille qui actuellement attend un bébé pour l'été ...
    C'est du bonheur !

    Posté par brigou, 04 avril 2009 à 13:49
  • Tu as failli avoir un beau cadeau d'anniversaire! Je suis celui de ma mère, nous partageons cette même date de mise au jour, deux petites poissonnes de mi mars, à la dure concurrence désormais pour faire tenir toutes les bougies sur le même gâteau!
    Merci de nous confier ces moments uniques!

    Posté par Med'celine, 04 avril 2009 à 14:29
  • @Louloute...merci et bonne journée...

    @mab...oui des heures que je suis restée à la regarder...comme un miracle vivant

    @Madame de K...oui ces souvenirs de petit bébé dodu, les parfums tendres et les gazouillis (mais aussi les pleurs parfois stridents...) tout ça c'est du bonheur

    @Fabeli...merci à toi d'être venue lire ce moment d'émotion

    @NarB...oui j'ai aimé raconter cette naissance, la première d'une série...)

    Posté par Coumarine, 04 avril 2009 à 15:15
  • @lidia...j'aime toujours quand tu viens me mettre un petit commentaire, parce que je m'y retrouve...
    tu as des mots qui me parlent..
    ainsi tu es du 26 mars...bélier toi aussi? Tiens cela ne m'étonne pas...bon anniversaire avec un peu de retard...

    @Bonjour Catherine...c'est vrai ce que tu dis ici...on croit que on ne pourra plus en supporter davantage, qu'on est arrivé au bout de tout...et soudain, ça y est! tout est fini, ou tour commence (comme tu le dis si bien...)

    @brigou...je serais flattée et heureuse que tu partages ces mots avec ta fille enceinte
    Tu vas donc être grand mère... c'est aussi du bonheur!

    @psyblog... c'est si vrai: le souvenir du bonheur est aussi du bonheur...oh! oui!

    @med'céline...ton anniversaire n'était pas loin, je me souviens que tu en as parlé discrètement sur ton blog...
    mais c'est quand même une sacrée coïncidence que mère et fille se partagent la même date...
    Ma fille aînée est née à deux heures du matin...il s'en est fallu de peu...

    Posté par Coumarine, 04 avril 2009 à 15:24
  • Tes souvenirs me font remonter à la mémoire mes souvenirs à moi, et j'en suis toute émue.
    Mettre au monde est le plus des cadeaux qui nous a été donné.
    Bon anniversaire, un peu en retard, à vous deux, alors... )

    Posté par Françoise, 04 avril 2009 à 15:59
  • Quel beau moment d'émotion et quel témoignage d'amour.
    Merci pour ce beau texte que j'ai lu et relu avec émerveillement, moi qui n'ai malheureusement pas pu vivre ce moment.
    Excellent week-end !

    Posté par naline, 04 avril 2009 à 17:27
  • Ah quel merveilleux moment! Comme toi, on me disait de ne pas pousser... et fils aîné a dû attendre deux heures (c'était un dimanche tôt le matin) avant que le gyné de garde arrive... Et l'émotion qui nous saisit quand on voit ce petit bout de chou... et l'émerveillement aussi... je me disais en le regardant "c'est moi qui l'ai fait ce beau bébé...?"

    Posté par tilleul, 04 avril 2009 à 17:33
  • Tu racontes cela magnifiquement...

    Bon anniversaire à toi et à ta fille alors !

    Je t'embrasse.

    Posté par Ponine, 04 avril 2009 à 19:05
  • Le premier accouchement, mais oui, Coumarinette ! La poche des eaux se déchire (tiens, c'est bizarre, j'avais pas besoin d'aller aux toilettes ???), la course à la valise puis dans la voiture, vite, viiiite, et puis Meuh noon ma petite dame, un premier enfant prend tout son temps, scrogneugneu, et puis le loulou veut sortir, tu dois te retenir, et tout ça et tout ça : tu le racontes si bien !
    Tendres souvenirs ... Bonanif à retardement alors, tiens, tu es aussi un signe de FEU (hi hi) !
    Un gros POUTOU sur ta petite joue !

    Posté par Filo Filo, 04 avril 2009 à 19:30
  • Jeme demande si je ne te l'ai pas déjà montré celui là ...

