L'agenda de Coumarine...(intéressant, non?) - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

06 novembre 2008

L'agenda de Coumarine...(intéressant, non?)

Que je vous tienne un peu au courant de mon agenda (hum hum!)

Ce vendredi 7 nov (18h 30'), jusqu'au dimanche 9 nov à 16h,
  je pars dans mon Hurtebise bien-aimé avec un petit groupe. Je vais mener les participants vers l'écriture d'une nouvelle, avec comme thème (à prendre au sens le plus large!) Murmures...
J'ai eu un désistement de dernière minute...
Il me reste donc une ou deux places...

Allez vous promener dans le site du Monastère Notre Dame de Hurtebise...c'est un endroit magnifique, un endroit de paix, caché dans une nature authentique qui remet en contact avec l'essentiel et le meilleur de nous-mêmes...oui il existe encore des endroits pareils où chacun est reçu comme un hôte qu'on respecte tel qu'il est, croyant ou incroyant...randonneur ou handicapé, écrivant ou priant..

La pension complète pour deux jours est franchement pour rien, et moi je suis très raisonnable dans le prix que je demande pour cette animation qui bien sûr est une animation fantastique, comme tout ce que je fais d'ailleurs dans ce domaine qui me passionne (hum, hum, je souris bien sûr en écrivant ces mots, faut pas croire que je me prends au sérieux hein)

Les participants sont tous des gens qui n'ont jamais écrit une nouvelle...de toutes façons...pas avoir peur...on y arrive très bien, et c'est très gratifiant de repartir avec un texte achevé, je vous assure.

Si vous pouvez vous libérer, si ce n'est pas trop loin (Hurtebise se trouve près de Saint Hubert, pas si loin que ça de la frontière française), si vous avez envie de tenter cette expérience,  envoyez-moi un petit mail, je vous donnerai toutes les info pratiques:

coum.coumarine@gmail.com

Sachez que ce qui prévaut pour moi, en animant un tel atelier, c'est la convivialité, la rencontre authentique, la chaleur humaine et... des moments de détente et de bonne humeur...
C'est d'ailleurs tout ça qui permet l'irruption d'une créativité dont on s'étonne souvent soi-même le (la) premier(e)...

Autre chose: Je pars à Lyon le WE suivant, j'y serai du 14 au 17 novembre
Un certain nombre de blogueurs lyonnais seraient contents de me rencontrer, et moi aussi, je serais ravie de faire  leur connaissance
Je vous mettrai tous les détails de ce séjour lyonnais dès lundi...pour lequel je me réjouis déjà..


Commentaires

    Je ne doute pas un instant, Coum, que les "Murmures" sortiront tout droit du coeur de tes participants. Pour y avoir plusieurs fois participé, je sais quelle atmosphère profonde, amicale et joyeuse règne sur Hurtebise quand les écrivant(e)s, sous ta houlette, s'inventent une histoire. Je vous souhaite à tous le bonheur de l'écriture et les mots qu'il faut pour le dire!

    Posté par Passante, 06 novembre 2008 à 13:22
  • Oh! merci chère Passante...
    Tu sais, tu me manqueras...

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 14:07
  • C'est pas un agenda ça c'est une page de pub !!
    on peut négocier le prix ?
    il y a du caviar à table ?
    un bar ?
    des filles le soir ?

    mouaiche... un monastère.....
    c'est sur que "murmure" ça convient !
    on va murmurer toute la nuit...
    Et même que Brassens a du y faire murmurer sa religieuse !! )

    Tous les cœurs se rallient à sa blanche cornette,
    Si le chrétien succombe à son charme insidieux,
    Le païen le plus sûr, l'athé' le plus honnête
    Se laisseraient aller parfois à croire en Dieu.
    Et les enfants de chœur font tinter leur sonnette...

    Il paraît que, dessous sa cornette fatale
    Qu'elle arbore à la messe avec tant de rigueur,
    Cette petite sœur cache, c'est un scandale!
    Une queu' de cheval et des accroche-cœurs.
    Et les enfants de chœur s'agitent dans les stalles...

    Il paraît que, dessous son gros habit de bure,
    Elle porte coquettement des bas de soi',
    Festons, frivolités, fanfreluches, guipures,
    Enfin tout ce qu'il faut pour que le diable y soit.
    Et les enfants de chœur ont des pensées impures...

    Il paraît que le soir, en voici bien d'une autre!
    A l'heure où ses consœurs sont sagement couché's
    Ou débitent pieusement des patenôtres,
    Elle se déshabille devant sa psyché.
    Et les enfants de chœur ont la fièvre, les pauvres...

    Il paraît qu'à loisir elle se mire nue,
    De face, de profil, et même, hélas! de dos,
    Après avoir, sans gêne, accroché sa tenue
    Aux branches de la croix comme au portemanteau.
    Chez les enfants de chœur le malin s'insinue...

