Tout autre chose, émission radio première RTBF - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

23 janvier 2009

Tout autre chose, émission radio première RTBF

Ce lundi 26 janvier, je suis invitée à l'émission radio "Tout autre chose" (RTBF Première) pour parler de mon livre Tout d'un blog , des blogs en général et de leur infinie variété. "Tout autre chose" est un magazine culturel et de société qui aborde au quotidien des sujets d'aujourd'hui. Cela se passe tout les jours de 10hà 11h30'. Et les émissions sont reprises sur le Net pendant un moment (amputées des séquences musicales et des info de 11h). A chercher ici

Comme vous le savez, du moins ceux qui me lisent depuis un certain temps, Tout d'un blog, paru aux éditions Couleur Livres (mars 2008) est un essai-témoignage sur ma pratique du blog depuis octobre 2004
Il y a eu des critiques de ce livre par des internautes (surtout des blogueurs) que vous trouverez ici, ainsi que dans la catégorie Tout d'un blog (làààààà, à droite...ouiiiiiiii làààààààà)

Le sujet m'intéresse et me passionne. Depuis quatre ans j'ai eu le temps de connaître un peu beaucoup le dessus et le dessous de cette toile où il faut bien le reconnaitre, le pire et le meilleur se côtoient, aussi d'ailleurs que dans les blogs...

Je sais le plaisir d'écrire et de voir sa prose affichée sur l'écran du monde entier.

Je sais le bonheur du premier commentaire, puis des suivants, puis des suivants encore, inaugurant un "dialogue" et une interréactivité immédiate, ce que ne procure pas le livre papier. du moins pas de la même manière.

Je sais les liens qui se créent d'emblée autour de l'essentiel: derrière l'écran, il y a de vrais cœurs qui battent, pas des robots.

Je sais les déceptions (je dirais même les chagrins) quand des blogueurs qu'on appréciait, vous délaissent soudain ou effacent d'un seul coup leur blog sans autre forme de procès, posant d'emblée la question de l'inanité de tout cela. On est ici à l'école de l'humilité, et de l'acceptation de l'autre, qui est libre de zapper, de partir. Personne n'appartient à personne! Apprendre que ce n'est pas dirigé contre nous (quand il ou elle cesse de nous lire) mais que cela  correspond à ses choix. Et c'est très bien ainsi. (Pierre évoque ce sujet dans son dernier billet)

Je sais la dose de persévérance qu'il faut pour continuer à tenir un blog, malgré, les découragements, les jalousies (oui cela existe hélas) les périodes creuses, les envies de tout arrêter (ce qui pourrait très bien se faire...chacun est libre!), les remises en question fondamentales et les coups vaches (du genre plagiat, ben oui!). J'ai déjà eu l'envie d'arrêter, et j'ai lu hier soir que Valclair se trouve dans cette interrogation. (Il faut dire que Valclair tout comme Pierre et Alainx se trouvent parmi les tout premiers diaristes du Net. Coumarine apparait deux ans après eux...) En ce qui me concerne, mon envie de continuer a toujours été la plus forte...

Je sais aussi les amitiés précieuses auxquelles le blog a pu donner naissance et qui se concrétisent parfois en dehors du blog ..des gens qu'on n'aurait  jamais rencontrés, sans le blog, leur accueil chaleureux (Lyon par deux fois, Toulouse, Paris à diverses reprises...j'y ai vécu des moments forts, parfois hors du commun)

Oui je sais tout cela et bien d'autres choses dont je parle dans ce livre écrit en très peu de temps (trois mois) suite à un défi qui m'a été lancé par le directeur de la collection JE de CouleurLivres.

Voilà, c'est de cela entre autres que j'aurai l'occasion de parler lors de cette émission (je ne serai sans doute pas la seule intervenante, en fait je n'en sais rien...surprise!)

Que vous soyez anciens ou nouveaux blogueurs, vos réactions ici me seraient utiles pour l'émission...que je suis en train de préparer quand même un peu en relisant ...mon propre livre (oups j'avais oublié plein de choses écrites de mes blanches mains, que je redécouvre avec intérêt... décidément il est très bon ce livre!!! ;-)))) Je renverrai la journaliste à ce billet et à ses commentaires...

Merci à vous tous

 


Commentaires

    beaujour COUM.

    et le plaisir d'être la 1ère à commanter ...
    t'en parleras dit ???
    bon j'rigole, mais le blog
    c'est aussi comme une maladie
    c'est aussi comme un chemin de crois
    c'est aussi comme un autre soi
    c'est .... encore beaucoup
    mais c'est surtout la frustration.
    quoi ?
    et ben oui, je maintiens et j'explique
    il y a tellement de blogs à visiter
    à découvrir, à comprendre.... et si peu de temps à y consacrer qu'il faut faire des choix.
    si si, il faut faire des choix et là,
    c'est la violence de l'interdit d'aller voir ailleurs de peur de ne pouvoir entretenir une relation autre qu'un passage sans laisser de trace... comme un voleur
    alors moi je pense qu'a son insue,,,, le blog c'est tout simplement l'apprentissage de la vie.
    enfin, c'est c'que j'en dis aujourd'hui.

    allé courage, et bonne chance pour cette animation
    douce aprés midi à toi

    Posté par rsylvie, 23 janvier 2009 à 13:42
  • oups

    je voulais pas écrire commander
    mais commenter !!!!!

    Posté par rsylvie, 23 janvier 2009 à 13:44
  • le blog est un lieu d'expression, souvent bien plus profond qu'il n'y parait
    car nous avons des échanges profonds sur des questions qui nous tiennent à coeur : ici même, sur ce blog ou ailleurs..l'éducation, l'adoption, le besoin de créer....
    c'est un lieu de partage sur des livres ou des films ou des expos que nous avons aimés
    c'est un lieu de témoignage sur certains sujets, comme dans mon dernier billet : http://arbreliens.blogspot.com/2009/01/le-cri-de-lme-aprs-le-viol.html

    c'est un lieu de rencontres d'âme à âme, malgré le support immédiat, il y a des moments inégalables de pur bonheur

    Posté par Tisseuse, 23 janvier 2009 à 15:23
  • Je commence par souligner ce que tu dis à la fin : « décidément, il est très bon ce livre ». D'abord parce que c'est vrai ! Il mérite vraiment d'être lu. Ensuite, j'aime assez lorsque l'on revient soi-même sur ce que l'on a pu écrire dans le passé et partiellement oublier. Cela m'arrive aussi. Et de me dire la même chose : c'est quand même pas mal ce qui est sorti de moi... Parce qu'on a alors l'impression de lire quelque chose qui est à la fois soi-même et un peu quelqu'un d'autre...

    Je me doute que tu te prépares quelque peu. Mais est-ce tellement nécessaire... Tu as tellement tout en toi. J'ai envie de te dire : fais confiance à ta capacité d'expression " à chaud", et ta grande aisance relationnelle, (enfin, il me semble à travers ce que je perçois de toi ici dans ta relation au lectorat), et ça se passera très bien...

    Sur la relation que nous avons avec les blogs, cela me fait penser à un album de Tintin (vol 714 pour Sydney ???), où le capitaine Haddock tente désespérément de se débarrasser d'un sparadrap qui finit toujours par venir se recoller à lui.... On vient, on repart, et on revient sans cesse... Que ce soit pour écrire sur notre propre blog, ou lire ceux des autres...

    Bonne émission en tout cas ! Je croise les doigts pour toi...

    Posté par alainx, 23 janvier 2009 à 15:41
  • Les blogs sont à la fois des miroirs de nous-mêmes, parce que l'écriture est un bon vecteur de relecture personnelle, de retour sur soi. Ils sont aussi le miroir de la société. On doit s'interroger: 'dis-moi ce que tu fréquentes comme blogs, je te dirai qui tu es'.
    Les blogs sont aussi un plaisir, un espace personnel partagé, un coffre aux trésors que l'on veut y ranger pour le plaisir de les ressortir, les regarder, se souvenir et les conter ... Les blogs sont un peu les greniers d'enfance de nos âmes.

    Posté par FC, 23 janvier 2009 à 16:05
  • @Sylvie

    Tu évoques quelque chose de vrai: au fil du temps, les blogs que l'on aime fréquenter se multiplient...et cela devient compliqué de faire des choix
    Choisir, c'est renoncer...
    Mais c'est difficile, en effet
    Déjà en ce qui me concerne, j'ai la chance de recevoir beaucoup de commentaires très riches..et je mets du temps pour y répondre...
    Et donc moins de temps pour aller visiter les blogamis...
    Le choix est parfois cornélien...

    Posté par Coumarine, 23 janvier 2009 à 16:39
  • Au hasard de mes clics....une petite pause chez vous....

    A propos des blogs et des bloggeurs, c'est l'âme et non l'apparence qui passe au travers de la toile.....même si l'on tente de dissimuler, à un moment ou à un autre, notre vraie personnalité transparaît. On tisse des liens d'amitié parce qu'on se ressemble. Je crois que les mots ne trichent pas, tout du moins, pas longtemps....
    Les échanges montrent bien que le dénominateur commun est bien le coeur qui bat et notre sensibilité à l'autre qui de ce fait nous devient proche. Oser expérimenter cela sur le net à la vue de tout le monde est un acte courageux à notre époque; ne pas avoir peur du ridicule, mettre en avant des sentiments forts et intimes pourrait presque paraître osé....
    Dans une rencontre réelle, nous serions tout de suite influencés par nos diffèrences apparentes, âge, démarche, aspect physique, manières de parler, catégories sociales...et donc plus prudents et réservés. Sur le net, nous nous confions donc aux autres avec moins de réticence, sans aller jusqu'à nous dévoiler complétement bien sûr, cela comble peut-être un déficit de communication avec les autres? Pour ma part, je ne souffre pas de solitude et d'ailleurs, il faut une part de solitude, mais l'envie de communiquer, j'avoue est irrésistible, alors ce merveilleux moyen virtuel qui nous met en contact quand on veut est vraiment le bienvenu!
    C'est parce que nous ne nous soucions pas de nos diffèrences apparentes que nous gagnons en liberté d'expression.Je ne suis pas une personne solitaire et l'envie irrésistible de communiquer avec les autres me titille. Je le fais dans la vie comme je le fais sur le net, avec la diffèrence qu'avec le virtuel on va de surprise en surprise (agréables) en qqs mots et dans un temps record, ce qui n'est pas pour déplaire à ma nature boulimique.
    Cette amitié peut-elle rester virtuelle? pour bcp et pour diverses raison elle le restera ce qui n'empêchera pas la sincérité des sentiments. Pour d'autres, elle pousse à la rencontre, aux appels téléphoniques réguliers, aux sorties, au partage d'idées et de projets. Une amitié forte et durable parce qu'empreinte de sincérité.
    Vous vous êtes construit une belle constellation d'amitiés....
    Vive le virtuel où les gens sont plus vrais que nature quel paradoxe !

