Credo - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

06 novembre 2008

Credo

al_St_Exupery07_Le_Petit_Prince_1_

Je crois

Je crois que j'ai la permission d'être heureuse, de profiter de la vie qu'il m'est donné de vivre, riche, passionnante et que je n'ai pas à justifier mon existence, ou à m'excuser de vivre
(C'est amusant parfois d'entendre des gens qui passent leur vie à s'excuser...du genre je m'excuse de te demander pardon mais je m'excuse encore pour...etc.

Je crois que j'ai le droit à mes idées personnelles, que je peux les exprimer sans craindre qu'on se moquera de moi, sans craindre aussi qu'on ne soit pas de mon avis...les avis différent...super! s'ils sont exprimés dans le respect, sans moquerie, sans rabattre le caquet
Et si on se  moque de moi...et bien, tant pis, j'ai de bonnes baskets, je n'en ferai aucun fromage...héhé!

Et si j'ai envie de dire blanc quand tout le monde dit noir, oserai-je le dire? peut-être pas, parce que je ne suis pas du type provocatrice, mais je le dessinerai alors, en tout cas, je ne mettrai pas mon avis dans un tiroir sombre quelque part dans la cave... parce que c'est moi alors qui m'enfermerai dans le sombre et le non-vivre

Je demanderai clairement ce que je souhaite, sans attendre en vain que l'autre le devine...et je lui reconnaitrai le droit de me dire NON sans me croire "dés-aimée" pour autant
De même je me donnerai le droit de dire NON à mon tour quand ce qu'on me demande ne me convient pas, ne me correspond pas...encore faudra-t-il pour cela écouter ma petite voix intérieure, celle qui ne se trompe pas et ne m'emmène pas sur des chemins simplement égoïstes...

Il me sera égal désormais de prouver absolument que j'ai raison, si au fond de moi je sais que ce que je pense ou fais est juste et bon pour moi... je ne chercherai plus l'approbation de l'autre à tout prix...

Je n'aurai plus peur ni d'aimer, ni d'être aimée, d'être trop proche de l'autre, de trop lui donner dans la peur de me perdre. parce que je sais au fond de moi que je me trouve quand je donne, et du même coup  je trouve l'autre...c'est simple finalement...! Je pourrai dire "je t'aime" sans attendre le retour...simplement parce que j'aime, et qu'il est urgent de le dire...l'autre ou moi pouvons mourir demain... ce serait trop bête, non? de ne pas se l'être dit clairement quand c'était possible.

J'essaierai de ne plus avoir peur de prendre des risques et d'explorer la vie: pour moi concrètement qui vit dans un environnement et un milieu privilégiés, c'est accepter de regarder avec un regard intéressé et non méfiant tous ces autres si différents de moi: pour cela  Bruxelles est un endroit précieux, le multiculturel foisonne à tous les coins de rue (comme dans toutes les grandes villes sans doute...)...

J'accepterai mon corps tel qu'il est, mon corps qui vieillit, mon corps qui me fait parfois des soucis, mais qui me permet de marcher, de regarder, de sentir, d'entendre, de toucher.. et si un jour je ne me trouve pas bien coiffée, ou si j'ai trois boutons cinquante sur le visage, je sourirai deux fois plus...pour faire passer le tout. Quant aus soucis plus graves, je sourirai dix fois, cinquante fois plus...

Si je n'ai pas peur de vivre, je n'aurai pas peur de mourir...j'y pense tous les jours, je range un peu de ma vie tous les jours, je sais que je ne suis que de passage...

Je ne veux pas contribuer à laisser un monde tordu et pourri derrière moi
Je crois en moi (ben oui!) je crois en l'humain, envers et contre tout, je crois que nous avons tous inscrite au fond de nous une lumière qui nous appelle vers une plénitude qu'on ne peut nommer

Sachez que j'ai écrit ce CREDO en pesant chaque mot, aucun n'est en trop, tous ont été voulus...


Commentaires

    Alainx

    Ceci est une page de pub
    Deux Coumarine pour le prix d'une...
    Les credo comptent double )

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 18:14
  • coumarine

    non, non ! Pas de la pub !
    Ceci est une profession de foi.
    Cela demande le courage de la formuler, en ce qu'elle a de personnel et d'universel.
    Donc chapeau !

    j'aime beaucoup le dernier item sur la lumière qui nous appelle vers une plénitude que l'on ne peut nommer...
    C'est tout à fait cela...

