Un sourire, ça trompe énormément - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

07 décembre 2008

Un sourire, ça trompe énormément

Elle s'avance.

Elle s'avance doucement.
Elle s'avance doucement vers lui.
Dans la pénombre, elle s'avance doucement vers lui.

couple_p_nombre

Photo flickr

Dans la pénombre qui lentement grignote le jour, elle s'avance doucement vers lui.
Dans la pénombre qui lentement grignote le jour, elle s'avance doucement vers lui qui la regarde.
Dans la pénombre qui lentement grignote le jour, elle s'avance doucement vers lui qui la regarde avec un  sourire.
Dans la pénombre qui lentement grignote le jour, elle s'avance doucement vers lui qui la regarde avec un petit sourire entendu.

Elle s'avance doucement vers lui et le regarde avec un sourire confiant...

Dans la pénombre qui lentement grignote le jour, elle s'avance doucement vers lui qui la regarde avec un petit sourire entendu et cruel

Dans la pénombre, elle n'a pas vu la cruauté de son sourire...

Et quand elle l'a vu, c'était trop tard.

Ceci est en fait un exercice d'écriture que je donne parfois en atelier. Il s'agit d'ajouter chaque fois un mot à la phrase de départ (ici: elle s'avance). Pour en faire une seule phrase...qui peut s'enrichir de compléments, de relatives, mais UNE seule phrase.

Cela permet le plus souvent une montée vers un climat particulier...ici un climat qui, d'anodin et s'annonçant de bon augure (le sourire confiant de "elle)" s'inverse soudain vers l'inquiétant (le sourire cruel de "il")

On peut faire l'exercice à l'envers: càd partir de la longue phrase et l'"effeuiller" pour n'en conserver au final que le sujet et le verbe...cela donne des choses intéressantes aussi.

Les participants à mes ateliers sont toujours étonnés de voir comment des consignes aussi simples amènent des atmosphères aussi particulières...

Essayez, vous verrez


Commentaires

    Je vais essayer...
    Je vais essayer dans mon coin...
    Je vais essayer tout seul dans mon coin...
    Je vais essayer de faire ça tout seul dans mon coin...
    Je vais essayer de faire ça tout seul, pour le plaisir, dans mon coin...
    Je vais essayer de faire ça tout seul demain, pour le plaisir, dans mon coin...
    Je vais essayer de faire ça tout seul demain, ou un autre jour, pour le plaisir, dans mon coin...
    Je vais peut-être essayer de faire ça tout seul demain, ou un autre jour, pour le plaisir, dans mon coin...

    Posté par TJ, 07 décembre 2008 à 17:34
  • TJ

    ah ouiiiiiiiiiiiiiii!
    c'est super!
    J'adore...
    Merci d'avoir joué le jeu (sourire)

    Posté par Coumarine, 07 décembre 2008 à 17:37
  • Il effleure
    sensuellement il effleure
    son regard brille tandis que sensiblement il effleure

    son regard brille tandis que sensiblement il effleure du bout des doigts

    son regard brille tandis que sensiblement il effleure du bout des doigts les petites proéminences

    son regard brille tandis que sensiblement il effleure du bout des doigts les petites proéminences du clavier de son ordinateur

    son regard brille tandis que sensiblement il effleure du bout des doigts les petites proéminences du clavier de son ordinateur et compose avec délice la clé qui le guidera bientôt

    son regard brille tandis que sensiblement il effleure du bout des doigts les petites proéminences du clavier de son ordinateur et compose avec délice la clé qui le guidera bientôt vers l'excellent blog de Coumarine
    )

    Posté par alainx, 07 décembre 2008 à 17:46
  • Ah, j'aime beaucoup, et la consigne, et le résultat qui est sorti de ta "plume" !
    (pas le courage, ce soir, de m'y essayer, mais peut-être une autre fois)

    Posté par sel, 07 décembre 2008 à 17:50
  • @Alainx... MDR...coquin va...c'est trop drôle
    merci pour ta participation originale...