    Posté par bernie.83, 23 janvier 2009 à 16:46
  • @Tisseuse

    tu rejoins Bernie dans son commentaire...et mon avis d'ailleurs: l'échange sur les blogs (enfin ceux que nous fréquentions...car il y en a des milliers que nous ne fréquentons pas...) va souvent d'emblée dans la profondeur
    J'ai été lire ton billet sur le témoignage de cette jene femme...merci pour le lien

    Posté par Coumarine, 23 janvier 2009 à 16:52
  • @Alainx...

    en relisant mon livre....j'ai parfois des éclairs d'étonnement sur ce que j'ai écris, en me disant comme tu le relèves: mais c'est pas mal du tout, et si vrai en plus!

    Tu sais, je ne prépare rien, sinon simplement relire mon livre pour justement me le remettre en mémoire
    Tous les interviews que j'ai subis, je laisse le hasard et ma bonne étoile me guider..je n'ai pas peur d'un public, il me semble qu'en moi j'ai les ressources pour faire face...

    J'adore la comparaison que tu fais avec le sparadrap du Capitaine Haddock...c'est vrai....pour les vieux de la vieille qui tenons le coup...c'est bien parce on est mordus et que cette écriture et cette façon d'entrer en contact avec d'autres mondes nous intéressent énormément...

    Posté par Coumarine, 23 janvier 2009 à 16:57
  • FC

    J'isole cette phrase qui me semble très importante:
    "'dis-moi ce que tu fréquentes comme blogs, je te dirai qui tu es'"
    Effectivement on fréquente les blogs dans lesquels on se "reconnait", dans lesquels on reconnait quelque chose de notre façon d'appréhender le monde
    Pour ma part, je fuis comme la peste les blogs négatifs, qui accusent et fustigent parfois gratuitement, les blogs dépressifs et cyniques
    Et aussi les blogs écrits en langage branché people

    Posté par Coumarine, 23 janvier 2009 à 17:01
  • @Bernie

    Ton commentaire met le doigt sur quelque chose que j'ai souvent relevé: le blog va au delà des apparences physiques ou sociales qui nous arrêteraient si on rencontrait la personne en vrai
    Par contre, manquent (pour moi!) le son de la voix, les yeux qui regardent, la main qui touche, et les mots écrits à la main...
    On ne peut tout avoir hélas...
    Merci pour ce commentaire très intéressant

    Posté par Coumarine, 23 janvier 2009 à 17:04
  • Le blog peut rendre heureux, c'est cela qui compte.

    Posté par Fauvette, 23 janvier 2009 à 17:45
  • Merci pour l'info Coumarine .. lundi je me connecte sur le net pour t'écouter d'autant plus que je ne travaille pas ce jour là )
    Comme toi, je regrette toujours de ne pouvoir entendre le son d'une voix .. quant aux mots écrits à la main, une photo serait possible non ?!
    et l'on découvrirait ainsi les mots manuscrits.

    Posté par brigou, 23 janvier 2009 à 18:39
  • Bonne soirée

    J'aimerais ajouter que les blogs font découvrir la richesse,la gentillesse et la simplicité humaine et nous permet parfois de nous éloigner de cette société régit par des codes !
    Bref, tout ça pour dire que par le net on peut y "rencontrer" des gens formidables, interessants, gentils et attentionnés...finalement qui deviennent au fur et à mesure amies car ils en savent plus sur vous que certaines personnes de votre entourage car le net permet de se dévoiler sans avoir peur d'être juger et c'est aussi ça qui est beau, cette ouverture d'esprit des blogonautes...
    Les rencontres sont virtuelles mais pas les personnes qui tapotent leurs pensées et sentiments....le jeu des affinitées s'installe comme dans la vie réelle, c'est aussi simple que ça sans doute.
    Donc, merci à tous et à toutes d'être là juste à écouter sans juger, à comprendre sans connaître, à accorder du temps et de la lecture....restez vous-mêmes, c'est ça l'essentiel.

    Posté par bernie.83, 23 janvier 2009 à 18:54
  • Les blogs permettent de découvrir l'essentiel, le coeur des autres, sans être influencé par les apparences (qui, comme dit le dicton, sont souvent trompeuses)... C'est ce qui me plait dans la blogosphère, mais tout cela a déjà été dit... en mieux, dans les autres commentaires...
    J'écouterai la radio lundi!!

    Posté par tilleul, 23 janvier 2009 à 19:27
  • Bonsoir Coume. Ton TRES bon livre (que j'ai lu deux fois) et ta dédicace m'ont amenés tout récemment à la blogosphère. J'ai voulu "tester" un peu ce que tu y exposes et ma foi, j'ai pu déjà vérifier la véracité de certaines choses.
    Pour être brève, le plus important, pour moi, c'est la qualité des échanges, la découverte des Autres et l'envie d'ouverture, alors que la solitude m'est familière et que je la recherche de manière cyclique. C'est la richesse des opinions développées. C'est aussi la tendresse que j'ai redécouverte, une immense tendresse.

