Suite et fin...(tournage de la vie en + sur l'adoption) - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

22 octobre 2008

Suite et fin...(tournage de la vie en + sur l'adoption)

- nouveau "plateau" comme on dit, nouveau témoignage, qui s'avère une histoire très douloureuse

Celui de Celine Giraud

Adoptée à 15 jours par une famille belge, elle grandit dans l'amour de ses parents adoptifs. Sans problèmes majeurs en ce qui la concerne. Comme la plupart des enfants adoptés, surgit en elle le désir de savoir qui sont ses parents naturels. Ce désir naît le jour de la naissance de sa fille à elle... Elle part au Pérou dont elle est originaire, mène l'enquête dans "son" orphelinat et découvre avec stupéfaction qu'elle a  en fait été volée à sa mère naturelle, et avec elle une vingtaine d'autres enfants qui sont partis en adoption un peu partout en Europe. Cette jeune femme considère sa mère adoptive comme sa mère, je le dis et le redis (ça m'a rassurée de voir que d'autres que ma fille considèrent leur mère adoptive comme leur mère tout simplement...) mais il y a la douleur de cette femme péruvienne et de toutes les autres qui un jour ont "perdu" leur enfant... Un trafic d'enfants ni plus ni moins!

Elle a écrit son livre-témoignage pour dénoncer le scandale.... L'organisme "voleur" a été dénoncé et poursuivi. Et elle a créé une association d'aide pour ces familles éprouvées...
Quant à la mère adoptive qui se trouvait sur le plateau aux côtés de sa fille, elle a dit en quelques mots très sobres mais très denses,  ce que cela fait de croire adopter un enfant orphelin ou abandonné, et de découvrir qu'ils ont été  à l'origine d'une telle souffrance: la culpabilité est là, bien présente...et pourtant eux aussi ont été bernés!
J'ai aimé la discrétion et la paix qui émanait de cette mère et de sa fille...
Et encore une fois j'ai regretté que davantage de place ne soit pas donnée à ces personnes qui avaient un message d'humanité à nous donner...

- il y a eu un jeune homme coréen parfaitement heureux dans sa famille adoptive et qui n'a jamais éprouvé le besoin de retrouver ses origines. Cela ne le concernait pas, il se sentait parfaitement Belge, sans autre questionnement. Mais là c'est le père naturel qui a fait des recherches pour retrouver son fils donné en adoption par sa femme, malgré ses réticences. Lui ne le souhaitait pas et regrettait. Le jeune homme s'est donc retrouvé contacté puis invité dans une famille coréenne TRES aisée, bien plus que sa famille adoptive...
Et...cela n'a pas été si facile que cela, la reprise de contacts...les mœurs du Belge qu'il est devenu n'étant pas du tout les mœurs des Coréens ...

-il y a eu enfin un Indien, qui a épousé une indienne du même orphelinat que celui d'ou il vient. leur hsitoire est spéciale aussi dans ce sens qu'ils ont l'accent belge, et se sentent Indiens, souhaitent retourner un jour en Inde... Là je n'ai pas tout suivi, je serai curieuse de regarder l'émission...

Quant à Marie-Ange notre fille qui a un air de famille avec les autres enfants, personne ne peut deviner qu'elle a été adoptée: il faut le savoir! Son histoire est encore tout à fait différente. Elle a simplement été accueillie chez nous pour un dépannage de courte durée, qui au fil du temps s'est transformé en dépannage longue durée, puis en adoption à la demande même du père légal (à ce moment)
Elle aussi a souhaité rencontrer sa mère naturelle...et c'est toute une histoire, bien sûr

J'ai regretté qu'elle n'ait pas eu un temps de parole aussi long que la jeune femme en guerre contre son adoption... Elle était comme la référence à laquelle l'animatrice demandait sans cesse son avis
Elle a dit et répété qu'elle n'avait rien demandé, qu'elle aurait préféré rester dans son orphelinat dans lequel elle était heureuse... et qu'elle s'est sentie arraché à son univers familier. Je peux la comprendre mais quand elle répète qu'elle n'a rien demandé...je pense que c'est comme nous tous qui n'avons pas demandé à naître
Bref, cela m'a légèrement énervée que tant de temps de parole lui soit donné. Je me demande ce que cela donnera au montage

Il y avait pour terminer deux spécialistes "psy". Une dame dont j'ai oublié le nom et la spécialité et un pédopsychiatre (Jean-Marie Gauthier) dont j'ai apprécié les interventions. Mais lui aussi n'a pas eu assez de temps de parole, quel dommage!
Au repas, et après le tournage, lors du verre de l'amitié, nous avons eu l'occasion d'échanger... un échange très riche...
Entre autres livres, il est l'auteur de "De la guerre des boutons jusqu'à Harry Poter"...... livre qui compare l'évolution de la jeunesse depuis le début du 20 siècle (année de parution de la guerre des boutons= 1908) jusqu'à maintenant... Je vais recevoir ce livre incessamment et je me réjouis de lire cette étude...