    La bande-son et le décor ne sont pas les mêmes que pour ta petite bélier mais la séquence émotion est du même tonneau ( je veux dire la même citerne d'eau )


    Lu :

    « L’Universel c’est le local moins les murs »

    Miguel TORGA


    pour Nicolas


    Attente


    Il y a
    cette peau distendue
    avec la prestance et la témérité
    d’une belle voile

    Il y a
    cet enfant serti en moi
    et qui batifole captif comme le vent
    prêt à quitter sa geôle

    Il y a
    ma tendresse qui patiente
    dans le bruit des hommes

    Il y a
    le père et sa gestuelle étrange
    qui guette la tempête
    qui convoite le port
    bientôt restitué

    Il y a
    cette liesse prête à briser l’angoisse
    Tout trois au bord du monde
    exilés volontaires



    *

    Posté par Causeuse, 04 avril 2009 à 20:17
  • J'aime comment tu racontes la "permanence" de l'apparition de l'enfant.
    Une vie qui semblait ne pas exister avant, et qui semble ineffaçable ensuite.
    Je me souviens très bien de ce mystère dans notre petite maison. Je quittais la pièce, je revenais ... la vie était toujours là

    Posté par ppm00, 04 avril 2009 à 22:17
  • @Françoise...je crois que toute mère se reconnait dans ces quelques mots...merci d'être passée!

    @naline...tu n'as pas d'enfants? ou pas d'enfants biologiques? (pardonne mes questions...ne les pense pas indiscrètes, elles témoignent de mon intérêt...
    merci aussi pour ta lecture attentive

    @tilleul...toi aussi on t'a empêchée de pousser parce que le médecin n'était pas là? Pas simple hein!
    C'est le sentiment d'irréalité en effet qui m'a saisie en regardant mon premier bébé pendant des heures...

    Posté par Coumarine, 04 avril 2009 à 22:54
  • @coucou Ponine...il y avait longtemps...contente de te revoir ici...

    @Filo...je crois en effet que je suis un signe ardent! enfin, c'est ce qu'on me dit...
    mais tu dis "aussi" tu es bélier dis donc?

    @causeuse...que c'est beau ce poème, il me semble que Miguel Torga dit bien mieux dans son poème ce dont je parle dans mon texte... (le père et sa gestuelle étrange...comme c'est bien dit!j'aime beaucoup!

    @ppm...à part NarB, tu es le seul homme qui est venu saluer ce texte sur le bonheur et le mystère de la naissance...merci pour ça!
    Toujours contente de t'accueillir ici...

    Posté par Coumarine, 04 avril 2009 à 23:01
  • MUSIQUES

    ...
    Bonjour

    Un petit mot pour vous préciser que vous pouvez enregistrer mes musiques en faisant un clic droit sur le mot "Podcast" du lecteur audio, puis choisir "enregistrer la cible du lien..."

    Toutes les musiques ne sont pas aussi "émouvantes"...

    A plus
    ...

    Posté par Chriz, 05 avril 2009 à 00:31
  • Très touchée par ton texte, émue par sa profondeur et l'expression magique de tes mots...
    A ta fille et à toi - un peu en retard- toutes mes pensées et souhaits, pour que la fête continue et soit de chaque jour ...

    Posté par Jaca, 05 avril 2009 à 06:43
  • Rectification

    Voilà que Causeuse m'écrit pour me dire que le poème qu'elle a mis plus haut est de SA plume...
    Non de M. Torga comme je l'ai cru erronément.
    Eh! bine Causeuse, je te l'ai dit ce poème me touche par son contenu autant que par sa forme. Et en le lisant j'y ai retrouvé une émotion très proche de celle que j'ai essayé de mettre dans mon texte-souvenir
    Comme quoi les grands esprits (hum en ce qui me concerne!) se rencontrent
    Merci Causeuse pour ce poème en forme de cadeau...

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 09:31
  • @Chriz...j'avais vu le podcast...je me suis contenté de l'ouvrir, mais je vais enregistrer les deux morceaux...
    Ecrire en ayant ce genre de musique dans les oreilles...c'est le nirvana...
    MERCI

    @jaca...je suis toujours touchée quand on me dit aimer mes mots...alors merci de me le dire...ça aide beaucoup dans les moments d'aridité, comme ceux que je passe pour l'instant...