    Posté par Filo Filo, 23 janvier 2009 à 20:10
  • J'enrage! J'ai passé commande de ton livre en Espace Culturel il y a 10 jours, et en y passant ce matin, j'ai appris que cela n'avait pas été pris en compte, nous repartons donc à zéro... J'espère que ton interview sera diffusée en décalage aussi, car je serai au travail à 10h30.
    Je suis assez émerveillée par ta capacité à rebondir, à ressentir encore des émotions positives au bout de tout ce temps passé à bloguer. Je suis ici depuis peu de temps, pas assez encore pour être blasée, et tu nous démontres que loin de s'étioler, le relationnel, même virtuel, peut se renforcer. C'est encourageant! Il m'arrive d'avoir des moments de calme plat, où rien ne vient au bout de mes doigts, et j'en culpabilise, comme si je me devais de donner tous les jours quelque chose. Et cette pression que je m'inflige n'arrange pas mon inspiration! J'imagine que pas mal de blogueurs doivent se sentir ainsi "piégés". "A nous de rester nous-mêmes", lis-je souvent. Ce n'est donc pas si facile...
    Bon courage pour lundi devant les micros!

    Posté par Med'celine, 23 janvier 2009 à 21:21
  • Bonjour Coum,
    Je vais bien évidemment t'écouter lundi et peut-être que je pourrais m^me t'envoyer un petit coucou par mail pendant l'émission car parfois on peut intervenir.
    J'ai lu ton livre alors que j'en étais au tout premier balbutiement de mon blog. C'était drôle car je savais ainsi à quoi m'attendre Pourtant je sais que je n'ai pas toujours les mêmes sentiments que toi vis à vis de mon blog. Sans doute par ce que chacun de nous a un rapport particulier à ce qui l'entoure.
    La blogosphère est un monde particulier , un monde à part entière, avec ses règles, ses combats, ses amours...les gens y livrent le meilleur d'eux-mêmes souvent parce qu'ils sont libres à cause d'un pseudo (ce que pour ma part, je refuse) L'amitié des blogs à moins qu'elle ne débouche sur une relation dans la vie réelle, est assez superficielle et éphémère me semble-t-il car j'ai plusieurs fois vécu des amitiés qui pfutt, s'envolaient comme ça du jour au lendemain sans explication..ce qui serait plus difficile dans la vie réelle. Depuis je pratique un certain détachement pour cette amitié virtuelle qui peut faire souffrir. Je pratique aussi le détachement vis à vis des commentaires..les gens viennent ou pas ..je ne lie pas mes visites aux visites de mon blog même si par politesse, je visite au moins une fois ceux qui m'ont laissé un com.
    Quelque chose qui ne cesse de m'étonner , c'est que les gens que je côtoie dans la vie réelle semble mettre un point d'honneur à ne jamais visiter mon blog même s'ils en connaissent l'adresse que je ne cache à personne. On dirait qu'il y a sur mon blog une impudeur qui pourrait les gêner dans leurs relations avec moi...bizarre, bizarre..
    Voilà Coum, je te livre tout en vrac et je te dis à lundi! Bonne émission !

    Posté par catherine, 23 janvier 2009 à 21:46
  • Etrange...

    Le blog, c'est très étrange... Comment dire...
    Qu'y a-t-il de plus froid qu'un ordinateur, inerte machine dotée de pouvoirs informatiques et numériques, du langage binaire fait d'une succession de 1 et de O, un écran, et puis moi, seule, enfermée, captivée et absorbée par une multitude de cristaux ? Rien, rien n'est plus froid que la machine... Et bien non. Contre toute attente, non. A travers les blogs parcourus depuis mon ordinateur, naîssent des choses que je n'avais même pas imaginées, de la solidarité, tellement de sincérité, de la chaleur, des beaux moments partagés... Autant de lien que je peine un peu à trouver dans la réalité en 3D. Très étrange...

    Posté par melisse, 23 janvier 2009 à 21:50
  • Merci de l'info Coum.
    Je serais au boulot à cette heure là mais tu penses bien que j'écouterai ça en podcast le soir.

    Mais c'est vrai que ces débats nous les avons eu souvent sur ce que nous apporte le fait de bloguer et je ne les reprendrai pas. J'aime bien la comparaison d'Alain avec le sparadrap du capitaine Haddock. Sauf que quant à moi, je n'agite pas le doigt, je n'ai pas du tout envie de me séparer du sparadrap, j'y tiens à mon sparadrap, et j'ai bien l'intention de continuer. C'est plutôt qu'à certains moments il y a un peu overdose, envahissement de la vie par les mots et là je ne parle pas du tout que des blogs je parle plus globalement de l'écriture, du rapport entre l'écriture et la vie. Vaste question ça aussi n'est-ce pas...

    Posté par valclair, 23 janvier 2009 à 22:30
  • Personnellement le blogue me permet de m’exprimer

    - sur un plan personnel (on en dit plus sur soi, sur ses idées, ses peurs, ses passions, ses idées existentielles ou autres, que dans la vie courante)
    - mais aussi littéraire (en donnant de temps à autre un petit texte qui du coup trouve des lecteurs)

    Ce qui compte, donc, ce sont les lecteurs, avec qui de véritables échanges peuvent avoir lieu, tant sur un plan relationnel qu’intellectuel (et parfois même affectif). On découvre comme cela des gens qui ont les mêmes centres d’intérêt que vous et qu’on n’aurait jamais rencontrés sans cela. Et même si on les avait rencontrés (dans un train, un métro) on n’aurait pas engagé la conversation ou on en serait resté au stade des généralités.

    Même avec ses proches ou ses collègues on n’a que rarement l’occasion de parler de la poésie d’Alavaro Mutis ou de la philosophie de Nietzche, ici, c’est possible.

