Quand les queues s'énervent (ouais, bon...) - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

20 décembre 2008

Quand les queues s'énervent (ouais, bon...)

Ce matin...
Dans un petit coin commercial pas loin de chez moi. Les magasins regorgent de monde et de victuailles, toutes plus appétissantes les unes que les autres.
Les librairies, ou alors les parfumeries, ou alors les boulangeries, ou alors les boucheries, tous les magasins de ce coin de ma ville clignotent en rouge, en bleu ou en blanc de toutes leurs paillettes alléchantes pour inviter à la fête.
C'est la crise, mais il y a du monde dans chaque magasin, dans chaque magasin il y a des queues aux caisses. Dans chaque magasin, il y a des tentations, dans chaque magasin il y a des objets inutiles présentés avec un art savant et tentateur...

Ecaussines_021

Photo Coumarine

Et moi?
Moi je fais comme tout le monde, j'attends patiemment de pouvoir entrer chez le volailler, oui, pour la dinde farcie, vous savez bien... on est 16 dans notre petite famille, plus si petite que ça! Et il y a de gros mangeurs... Il faut que je la commande, et que je prenne en plus deux ou trois petites choses pour les jours avant Noël.

La queue des gens qui attendent pour rentrer dans le magasin s'étire jusque dehors sur le trottoir. Ce volailler a toujours beaucoup de clients. Heureusement aujourd'hui, même si le temps est maussade, il ne fait pas froid.
Comme tout le monde j'attends, patiemment. J'ai rajusté mon écharpe (ouh ouh Kaliuccia tu entends? Je rajuste ma douce écharpe qui me permet de braver les frimas et le gel, absents aujourd'hui mais quand même on croirait que le temps risque de devenir menaçant et donc je mets TOUJOURS ma douce écharpe...)

Dans le magasin ils sont trois à servir, le père, le fils et la fille. Ils sont efficaces et rapides. Ça défile rapidement.

Mais dans le magasin, il y a une personne chapeautée de rouge qui a entrepris de faire la causette, d'expliquer de long et en large le menu qu'elle pense faire, demande avis autorisé à celui qui la sert (le père) et se fait montrer au moins dix dindes de calibre différent, d'allure joviale ou plus sévère, des dindes guillerettes, d'autres alanguies, des dindes à caractère, des dindes aux cuisses molles...  Et puis des râbles de lièvre, et puis des magrets de canard, et puis des... pffffff complétez vous-mêmes...ils ont tout dans ce magasin! Et le chapeau de la dame discute ferme, se penche à gauche, puis à droite puis au milieu, puis prend sa voisine à témoin, c'est un chapeau vraiment très bavard, qui ne parvient pas à se décider...

La queue est parcourue d'un léger frémissement, elle se met à tanguer. (silence siouplè les ceusses qui ont l'esprit mal tourné!)...
Les gens ont aperçu le chapeau bavard et commencent à s'énerver un peu.
On fait comment quand dans une queue on commence à s'énerver?
On pousse un peu, on grommèle, on se racle la gorge, on tousse, on piétine... mais on patiente...

Je trouve que les gens, qu'ils soient chapeautés de rouge ou avec une écharpe douce, qu'ils aient un anorak ou un manteau long, sont attendrissants à la veille des fêtes... On dirait qu'ils ont envie d'aimer très fort ceux qu'ils aiment...

Mais finalement, cela pourrait se faire et se dire tous les jours de l'année non?

ALLONS-Y DONC : JE VOUS AIME... TOI ET TOI ET TOI ET TOI ET TOI ET TOI ET TOI AUSSI...



Commentaires

    Aimer et le dire

    Oui on devrait dire plus souvent qu'on aime..ceux qu'on aime !
    Bonne dinde de Noël à toi, bonnes retrouvailles en famille, dans la joie et l'excitation de ces bons moments partagés !

    Posté par Aude, 20 décembre 2008 à 19:33
  • Qu'il fait du bien, ce petit message de fin de billet! Alors, je le reprends en choeur (ou en coeur?) pour le diffuser autour de moi ce soir.... Et comme toi, je trouve que la crise se fait discrète en cette traditionnelle trêve des confiseurs, les magasins sont devenus "incarossables" pour ma poussette canne, ma petite puce s'énerve vite et ne me laisse pas le temps de flâner, le niveau sonore ambiant devant lui agresser ses jeunes tympans... et le fameux "attention, si tu n'es pas sage, le père Noël ne passera pas" lui passe à 50 m au-dessus de ses 2 ans!
    Joyeux Noël à toi aussi!