    @sel...merci pour cette appréciation...tu es la bienvenue pour y mettre ton grain de sel (sourire)

    Posté par Coumarine, 07 décembre 2008 à 17:59
  • Seule je tâtonne...
    Seule je tâtonne et j'applique...
    Seule je tâtonne et j'applique avec sourire...
    Seule je tâtonne et j'applique avec sourire l'exercice de Coumarine et je lui dis merci !

    Posté par brigou, 07 décembre 2008 à 19:01
  • J'essaye,
    J'essaye de chanter,
    J'essaye de chanter ce soir,
    J'essaye de chanter ce soir pour oublier,
    J'essaye de chanter ce soir pour oublier que demain c'est lundi...

    Posté par tilleul, 07 décembre 2008 à 20:06
  • Coumarine,
    Coumarine, bonsoir,
    Coumarine, bonsoir, j'ai bien envie de jouer moi aussi...
    Coumarine, bonsoir, j'ai bien envie de jouer moi aussi, si tu le permets.
    Coumarine, bonsoir, j'ai bien envie de jouer moi aussi, si tu le permets, et de t'embrasser aussi.

    Posté par Valérie, 07 décembre 2008 à 21:17
  • plus tard aussi pour le petit jeu littéraire. Ce soir, je te fais juste un bisou

    Posté par claire, 07 décembre 2008 à 21:51
  • @Brigou, tilleul, Valérie...c'est gentil d'être venue mettre votre contribution...réussie!
    Vous admirez le dessin que font vos commentaires? C'est amusant non?

    @Claire..merci pour le bisou..personne n'est obligé de jouer à ce jeu un peu bizarre
    Et comme j'aime les bisous
    D'ailleurs, je t'en donne un aussi...

    Posté par Coumarine, 07 décembre 2008 à 22:57
  • je t'aime
    je t'aime un peu,
    je t'aime un peu, beaucoup, à la folie,
    je t'aime un peu, beaucoup, à la folie, le chocolat.

    Un peu facile. Ca fait juste un peu mauvaise élève.
    Bisous

    Posté par claire, 08 décembre 2008 à 01:20
  • ne bouge pas Coumarine
    ne bouge pas Coumarine, je reviens
    ne bouge pas Coumarine je reviens lire
    ne bouge pas Coumarine je reviens lire,relire
    ne bouge pas Coumarine, je reviens lire, relire les mots en plus!

    Posté par mab, 08 décembre 2008 à 07:09
  • Merci pour l'exercice que je ne connaissais pas.
    Pratique de pouvoir le faire à l'endroit et à l'envers.

    Posté par gballand, 08 décembre 2008 à 08:24
  • @Claire, mab...merci de votre participation amusante

    @gballand...je pense réellement que cet "exercice" peut aller vers la mini-nouvelle avec effet de "chute"...
    Cela m'intéresserait de voir ce que cela donnerait chez toi...

    Posté par Coumarine, 08 décembre 2008 à 09:46
  • Ca, alors ça, c'est un exercice comme je les aime !
    Il faut que j'y réflechisse, sérieusement.

    Posté par kaliuccia, 08 décembre 2008 à 10:22
  • Des exercices de style, j'en redemande !

    Dans la maison
    Dans la maison froide
    Dans la maison froide de l'oubli
    Dans la maison froide de l'oubli une araignée tisse sa toile
    Dans la maison froide de l'oubli une araignée tisse sa toile pendant que mon corps gicle
    Dans la maison froide de l'oubli une araignée tisse sa toile pendant que mon corps gicle et se vide de son sang !
    Je pense que les groupes de phrases sont trop courts et ce n'est pas joli. Mon petit est malade, au chaud, avec sa maman qui tapote sur l'ordi, arrachée à ses obligations familiales !
    Je creuse la consigne de l'exercice pour le parfaire par après.
    Des exercices de ce genre, j'en redemande !
    Alessandra

    Posté par Alessandra, 08 décembre 2008 à 11:30
  • elle s'avance ...
    elle s'avance à pas feutrés ...
    elle s'avance , timide, à pas feutrés ...
    elle s'avance , timide , à pas feutrés ne le perdant pas des yeux ...
    elle s'avance, timide, à pas feutrés ne le perdant pas des yeux de peur alors de le perdre plus encore ...

    ce petit exercice est vraiment étonnant ...
    merci Coumarine !