    Par contre les blogues occasionnent à leur tour quelques inconvénients :

    - cela prend du temps (les notes, les commentaires, la lecture des blogues amis, leurs commentaires) et cela se fait au détriment de la lecture et éventuellement au détriment d’une autre écriture, plus exigeante (manuscrit). Le problème, c’est que le manuscrit, du moins dans mon cas, n’est pas accepté par les éditeurs (je n’ai pas dit qu’il était bon) et qu’il reste donc dans un tiroir, tandis qu’avec le blogue on a un public (ami et donc compréhensif) immédiat, ce qui offre un « succès » un peu facile. Il faut veiller à ne pas succomber au chant de ces sirènes et continuer à se montrer exigeant.

    - Même cette approche disons « littéraire » risque de disparaître au profit de notes plus politiques ou plus polémiques (la guerre à Gaza, cela interpelle forcément). Cela peut être intéressant, mais risque de conduire à un grand bavardage un peu stérile.

    Posté par Feuilly, 23 janvier 2009 à 23:47
  • Voilà !

    Il est tard et je découvre vos commentaires très fournis et qui apportent tous un éclairage complémentaire, parfois différent

    @Fauvette...ben ça c'est tellement simple que il fallait y penser pour le dire: le blog peut rendre heureux, quelle bonne raison pour bloguer...

    @brigou...je ferai une photo de mon écriture manuscrite...mais je l'ai déjà fait...je trouve que c'est une bonne idée...

    @tilleul, de savoir que du monde concerné par le sujet écoutera, avec bienveillance envers moi, m'aidera sûrement à trouver les bons mots

    @filo oui la qualité des échanges...pour nous deux qui nous sommes d'abord connues dans le réel, c'est manifeste...on va plus loin dans l'échange...et c'est que du bonheur

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 00:04
  • a demain

    Je continuerai demain à répondre aux commentaires suivants...
    Merci à vous...

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 00:05
  • Je viens de lire sur un blog la colère de celle qui vois ses textes honteusement "copier-coller" c'est ça aussi les blogs! Des indélicats, des grossiers et des voleurs de vie!

    Posté par mab, 24 janvier 2009 à 06:18
  • Je n'ai pas encore ton livre ma belle... il est en chemin depuis quelques jours entre la Fnac, la poste et chez moi... et je suis contente de pouvoir commenter ce billet "vierge" de cette lecture.
    Le "boudoir" est mon premier blog... et je le voulais intime à sa création car échaudée, comme je m'en suis confiée, par des très mauvaises expériences dans plusieurs forums.
    Mais, de mémoire, je crois que dés mon deuxième billet j'en disais suffisamment sur moi pour que n'importe qui me reconnaisse. D'ailleurs, mon avatar est ma photo et ma bannière celle de mon mari. Dans le genre anonymat, il y a plus réussi quand même
    Tout ce long préambule pour dire quoi ? Et bien qu'en ce qui me concerne, je ne peut pas imaginer écrire quoi que ce soit, et surtout dialoguer ensuite, sans qu'il soit énoncé clairement qui je suis. Bel et bien il y a de l'ego en cela, car je veux que les commentaires reçus soient pour moi et personne d'autre, et surtout, avoir la certitude que c'est bien de MOI qu'il s'agit et non d'une personne inventée, crée, imaginée, maniable et re-maniable à l'infini.
    Alors oui, la difficulté étant de ne pas se brider soi-même afin de rectifier le tir.
    Et oui aussi, je suis accroc... aux commentaires bien sûr, disons plutôt aux discussions qui s'en suivent... mais aussi à l'allure générale de mon blog... c'est devenu très vite comme une extension de chez moi. Je l'imagine comme une maison, avec des pièces, un hall, un salon, un bureau etc... et je viens régulièrement un peu dans chaque pièce ouvrir la fenêtre et changer l'eau des fleurs.
    Les statistiques ? J'ai pas mal paillonné autours les premiers temps... à décortiquer les IP, le nombre de minutes passées par untel, les pages ouvertes...
    Mais j'avoue que je n'y pense plus.
    ça tient sûrement au fait que très vite le boudoir est devenu assez intime...
    Dernière chose qui a son importance je crois.
    Je n'ai pas cinquante mille définitions pour décrire l'amitié... et celles qui parfois émergent du Net sont aussi réelles, aussi belles, aussi précieuses que n'importe quelles autres.
    Tu en es le meilleur exemple.

    Posté par pakita, 24 janvier 2009 à 10:05
  • plein de bisous pour faire passer le trac. Je suis blogueuse depuis 5 ans et ce qui fait la valeur de tout ca, comme de mes photos d'ailleurs, c'est que c'est une tranche de vie longue. Après, ca sera peut-être tout effacé par un clic de doctissimo. Qui sait ? Mais je ramasse et je sème des petits cailloux et je n'en demande pas plus.
    bisous Madame Coum, prends soin de toi.

    Posté par claire, 24 janvier 2009 à 11:46
  • Chouette

    Avec ton livre, tu as mis des mots sur ce que "chaque" bloggeur (en tout cas moi)vit en ouvrant un blog.