    Posté par alainx, 06 novembre 2008 à 18:40
  • Ne crois pas, sois sûr !
    Mais oui, mais oui, tu as le droit de vivre ce que tu veux ou ce que tu peux sans devoir te culpabiliser parce que le monde est ça ou ça...
    La flagellation n'est pas mon "truc", apparemment pas le tien non plus.
    Bonne fin de journée, bise.

    Posté par Maky, 06 novembre 2008 à 18:40
  • merveilleux credo

    Merveilleux credo,que l'on devrait redire et relire souvent (comme on fait de celui plus conventionnel).
    J'adhère tout à fait à ce que tu affirmes.
    Je finis de lire un article dans une célèbre revue féminine belge: "Arrêtez de vous autosaboter". Article qui va tout à fait dans ton sens.Cet article était inspiré par un livre de Jacques Salomé "A qui ferais-je de la peine si j'étais moi-même ?".
    Comme tu vois, il n'y a pas de hasard, je devais sans doute entrer dans cette mouvance aujourd'hui.
    Merci. Nicky

    Posté par nicky, 06 novembre 2008 à 18:51
  • @Alainx...non bien sûr ce n'est pas de la pub...
    Je me risque là en disant pas mal de choses de moi. Toujours cette peur de me rendre un peu trop vulnérable
    Mais ce n'est certes pas un hasard si je fais cette "profession de foi" aujourd'hui...

    @Maky...contente de te voir. Non la flagellation n'est surement pas mon truc, l'appétit de vivre pleinement, oui!

    @Nicky...ça me fait plaisir que tu passes encore ici
    On se verra au début décembre en Gaume???
    J'espère...
    (et je crois en effet, qu'il n'y a pas de hasard...

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 19:01
  • beau crédo en effet.

    il va y en avoir, des changements, chez coum'. j'aime bien que qui se dessine, là.
    une femme assurée. qui n'a plus peur, qui ose être elle-même. pour elle-même.

    beaucoup de gens devraient se retrouver dans tes actes de foi (mots pesés, là aussi ) )

    tu as dessiné ton chemin.
    arpente-le maintenant. en confiance et le sourire aux lèvres aussi bien qu'au fond de tes yeux

    Posté par pati, 06 novembre 2008 à 19:09
  • Moi j'ai bien du mal à appliquer le: "je lui reconnaitrai le droit de me dire NON sans me croire "dés-aimée" pour autant".
    C'est une de mes grosses lacunes. J'ai tellement peur de ne plus être aimée, aussi...

    Je trouve que ce credo est très juste, Coumarine. Une belle philosophie de vie. Vraiment.

    Posté par val, 06 novembre 2008 à 20:29
  • @pati... c'est bien de mettre de temps en temps noir sur blanc ce qui est important dans sa vie...il n'y a rien de neuf dans tout cela...mais c'est bon de s'en rappeler...

    @val...c'est aussi ce point qui reste difficile pour moi...si on me dit non, je crois très vite que c'est moi qu'on rejette

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 21:08
  • Coumarine.. quelle déclaration de vie.
    Quelle affirmation.

    Que chacun en prenne un peu pour soi.. si cela est possible...

    Croire en soi... et le chemin s'ouvrira.

    Posté par Annick, 06 novembre 2008 à 21:23
  • "je lui reconnaitrai le droit de me dire NON sans me croire "dés-aimée" pour autant".
    Ton crédo me plait Coumarine.
    Si tu sors toujours victorieuse et triomphante, alors je dis bravo et je m'incline car vois-tu pour moi il reste encore bien des points difficiles, notamment celui que j'ai relevé et mis entre guillemets.
    Bon courage dans ta démarche et ne lâche pas.
    Bonne soirée Coumarine

    Posté par Fanzesca, 06 novembre 2008 à 21:34
  • Eh si, Coum, il y a deux fois deux mots en trop dans les deux premiers paragraphes : "Je crois que".
    Allez, c'est pas grave. Et pour le reste, tu as tout à fait raison.
    Je t'embrasse

    Posté par Michel Cornillon, 06 novembre 2008 à 21:37
  • C'est ce que j'appelle parfois un "testament poétique" - Voire, un art poétique parqu'art de vivre... Même s'il est exprimé librement, en prose.