    Posté par helenablue, 08 décembre 2008 à 11:41
  • Je vais essayer
    Je vais essayer Coumarine
    Je vais essayer Coumarine d'écrire
    Je vais essayer Coumarine d'écrire selon ta consigne
    Je vais essayer Coumarine d'écrire selon ta consigne mais pas ici.

    )

    Posté par Annick, 08 décembre 2008 à 13:41
  • Poisson rouge
    Poison rouge
    Oison rouge
    Oson rouge
    Son rouge
    On rouge
    O rouge !
    Rouge

    O
    Rouge
    Passion !

    Posté par myriam, 08 décembre 2008 à 14:40
  • -je m'avance
    -je m'avance à tâtons
    -je m'avance à tâtons dans le noir
    -je m'avance à tâtons dans le noir, je me cogne
    -je m'avance à tâtons dans le noir , je me cogne au lit conjugual
    -je m'avance à tâtons dans le noir, je me cogne au lit conjugual: il y a un homme
    -je m'avance à tâtons dans le noir, je me cogne au lit conjugual: il y a un homme dedans qui dort
    -je m'avance à tâtons dans le noir , je me cogne au lit conjugual: il y a un homme qui dort dedans : je le tâte
    -je m'avance à tâtons dans le noir ,je me cogne au lit conjugual : il y a un homme qui dort dedans: je le tâte, il s'éveille
    -je m'avance à tâtons dans le noir, je me cogne au lit conjugual: il y a un homme qui dort dedans, je le tâte, il s'éveille et me dit:" Mais qu'est ce que tu fais là?
    -je m'avance à tâtons dans le noir, je me cogne au lit conjugual: il ya un homme qui dort dedans, je le tâte il s'éveille et me dit:"Mais qu'est ce que tu fais là? Je réponds: je révisais la conjugaison du verbe aimer.
    -je m'avance à tâtons dans le noir, je me cogne au lit conjugual : il y a un homme qui dort dedans, je le tâte, il s'éveille et me dit:"Mais qu'est ce que tu fais là? Je réponds : je révisais la conjugaison du verbe aimer.
    Alors l'homme me dit: Il est temps maintenant de passer aux exercices pratiques.

    Posté par Charlotte, 08 décembre 2008 à 15:53
  • @kali...en fait c'est un jeu...et il est amusant de le faire.

    @Alessandra...c'est un bon début: ce quie est bien c'est que tu n'as pas commencé par un "je" comme sujet, ce qui te permet de construire une phrase plus longue...

    @oui Héléna...on peut arriver à des choses étranges, à des idées de petites nouvelles

    @Annick...tu me diras si tu as écrit ailleurs selon l'exercice proposé

    @Myriam...super! là tu joues avec les mots, plus qu'avec les phrases et les idées...

    @Charlotte...intéressant surtout pour la "chute"
    MAIS...il y a plusieurs phrases...chaque fois qu'il y a un sujet principal accompagné de son verbe, il y a une autre phrase (proposition comme on disait...)
    Mais bon...cela n'a que peu d'importance...j'aime bien la façon dont tu as traité laconsigne...

    Posté par Coumarine, 08 décembre 2008 à 16:11
  • Elle veut partir,
    Elle veut partir demain,
    Elle veut partir demain pour oublier,
    Elle veut partir demain pour oublier qu'il ne l'aime plus
    Elle veut partir demain pour oublier qu'il ne l'aime plus et essayer
    Elle veut partir demain pour oublier qu'il ne l'aime plus et essayer de fermer le livre.
    Elle veut partir demain pour oublier qu'il ne l'aime plus et essayer de fermer le livre de leur histoire inachevée...