    - L'envie d'être lu,
    - Le besoin d'être commenté,
    - La peur d'être plagié,
    - La crainte d'être reconnu (donc ne plus poster de façon anonyme sa rage, ses angoisses,...)
    - La flemme d'écrire alors que la manne à linge déborde, les examens des enfants approchent,...
    - La joie de découvrir des endroits communs
    - Le rire en lisant les histoires des autres
    - L'ouverture vers un autre monde qui offre aussi des fleurs (fleurs qui déferlent sur le clavier)

    Amuse-toi à cette émission

    Bon WE

    Posté par fanfanc26, 24 janvier 2009 à 12:24
  • Vas-y hardiment

    chère Coum, tout est en toi! Et tu verras, quand on te posera une question, tu répondras exactement ce qu'il faut, sans penser un seul instant à ce que tu as écrit. C'est d'ailleurs la meilleure façon d'être naturelle. J'ai donné des centaines de conférences, je les préparais mais jamais je ne lisais mon sujet. Je me lançais, selon le public, et ça marchait! Y aller avec naturel est la meilleure façon de plaire. Je suis sûre que tu seras super! je t'embrasse

    Posté par PASSANTE, 24 janvier 2009 à 13:29
  • Dire aussi (ça a déjà été dit ? Tant pis) que quand on se lance là dedans on ne sait pas où ça va aller, et que c'est plein de surprises.
    Les blogs, un monde avec des vrais gens dedans. C'est ça le mieux, dit la Mère Castor du fond de son village endormi dans la campagne.
    A bientôt, et courage pour lundi.

    Posté par la Mère Castor, 24 janvier 2009 à 13:52
  • @Med'céline.

    ..tu finiras bien par avoir le livre...non?
    Oui le relationnel virtuel peut devenir très fort, plus "intime" d'ailleurs que le relationnel de proximité réel...c'est là toute l'ambiguïté et la richesse du Net
    Mais tu vois, comme cela m'est arrivé, quand des gens disparaissent sans laisser de trace..eh bien, cela fait mal. Alors grave question; s'attacher, ou non?
    D'autre part, c'est vrai qu'au fil du temps il y a des jours sans inspiration..certains les comblent en mettant des petits n'importe quoi...je n'ai pas faire ça...pour moi, c'est écrire, ou rien...mais après deux ou trois jours, il me vient toujours qqch que je peux partager ici

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 18:39
  • @Catherine

    Ton blog est assez différent du mien...essentiellement poétique...même si tu parles de toi, tu le fais de manière photographique et poétique
    Pas de augment de valeur en disant cela...je fais plus partie des diaristes des premiers temps, même si j'ai dû adoucir un peu la part trop perso de ce blog, ce que regrettent les anciens qui me lisaient dans les premiers temps...
    Tu mets l'accent aussi sur un point TRES important qui ne cesse de m'étonner, et dont je parlerai sans doute lundi à l'émission: les proches fuient le blog...comme si la personne qu'ils risquent de rencontrer là, pourraient soit les décevoir, soit se montrer sous un jour trop intime...ce que les gens n'aiment pas finalement...
    (sauf les voyeurs, et cela existe aussi forcément, des gens qui te connaissent et viennent te lire sans jamais laisser une trace de leur présence...
    Chez moi, j'ai même des adresses IP trafiquées (effacées)...

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 18:46
  • oui Mélisse

    Tu mets toi aussi l'accent sur ce partage des blogs qui contre toute attente rapproche énormément des gens qui se reconnaissent ou qui vibrent à ce qui s'inscrit sur cet écran
    Et pourtant comme tu le dis..quoi de plus froid qu'un écran d'ordinateur
    c'est étrange...surtout quand une amitié purement virtuelle nait à partir de ces mots partagés...

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 18:50
  • Valclair

    Oui on a eu des échanges "passionnés" sur les blogs, et nous ne sommes pas toujours d'accord...tu vois parfois les choses bien autrement...mais...
    Tu dis que tu tiens à ton sparadrap...j'en suis contente...je n'aimerais pas que tu quittes la blogo après tant de temps... (même si c'est toi qui en final décide de ce qui est bon pour toi)
    Je ne comprends pas ce que tu veux dire quand tu parles de ton rapport à l'écriture, en dehors des blogs...ce rapport entre écriture et vie...
    Tu en as parlé sur ton blog...mais sincèrement je ne perçois pas en quoi le rapport entre écriture et vie te perturbe tellement...
    Faudrait éclaircir ça!!!!!)

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 18:56
  • Feuilly

    tu vois tu fais partie (si je te comprends bien) de ceux pour qui les lecteurs sont importants...
    certains blogueurs affirment le contraire: pour eux les lecteurs ne sont pas premiers dans la démarche du blog, ce qui est le plus important, c'est d'écrire
    Chacun a sa conception donc
    Je reconnais que je fais partie de ceux qui espèrent être lus, et qui espèrent recevoir des commentaires
    Maintenant que je suis entrée dans la confrérie des écrivains belges (hum hum)...cela me semble assez normal non? on écrit pour être lu sinon direction cahier à ranger dans un tiroir (ce que je fais aussi, mais c'est alors un journal tt à fait intime...
    Contrairement à toi et à d'autres, je n'écris jamais des billets d'actualité politique...d'autres le font mieux que moi. Je me concentre sur des billets à couleur littéraire...c'est ça que jaime...

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 19:02
  • Feuilly encore

    Et bien sûr tu as raison: les blogs prennent du temps, mais là aussi c'est un choix!
    J'ai souvent beaucoup de commentaires TRES intéressants. Répondre à chacun prend du temps...
    Alors aller lire les blogs d'autres...parfois je ne peux plus le faire, ni à fortiori mettre des commentaires...
    cela devient difficile, parce qu'à côté du Net, il y a les reste (entre autres écrire! ))

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 19:05
  • mab

    Quand j'ai été "copié-collée" je n'en ai pas parlé sur mon blog, je n'ai surtout pas mentionné l'adresse du blog plagieur...pour lui éviter de voir monter ses stats...
    mais j'ai parlé du phénomène dans mon bouquin...et j'ai dit aussi comment j'ai réagi (ce qui reste ma façon de faire encore aujourd'hui)

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 19:09
  • la suite plus tard...