    Posté par Med'celine, 20 décembre 2008 à 19:39
  • Hi hi hi! Tu as l'art de décrire une situation super énervante, en faisant sourire...
    Qu'est-ce que ça veut dire "je t'aime"? Voilà ma version. Je te la dédie : Je t'aime bien. J'aime ce que tu es. Je t'apprécie et je me réjouis quand je te sais presqu'heureuse. J'aime te rencontrer par tes billets, tes commentaires et en "réel".
    Je t'embrasse

    Posté par tilleul, 20 décembre 2008 à 21:37
  • @Aude... c'est vrai hein! tu es bien d'accord avec moin devrait le dire plus souvent, aux gens qu'on aime qu'on les aime...!
    Bonne fête à toi aussi!

    @Med'celine, ah oui, si tu as un tout petit, c'est le parcours du combattant pour se frayer un chemin...sur le trottoir dont je parle, les poussettes devaient descendre du trottoir pour avancer...c'était la cohue...

    @tilleul, ma souriante tilleul..merci pour ton gentil message..il me fait du bien...
    Tu le sais, moi aussi, j'aime te rencontrer en vrai, puisqu'on a cette chance de temps en temps...!

    Posté par Coumarine, 20 décembre 2008 à 21:47
  • Qu'elle est réaliste ta petite scène, Coumarine, j'en ai moi aussi parmi mes clientes des dames au chapeau rouge ))

    Posté par fabeli, 20 décembre 2008 à 22:08
  • sourires... tant la scène est réaliste... et sur-réaliste aussi.
    Depuis plusieurs années déjà, je suis agoraphobe et je m'évite ce genre de situation.
    Les périodes de fête sont un calvaire pour moi... qui bien souvent attend Loup à la sortie ou dans un bar bien au chaud (héhé... faut bien avoir des compensations tout d'même !)

    Pakita... qui aime Coumarine

    Posté par pakita, 20 décembre 2008 à 22:38
  • @fabeli...c'est vrai??? tu as des clientes au chapeau rouge???
    Ca alors, il y en a donc partout, partout...)

    @Pakita...tu es agoraphobe? oulà, cela complique les choses en effet...
    (merci pour ton gentil mot...)je suis contente aussi de t'avoir "découverte"

    Posté par Coumarine, 20 décembre 2008 à 22:46
  • pour l'instant, je touche du bois, en faisant nos courses avant midi, il n'y a pas trop de monde et donc pas de queue. Il faut dire aussi que ce n'est pas nous qui nous occupons de la mangeaille.

    Si ta femme au chapeau rouge aime comme elle choisit ses volailles, cela doit être intéressant .

    Je me suis fait la même réflexion que toi la semaine dernière, et les autres années aussi. Il parait que c'est la crise mais qu'est-ce qu'il y a comment monde !

    Posté par farfalino, 20 décembre 2008 à 23:37
  • Oui ma p'tite Coum, tu as raison pourquoi attendre les fêtes pour se le dire, moi ça me fait sourire!Je déteste cette période depuis qu'elle est partie, ma mamy il y a 20 ans. J'ai retrouvé un peu de cette féerie depuis la naissance de Sacha, voir ses yeux s'écarquillaient devant la première boule de noel et puis devant le pere noel lui offrant ses cadeaux. Parce qu'à 7 ans , elle y croit encore malgré quelques observations qui deviennent de plus en plus objectives " maman ce pere noel là c'est un faux, quand je l'ai embrassé sur sa barbe elle était trop brillante et trop douce!!!" je ris ...
    je te souhaite un joyeux noel en famille, uen bonne dinde aux marrons et des chocolats bien garnis. je t'embrasse fort!
    tu as vu ton blog est aujourd'hui dans les coups de coeur de canalblog. eux aussi ils t'aiment!