En guise de conclusion:  l'adoption, surtout internationale n'est pas un acte anodin et l'amour contrairement aux idées reçues et toutes faites, ne suffit pas. Les souffrances tant du côté des parents en demande vitale d'enfant, que du côté des enfants qui sont déracinés, et en portent  pour toujours la trace sur leur visage et dans leurs gênes...sont parfois énormes. Certains parents peuvent être dépassés, les problèmes sont spécifiques et s'ajoutent aux problèmes de l'adolescence. La quête d'identité est particulièrement prégnante

Voilà un peu longuement racontée l'histoire de cette soirée assez mouvementée, aussi du côté des sentiments vécus par tout le monde...
Merci de m'avoir lue jusqu'au bout

 


Commentaires

    Merci Coum pour ce témoignage. Je comprends encore un peu mieux les problèmes rencontrés par l'adoption. Un couple ami avait trois enfants et au moment des troubles, ils ont décidé d'adopter une petite Roumaine de quatre ans. Ils l'ont aimée comme leur propre fille (et comme une soeur pour les frères et petite soeur naturels) mais à l'adolescence, ça ne s'est pas très bien passé... Cette fille avait peut-être mal vécu le déracinement de son orphelinat?
    Ses parents adoptifs ne savaient plus quoi faire... A dix-huit ans, elle a choisi de vivre seule dans un appartement et depuis, les relations semblent meilleures... Les autres enfants qui la considéraient comme leur soeur, en ont beaucoup souffert...

    Posté par tilleul, 22 octobre 2008 à 23:31
  • et bien voilà Tilleul...c'est exactement ça...

    Posté par Coumarine, 22 octobre 2008 à 23:34
  • Les coulisses d'un tournage sont toujours très intéressantes et souvent surprenantes quand on voit ce qu'il en reste. Quant à ces témoignages d'adoptions, toujours bouleversants et générateurs de tant de questions!

    Posté par mab, 23 octobre 2008 à 07:36
  • Merci pour ce partage Coumarine.
    J'ai lu "en silence" tes deux premier billets hier soir et je découvre celui-ci ce matin.

    (Tu sais l'audiovisuel c'est un peu mon métier, mais pas l'audiovisuel de la télévision.)

    Il est vrai que dans ces émissions de témoignages, le temps de parole est minuté, cela doit rentrer dans le cadre, il faut la juste dose d'émotion, d'indignation, et de spectaculaire, que tout le panel des téléspectateurs puisse s'y retrouver et je comprends que tu puisse t'être sentie légèrement frustrée.

    Mais je crois lire que ce fut une expérience que tu ne regrettes pas.

    Bonne journée à toi Coumarine.

    Posté par Annick, 23 octobre 2008 à 08:30
  • Je trouve cet ensemble d'articles très intéressant. Super !

    Du coup, je suis allée voir le site de cette émission pour voir quand cela passerait, mais tu donnes la réponse dans ton post précédent. Tu le rappelleras le 21 novembre, steplaît ? Pcq je voudrais la regarder ce jour-là. J'aime bcp le compte-rendu des cas que tu fais, du climat d'un tournage à la retebe, c'est un genre d'article qui me plaît tout particulièrement.

    Car le sujet, lui, me tient aussi à coeur, finalement, ce qui touche à la famille et aux enfants, aux jeunes, aux ados, aux parents, aux "gens" me tient très très très à coeur. Quand j'étais prof de morale, sans aucune expérience! Mon Dieu quand j'y pense, je devais donner un cours sur l'adoption...

    Posté par Pivoine, 23 octobre 2008 à 12:30
  • Ce qui va être intéressant aussi pour toi c'est de voir ce qu'il reste des interventions et le montage qui en a été fait.

    Je pense que l'adoption doit exacerber des problèmes éventuels dans les relations entre parents et enfants, en ajoutant en plus les problèmes aussi avec les parents biologiques.

    Il va falloir du temps à cette jeune femme et à ses parents adoptifs pour "digérer" cette culpabilité, cette souffrance induis par ce rapt.