    Patience...oups!

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 19:09
  • Pakita

    mon dieu, mon dieu, comme tu te reconnaîtras dans ma description du blogueur "accro"
    Tu en as le profil, ça m'en a tout l'air...))
    Accro à l'aménager, à y écrire (longuement...!) aux commentaires qu'on guette avec un brin d'anxiété...(tiens, il ou elle est passé mais il ou elle n'a rien mis...) aux statistiques qu'on va consulter au moins une fois par jour...
    Et puis les contacts qu'on crée ou qui s'offrent à nous, les affinités qui se tissent, c'est de l'ordre du magique!
    C'est le jeu...on s'y prend...j'ai été accro de cette manière pendant quelques mois

    Dans les blogs, comme on y crée SON atmosphère, il est rare (sauf dans les blogs qui se veulent polémiques!) que les commentaires soient désagréables: on reçoit sa dose de sympathie, on s'y fait des amis...avec parfois (et même souvent) les déceptions des gens qui vous quittent sans avertir...les vieux blogueurs diront qu'ils sont prudents désormais avant de s'attacher!
    (c'est très différent des forums où là on peut se faire tronçonner en petites morceaux de pure méchanceté!
    Oh làlà je serais intarissable sur ce sujet
    (merci aussi pour tes gentilles paroles...)

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 21:05
  • @Claire...attends ma belle, tu es une si "vieille" blogueuse? ça alors...
    (rassure-toi, je n'ai pas trop le trac...je n'y pense pas en fait, chaque chose en son temps
    Bisous à toi

    @fanfan...tu as l'art de résumer...oups le blog c'est un peu tout ce que tu dis...
    Surtout qu'on passe plus de temps devant le PC que devant sa manne de linge )

    @Passante...j'ai fais aussi cette expérience déjà: sans rien préparer de spécial, et parce que je suis plongée dans le sujet, je nage à mon aise dans les questions-réponses, de manière à peu près naturelle...en fait je n'ai pas le trac...

    @bonsoir la Mère Castor du fond de son village endormi dans la campagne...les vrais gens...c'est ça le mieux...donc toi aussi tu te sens en connexion avec les lecteurs...parfois je ne comprends pas les blogueurs qui disent n'écrire que pour eux...ça existe je te le jure...!

    Posté par Coumarine, 24 janvier 2009 à 21:12
  • Bonne chance alors...

    je ne sais pas si tu parles des blogs où l'on s'attache presque davantage à la personne que l'on pressent "derrière" qu'au blog lui-même.

    A travers de petits détails, quelques mots parfois, une sensibilité...

    Bises

    Posté par telle, 24 janvier 2009 à 23:25
  • Telle

    oh! oui! c'est bien vrai ce que tu dis là...on s'attache parfois plus à la personne dont on perçoit la sensibilité qui nous parle, nous touche...qu'au blog lui-même...
    Je t'embrasse

    Posté par Coumarine, 25 janvier 2009 à 00:05
  • Pour moi, le blog est une manière d'avoir des relations vraies, non entachée de pression sociale comme il peut y avoir dans le monde du travail, et moins mauvaise pour le foie que de traîner dans les bars, ce que j'ai beaucoup fait aussi, et qui est une expérience comparable au niveau des apports journaliers en "hors propagande", en choses vraies.
    Et c'est aussi thérapeutique, quand on lit sa propre histoire, ou des choses très voisines, on pleure - sans la retenue sociale - on essaie d'analyser pourquoi une anorexique nous fait pleurer alors qu'on a aucun problêêêême avec la nourriture. Les mêmes traitements infligés au petit enfant peuvent produire différentes déformations psychologiques.
    Du point de vue affectif, le carcan imposé par l'éducation depuis le berceau nous a comprimé la boite crânienne comme ElephantMan. Physiquement on est vendable, mais en dedans, la petite vie des émotions, c'est ElephantMan. Et le blog est génial pour défaire les cabosses.

    Posté par ppm00, 25 janvier 2009 à 00:16
  • Bonjour, je vous croise au fil de mes lectures, je viens vous voir de temps en temps, et je ne commente pas; il y a beaucoup de monde chez vous...
    Ce que j'aime aussi dans les blogs c'est la liberté qu'ils offrent : on peut raconter des histoires vraies qui nous dévoilent un peu et des aventures inventées qui nous exposent tout autant. J'aime ce mélange et la distance qu'il impose. Ce qu'on nous donne à lire est une facette d'une personnalité même si ce n'est pas la vérité. Surtout dans les blogs d'écriture, où manier les mots est un jeu.