    Posté par , 21 décembre 2008 à 00:05
  • Merci de m'aimer autant, c'est très plaisant.
    Oui, malgré la crise il y a toujours la queue pour victuailles ou présents.
    Pour moi, perdu dans ma campagne, le soir de Noel sera un petit plateau télé, seul.
    Ben oui, je suis un ours...
    bon dimanche coumarine, merci de ton passage chez moi...

    Posté par le Pierrot, 21 décembre 2008 à 06:12
  • Pour une handicapée des sentiments comme moi, très difficile à dire, à écrire, mais je donne des preuves...

    Posté par mab, 21 décembre 2008 à 07:08
  • Quoique vous en dissiez Mésdames,le supermarché
    a quand meme ses bons cotés.Certes,j en conviens,
    il est impersonnel,on ne peut faire la causette
    avec quelqu un et la queue existe aussi aux caisses(Mais au chaud!).Le probléme aussi des petits magasin est qu ils ne vendent que des choses trés spécialisées,et il faut recommencer
    ailleur et rencontrer un autre "Chaperon rouge".
    Amicalement Latil

    Posté par Latil, 21 décembre 2008 à 08:26
  • J' A D O R E !!!

    j'adore ta façon narrative, drôle et "subjective ?" ,
    (non je plaisante) pour décrire cette effervescence des veilles de fêtes,car, malgré la crise et surtout à cause de.. CHACUN veut
    oublier - pour un temps, un temps seulement - et faire partager ces heures d'amour et de rassemblement avec convivialité.

    Alors ! ... que les papilles frémissent, que les yeux pétillent de joie (même sans champagne), que la joie soit partout autour de vous,
    chez toi Coumarine et chez tous ceux et celles qui sont présents sur ton blog.

    BONNES FETES !

    Posté par becassine, 21 décembre 2008 à 08:28
  • Le monde dans les magasins m'effraie un peu, je me sens vite oppressée et "étrangère" parmi tous ces gens !
    Cette année sera un Noël un peu particulier chez moi, il manquera mes parents admis depuis peu en maison de retraite. J'irais les voir et comme tu le dis Coumarine je leur dirai surtout "je vous aime"

    Posté par brigou, 21 décembre 2008 à 10:40
  • @farfalino...contente de te revoir...cela faisait un petit temps...j'espère que tu vas bien!
    Malgré la crise, les gens ont besoin de faire la fête. Peut-être qu'ils simplifient...

    @lô (pardon de ne pas avoir répondu encore à ton mail...) c'est vrai que pendant un certain nombre d'années, on vit la magie de Noel au travers des yeux de nos enfants...A présent cela recommence avec les petits chez moi. S'il n'étaient pas là, je ne crois pas que je ferais un sapin...

    @le pierrot...c'est sûr que j'ai pu voir en me promenant chez toi que tu étais un ours, mais que bien des blogueuses semblent l'aimer cet ours qui a l'air si gentil )

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 11:12
  • @mab...donner des signes de l'amour qu'on éprouve, ce n'est pas être une handicapée des sentiments...d'ailleurs chez toi, il n'a que ça...de la tendresse à revendre...!

    @bécassine...merci pour tes mots gentils...à toi aussi ainsi qu'à toute ta famille: BONNES FETES...

    @brigou...je reconnais que moi aussi, je n'aime pas le monde, je cherche les moments les plus creux pour faire les courses...
    d'ailleurs il m'arrive en voyant le monde dans un magasin, de renoncer à mon achat...mais c'est idiot car je devrai revenir et il n'y aura pas moins de monde pour autant...je fuis en fait!

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 11:17
  • Latil

    Voilà que je réalise que je t'ai oublié...
    Oui le supermarché a du bon...tout est réuni dans le même endroit ce qui évite les queues multiples...
    Bon dimanche à toi...

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 11:18
  • Et oui ! les gens se pressent malgré tout dans les magasins pour gâter ceux qu'ils aiment.

    Dans les magasins je n'y vais pas trop, mais hier matin au grand marché des Lices, que de monde.
    Tous mes marchands habituels n'étaient pas pareillement occupés.

    La marchande de pain bio où j'achète mon kilo de pain seigle hebdomandaire attendait le client, tandis qu'en face le producteur de fromage de chèvre et de brebis servait avec son bel air souriant tout sa clientèle dont la file ne cessait de s'allonger.

    Chez le maraicher il m'a fallu attendre longtemps pour deux bottes de cresson, des radis noirs, et des pommes de terre alors que le marchand de fruit m'a servi tout de suite les oranges, les kiwis et le raisin que je lui demandais.

    Il y avait du monde, oui, des gens qui prenaient leur temps pour choisir les produits qui enchanteront leur papilles dans quelques jours.

    Aujourd'hui tous les magasins sont ouverts. Je ne vais pas lancer ici un débat sur le travail du dimanche.

    Joli dimanche Coumarine !

    Posté par Annick, 21 décembre 2008 à 11:26
  • Je m'agite dans les files, c'est que j'ai encore à repasser, à lessiver, à vaisseller, à frotter, ...

    Devant moi, madame a tout son temps. Le supermarché en bas de chez moi est un forum pour les personnes âgées des immeubles du quartier. Tous les jours, ils se forcent à aller faire leurs courses, papoter un peu, en attendant dimanche que la famille vienne les voir ou une fête (Noël ou autre d'ailleurs).

    J'écoute son bavardage, à Madame. Ma tête se vide.

    Un jour, moi aussi, j'aurais tout mon temps d'aller au supermarché, juste pour acheter une botte de poireaux...

    Merci Coumarine, pour tous ces textes, pour tous ces petits évenements du quotidien.

    Bonne fêtes
    Fanfanc26

    Posté par fanfanc26, 21 décembre 2008 à 13:33
  • Très bon texte qui traduit bien, sans trop t'énerver ,l'ambiance dans un magasin à queue! Dans une file, je m'énerve. Je ne supporte pas d'attendre, et encore moins de devoir attendre à cause de gens qui s'en foutent qu'avec leurs parlottes ils font attendre les autres?
    Je sens alors une montée d'adrénaline que j'ai bcp de difficulté à controler. Donc , comme je me connais, je m'arrange pour être le moins confrontée à ce genre de situation...quitte à revoir mes choix premiers d'achats, de bouffe, de magasins et parfois de rentrer chez moi en reportant à plus tard ou à une autre fois la réalisation d'un de mes désirs etc...
    C'est ainsi que( dans un autre contexte) nous avons déjà fait, par deux fois,mon mari et moi, un aller retour maison- cinéma, cinéma-maison sans avoir été voir le film parce qu'il y avait une queue pas possible dans les rues de Bruxelles et dans le parking.

    Ma fille me recommande de tout commander par internet et de me faire livrer le tout à la maison.
    Mais pour cette année tout va bien je n'ai quasi plus rien à acheter.
    J'espère que tu vas bien .
    Bonne fête avec tes enfants et petits enfants.
    Et gros bisous.

    Posté par Charlotte, 21 décembre 2008 à 15:03
  • C'est joliment raconté Coumarine (comme d'habitude) et je me voyais dans la file d'attente qui tanguait ... ah, de temps en temps, ma patience est malmenée, surtout lorsque certain(e)s font mine d'être là avant vous !
    Bonnes Fêtes de Noël en famille !

    Posté par myriam, 21 décembre 2008 à 17:00
  • en plus, cela neprend pas tant de temps de dire que l'on s'aime
    Joyeuses fêtes Coumarine !

    Posté par wictoria, 21 décembre 2008 à 17:09
  • @Annick.. joli dimanche à toi aussi...ou plutôt belles fêtes de noël...

    @coucou fanfan...ah oui! qd on a encore du repassage et tous les travaux ordinaires à faire.. cela ne plait pas beaucoup de devoir patienter chez les commerçants...
    (j'aime parler du quotidien...de plus en plus...)

    @Charlotte, ah oui! ça ne m'étonne pas de toi ce que tu racontes ici...toi l'impatiente, l'impulsive, le coeur en or...
    Tiens je t'embrasse très fort...

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 18:45
  • @myriam...je n'aime pas trop quand qqun fait mine de passer avent tout le monde qui attend sagement, je serais capable de devenir féroce...)
    (je ne sais comment cela se fait, mais j'ai d'énormes difficultés d'entrer dans ton blog, et quand j'y parviens, impossible de laisser un commentaire...

    @wictoria..merci pour ton passage ici..et bonnes fêtes à toi aussi...