    Il paraît que, levant au ciel un œil complice,
    Ell' dit : "Bravo, Seigneur, c'est du joli travail! "
    Puis qu'elle ajoute avec encor plus de malice :
    "La cambrure des reins, ça, c'est une trouvaille! "
    Et les enfants de chœur souffrent un vrai supplice...

    Il paraît qu'à minuit, bonne mère, c'est pire :
    On entend se mêler, dans d'étranges accords,
    La voix énamouré' des anges qui soupirent
    Et celle de la sœur criant " Encor! Encor! "
    Et les enfants de chœur, les malheureux, transpirent...

    Et monsieur le curé, que ces bruits turlupinent,
    Se dit avec raison que le brave Jésus
    Avec sa tête, hélas! déjà chargé' d'épines,
    N'a certes pas besoin d'autre chose dessus.
    Et les enfants de chœur, branlant du chef, opinent...

    Tout ça, c'est des faux bruits, des ragots, des sornettes,
    De basses calomni's par Satan répandu's.
    Pas plus d'accroche-cœurs sous la blanche cornette
    Que de queu' de cheval, mais un crâne tondu.
    Et les enfants de chœur en font, une binette...

    Pas de troubles penchants dans ce cœur rigoriste,
    Sous cet austère habit pas de rubans suspects.
    On ne verra jamais la corne au front du Christ,
    Le veinard sur sa croix peut s'endormir en paix,
    Et les enfants de chœur se masturbaient, tout tristes...

    (le divin Georges !)

    ---------------

    Bon sinon, sérieusement, allez-y vous serez pas décus !!

    Posté par alainx, 06 novembre 2008 à 16:28
  • Alainx le provoc ;-))

    ben oui c'est une petite page de pub à peine déguisée... envie de faire profiter un blogueur de mes services si extraordinaires...)

    Et je renonce à te convaincre que cet endroit est magnifique...même si c'est un Monastère!!!

    C'est avant tout Hurtebise
    Bon, j'espère que si les soeurs d'Hurtebise lisent ton commentaire, et les paroles du "divin" Georges...elles riront autant que j'ai ri en les lisant
    Sacré Alain...
    Tu changeras pas...mais est-ce qu'on change jamais?...tiens c'est un bon sujet de billet ça...

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 18:06
  • Un jour peut- être je m'offrirai le plaisir de partager un atelier sous la houlette de Coumarine, un petit rêve que je range bien au chaud en attendant...
    Murmures? murmures? Je note la consigne dans un coin pour voir...

    Posté par fabeli, 06 novembre 2008 à 22:10
  • Fabeli

    ça me touche ce que tu m'écris là...
    J'aimerais moi aussi t'avoir en tant que participante...quand je vois ce que tu écris, et comment...oui j'aimerais !

    Posté par Coumarine, 06 novembre 2008 à 22:19
  • Ma p'tite Coum, je serais curieuse de suivre le travail dont tu m'as parlé sur mes photos de nancy.Des photos qui racontent uen histoire, leur histoire qu'ils vont écrire sans doute ce we lors de ton atelier. J'ai aussi de beaux portraits de toi, je te les envoie ce we par mail en attendant je te souhaite un bon séjour à Hurtebise
    Je t'embrasse fort

    Posté par , 06 novembre 2008 à 23:24
  • Bonsoir Coumarine ,
    Je te murmure que c'est bien loin Hurtebise ,
    Je te murmure que peut être un jour je participerais à un atelier d'écriture ,
    Je te murmure que je suis ravie que tu viennes à Lyon ,
    Je te murmure que je serais intimidée mais enchantée de faire ta connaissance ,
    Je te murmure que ce week end je lirais tes mots à une femme qui découvre qu'à sa manière elle peut mettre en mots son histoire ,
    Je te murmure de passer un bon week end ,
    Je te murmure à bientôt
    et dans un dernier murmure je t'embrasse
    Matinou

    Posté par Matinou, 07 novembre 2008 à 00:44
  • @lô...ça y est, j'emmène tes photos à hurtebise...je te dirai quoi!

    @Matinou..j'espère bien que j'aurai le bonheur d ete rencontrer, j'espère bien...!

    Je vous embrasse toutes les deux..

    Posté par Coumarine, 07 novembre 2008 à 14:01
  • comme je voudrais avoir ton optimisme !
    les cheveux blancs...
    ce soir, je te ferai seulement un bisou,
    quand viens-tu sur Nancy ou Metz ?

    Posté par becassine, 10 novembre 2008 à 22:29
  • bisou à toi aussi Bécassine...
    Je ne sais pas te répondre pour le moment...on verra
    Beaucoup de choses m'attendent pour le moment

    Posté par Coumarine, 10 novembre 2008 à 23:26

Poster un commentaire