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 09:34
  • Bons anniversaires alors, à la mère et à l'enfant... et quel beau récit qui à la fois est unique, puisque décrivant ce moment magique qui t'appartient, mais qui renvoie à tous ces moments magiques vécus par toutes les mère... (enfin, pour celles qui ont eu le bonheur que ça se passe bien...)

    C'est drôle parce que vois-tu, ma mère est du 7 août et moi du 8... Je sais que c'est bête, mais ça a toujours été une petite complicité entre nous.

    Posté par pakita, 05 avril 2009 à 12:42
  • @Pakita...c'est bizarre, tu ne trouves pas ces coïncidences qui sans doute n'en sont pas...
    Ces dates anniversaires qui se serrent l'une contre l'autre...
    Il y a au moins trois commentaires qui en ont fait état
    Bon dimanche à toi!

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 14:23
  • Lundi 30 mars c'était mon anniversaire
    La veille, le 29 mars, c'était l'anniversaire de ma maman...

    Je suis le petit bélier de Coumarine, son premier enfant, sa première fille.

    Moi, je ne me souviens pas...; ou plutôt si, à travers les récits de ce que toi et papa m'avez déjà raconté à plusieurs reprises.
    Très désirée, née en avance et si rapidement, comme une lettre à la poste, m'avez-vous maintes fois répété.

    Je ne me souviens pas..., mais je devais certainement être bien, confortablement au chaud contre toi, avec ton regard posé sur moi de longues heures durant. Je ne me rendais alors pas compte de tout cet amour débordant.

    Maintenant, si bien sûr, et même si je n'ai pas la plume de Coumarine, je voulais que ma maman sache que moi aussi je l'aime, et que je l'admire pour ce qu'elle est, et pour ce qu'elle sait si bien faire, écrire.
    Merci pour ce don d'amour...

    Ton petit bélier, ta fille ainée.

    Posté par Domi, 05 avril 2009 à 14:41
  • Je viens un peu en retard Coumarine (absente pour ce que je t'avais expliqué).
    Te dire que je me suis sentie, au travers de tes paroles. Beaucoup d'émotion éprouvée car l'évocation de la naissance d'un enfant fait ressurgir un tas de souvenirs personnels.
    Merci pour ce magnifique texte !
    Les passages qui ont titillé ma boite crânienne : "vite...vite", "le vide en moi après l'accouchement", "petite chose qui vient de sortir de moi...comment est-ce posible ? force, vigueur"
    Ce ne sont pas tes mots justes mais c'est ce qu'ils évoquent pour moi.

    Posté par Alessandra, 05 avril 2009 à 14:47
  • bonjour Domi et bon anniversaire en direct alors
    Pour l'avoir vécu lorsque l'un de mes enfants vient témoigner sur mon blog, je sais à quel point ça fait plaisir à la maman... surtout des mots aussi doux.

    Posté par pakita, 05 avril 2009 à 15:53
  • c'est un billet d'amour à ta fille et à la vie que je lis ici

    par contre la psychogénéalogiste que je suis ne lis pas de hasard dans ces anniversaires qui se répètent, mais un besoin viscéral de réécrire une histoire....autrement

    Posté par Tisseuse, 05 avril 2009 à 16:19
  • Beau texte, très émouvant !

    Posté par La Discrète, 05 avril 2009 à 18:34
  • Hi, hi, non, je ne suis pas bélier, mais un autre signe de FEU (pan !)

    Posté par Filo Filo, 05 avril 2009 à 18:41
  • Ma Domi

    Emue par ton commentaire...
    Je pensais pas que tu me lisais...?
    merci pour ton petit mot d'amour
    merci de me dire que tu m'aimes
    Tu sais que je suis toujours étonnée quand un de mes enfants me dit qu'il m'aime
    Car moi, je ne peux pas dire que j'ai aimé ma mère...

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 20:17
  • @pakita...c'est la première fois que Domi intervient ici...je ne savais pas qu'elle me lisait.
    Mais d'autres de mes enfants m'ont déjà mis sur mon blog des commentaires très émouvants
    Et c'est vrai que cela fait un bien énorme!