    Posté par Jaca, 08 décembre 2008 à 17:18
  • ca te manque
    ca te manque, madame
    ca te manque, madame Coum
    ca te manque, madame Coum, de torturer
    ca te manque, madame Coum, de torturer nos méninges
    ca te manque, madame Coum, de torturer nos méninges en nous faisant écrire.

    Je vais mettre mes lumignons sur mes fenêtres. C'est quand même le 8 décembre quoi, Fête des Lumières à Lyon.
    Bisous

    Posté par claire, 08 décembre 2008 à 20:15
  • Hou! Là!là!...

    Un sujet...
    Un sujet, un verbe...
    Un sujet, un verbe, un complément...
    Stop!
    Coumarine je suis désespéré: tout ça est bien trop difficile pour ma petite tête...
    Amitiés.

    Posté par Papa de Lili, 08 décembre 2008 à 20:40
  • Déclaration

    Je regrette
    je regrette seulement
    Je regrette seulement un peu
    Je regrette seulement un peu le temps
    Je regrette seulement un peu le temps passé
    je regrette seulement un peu le temps passé auprés
    de toi
    Je regrette seulement un peu le temps passé auprés
    de toi mon amour
    Je regrette seulement un peu le temps passé auprés
    de toi mon amour de toujours
    Amicalement Latil

    Posté par Latil, 08 décembre 2008 à 21:01
  • merci Jaca...merci Claire, merci latil...

    Papa de lili...faut pas être désespéré, ce n'est qu'un jeu...))))

    Posté par Coumarine, 08 décembre 2008 à 21:17
  • Elle danse.
    Lancinante, elle danse.
    Lancinante et blanche, elle danse.
    Lancinante et blanche, elle danse, en décembre.
    Lancinante et blanche, elle danse, la froide neige, en décembre.

    Plus ça passe, plus je me dis qu'en fait, j'aimerai bien travailler, de temps en temps, avec un atelier de lecture
    (et j'aime aussi beaucoup la jolie forme que prennent les lignes des commentaires !)

    Posté par sel, 08 décembre 2008 à 22:46
  • @sel...BRAVO...
    tes petits mots sont très rythmés, tu t'en rends compte?...
    avec les reprises des sonorités ante, anche, anse, embre...et qui accentue le caractère lancinant de ce petit texte...

    J'ai envie de t'inviter à aller plus loin: essaie pour terminer de briser le rythme par une phrase qui va introduire quelque chose d'inattendu...et qui donnera une chute à ton texte...
    (comme je l'ai fait...désolée si je me pose en modèle, mais c'est pour te faire comprendre...)

    Posté par Coumarine, 08 décembre 2008 à 22:53
  • Merci

    Merci,
    Sincère merci,
    Sincère merci pour votre message,
    Un message qui m'a donné un grand sourire,
    Un grand sourire, un peu plus de confiance et un bel élan aussi

    Je n'ai pas tout à fait respecté la consigne, car j'ai un peu les neurones en compote, mais l'essentiel est dit.
    Je découvre votre blog... et reviendrai sans doute l'explorer.
    Merci encore Courmarine pour ces gentils mots. Bonne nuit

    Posté par melisse08, 09 décembre 2008 à 00:38
  • Coumarine, merci Oui, ce que tu dis est vrai...J'ai surtout fait attention au sens des mots, et un peu au rythme, en écrivant hier soir, mais je n'avais pas pris conscience de ce que tu dis sur les sonorités. Merci !
    Voici mon essai de suite...

    Elle danse.
    Lancinante, elle danse.
    Lancinante et blanche, elle danse.
    Lancinante et blanche, elle danse, en décembre.
    Lancinante et blanche, elle danse, la froide neige, en décembre.