    Posté par Pivoine, 06 novembre 2008 à 21:42
  • @Michel...finalement tu as raison...je vais les ôter,ils sont superfétatoires
    merci hein monsieur Vox Populi! )

    @Pivoine, j'espère que ce n'est pas un testament...juste mes idées bien mises à plat...(pour m'en souvenir dans les jours difficiles...)

    @Fanzesca...pour moi, comme pour val, cela reste un point difficile, en effet

    @Annick...croire en soi...allez on y va???

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 21:51
  • Frisson... ça me parle... merci, je savais tout ça sans oser y croire... merci!

    Posté par emi, 06 novembre 2008 à 21:52
  • emi

    moi aussi, j'en ai des frissons quand je me relis...
    parce que c'est quand même pas si évident tout ça...c'est un idéal vers lequel tendre

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 22:02
  • Ah! Cette fameuse confiance en soi, fille de l'air et du vent, si difficile à retenir.
    Mais tu as raison d'y croire Coumarine.
    Croire pour s'éclairer au dedans.

    Posté par fabeli, 06 novembre 2008 à 22:17
  • Fabeli

    Tu sais , quand je dis j'y crois...cela veut dire: je veux y croire, je décide dy croire...

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 22:21
  • Je voulais simplement venir te dire un grand merci pour ton petit mot qui m'a réchauffé le coeur . Je t'embrasse.

    Posté par Christine_, 06 novembre 2008 à 23:08
  • Christine

    Je suis avec toi...
    Je t'embrasse aussi

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 23:14
  • je suis passée, j'ai lu ... un message qui dirait Coumarine croit que c'est possible ( en français dans le texte !). Seulement, je ne m'appelle pas Coumarine et je suis une indécrottable mécréante.

    Posté par nicole 86, 06 novembre 2008 à 23:41
  • Libre!

    C'est magnifique ce résumé de la liberté!

    Connais-tu "Credo" de Lucien Jacques?

    http://yog.lavie.over-blog.com/article-23937929.html

    Je t'embrasse.

    Posté par Yog, 07 novembre 2008 à 01:14
  • Tu n'aurais pas oublié le Père Noël par hasard? Trève de plaisanterie je ferais bien mien ton crédo...

    Posté par mab, 07 novembre 2008 à 06:50
  • Je crois que tu te rapproches de toi,un peu chaque jour, que ce rapprochement est une sagesse, qu'elle plaise ou déplaise aux autres, tu n'en seras que plus belle et forte face à eux, et ça dans toutes tes fragilités...
    J'aime ta liste, ta mise au point avec toi même, tu nous les offres un peu comme si toi même tu ne voulais jamais les oublier.
    Ton crédo est très émouvant.

    Posté par Lidia, 07 novembre 2008 à 07:25
  • Bon, j'ai noté tout ce qui est en rouge et je vais travailler dessus.
    J'en ai pour une centaine d'années !!!

    Posté par m, 07 novembre 2008 à 08:57
  • Forte et fragile. Un peu comme si tu voulais te convaincre toi-même... Tu as les outils, reste encore a apprendre à s'en servir ... Comme moi.

    Posté par Maca'dame, 07 novembre 2008 à 09:08
  • @Nicole...croire c'est parfois une question de décision, tout simplement...je sais pas facile des fois...

    @yog...non je ne connais pas le texte auquel tu me renvoies, mais je suis sur le point de partir (Hurtebise, voir le billet précédent) et j'irai voir à mon retour Lundi...merci en tout cas???mes lecteurs iront voir sans aucun doute

    @mab...le père Noêl? cèkiçuila?

    @lidia..c'est exactement ça, j'ai noté ici tout ce que je ne veux plus jamais oublier, tout ce qui est important pour moi...
    Je t'embrasse (pardon de mon peu de présence sur ton blog...-

    @m; j'ai ri en te lisant...parce que je dirais que j'en ai aussi pour une centaine d'années.)

    @maca'dame...j'ai écrit il y a un an ou deux un billet où je me définissais comme forte et fragile
    Pas mal de gens qui me connaissent me définissent comme "forte", mais moi je sais qu'à l'intérieur de moi, je suis bien fragile aussi!

    Posté par Coumarine, 07 novembre 2008 à 13:57
  • Zijn en geloven!