    @Alessandra..oui je me rends compte (mais je le pressentais) que les mères allaient se "reconnaître" dans ce billet écrit avec tout mon coeur

    @Tisseuse...tiens, c'est vrai...à deux heures près, Domi naissait le jour de ma naissance...oui, qu'a-t-on voulu recommencer autrement?
    Sûrement le lien blessé entre ma mère et moi, sa fille
    Merci de me dire ça, Domi viendra sans doute le lire aussi...

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 20:23
  • @merci la discrète...merci
    Mais tu es tellement discrète que tu ne laisses pas ton lien....;-(

    @filo...allezzzzzzzzzz, dis moi toutttttttttt

    Posté par Coumarine, 05 avril 2009 à 20:24
  • Quelle jolie note sur l'amour. Un bon anniversaire à vous deux, avec un peu de retard (comme toujours pffffffffffff)
    Je suis encore émue par ton texte, fort en émotions.

    Je suis du 1er juin et Timousse était prévu le 02. Enceinte, je lui interdisais de venir au monde le jour de mon anniversaire Du coup, il a attendu le 7 ...
    Ca me plait bien que nous soyons aussi rapprochés lui et moi.

    Posté par kaliuccia, 06 avril 2009 à 10:57
  • @kali...j'aime bien quand tu viens me faire un coucou
    j'aime bien que tu vibres à mes billets "maternels" toi qui est une mère que j'admire (ben oui! tu savais pas? )

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 11:56
  • Magnifique récit de vie.
    Un grand instant d'intimité que tu partages avec nous. Merci.

    Bon anniversaire à ta fille.

    Posté par Annick, 06 avril 2009 à 12:30
  • Je suis toujours émue aux larmes par les récits de naissance, replongée instantanément dans ce moment magique et si puissant vécu par trois fois...rédigés sur papier et gardés bien précieusement pour mes enfants plus grands, je suis confortée dans cette démarche par la réaction de ta fille.Mais les petits m'ont déjà demandé bien souvent de le leur raconter(sauf la dernière bien-sûr!), ils adorent et semblent me faire répéter pour mieux s'approprier ce moment comme s'ils s'en souvenaient à force de l'entendre.Merci Coumarine pour ce beau et sensible partage.Je t'embrasse.

    Posté par Lap'titeNénette, 06 avril 2009 à 17:50
  • ...et bon anniversaire à vous deux de la part d'un bélier aussi

    Posté par Lap'titeNénette, 06 avril 2009 à 17:51
  • Annick...et Lap'titeNénette

    Merci à vous deux

    Posté par Coumarine, 06 avril 2009 à 21:31
  • Un texte qui, tu t'en doutes, ne peut pas me laisser de glace...

    Que j'aime le "longuement" du médecin qui se lave les mains, que tout paraît long dans ces moments !

    Bises

    Posté par telle, 07 avril 2009 à 23:42
  • @Telle...oui, j'ai pensé spécialement à toi en publiant de texte
    C'est la naissance chez toi, qui m'a donné l'envie de raconter cela chez moi, d'autant plus que ma fille venait de fêter son anniversaire...

    Posté par Coumarine, 08 avril 2009 à 12:04
  • quel beau texte sur la naissance que tu as écrit là Coumarine et quel beau message de ta fille - aimer et être aimée, quoi de plus beau !
    ma LÖ est aussi un bélier, comme vous ; nous n'avons pas eu cette chance de la voir arriver mais à mon réveil, je sais qu'elle était la plus belle (forcément) et pour toujours dans mon coeur.

    CAUSEUSE écrit super bien, j'en profite pour lui dire ici.

    Posté par becassine, 08 avril 2009 à 21:57
  • Oui je sais que Lô est un bélier, comme nous deux...
    Un gros bisou à elle...et à toi!

    Posté par Coumarine, 08 avril 2009 à 22:30
  • je viens de vivre une grosse crise de larmes avec Elisa... je suis à bout ce matin... et puis je tombe sur ton texte, qui enfin libère mes yeux de la tension accumulée... merci Coum.

    Posté par Le Chat, 15 avril 2009 à 13:17
  • @le Chat...mon petit chat...qui a dit qu'un enfant c'était toujours tout rose?
    Oui, il y a des moments de découragement
    comme je te comprends!!!
    Je suis contente si tu as pu en peu décompresser...contente de t'avoir fait du bien

    Posté par Coumarine, 15 avril 2009 à 21:02

Poster un commentaire