Le traceur de lignes - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

04 août 2008

Le traceur de lignes

A Orval, j’ai rencontré un auteur belge que je ne connaissais pas.

Qui a commencé à écrire sur le tard, comme moi
Qui a écrit deux bouquins, comme moi
Qui venait à Orval dans l’intention de finaliser sa troisième œuvre, comme moi...

On était faits pour s'entendre, dans ce lieu de silence!

Nos bouquins, les siens comme les miens restent relativement confidentiels. Petite maison d’édition, petit tirage, petite diffusion, peu de réactions dans les médias...
Son premier roman pourtant, Le traceur de lignes a été adapté en pièce de théâtre et joué à Avignon l'année dernière. Un beau succès...
On aurait pu croire que cela allait le lancer… ben non, son deuxième roman n'a pas vraiment démarré…

Nous avons fait un troc honnête: il m’a donné Le traceur de lignes, je lui ai donné L’enfant à l’endroit, l’enfant à l’envers

Et j’ai lu Le traceur de lignes…ou plutôt je l’ai dévoré… le contenu en est palpitant, étrange, on ne lâche plus le roman une fois commencé (il est court aussi…109 pages)
Un aller retour entre des réminiscences du passé, petits fragments jetés sans ordre apparent, et le présent du narrateur, un genre d’odyssée calquée petit à petit sur le Bateau Ivre de Rimbaud… Cela devient de plus en plus étrange, halluciné, par moment cynique, désabusé  (bonne occasion de relire le poème de Rimbaud)

Magnifique écriture, observation fine des êtres et des choses, humour, émotion et sensibilité profonde,  audace d’écriture aussi.

Pour moi ce roman est bien meilleur que pas mal de romans écrits par des auteurs (très) connus, édités "fidèlement" par de grandes maisons (à la diffusion large) dont les romans sont attendus par les médias qui leur balisent un chemin tapageur avant même la parution du livre.

Il y a là quelque chose de pas juste… ou de pas normal... être Belge quand on a le virus de l'écriture, c'est pas exactement ce qui convient...

Lui comme moi durant cette semaine de calme et de travail à Orval, nous avons vécu des moments de remise en question… à quoi ça sert d’écrire ? Pour qui ? Pour quoi ? Pourquoi ? Il juge son troisième roman nul ou en tout cas pas bien ficelé. Bref il n’a pas le courage (du moins pour l'instant) de le finaliser. Perte de motivation.  Je vis cela aussi à bien des moments…

Je lui ai conseillé de se mettre au blog...au moins il risque d'avoir des lecteurs...!

Donc voilà: si vous avez l’occasion de lire Le traceur de lignes  de Jacques Nicolas (Ed. Mémory Press 2004), n’hésitez pas une seule petite minute…

(livre chez l'auteur: cclbouillon@skynet.be)


Oravl_aout_023

Photo Coumarine, prise ce matin encore à Orval

 


Commentaires

    ....★

    Cette photo....Il est si délicat ce pigeon.. tout blanc, si pur, dans cette lumière qu'on devine chaude déjà, il est si parfait...si inattendu..je sais pas, c'est bête...mais ça me fait l'effet d'une apparition... ne pas chercher à comprendre Coum...sourire...en ce moment je suis à fleur de peau je t'embrasse.

    Posté par juju, 04 août 2008 à 22:02
  • douce et ardente julie...je sais...
    N'est-ce pas qu'elle est belle la colombe? Elle est venue tout près de moi...
    En fait elle n'a pas peur...elle a des choses à m'apprendre...

    Posté par Coumarine, 04 août 2008 à 22:05
  • C'est un très bon conseil que tu as donné à cet écrivain désabusé, Coumarine. L'écriture au jour le jour, sans le carcan d'une histoire ou d'un thème, c'est une façon de retrouver la liberté, la légèreté, le goût de vivre et de rire.

    Posté par Michel Cornillon, 04 août 2008 à 22:37
  • et des maisons d'édition belges qui éditent une biographie de Baudouin (Ier), à mon avis, ne font pas tout à fait leur boulot non plus ...

    Posté par Pivoine, 04 août 2008 à 22:52
  • ah mais cher Michel...il n'est pas du tout désabusé!
    Au contraire, lisant mon billet, il vient de m'écrire qu'il a repris son roman avec "humour et cynisme"
    Mais c'est exact que le blog donneune fameuse liberté d'écriture...je suis, alors là! tout à fait d'accord avec toi...