    De sembler, paraître et être le verbe le plus difficile à conjuguer à propos de soi est le verbe être... Tu y as réussi de profonde façon!
    Amitiés.

    Posté par Papa de Lili, 07 novembre 2008 à 14:23
  • C'est magnifique mais ....j'ai encore tellement d'efforts à faire sur "tes phrases en rouge" particulièrement les 3...4 ... 5...et 7...

    Posté par tanette, 07 novembre 2008 à 14:39
  • Bonsoir COUM,

    As-tu fait l'association entre croire et croître? Quand un 'je' le dis, ça sonne d'une même façon ...Je crois! affirmer une foi en la vie et grandir, toute la base d'un credo! Le tien est beau car il porte à vivre, il porte la vie! Plein soleil pour ton Hurtebise du WE ... Quand j'arrêterai de travailler temps plus que plein, je ferai tout pour m'offrir des Hurtebise!

    Posté par fc, 07 novembre 2008 à 16:43
  • sacrée démarche que tu fais là !
    bravo !!!

    un jour tu écriras peut-être de façon encore plus manifeste "J'affirme que j'ai le droit d'être, pleinement et entièrement"

    et un jour nous nous engagerons de plus en plus nombreux dans ce type de voie : j'y crois profondément !

    Posté par Tisseuse, 07 novembre 2008 à 18:11
  • A croire ensemble

    Quelle chaleur de lire des mots partagés, ceux qui me portent et sont portés par d'autres...
    Une chaîne de mots aimables, humains, un message qui se renforce à chaque fois qu'il passe de coeur en coeur, de regard en regard, de sourire en sourire.
    Alors merci!

    Posté par Lilichocolat, 07 novembre 2008 à 18:37
  • Il faut déjà un certain recul, une certaine proximité dans la distance (hihi) avec soi pour exprimer ce cheminement-là. J'accorde tout mon crédit à ce credo , parce que je me répète son petit frère à longueur de journée. C'est difficile de faire taire la cohorte des vilaines choses du passé qui s'accrochent à notre petit Moi qui voudrait bien devenir grand. Mais "prendre conscience" comme tu l'as fait, c'est un pas de géant.

    Je t'embrasse Coum bon week end

    Posté par Chris, 08 novembre 2008 à 08:22
  • Les droits de l'Homme expriment le droit de survivre. Toi, tu exprimes le droit de vivre.

    C'est très important d'avoir le droit vivre, c'est le seul rempart contre le fascisme qui pointe encore son nez sur le terreau de la "crise". Les Kapos et les Gavroches sortent du même ventre, frères sans droit de vivre. Le Duce et le Führer étaient aussi des enfants biens élevés, comme leurs "électeurs", comme nous, élevés dans la peur de vivre.

    Posté par ppm00, 08 novembre 2008 à 17:21
  • Amen ....

    Credo absolument juste auquel j'adhère totalement!
    Bon week end Coumarine !

    Posté par catherine, 08 novembre 2008 à 22:16
  • J'ai fait miens la plupart des chapitres de ta philosophie, ceux qui sont encore à travailler pour moi sont les 3 derniers et pour toi aussi sûrement puisque tu les as mis en dernier il nous reste du temps pour arriver à la sagesse !...

    Posté par madamedeKeravel, 09 novembre 2008 à 09:38
  • Le credo est témoignage de notre fermeté face au monde, mais aussi,survit en lui la semence du doute, car l'homme courageux est aussi un homme d'une totale humilité. Je crois en, je crois que...

    Posté par iskander, 09 novembre 2008 à 10:41
  • Juste, beau texte et prise de Conscience.
    Apprendre à savoir dire non, sans croire que l'on va être des-aimée.
    Amitiés

    Posté par Claudie, 09 novembre 2008 à 16:01
  • Credo, derrière chaque parole de foi (et valable pour quiconque, je n'y mets pas de connotation religieuse), il y a toujours la part du doute, non. Dans ce que tu crois, tu veux croire, tu le désires de toutes forces...
    Aller de l'avant même si la démarche est fragile.
    Mais poursuivre son but.

    Posté par caro_carito, 10 novembre 2008 à 10:33
  • Je savais que j'avais raison de passer ici. Parce que si tu arrives à tenir cette route, et bien je baisse mon chapeau bien bas.
    Et je prends exemple !