    Fascinée, je la laisse m'emporter dans sa danse, froide neige de décembre.
    Loin, au-delà de tous les mots.


    (Merci aussi de nous avoir redonné cette occasion de jouer avec les mots, longtemps que je ne l'avais pas fait !)

    Posté par sel, 09 décembre 2008 à 10:00
  • @melissa...ce que j'ai écris, je le pense vraiment...
    Et je suis contente que tu me croies et que cela te donne un bel élan de confiance...

    Posté par Coumarine, 09 décembre 2008 à 10:08
  • Sel...

    OUIIIIIII
    c'est vraiment bien tu sais...ce lancinant de la danse rendu par les allitérations...et puis la finale qui renvoie d'un seul coup dans un "ailleurs"

    Tu sais, il y a moyen de faire des choses à la fois jolies et profondes avec de simples "outils d'écriture"
    Bonne journée à toi...

    Posté par Coumarine, 09 décembre 2008 à 10:12
  • Bon !
    Bon ! Alors !
    Bon ! Alors ! la prochaine fois
    Bon ! Alors ! la prochaine fois je lirai mieux
    Bon ! Alors ! la prochaine fois je lirai mieux la consigne
    Bon ! Alors ! la prochaine fois je lirai mieux la consigne et je reviendrai
    Bon ! Alors ! la prochaine fois je lirai mieux la consigne et je reviendrai avec une plume
    Bon ! Alors ! la prochaine fois je lirai mieux la consigne et je reviendrai avec une plume toute neuve !

    Posté par myriam, 09 décembre 2008 à 14:36
  • Myriam...

    Ah mais c'était très original ce que tu as proposé la première fois...
    Et ici...pour toi aussi, regarde comme le dessin de ton texte est beau...

    Je vous remercie tous, cela m'a fait plaisir que vous jouez le jeu...

    Posté par Coumarine, 09 décembre 2008 à 15:03
  • Comme c'est drôle, le 18 septembre 2002, j'écrivais ce qui suit, sur mon petit cahier noir :
    "
    Demain,
    Demain, je te dirai que je te quitte,
    Demain, je te dirai que j'ai fini de t'aimer,
    Demain, je te dirai que tes mots me font mal,
    Demain, je te dirai que j'existe aussi,
    Demain, je te dirai encore...
    Demain,
    Demain... que je voudrais qu'il soit loin... demain."


    Ce texte ne respecte pas tout à fait ce que tu demandes mais, il en a l'esprit.

    ... et 6 ans plus tard ... demain est toujours demain...

    Posté par loulotte2, 09 décembre 2008 à 18:27
  • ah oui!!!!!! loulotte
    c'est une amusante coïncidence...
    (tu devrais animer des ateliers d'écriture, tu trouves les consignes toute seule...sourire..)

    Posté par Coumarine, 09 décembre 2008 à 19:02
  • Merci Coumarine, et de ce que tu dis, et de prendre le temps de le dire

    Posté par sel, 09 décembre 2008 à 21:42
  • @sel...avec plaisir...

    Posté par Coumarine, 09 décembre 2008 à 22:32
  • Comme un chanson... J'aime bien ce type d'exercice...

    Posté par caro_carito, 10 décembre 2008 à 09:26
  • Caro_carito...)

    Posté par Coumarine, 10 décembre 2008 à 15:46
  • Ca y est. C'est fait.
    Mais je n'ai pas réussi à le faire comme toi, c'est à dire en rallongeant le texte par les "deux bouts".

    Donc ce que j'ai fait est très "linéaire".

    Ce n'est pas facile cet exercice.

    Tu me diras ce que tu en penses ?

    Posté par Annick, 12 décembre 2008 à 08:14
  • j'irai voir, chère Annick...

    Posté par Coumarine, 12 décembre 2008 à 08:59
  • Récidive

    J'ai récidivé Coumarine.
    Ce sera en ligne demain.

    Posté par Annick, 30 janvier 2009 à 13:46

Poster un commentaire