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 18:54
  • d'Indes où dailleurs

    Bonsoir Coumarine !

    Nouvelles d'Indes où dailleurs je ne suis jamais allée, mais après une retraite zen à Rixensart. Après avoir plié linge, ... je saute sur le PC pour lire en premier : Petites paroles inutiles (je suis accro). Si tes stats onbt explosé en début de semainbes, c'est moi. Je lis tout tout tout.

    Ouiiii, un nouveau billet de Coum ! J'ai bien ri et mon mari aussi (non, pas Félicie). MERCI ! Tu as l'art de t'exprimer et de charmer tes lecteurs. Dommage que tu n'aies plus le temps pour Paroles Pluriel ... Mais tu est mille fois pardonnée : tes romans sont de vrais trésors.

    Alors, je te vois là devant ton petit écran te dire : oui, oui, c'est gentil tout ça mais ...
    OUI, c'est toi que je t'aime aussi vraiment beaucoup Coumarine !

    Je t'embrasse en te souhaitant une belle fête de Noël et une année 2009 "Cuvée spéciale full succès dans tout ce qui te tient à coeur".

    Filo

    Posté par Philomène, 21 décembre 2008 à 19:20
  • Je crois que Typepad a légèrement des vapeurs en ce moment !

    Posté par myriam, 21 décembre 2008 à 19:21
  • J'aime ton style et la manière colorée avec laquelle tu transformes une scène banale en morceau choisi.

    Posté par NarB, 21 décembre 2008 à 20:17
  • @Philomène...oups, tu me fais beaucoup d'honneur...! Merci de m'aimer! ))
    Si tu lis tout tout tout...tu en auras pour un certain temps;..j'écris ici depuis plus de quatre ans...!
    Moi aussi je te souhaite le meilleur pour l'année qui vient, (mais j'écrirai encore deux ou trois billets d'ici là...)

    @myriam..dommage, je ne rentre pas dans tes commentaires...

    @cher NarB...merci, je sais que tu aimes ce que j'écris...)

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 20:37
  • Je repense à cette dame au chapeau rouge... Je l'ai croisée tant de fois en consultation... celle qui n'en finit pas de se déshabiller, d'exposer tous ses problèmes en me contant par le menu tous les détails temporo spatiaux de ses maladies, réelles ou imaginaires, quand cela a commencé, à quelle heure, ce qu'elle faisait à ce moment précis, ce que disait la télé en même temps, le temps qu'il faisait, ce qu'elle avait mangé, la description chirurgicale de ses symptomes poste par poste... Un vrai roman à elle seule. Tiens! J'aurais presque une idée de portrait...!

    Posté par Med'celine, 21 décembre 2008 à 21:20
  • très bien décrite cette scène que nous avons tous vécue avec plus ou moins de flegme, de ras le bol ou de sourire (c'est selon notre humeur du moment)

    plein d'amour pour toi Coumarine, ta famille en cette période de fêtes de fin d'année, et tes lecteurs que j'aime bien croiser ici

    Posté par Tisseuse, 21 décembre 2008 à 22:12
  • Med'celine

    en effet, tu en ferais un beau portrait de femme...
    Je me réjouis de le lire...tention, je guette!!! )

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 22:12
  • Tisseuse

    tu me postais un message au moment où je répondais à Med'celine...

    Plein d'amour pour toi aussi Tisseuse, j'ai vécu avec toi des moments importants cette année...

    Posté par Coumarine, 21 décembre 2008 à 22:14
  • Merci Coumarine, pour ce délicieux clin d'oeil

    Ca fait un moment en plus que je songe à une note pour noël et que je n'arrive pas à commencer. Tu vas peut être me donner le coup de pouce, qui sait ?

    Posté par kaliuccia, 22 décembre 2008 à 11:31
  • Kaliuccia

    eh bien, j'attendrai cette note avec patience
    J et'embrasse

    Posté par Coumarine, 22 décembre 2008 à 12:38
  • ....★

    )))))))))))))))

    Posté par julie M, 22 décembre 2008 à 14:09
  • "Dans notre vie, comme sur la palette de l'artiste, il n'y a qu'une
    seule couleur qui donne un sens à la vie et à l'art ; c'est la couleur de l'AMOUR." Marc Chagall

    Voilà, une belle phrase encore à méditer.