    Posté par kaliuccia, 10 novembre 2008 à 18:45
  • @papa de lili...cela me fait tout bizarre que tu me dises des mots en flamand, c'est vrai que tu es polyglotte...
    amitiés à toi aussi

    @tannette, allez courage! "on" y arrivera )

    @fc...merci de me rappeler la connivence entre je crois et je crois...
    Tu as raison, parce que mon "je crois" est une tentative de croissance.
    oui le WE fut beau...et je t'y attends un de ces quatre, promis? )

    @tisseuse..oui bien sûr, je savais que tu étais partie prenante pour adhérer à ces paroles...merci de me le dire...

    Posté par Coumarine, 10 novembre 2008 à 23:14
  • @Lilichocolat...merci pour ta visite ici et bienvenue...
    Je pense qu'on a besoin de chaleur...il y a des blogs où elle s'exprime, de différentes façons...

    @Oui Chris, c'est la CONSCIENTISATION qui est le pas le plus déterminant... (ça m'embête que tu aies supprimé ta boite à com!)

    @ppm..tu es grave dans ton commentaire, et tu me fais réfléchir...merci pour tes mots

    @Catherine, et toi tu as passé un bon WE?

    @Madame de K...oui oui, les trois derniers sont les plus difficiles...oups...j'espère y arriver un jour!

    Posté par Coumarine, 10 novembre 2008 à 23:19
  • @iskander...homme de foi, homme de doute, homme de recherche incessante, oui l'homme authentique est tout cela...

    @Claudie..ah! toi aussi ce point te frappe? aie aie aie, pas facile hein!

    @Caro...c'est cela , oui, qui est important, aller de l'avant... (ça va ta pause...? est-elle faconde pour toi?)

    @Kali...c'est ça, baisse ton chapeau que tu ne portes pas...je n'y arrive pas tu sais...c'est juste un credo...je t'embrasse

    Posté par Coumarine, 10 novembre 2008 à 23:23
  • Credo Ré Mi Fa Sol

    Juste un coucou de passage...Je te salue Coumarine. J'admire ta plume, ton crédo. Repect, comme disent certains, admiratifs. Dire je crois, dire je t"aime, ça tient d'un certain ...courage. Bravo donc. Bon voyage à Lyon. PS : un jour, j'essayerai de venir à Hurtebise...

    Posté par Claudée, 10 novembre 2008 à 23:49
  • coucou Claudée...
    Heureuse de ta visite
    Je te tiendrai au courant de mes prochains ateliers si tu le souhaites...
    A bientôt...

    Posté par Coumarine, 10 novembre 2008 à 23:53
  • Le vent secoue les cyprès, le cèdre grince comme un vieux bateau secoué par la mer, tes paroles me bousculent comme la tempête qui siffle dans les branches, je n'ai pas envie de dormir dans mon lit d'incroyance. Il est plus de minuit...

    Posté par Jean Botquin, 11 novembre 2008 à 00:13
  • bonjour Jean
    Ici aussi les arbres ont souffert cette nuit, ont craqué. Mais ils ont résisté
    Nous gardons tous un lit d'incroyance...dans lequel nous ne parvenons pas à nous endormir...
    Je t'embrasse, la journée s'annonce belle

    Posté par Coumarine, 11 novembre 2008 à 09:51
  • Je reviendrai relire ton Credo de temps à autre, lorsque le moral fléchira, que je croirai plus en moi, ni en rien, cela arrive parfois...
    Merci Coumarine.

    Posté par Fauvette, 11 novembre 2008 à 19:59
  • Fauvette

    Je t'embrasse, tout simplement...

    Posté par Coumarine, 11 novembre 2008 à 20:44
  • Lu et relu...
    Je crois bien que je suis d'accord avec... tout !
    Enfin... comme objectif... La permission d'être heureux et le fait de demander ce que je souhaite étant sans doute mes deux gros points faibles ici... Enfin, c'est tenace, encore aujourd'hui, cette façon de me prendre les pieds dans ces tapis...
    Bref, bref, bref, voilà un texte qui me donnerait envie d'en faire une prière, quelque chose comme ça. Quelque chose à se répéter. Pour se redresser, et s'assouplir à la fois.
    Je t'embrasse, ma Reine.

    Posté par D&D, 13 novembre 2008 à 01:02

Poster un commentaire