    Pivoine?? tu veux me faire passer quel message là? oups! )

    Posté par Coumarine, 04 août 2008 à 22:58
  • Bonsoir Coumarine , Une bien jolie colombe pour annoncer ton retour ... et que de questions et de doutes encore ... il y a surement des injustices mais vous avez été publiés et la rêveuse que je suis se dit que vous avez laissé des traces , que dans les bibliothèques de nos enfants il restera un exemplaire de vos ouvrages ... ( sourire ) au moins dans celle de ma fille parce que je lui ai appris qu' un livre c' était sacré , même de poche ça se respectait , ça ne se jetait pas , ça se transmettait et qu' une maison sans livre manquait un peu d' âme . Et je me plais à imaginer que dans quelques décennies , un de mes arrières descendants trouvera " L'enfant à l'endroit , l'enfant à l'envers " et le dévorera dans sa chambre hi-tech en lisant ta dédicace comme trace d' un passé , de ton histoire . Alors même si tu n'es pas au Panthéon du succès , j'admire ton écriture , je t'admire d'avoir été publiée et je suis fière pour toi que tu sois dans les rayons des librairies de Lyon .
    Je suis contente de retrouver et je t'embrasse bien fort .
    Matinou

    Posté par matinou, 04 août 2008 à 23:26
  • A quoi ça sert d'écrire? mais Coum tu le sais bien, à se faire plaisir et c'est déjà beaucoup!

    Posté par mab, 05 août 2008 à 07:09
  • Jacques Nicolas

    A la suite de ce que tu viens d'écrire sur Jacques Nicolas je suis descendu chercher son livre rangé parmi les auteurs belges, pour vérifier si c'est bien lui que j'ai lu il y a quelques années. C'est bien lui. Je pense que je vais le relire car ma mémoire me fait défaut. Ah! Que le métier d'écrire est difficile. Jacques Nicolas et moi avions le même éditeur, c'est comme ça sans doute que j'ai son livre...

    Posté par jean botquin, 05 août 2008 à 08:32
  • @Matinou... c'est vrai qu'un dédicace dans un livre est une trace précieuse
    j'ai quelques livres ainsi dédicacés et j'y tiens beaucoup...
    Je t'embrasse aussi...et merci!

    @mab...le plaisir d'écrire, bien sûr, s'il n'y avait pas celui-là, j'aurais abandonné depuis longtemps...je dois parfois voler du temps au temps...

    @Jean...cela m'intéressera beaucoup d'avoir ton avis concernant ce court et étrange roman...
    Rappelle-moi quand tu viens à l'Espace Wallonie-Bruxelles: je compte venir t'écouter (est-ce le 2 septembre?)
    Je suppose que tu auras l'un ou l'autre de tes livres...j'aimerais découvrir ton écriture aussi.
    Tiens et je vais mentionner les deux dates à Jacques Nicolas...il m'a dit que les km ne l'effrayait pas et m'a demandé de le tenir au courant des mes rencontres littéraires...

    Posté par Coumarine, 05 août 2008 à 09:32
  • "Je lui ai conseillé de se mettre au blog...au moins il risque d'avoir des lecteurs" : c'est marrant, je le fais aussi, quand les amis du vieux papier sombrent dans les doutes.
    Ils sont quelques-uns à avoir tout compris de comment blogs et écriture plus longue pouvaient s'entrecroiser et s'alimenter, et pour le plus grand bonheur de lecteurs qu'ils avaient d'un côté de l'autre ou des deux à la fois.
    Courage à lui (et à toi aussi, mais il me semble que tu tiens le bon bout)

    Posté par gilda, 05 août 2008 à 10:41
  • AH! Un petit mot en vitesse... je faisais allusion à Luc Pire, que j'ai toujours considéré comme un éditeur progressiste qui édite une biographie de Baudouin Ier (notre ex roi quoi!) Cela ne semble pas avoir de rapport immédiat, mais je ne puis m'empêcher de faire la comparaison entre ce laborieux, ce profond travail d'écriture que vous faites, que tant d'auteurs font, et la facilité avec laquelle les éditeurs commandent ce qui fera un best-seller et donc des rentrées financières...