    Bonnes fêtes familiales de NOEL et de changement d'année.
    bien amicalement.

    Posté par loulotte2, 22 décembre 2008 à 14:37
  • Déjà 36 messages, je m'lance !

    Ah ! Parler de Noël et des fêtes...
    Allons-y 'gaiement'. Gaiement est un bien grand mot car de toutes les personnes que je connaisse, aucune n'a envie de 'passer les fêtes'.
    Toujours la même chose, bouffe par-ci, re-bouffe par-là, magasins bondés...Les files ne terminent pas. Et tout comme toi, Coumarine, quand j'ai été faire les achats avec mon homme jeudi, je me posais des questions sur la crise. Quelle crise ?
    Les étals se vident à vue d'oeil et les nuisettes et attributs en tout genre pour impressionner la galerie sont prisés comme des bouchées de pain !
    Rien que d'apercevoir ces guirlandes qui font la nique avec l'éclairage 'kitch' qui risque de sauter à tout moment, j'ai envie de m'encourir.
    Faire la fête parce qu'il faut, parce que c'est la tradition de Noël !
    Si tu restes chez toi, seule, entre tes 4 murs, on te reproche de ne pas avoir l'esprit de famille.
    Mon rêve : veille bougies, méditation et prolongement écriture à gogo ! La présence dans le silence.
    Mais quand on a une famille, c'est autre chose...
    Noël, si chaleureux, réunit tous les êtres, par une force, un canal énergétique qui va au-delà de notre individu calfeutré dans notre foyer.
    Traverser la planète, se connecter aux 4,6 milliards d'individus, juste l'instant de cette veillée...
    On peut rêver, non ?
    Alessandra

    Posté par Alessandra, 22 décembre 2008 à 16:37
  • Ah ! J'oublais...

    Coumarine,
    Je ne te connais pas depuis longtemps mais j'ai un plaisir inouï de te rejoindre, de parcourir tes mots tantôt drôles (j'adore ton humour), tantôt tristes (dont je m'identifie souvent).
    Longue vie à ton écriture, qu'elle remplisse ton blog, enrichisse ton être intérieur et tes futures publications (je vais commencer "L'enfant à l'envers, l'enfant à l'endroit")
    Bonne année 2009.
    re-Alessandra.

    Posté par Alessandra, 22 décembre 2008 à 16:47
  • @Julie... jolie et ardente Julie... ))))

    @loulotte...je ne connaissais pas cette phrase de Chagall...merci de nous la donner en réflexion!

    @Alessandra...j'aime bien ce que tu dis, en fait je m'y retrouve. Je réunis ma famille (mes enfants déjà grands) parce qu'ils y tiennent...pour le reste, j'attends qu'on soit le 3 janvier...

    Posté par Coumarine, 22 décembre 2008 à 16:53
  • Alessandra

    Tes mots me touchent, tu peux pas savoir combien!
    Je suis aussi contente d'avoir fait ta connaissance, et je sais que l'amour des mots nous unit...c'est énorme!
    Je te souhaite une bonne lecture de L'enfant à l'endroit....je croise les doigts que le livre te "nourrisse"...

    Posté par Coumarine, 22 décembre 2008 à 16:58
  • Madame Coum, je t'aime.
    Parce que même si je te le dis différent à toi qu'à l'homme de ma vie, si le sentiment d'aimer est différent pour tous, "aimer" ne se conjugue pas avec "bien", "trop" etc etc. Aimer a mille couleurs, quelques douleurs aussi mais va tout seul.
    bisous

    Posté par claire, 23 décembre 2008 à 10:54
  • Ma petite Clairette

    Tu sais que tu es une adorable jeune femme? si si, crois le, je le pense sincèrement...
    Je suis touchée par tes mots, oui, aimer a mille couleurs, aussi les belles couleurs de l'amitié...

    Posté par Coumarine, 23 décembre 2008 à 11:32
  • Nous aussi on t'aime Coum !

    Ok je suis à la bourre, mais comme ça que tu vois que pour une fois que j'ai un ordi - et du temps - à dispositon, ben j'en profite

    Bisous et bonne année avec un peu de retard

    Posté par Ponine, 10 février 2009 à 22:38

Poster un commentaire