    Quant à mon père, ma grand-mère biologique est ma grand-tante et inversement. il ne connait pas son père et ne semble n'avoir jamais voulu savoir qui il était en dehors de ce que sa mère lui aurait dit.

    Posté par Farfalino, 23 octobre 2008 à 13:58
  • @mab...en effet cela nous a tous intéressés d'être dans les coulisses de ce tournage..je ne regarderai plus jamais une émission de la même façon!

    @Annick...voilà tu dis toi aussi ce dont je me suis rendue compte sur le plateau...les spectateurs doivent s'y retrouver, et donc il fallait aussi du "négatif", du difficile!

    @Merci Pivoine...je rappellerai le passage de l'émission

    @Farfalino...eh ! oui! je serai curieuse de voir ce qu'il restera du tournage (long!) auquel j'ai assisté! très curieuse!!!

    Posté par Coumarine, 23 octobre 2008 à 14:10
  • beaujour COUM.

    tu ne nous dis pas comment tu, vous êtes arrivés sur ce plateau ? parcequ'il en existe des tonnes de familles comme la votre ?
    une riche expérience, qui va surement te surprendre quand tu verras le montage.
    c'est bien de pouvoir connaitre ceci, car cela permet ensuite d'être un spectateur plus indulgent, et certainement moins critiques.
    douce journée à toi.

    Posté par rsylvie, 23 octobre 2008 à 14:19
  • @Sylvie...c'est le bouche à oreilles qui a fonctionné en ce qui nous concerne
    Sylvie, j'ai lu ton coup de blues à la lecture du récit de l'adoption que j'ai commencé à faire pour ma fille
    Je n'ai pas bien compris (avec le coeur!) la raison de ce coup de cafard...il me semble que tu connais ton histoire?
    Est-ce parce que tu "envies" (et c'est as négatif hein! le fait que je raconte, et qu'elle l'aura dans un document? Qu'il y aura une trace papier pour ses enfants?

    Posté par Coumarine, 23 octobre 2008 à 14:34
  • Bonsoir Coum. Merci pour ce partage. Il nourrit nos coeurs et nos têtes en nous ouvrant à une humanité plus grande.
    Je pense que certains n'existent que par leur problème et surtout la persistance de leur problème. D'autres, comme ta famille et sa famille je pense, existe par les solutions qui se construisent au fil du temps et des échanges.
    Oserai-je une question ... finalement, une adoption réussie, c'est une adoption double, non? Une adoption où chacun accueille l'autre. Des problèmes subsistent (besoins de retrouver des racines, etc) mais ils ont un filet d'amour tissé qui permet de prendre le risque de les affronter et de savoir qu'en cas de chute, le filet permettra d'amortir le choc. Encore merci pour cette tranche de vie partagée. Amitiés.

    Posté par fc, 23 octobre 2008 à 18:24
  • sorry! il faut lire dans le comm qui précède 'comme ta fille et sa famille' existent

    Posté par fc, 23 octobre 2008 à 18:26
  • sorry! il faut lire dans le comm qui précède 'comme ta fille et sa famille' existent

    Posté par fc, 23 octobre 2008 à 18:27
  • merci FC pour ta fidélité et tes commentaires si riches
    Je copie ici qqch qui me semble capital
    "Je pense que certains n'existent que par leur problème et surtout la persistance de leur problème"
    Mon dieu que cela me semble vrai cela...
    A tel point que parfois ils ne veulent pas vraiment se soigner (peu importe leur problème, physique ou moral

    D'autre part, tu as bien raison en disant que l'adoption se fait des deux côtés...parfois il y a un côté qui reste "handicapé"
    Tu sais, pour moi rechercher ses racines, ses origines, n'est pas de l'ordre d'un problème, mais d'une quête nécessaire et salutaire..
    Pour ma fille, ça a été très important!

    Posté par Coumarine, 23 octobre 2008 à 22:00
  • Peux-tu me prévenir quand l'émission aura lieu, date et heure...

    Posté par jean botquin, 27 octobre 2008 à 09:17
  • Jean...ce sera le 21 novembre à 8H45 RTBF1
    Je t'embrasse...

    Posté par Coumarine, 27 octobre 2008 à 20:34
  • avec la TNT en France, j'espère que nous pourrons regarder l'émission, en tout cas, je surveillerai les programmes pour ne pas la manquer si elle est diffusée chez nous.

    bien affectueusement

    Posté par becassine, 28 octobre 2008 à 21:45

Poster un commentaire