    Posté par Pivoine, 05 août 2008 à 11:22
  • l'AREW tient ses réunions à l'Espace Wallonie-Bruxelles tous les premiers mercredis du mois.La réunion de septembre se tient le 3. J'attends confirmation de la présentation de la gondole par Isabelle Fable à cette date. Je te rappelle...

    Posté par jean botquin, 05 août 2008 à 11:44
  • @gilda...oui c'est vrai, le blog est arrivé à point pour soutenir les découragements ou les enthousiasmes obstinés des écrivains de tous bords

    @Pivoine...j'ai vu en effet que Luc Pire éditait une bio de B. le futur Saint
    Mais Luc Pire est comme tous les éditeurs belges, soucieux de ne pas sombrer dans la faillite...
    Il reprend d'ailleurs plein de maisons à qui c'est arrivé...

    @jean...yes j'avais noté cette rencontre au 2...erreur heureusement corrigée...

    Posté par Coumarine, 05 août 2008 à 12:25
  • Cette colombe n'est-elle pas venue t'encourager ? Finaliser un écrit est toujours un moment difficile où le doute, l'incertitude, l'espoir, la lassitude aussi, s'enchevêtrent et s'unissent pour se liguer contre nous. Ne cède pas à ce chantage.
    J'ai commandé ton "Tout d'un blog" à la Fnac de Lorient tout en me renseignant sur le pourquoi de l'absence de ce livre.
    Dès que je le reçois, et après lecture, je te consacre une page chez moi.
    Amitiés et confiance

    Posté par Fanzesca, 05 août 2008 à 13:18
  • Edité chez Memory Press? Voilà déjà qui semble sérieux. C'est la maison d'édition tenue par Adamek, non?

    Posté par Feuilly, 05 août 2008 à 13:41
  • @Fanzesca...merci pour ton encouragement...
    Cela me touche

    @Feuilly...oui Adamek il y a quelque temps encore...mais à présent Memory Press a changé de direction
    C'est encore du temps d'Adamek que Jacques Nicolas a été publié par Memory Press
    (jean botquin, sans doute aussi...il le confirmera s'il repasse par ici)

    Posté par Coumarine, 05 août 2008 à 15:36
  • ....★

    Oups! c'est vrai, une colombe...je me disais aussi... pardon la colombe!

    Posté par juju, 05 août 2008 à 16:30
  • Bonsoir coum !
    Tu sais ton livre "l'enfant à l'endroit à l'envers " il circule entre mes amis ...
    Pourquoi écrire ? La réponse est dans ton livre !

    Posté par la discrète, 05 août 2008 à 21:32
  • Et quoi?

    Tu as recontré un écrivain? N'en as-tu pas rencontré deux autres à l'Auberge de l'Ange Gardien? Il faut qu'on se vante pour que tu daignes reconnaître les dons des personnes? Sais-tu que je n'ai toujours pas retrouvé ta(ou tes) réponses. C'est pas grave, je t'embrasse quand même.

    Posté par eneri, 05 août 2008 à 22:28
  • Eneri

    aie ouille aie Eneri...
    elle est fâchée on dirait...
    A l'auberge de l'Ange gardien, j'ai rencontré des amis avant tout...
    Et puis j'ai écrit: un auteur QUE JE NE CONNAISSAIS PAS...
    Vous deux, je vous connais hein!
    aie ouille, dis moi que tu n'es pas fâchée...
    Sinon je chuis tRES triste!!!

    Posté par Coumarine, 05 août 2008 à 22:34
  • @la discrète merci de faire circuler le livre...
    cela veut dire que tu l'as aimé...merci

    @julie, ben oui, c'est une colombe voyons...
    je la trouvais si jolie...

    Posté par Coumarine, 05 août 2008 à 22:37
  • Bonjour Coum,
    Je connais très bien Jacques Nicolas... il était mon Directeur (bien sympa)au tout début de ma carrière... J'ai la chance d'avoir ses deux livres dédicacés... (et tu m'apprends une bonne nouvelle, en annonçant son troisième...)
    "le traceur de lignes": étrange atmosphère (moi aussi, je l'ai dévoré ce livre, mais quelque chose me gênait parce que je ne sais pourquoi, je m'attendais à une autobiographie et il faut le reconnaître, le personnage ne ressemble pas trop à Jacques...)
    J'espère que ton séjour à Orval t'a fait du bien...
    Bisous

    Posté par dan, 05 août 2008 à 22:47
  • PETITION

    Bonjour Coumarine
    C'est toujours un immense plaisir de rencontrer des personnes en diapason avec soi.
    Je ne sais pas si tu connais cette pétition à signer.
    * http://pourlelivre.wordpress.com/
    Je réfléchirai en 2 fois avant d'acheter un livre en tête de gondole. (Je me suis fait avoir dernièrement avec "La chaussure sur le toit" de Vincent Delacroix .)

    Posté par Marie-Eve, 06 août 2008 à 08:46
  • @dan...ça alors, tu connais Jacques Nicolas...C'est vrai que c'est ta région...
    Non son livre n'est pas forcément autobiographique, quoique forcément on met toujours quelque chose de soi dans n'importe quelle fiction...

    @Marie-Eve.. oui j'aime aussi être en contact avec des gens qui sont sur la même longueur d'onde
    Je ne connais pas le roman auquel tu fais allusion...je vais me renseigner sur le Net, toujours bon à en savoir davantage
    merci pour le lien aussi!

    Posté par Coumarine, 06 août 2008 à 10:51
  • ombres de la paix

    et bien, ce n'est pas seulement une colombe que je vois dans cette photo tres parlante: aucune peur dans cet oiseau on dirait.... mais c'est les ombres des feuilles en haut qui ont attirees mon regard comme si la branche d'olivier un instant retire du bec ne se profile pour l'instant qu'en ombre (chinoise?)

    love
    sprite

    Posté par sprite, 06 août 2008 à 11:22
  • Reconnaissance

    Ecrire, lire
    Etre celebre

    Etre sculpteur, être artiste
    Etre reconnu

    Incidemement, j'ai rencontré un dessinateur
    Il dessine la vue de sa chambre
    Il a 20 ans
    Il n'ose publié
    C'est tellement banal ce qu'il dessine (dit-il)
    Il n'a pas internet
    Il pense galerie mais pas exposition virtuelle

    Pourquoi écrire, alors que tant de bibliothèques alignent des écrivains inconnus?
    Pourquoi exposer puisque Magritte est déjà mort?

    Est-ce que Soljenitsyne s'est posé ces questions quand il cachait ses textes dans des bouteilles enterrées?

    Posté par fanfanc26, 06 août 2008 à 20:26
  • c'est vrai sprite...
    l'ombre du feuillage fait penser au rameau d'olivier.
    merci de ton passsage

    @fanfan...voilà...tu poses les questions sans réponse...
    Qui sait ce qui se passe dans le coeur des personnes?
    Dans le coeur des artistes?
    bonne soirée...

    Posté par Coumarine, 06 août 2008 à 21:29
  • Ce qui me marque le plus dans ta note de retour...

    C'est que ton double-colombe a bien les pattes (roses) sur terre, et un petit air espiègle avec ça ! Orval , c'est une marque de détergent spirituel ? Et en plus on y fait sa petite lessive littéraire entre amis de fraîche plume ? Ne donne pas l'adresse , avec la pub que tu fais, tes hébergeurs risquent d'être débordés !

    Posté par Causeuse, 07 août 2008 à 01:56
  • AAAHHHHHHHHH Causeuse...
    Tu te plairais à Orval, j'en suis sûre...
    avec mes amis de fraîche plume!!
    Il y en a tout plein qui viennent écrire là dans le silence (enfin...tout plein...j'exagère sans doute mais pas vraiment...!)

    Posté par Coumarine, 07 août 2008 à 12:15
  • Adamek

    Sept de mes livres ont été édités par Adamek. La gondole de l'orient express, c'est le nouveau Memory Press. J'avais déposé mon manuscrit chez Adamek quand il a décidé d'arrêter son activité d'éditeur...

    Posté par jean botquin, 18 août 2008 à 11:30
  • Je souscris pleinement au commentaire de la discrète...
    Et n'oublie pas qu'il "l'enfant à l'envers, l'enfant à l'endroit" a bien d'autres lecteurs à venir...
    Je le sais bien, j'en connais même un très bien (enfin très bien...).
    Bonne nuit, ma Reine

    Posté par D&D, 03 septembre 2008 à 01:40

Poster un commentaire