septembre 2008 : Tous les messages - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

30 septembre 2008

Guillevic, Rimbaud, André Schmitz et tant d'autres

Tu lis quelques vers d'un poètepar exemple Guillevic... ou  Jean Grosjean... ou André Scmitz... ou Gilles Baudry, ou encore Supervielle ou Rimbaud. Tu lis... tu t'appliques même parfois, parce que les mots là sous tes yeux, te paraissent un peu mystérieux, tu n'as pas le sésame. Pas aujourd'hui. Tu es trop dans ton quotidien, dans ta vie sans relief, mais piquetée de cassures, de fêlures, de doutes et de tout le reste. Tu soupires en te disant que ces gens sont "d'ailleurs", intouchables, pas dans la réalité.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:11 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2008

Passionnante...et pourtant parfois si difficile

Un WE magnifique, magique à tous points de vue...animation réussie, endroit de caractère (un beau gîte en Gaume, à la frontière française) rencontres et papotages interminables, accueil chaleureux, repas délicieux... Et la nature aux mille couleurs d'automne, dans la lumière d'un soleil généreux...quelle beauté...quel bonheur... Retour lent et ensoleillé, avec un arrêt à Orval, déjà paré des couleurs de l'automne Reprise immédiate du travail, les mails, l'organisation de la semaine, les animations...Et puis aussi hélas,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:27 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2008

Le jeu de la Vie

J'avais envie de vous remettre un texte publié ici, au début de mon aventure blogueste, un texte que j'ai  remanié et qui dit à merveille ce que j'ai envie de dire aujourd'hui... Un jeu, rien d'autre... Un jeu pour fuir les combats inutiles, ceux qui me laissent meurtrie, amputée d'une part importante de mes chants d'espérance. J'ai besoin de recontacter l'élan de ma source primordiale. Les émotions, les discussions, les convictions que je souhaite défendre, avec toute ma fougue, fougue qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 septembre 2008

Sac en papier ou sac en plastic...faites votre choix!

Une rue dans le centre de la villeUne rue que l'on dit commerçante. Dans cette rue, il y a un chassé-croisé de gens de tous bords, de tous âges, bouclés blonds et voilés sombre, des poussettes et des fauteuils roulants, des rollers et des béquilles...Une faune et une flore colorée, voilée, bruyante, rigolarde ou ringarde.De tout je vous dis... Une dame, la quarantaine branchée, arpente la rue à hauts talons. Les talons cliquètent, le bruit est obsédant. Au bout de son bras, elle  promène son petit chien au nez tout... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:17 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 septembre 2008

Papier buvard

Je le sais...Ne me demandez pas comment, mais je le sais... Il s'aventure en catimini dans les chemins inutiles, épluchant la plus petite virgule, guettant le crime impardonnable, l'offense absolue, les mots criminels. Les petites virgules sont en grand danger d'asphyxie. Ou de condamnation à perpétuité... Très bien. Elles s'évaderont donc par d'autres fenêtres, des fenêtres insolites, celles qui se trouvent à l'arrière de la maison, inconnues des surveillants aux yeux de cigüe.  Je recommence... Les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:06 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 septembre 2008

Dans cent ans

Cent ans plus tard...Que restera-t-il des chagrins, des détresses, des solitudes, des émerveillements, des coups de cœur, des projets, des erreurs, des enthousiasmes, des émois, des amitiés, des rancunes, des déceptions, des bêtises, des tendresses, des déprimes d'une certaine Coumarine en l'an de grâce 2008?Que restera-t-il de ses mots tellement inutiles et dérisoires qu'ils se seront fondus à jamais dans le sable du temps?Que restera-t-il de sa détermination à vivre absolument l'instant présent puisque cet instant dans... [Lire la suite]

16 septembre 2008

Du temps de la marelle et autres jeux d'enfance

Les petites filles modèles de mon enfance jouaient sagement dans la cour de récréation, bordée de grands arbres dans lesquels bien cachés au centre du feuillage, mille oiseaux accompagnaient de leurs chants aigus, les éclats de rires des enfants. Ça pépiait à qui mieux mieux,  tant dans les arbres centenaires que sur le béton gris de la grande cour de récréation. Ça commençait toujours de la même façon : une sonnerie stridente et impérative marquait la fin des leçons et provoquait l’irruption joyeuse des enfants qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 14:00 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2008

Vivre pour écrire, écrire pour vivre

Pour moi, venir ici vous partager des choses importantes ou qui le sont moins, fait maintenant partie intégrante de ma vie...J'aime écrire, c'est devenu un véritable besoin.Et je constate que plus j'écris, plus j'ai besoin d'écrire, et plus les mots surgissent en moi!Quand je reste quelques jours sans prendre la plume ou le clavier, les mots se sont asséchés, figés dans l'immobilité. Il me faut faire un effort pour les tirer de leur marasme.Hier j'assistais à la réunion régionale du Réseau des animateurs d'ateliers d'écriture (Kalame)... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:59 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,
12 septembre 2008

Réflexion, quand tu nous tiens

Sur le billet précédent, vous avez mis des commentaires longs, personnels et très intéressants...Il y a des points forts qui ressortent:- Par exemple le quasi désintérêt de l'entourage de tous ceux qui ont communiqué l'adresse de leur blogPour moi il en est de mêmeLes (rares) personnes de la vie réelle qui me lisent et commentent parfois sont des gens qui comme moi, ont l'écriture dans la peau...Les autres se tiennent éloignés, comme par une espèce de pudeur...Nicole en dit trop d'elle-même sous le pseudo de Coumarine, et on préfère... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:44 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 septembre 2008

Quand le blog s'interroge

Entendu cet après-midi: "comment peut-on se déshabiller comme ça sur la place publique? Franchement, le blog...c'est quoi cette histoire? Et tous ces tordus qui  font ça...menfin...sont fous ou quoi?"Oups, j'ai rien osé dire moi...la personne qui affirmait cela d'un ton péremptoire et sans appel avait l'air de savoir ce qu'elle disait!Me suis regardée dans le miroir, ai guetté sur mon visage les premiers signes de folie...Ça ne devrait pas tarder je crois...Sérieusement, c'est exact que pas mal de gens ne comprennent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 20:40 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , ,