Une question de société...ah! oui ça! - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

24 juillet 2008

Une question de société...ah! oui ça!

photo_martinou
Comment parler de ses livres
(parus en ce qui me concerne, presqu'en même temps, ce qui n'est pas fait pour les promouvoir de façon spécifique...) quand on est un auteur récent et quasi inconnu?

Ou bien on ne fait rien et on attend l'opération du Saint Esprit pour que les livres se fassent connaître (mais bon...c'est risqué quand même...)
Ou bien on essaie d'en parler un minimum...ou un maximum
Je fais cela très mal
Je n'aime pas me vendre...je préfère (orgueil? ou modestie?) qu'on vienne à moi sans devoir tendre la main comme une mendiante, je préfère qu'on découvre mes livres et qu'on les apprécie...

Tout d'un blog commence à faire son chemin...
Je mets ici une photo prise par Matinou (merciiiiiiii!) dans la vitrine de la Fnac à Lyon (j'espère que dans ce cas-ci, être en vitrine est un honneur... Allez lire l'article, puis arrêtez-vous plus longuement sur son blog. Matinou a une écriture très sensible...)
Le livre  fait son chemin surtout via le Net et les blogs... mes proches voisins ne savent même pas que j'ai "commis" deux livres. Je me vois mal sonner à leur porte comme des témoins de J. pour leur dire un beau matin: je vous annonce une bonne nouvelle, voyez! les livres de Nicole Versailles...faut les lire, ils sont sensationnels intéressants. Ah bon! me diront-ils en me parlant très vite du temps qui...des embouteillages que...
En fait ils s'en foutront pas mal...cela n'intéresse que moi finalement (et tous ceux qui se retrouvent dans leurs interrogations existentielles concernant leur blog chéri...)

L'enfant à l'endroit, l'enfant à l'envers fait son chemin en petit catimini... par le bouche à oreilles...C'est toujours ça, mais c'est peu. Le livre commence à obtenir de bonnes critiques dans journaux et revues (belges). Cela commence à bouger...mais... c'est très très lent...
Ce livre, j'y tiens beaucoup, (l'autre aussi, mais c'est différent comme démarche...en fait ils sont très différents l'un de l'autre) et cela me fait de la peine de voir qu'il est aussi peu diffusé en Belgique (très rares sont les librairies dans lesquelles on peut le trouver...l'éditrice est encore trop au début de sa carrière d'éditeur, donc pas de diffuseur, c'est elle (ou moi) qui devons faire la promotion du livre. Et moi, je sais pas faire ça... je vous ai dit que je ne sais pas me vendre, j'aime pas en tout cas...donc je le fais pas...
Et en France, la diffusion est nulle, c'est simple... comment faire son chemin dans ce cas?

Et je suis parfois découragée...
Il y a tant de blogs qui parlent de lectures intéressantes...comment peuvent-ils parler de mes livres s'ils ne peuvent l'acquérir et/ou le lire?
Heureusement qu'il y a monblogàmoi qui rassemble un certain nombre de lecteurs...fidèles et infidèles
C'est sûr que j'aime être lue... ce que j'écris pour moi toute seule est soigneusement enfermé dans des tiroirs à code secret...mais ici et dans mes livres, oui, je le dis tout haut: j'espère être lue...
Mais mes livres....sont des livres, pas un blog.. pas la même chose, l'écriture sur le long terme...



Commentaires

    Bonsoir Coumarine , allez on y croit , j'ai trouvé ton livre " Tout d'un blog " dans une autre librairie ... Je l'ai annoncé sur mon blog .
    Je crois qu'il faut un peu de patience pour se faire une place , laisser faire aussi le bouche à oreille . Quand on commande un livre , qu'on insiste ça intrigue le libraire et puis il apparaît dans les rayons ...
    Puis je me permettre une petite remarque mon pseudo ce n'est pas maRtinou mais matinou ... je sais c'est un détail ....
    Merci pour tes commentaires et de faire référence à mon blog .
    Je t'embrasse bien fort
    Matinou

    Posté par matinou, 24 juillet 2008 à 20:26
  • Parfois je me dis qu'un jour j'écrirai peut-être un livre... mais au vu de ce que tu racontes, je me dis que je serais bien mal à l'aise si je devais en faire la promo. Je crois que ça me serait tout simplement impossible. Je n'aime pas du tout me "mettre en avant". Même écrire sur un blog me pose encore des problèmes existentiels...

    En tout cas je suis content de voir qu'un de tes livres commence à avoir du succès )

    Posté par Pierre, 24 juillet 2008 à 20:37
  • Et si tu lançais un tag avec l'obligation de parler du livre de coumarine ? Je rigole mais je comprends que cela ne soit pas facile!
    Ca viendra sans doute petit à petit!

    Posté par catherine, 24 juillet 2008 à 20:53
  • @Matinou...scuse-moi...j'ai corrigé8
    c'est amusant parce que il y a des gens qui déforment mon pseudo en CouRmarine...et je n'aime pas trop...
    Dans une autre librairie encore? Décidément, Lyon est une ville que j'aiiiiiiiiiiime!!! )

    @Pierre...écrire un livre: un parcours du combattant:
    1) d'abord faut ...l'écrire, càd prendre le temps, ne pas se décourager, garder confiance, corriger et recorriger...
    2° quand il est écrit...il faut trouver un éditeur...pas si évident quand on sait qu'aujourd'hui il y a plus de gens qui écrivent que de gens qui lisent
    (j'ai eu de la chance, l'éditeur est venu à moi, m'a lancé le défi de raconter mon expérience...)
    3) et enfin il faut faire connaître le livre...pour cela la diffusion doit être bien faite. Les livres distribuée en Service de presse
    Mais lles journalistes reçoivent une monstrueuse pile de livres tous les jours...on fait comment pour avoir une chance d'être lu et d'obtenir un article? Là aussi ,je reconnais que j'ai de la chance, les articles viennent, et il y a mes lecteurs de blogs qui (comme ils sont gentils!) souhaitent se procurer les livres
    Non non, je ne veux pas te décourager...mais te dire qu'on n'écrit un premier livre que mû par une grande détermination
    Bonne soirée, Pierre

    Posté par Coumarine, 24 juillet 2008 à 20:59
  • @Catherine...mes meilleurs diffuseurs, c'est vous les blogueurs...sans le blog, sans mes lecteurs, je n'aurais eu aucune chance, crois-je! en matière de diffusion

    Posté par Coumarine, 24 juillet 2008 à 21:01
  • Coumarine , merci pour la correction
    Bisous
    Matinou

    Posté par matinou, 24 juillet 2008 à 23:04
  • C'est comme pour tout je pense, si tu ne connais pas quelqu'un qui connait quelqu'un qui en parlera à la bonne personne, qui, qui, qui....

    Posté par mab, 25 juillet 2008 à 08:11
  • Coumarine, je crois que tant que tu auras l'impression que de parler de ton livre c'est te vendre, alors oui tu ne pourras pas en parler. Parce que tu n'es pas à acheter.
    Ton livre oui, si tu veux qu'il soit lu.

    Alors en parler pour le vendre le veux-tu?
    Faire la démarche de payer/acheter un livre ça peut se décider si on a entendu un interview ou lu un papier dessus, ça peut être une envie qui naît dans la librairie selon comment en parle le libraire ou comment il est présenté.
    Mais de toute façon oui, ça doit passer par le porte-monnaie des gens.
    De toute façon ton livre ne t'appartient plus complètement déjà, il est public, alors le vendre, pourquoi pas n'est-ce pas?

    Posté par plume, 25 juillet 2008 à 08:38
  • @matinou...c'est normal. Bonne journée à toi!

    @mab...même aux gens que je connais dans le milieu, je n'ose pas (encore!) trop en parler (peur de paraître me vanter...

    @plume...je ne sais si je te connais, si tu es déjà venu(e) ici, mais je te remercie pour ton commentaire..
    Il m'éclaire sur la différence (que je dois intégrer encore) entre ce que je suis et ce que je fais.
    Il est évident que si je ne parle pas de mes livres, ils n'auront que peu de chances d'inciter le potentiel lecteur à les lire (les acheter donc)...
    Tu vois, au tout début que j'en ai parlé sur mon blog, un blogueur m'a dit qu'il me trouvait "lourdement promotionnelle"...oups, ça m'a suffit pour m'enfoncer dans un petit trou de souris, quasi rouge de honte de me vanter ainsi (d'après lui!)
    Je préfère dès lors que quelqu'un d'autre parle de mes livres, comme des gens le font au hasard des commentaires...
    C'est délicat et d'ailleurs je vais très vite écrire un autre billet pour ne pas rester sur ce sujet...voilà!

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 09:33
  • Bonjour Coumarine ,
    Je crois qu'il faut avoir un certain potentiel pour vendre ce que nous faisons , ce n'est pas aussi simple qu'il y parait . Il y a quelques temps , j'avais confectionné une série de sacs pour un marché de Noel . Parce que quelques amis m'avait flattée sur mes réalisations et en avait acquis , je croyais le succès assuré . Que nenni ! Devant mon étal , j'étais muette , intimidée , presque hésitante à laisser partir ce que j'avais mis tant de temps à imaginer , que je m'étais appliquer à faire , j'en étais à me demander si je ne préférais pas choisir mes clients ou les offrir plutot que de les monnayer . Et quand je regardais en face ma voisine qui avait collé trois bouts de papiers sur une boîte en bois toute prête et vendait sans état d'âme son stock , je me suis rendue compte que notre démarche était différente mais surtout notre état d'esprit . Et quand j' ai lu ton dernier commentaire , que tu te serais enfoncer dans un petit trou de souris , je me suis dit que tu aurais pu lui répondre que tu étais fière de ce que tu avais écrit , que tu avais envie d'en vendre , d'avoir ta part de succès et pourquoi pas que ça te rapporte un peu d'argent .
    Je ne sais pas si le partage de cette expérience te servira . Enfin je suis contente pour toi de te voir en magasin et quand je croise une librairie je rentre pour demander s'ils ont tes livres ... après tout le réseau du net pourrait influer sur les distributeurs qui sait , ça marche bien en musique .
    Bonne journée Coumarine
    Je t'embrasse
    Matinou

    Posté par matinou, 25 juillet 2008 à 10:58
  • Non je n'irai pas distribuer mes livres dans le métro

    Ah! Que j'aime ta souffrance (ça y est je te tutoie) qui est aussi la mienne depuis que je publie, c'est à dire depuis 1995 seulement si j'oublie les babioles du temps de mes ètudes à l'univ. A chaque livre, je désespère, rien ne va comme je veux et je jure que je ne publierai plus voire que je n'écrirai plus, que je ne participerai plus à des concours type Fureur de Lire, le seul qui m'ait fait du bien quand j'ai obtenu le Prix de la Communauté en 2004 mais les médias oublient vite. Quand je fais le compte des obstacles sur ma route de petit scribouillard, c'est effarant. Un éditeur en faillite, un diffuseur idem, trois éditeurs qui ferment leur porte, un diffuseur qui prend 55% sur la marge, des livres perdus par les libraires qui ne savent plus où ils les ont cachés, etc, etc...Faut être fou pour vouloir être lu, à moins d'être Rimbaud et encore...de son vivant, il n'a rien vendu. Maintenant il est dans la Pléiade. Alors qu'est-ce qu'on fait, on continue ou on arrête ? Quand on s'appelle Coumarine, en tout cas, on continue. Parce que ça marche, ça intéresse, c'est vivant, touchant, émouvant, profondément humain, riche, promis au succès. Ca marche déjà jusqu'à Lyon. In-croyable! Il paraît qu'il faut le temps car les gens n'ont plus le temps de lire et plus d'argent pour acheter les livres. Quadrature du cercle dans l'édition à géométrie variable où règne aussi le mépris du soi-disant compte d'auteur ( que certains éditeurs pratiquent d'ailleurs sans vergogne). Rimbaud a du s'y résigner aussi car on lui refusait ses manuscrits comme on nous les refuse également, nous, les petits épigones des grands poètes. Alors, quand on a du fric, on peut distribuer sa propre littérature rue Neuve à Bruxelles comme le faisait Doultremont ou dans le métro comme d'autres, la meilleure façon de remplir les poubelles des invendus...Pas de fausse honte, Coumarine, un livre se vend, il le mérite, sinon ce n'est pas un livre. Le travail se rémunère. Ecrire un livre est aussi un travail respectable et vendre n'est pas un acte de prostitution même si le livre que l'on écrit est aussi un spectacle où l'on se donne à fond...Bon, j'arrête, je vais me détendre dans mon jardin, le soleil est généreux et quand tu auras lu tous mes livres tu sauras combien je l'aime...

    Posté par jean botquin, 25 juillet 2008 à 11:24
  • Bonjour Coumarine,
    être en vitrinedan sune librairie, c'est pas mal ! Il y a tellement de livres qui n'ont pas cette chance et qui mériteraient de prendre la place de certains...

    Et puis avoir des critiques dans la presse, c'est encourageant. En France, je pense que c'est un rêve pour pas mal d'écrivains ! Et le bouche à oreille va finir par payer.

    Allez courage !

    Posté par sebarjo, 25 juillet 2008 à 13:57
  • "lourdement promotionnelle"... C'est bien mal te connaître. Les jaloux sont partout ! Ton coeur est grand, il te suffit de l'écouter.
    Je comprends tout à fait bien que sans orgueil, on ait la fierté du travail accompli et la reconnaissance est attendue comme un encouragement. N'en est-il pas ainsi pour tout ?
    Ton livre est une partie de toi, et tu voudrais le partager, quoi de plus normal. Il faut y croire.
    Moi aussi, depuis ma tendre enfance j'ai l'envie d'écrire. Tout doucement j'y suis sur le chemin.
    Etre publiée n'est pas mon objectif, mais si par un heureux hasard cela venait à se faire, je voudrais que le monde entier le sache, mais je ne pourrais pas non plus en parler, tout comme je ne parle pas de mon blog (ou si peu, et seulement avec mes très chers).
    Coumarine, dès demain, je cours à la FNAC de Lorient, ou de Vannes s'il le faut, et avec enthousiasme, j'achète ton livre ou je le commande s'il n'y est pas.
    Parole de bloggeuse !
    Le bouche à oreille Coumarine, pour les vrais talents, sait faire son chemin. Confiance !

    Posté par Fanzesca, 25 juillet 2008 à 14:06
  • J'ai eu la chance d'exposer quelques sculptures dans le stand d'un ami antiquaire lors d'une grande foire au Heysel. C'est mon ami antiquaire qui en avait fixé le prix (très, trop élevé à mon avis cad le double de ce que mon prof demande pour ses propres sculptures)
    J'ai eu beaucoup d'admirateurs mais je n'ai rien vendu!
    En fait je n'avais pas très envie de vendre.Car j'aime tellement mes sculptures que je ne sais pas m'en détacher. Je préfère savoir où elles sont et surtout pas chez des inconnus.
    Donc je les donne...
    De plus mon mari ne veut pas que je vende et me dit que si je vends des sculptures , il va les racheter!
    Mais un livre n'est pas une sculpture car une sculpture n'existe qu'à un seul exemplaire.
    Le talent n'est pas une critère de vente assurée.
    Il y a des navets qui se vendent très bien.
    Ecris ,continue à écrire... la suite, cad la vente, t'échappe complètement.Tu n'en est pas maître.

    Posté par charlotte, 25 juillet 2008 à 15:29
  • comment avouer
    comment dire que
    je copie coller pour murmurer timidement milles excuses
    je suis un peu à la bourre dans mes visites,
    trés surBOOKée,,,, mes 2 anniversaires surprises à préparer, et la date approche, 2 aout,,, alors j'ai peu de temps pour les visites, d'autant plus que j'essaie de faire le plus par moi meme, et veux que cela reste le plus longtemps possible une surprise tant pour l'un que pour l'autre,,,,
    alors rapidement un p'tit beaujour en passant.
    bon aprés midi à toi

    Posté par rsylvie, 25 juillet 2008 à 16:45
  • Bonsoir Coumarine,

    Je viens enfin de finir de lire "L'enfant à l'endroit, l'enfant à l'envers", non pas qu'il soit long à lire, mais je prends peu le temps de lire ces derniers mois.
    Or il est tout simplement passionnant!

    Je vais essayer d'en faire une sujet très prochainement sur L'arbre à liens, du point de vue de ma lecture "psychogénéalogique".
    Je vais aussi t'envoyer un mail sur des impressions plus personnelles là-dessus.

    En ce qui concerne ton autre livre, je suis désolée mais je ne suis pas encore passée à la FNAC de Nantes, afin de voir si je pouvais le trouver.

    Pour la promotion, il me semble qu'il est toujours plus difficile de "vendre" soi-même ce qu'on a créé, que vendre la création d'un autre.
    Et cependant, cela vaudrait le coup de donner un essort à la diffucion de "L'enfant à l'envers, l'enfant à l'endroit", aussi bien pour toi, que pour les lecteurs potentiels, et tous ceux qui cherchent un peu plus à comprendre ce que leur histoire familiale a imprimé en eux.
    Alors, il faudrait un peu plus de relai, me semble-t-il, dans les pays francophones.
    N'y aurait-il pas moyen de contacter quelques librairies ?
    Dès que je le pourrai, j'irai en parler avec ma libraire préférée à Nantes qui fait partie de l'ALEF (Association des Libraires Esotériques de France), qui vend aussi beaucoup de livres psychologiques, et de témoignages comme le tien. Détail amusant, le président de l'ALEF, est libraire à Vézelay, et a été un de nos référents là-bas ))

    Posté par Tisseuse, 25 juillet 2008 à 19:04
  • Matinou

    IL faut certainement un certaine culot pout oser vendre ses réalisations... tes réalisations étaient sûrement très bonnes (puisque des proches te l'avaient dit)...mais se mettre derrière un étal pour les proposer à la vente, c'est une autre démarche...
    Oui je suis fière de ce que je suis arrivée à faire l'année dernière, mener à bien l'écriture de ces deux livres si différents en même temps...Je suis sûre au fond de moi qu'ils sont bons tous les deux...même si cela fait prétentieux de le dire...
    Je te trouve un amour de faire les librairies pour moi...en fait, je te suis TRES reconnaissante
    Je crois en ce qui me concerne que c'est le bouche à oreilles qui fonctionnera le mieux...
    MERCI en tous les cas

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 23:08
  • Jean

    Cela me fait plaisir que tu me tutoies...cher Jean
    Je me reconnais tellement dans ce que tu dis...quoique je n'ai pas eu (jusqu'à présent) tous les emmm....que tu as connus! C'est dingue!
    Oui comment et pourquoi persévérer dans ce cas?
    En fait, c'est pour cette raison que j'aime le blog...là je peux m'en donner à coeur joie et j'ai le bonheur d'être lue et commentée immédiatement...
    Je te remercie de me donner les qualités que tu cites...cela fait du bien et aide à garder courage.
    Ce qui est difficile à comprendre, c'est que écrire est AUSSI un travail, que les livres coutent du temps, de l'énergie, et du courage pas possible! (et ne rapporte rien aux auteurs pas ou peu connus...mais ce n'est pas l'essentiel pour moi...
    Jean j'espère vraiment pouvoir te rencontrer un jour...j'ai regardé sur la carte où se trouve ton patelin (ville?) j'ai pas vu...près de Charleroi je crois...
    Tiens je t'embrasse, si tu permets )

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 23:17
  • sebarjo

    Tu as PARFAITEMENT raison...ce matin j'ai vu le verre à moitié vide...alors que si je regarde le verre à moitié plein, il y a plein de bonnes choses qui se passent
    Tu fais bien de me le rappeler
    merci

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 23:22
  • Fanzesca

    Tu aimes écrire, cela se sent, cela se lit...je te souhaite ce qui est bon pour toi...le blog...le livre si cela se présente...
    Le bouche à oreilles ...oui, je crois qu'il se mettra en place, grâce à des gens comme toi...
    merci ...

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 23:41
  • Charlotte

    ah là tu touches un point sensible...le prix de fou que coûte une oeuvre picturale ou une sculpture...Je sais que c'est chaque fois une pièce unique...et pas le livre...et que se séparer d'une de ses sculptures doit être comme un arrachement...
    Mais mener à bien l'écriture d'un livre est un travail de longue haleine, de persévérance aussi!
    L'auteur qui a écrit...ne gagne que des ronds de carotte sur chaque livre vendu
    Et tu as raison, il y a dans tous les branches des arts, des navets qui se vendent...

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 23:46
  • Sylvie

    ben...un peu (beaucoup) la même chose pour moi...
    Pas trop le temps de visiter les blogamis...
    Et je le regrette, crois-moi
    Regarde comme je vous réponds tard à chacun...
    merci d'être venue me faire un coucou...

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 23:49
  • Tisseuse

    Je serai très très curieuse de connaître la lecture "psychogénéalogique" que tu feras de "L'enfant à l'endroit...
    Merci aussi de m'envoyer un mail qui m'en dira plus encore...
    D'autres que toi m'ont déjà dit ce que tu écris ici:
    "Et cependant, cela vaudrait le coup de donner un essor à la diffusion de "L'enfant à l'envers, l'enfant à l'endroit", aussi bien pour toi, que pour les lecteurs potentiels, et tous ceux qui cherchent un peu plus à comprendre ce que leur histoire familiale a imprimé en eux."
    Il n'y a pas de hasard, nous pensons toutes les deux que les synchronicités existent...
    Vezelay...Orval...c'est étonnant...
    Merci de faire la promotion de mon livre auprès des gens qu'il pourrait intéresser
    En France jusqu'à présent pas de diffusion "officielle"
    Il faut passer soit par moi, soit par Traces de Vie

    Posté par Coumarine, 25 juillet 2008 à 23:56
  • "Dis donc, bloggueuse, Tout d'un blog", le trouve-t-on dans les librairies Françaises ?
    Et n'en as-tu pas un exemplaire que tu pourrais me faire parvenir contre un chèque, ou échanger conte mon "discours aux enfants ?"
    Bon week-end.

    Posté par Michel Cornillon, 26 juillet 2008 à 10:12
  • J'ai appris par Joseph Bodson que tu vas bientôt passer à l'AREW, Espace Wallonie-Bruxelles. Je lui ai suggéré de consacrer une séance au blog littéraire. Je surveille le calendrier des séances. Moi, je passe le 3 septembre avec la Gondole. Je vais aussi au salon littéraire de l'Abbaye Saint-Denis près de Casteau fin Août. Voir dans mon blog pour plus de détails. A bientôt!

    Posté par jean botquin, 26 juillet 2008 à 15:46
  • @Jean...c'est noté dans mon agenda...je viendrai le 3 sept...
    Je n'ai pas vu les références du salon littéraire de l'Abbaye Saint-Denis?
    Vais regarder sur le Net...
    Jean, c'est une excellente idée ta proposition d'une soirée consacrée au blog littéraire...On ne peut plus nier que cela existe, hein!

    @Michel...oui tu l'as vu, tu peux commander Tout d'un blog dans ta librairie préférée...le livre est diffusé en France

    Posté par Coumarine, 26 juillet 2008 à 16:02
  • Jean

    C'est le 1er octobre que je suis à L'Espace Wallonie Bruxelles...
    (on s'encouragera l'un l'autre dac?)

    Posté par Coumarine, 26 juillet 2008 à 16:04
  • avec l'aide des témoins de J...tout est possible et bravo !

    Posté par Gondolfo, 26 juillet 2008 à 18:42
  • Pour l'atelier à Hurtebise, ce sera dur, question agenda, mais je veux bien en savoir plus pour ce que tu proposes à Marche.

    Il y a des jours où on se pose des questions par rapport à ce que l'on crée...
    Plus j'avance, et plus je pense, que notre seul critique,c'est nous...
    Et si la diffusion de ton livre est si dur, je ne pense pas que c'est toi qui doit être remise en cause, mais bien la société...
    Courage...

    Posté par rol, 27 juillet 2008 à 09:24
  • @rol...
    Je ferai savoir ici même mon programme d'ateliers pour l'année académique prochaine...
    J'aime ta phrase:notre seul critique, c'est nous...
    Si on doute (et cela arrive aux meilleurs ), c'est aussi par manque de confiance...peur...
    Mais les médias ont leur rôle qui portent aux nues des oeuvres sans intérêt véritable, ignorant d'autres qui mériteraient davantage de visibilité...

    Posté par Coumarine, 27 juillet 2008 à 23:17
  • MAGNIFIQUE! Rempli de sensibilité... émouvant aussi, ton livre "l'enfant à l'endroit, l'enfant à l'envers"... Ca y est, je l'ai lu (ou plutôt, je l'ai dévoré). Je voudrais pouvoir expliquer combien il me plaît, mais les mots ne viennent pas... J'aime ta façon d'écrire, "je recommence...", j'aime le choix de tes mots, j'aime tout! Je vais secouer mon libraire pour qu'il en commande quelques exemplaires (je compte l'offrir à ma soeur et à une amie)
    Merci Coum pour ce bon livre!

    Posté par dan, 28 juillet 2008 à 11:04
  • @Dan...tu penses bien que tes mots me touchent...
    Merci de me les écrire ici
    MERCI

    Posté par Coumarine, 28 juillet 2008 à 11:54
  • Alors ça veut dire qu'à la Fnac Montparnasse ils ne pourront plus me dire que ton livre n'a pas encore été livré ?! Bonne nouvelle
    Justement j'ai prévu d'y faire un tour samedi pour constituer ma pile de livres pour les vacances...

    Et puis peut-être que le succès du 1er aidera la diffusion du 2nd...

    Je te le souhaite, je le lui souhaite, car le sujet est à mes yeux important...

    Posté par Le Chat, 30 juillet 2008 à 17:54
  • J'ai acheté ton livre "Tout d'un blog", Coumarine. Je pars en vacances samedi matin, et je l'emporte dans mes valises
    Belle soirée à toi, et gros bisous.

    Posté par Francoise, 05 août 2008 à 22:34
  • ben ça alors...!

    On commence donc à vraiment le trouver en France ce satané bouquin?

    Allez, je croise les doigts pour l'Enfant à l'endroit maintenant...très différent de l'autre...

    Posté par Coumarine, 05 août 2008 à 22:39

Poster un commentaire