    Posté par Berthoise, 25 janvier 2009 à 09:13
  • On crée un blog qui se met à grandir un peu tout seul. Des gens viennent lire, certains passent, certains restent, certains lisent en silence et certains laissent une trace...
    Ce qu'on y met est fonction du moment et des occasion et dans mon cas beaucoup de l'humeur du moment.
    Des textes ou des poèmes, des états d'âme, des photos de voyage et dans mon cas parfois des témoignages quand je parle de mon intruse et de mon combat.
    Pas de genre vraiment défini donc, même si les poèmes du départ lui ont donné son nom
    Un endroit de liberté et de parole pour moi et souvent un endroit où je puise de la force et du réconfort quand mes habitués répondent présents.
    Et une belle école d'humilité aussi, quand on se rend compte que des photos issues d'un diaporama suscitent plus de commentaires qu'un texte qu'on a pris du temps à écrire.
    Mon blog est un peu mon bébé, qui comme un enfant demande beaucoup de temps et de présence, mais qui apporte en retour énormément de joie et de partage. C'est pour ça je pense, qu'il y a tant de faux départs de blogueurs, il y a aussi un côté vraiment ludique et addictifs à ces échanges virtuels

    Posté par pandora, 25 janvier 2009 à 10:14
  • @ppm...en fait c'est exactement ça...on vibre aux émotions des autres, et cela crée des liens...

    @Berthoise bonjour et bienvenue chez moi...
    (dommage d'être découragée par le monde qui vient chez moi...pour moi chaque visiteur est important, donc je suis contente que tu te manifestes)
    En plus ce que tu dis est très vrai et me convient très bien...on raconte...et parce qu'on aime les mots il y a u vrai mélangé à de l'imaginaire...c'est ça les blogs, par le fait même qu'on met les choses en mots, elles deviennent une histoire...

    @pandora...école d'humilité dis-tu...oui mille fois oui!
    Mes textes dits littéraires recueillent systématiquement moins de commentaires que les billets qui suscitent des réactions...
    C'est vrai aussi ce que tu dis: que des blogueurs annoncent leur départ et puis reviennent...trop accro à ce moyen d'écrire ET d'être présent sur la Toile
    merci pour ton passage

    Posté par Coumarine, 25 janvier 2009 à 14:20
  • Bravo pour votre blog que je viens de découvrir et pour cet article très bien écrit. Merci de votre passage sur mon blog et au plaisir de vous y retrouver. Personnellement, j'ai créé mon blog en décembre 2006 avec deux objectifs : faire connaître toutes les initiatives en faveur de l'unité de la Belgique d'une part, et mettre en valeur les Belges se distinguant dans tous les domaines (sport,culture, p.ex.) d'autre part. Deux ans et plus de 200 articles plus tard, je ne l'ai jamais regretté. Au contraire, maintenant qu'il est de plus en plus fréquenté, je prends encore plus de plaisir à écrire mes billets et j'ai une quinzaine de fidèles lecteurs réguliers et sympathiques.
    http://journalpetitbelge.blogspot.com

    Posté par Un petit Belge, 25 janvier 2009 à 17:24
  • Un petit Belge

    C'est par Nicolas Ancion que je suis arrivée chez vous...vous parlez des Belges...me voici! )

    Posté par Coumarine, 25 janvier 2009 à 18:01
  • Quelques réflexions

    Un billet très intéressant, je n'ai malheureusement pas le temps de lire tous les commentaires qui montrent la pertinence du sujet et je ne serai pas là pour t'entendre demain matin (rendez-vous chez la dentiste!).
    Je te dirai simplement que parfois moi aussi, j'éprouve une certaine lassitude mais cette lassitude provient aussi du fait que ma proche famille surveille tous mes faits et gestes sur mon blog et ailleurs et que je ne suis pas libre de donner tous me états d'âme sous peine de faire du chagrin à des gens que j'aime.
    Si j'écris quelque chose de triste, on me dit déprimée, si je parle de relations, on pense que j'ai une "liaison", tout ce que j'écris est pris pour de l'argent comptant et je passe mon temps à me justifier, à leur dire que j'essaie de passer de l'autobiographie à la fiction si je veux peaufiner mon écriture ...ils ne croient pas !
    A mes proches connaissances, je n'ai jamais donné mon adresse et je ne tiens pas à le faire.

    Je trouve aussi que le blog, si tu veux le faire partager, est un grand dévoreur de temps et d'énergie et que si on vient chez toi, tu es tenu, par convenance, de rendre la pareille. Jusqu'ici j'ai essayé d'échapper à cette règle et si je viens chez toi, c'est parce que j'ai vraiment envie d'y venir et si je t'écris, c'est parce que j'ai quelque chose que je pense d'intéressant à te dire.
    Mais je suis quelqu'un de très individualiste, je n'aurai (et je n'y tiens pas) jamais une petite cour autour de moi, ce que j'exprime dans mes textes est d'abord une expression envers moi-même.
    Si je me sentais obligée de produire comme "une vache à lait", j'arrêterai tout de suite.
    Voilà quelques réflexions parmi d'autres, elles ont le mérite, non de faire gentil, mais d'être vraies.
    Bonne émission, tu ne dois pas t'en faire, tu as tellement de choses intéressantes à partager et on est tous avec toi.

    Posté par Saravati, 25 janvier 2009 à 19:39
  • les pensées du jour 2 ont un grand frère
    http://blog.doctissimo.fr/pensees_du_jour que j'ai dû abandonner parce que je ne pouvais plus y rentrer de photos. 4-5 ans de quotidien, de photos, de clins d'oeil. Je ne sais plus si à l'époque, je rajoutais des bisous.
    Bisous

    Posté par Claire, 25 janvier 2009 à 20:37
  • Tapi dans mon coin d'Helvétie, j'écouterai ça sur le Net, ébahi ou ricanant, c'est selon…

    Posté par Vertumne, 25 janvier 2009 à 20:40
1  2    Dernier »

Poster un commentaire