J'ai fait un rêve étrange - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

08 juin 2008

J'ai fait un rêve étrange

J'ai fait un rêve...

j'ai rêvé d'une femme à la beauté tendre et lumineuse.
j'ai rêvé que cette femme avançait à quatre pattes, se cognant et se perdant dans une forêt de jambes.
j'ai rêvé que cette femme cherchait partout sa couronne de reine.
j'ai rêvé que toutes ces jambes piétinaient ses mains et l'empêchaient d'avancer.
j'ai rêvé que la couronne de reine se trouvait dans le coin le plus sombre, le plus reculé de la pièce et que la femme à quatre pattes la cherchait en vain.

Alors...
j'ai rêvé que la femme un jour cessait de dormir.
j'ai rêvé qu'elle se mettait debout, droite et fière.

Puis...
j'ai entendu cette femme dire OUI fermement, NON plus fermement encore. Je l'ai vue se poser, s'ancrer.

Et les gens se sont écartés devant elle et la femme est arrivée peu à peu tout au bout de la pièce, dans son coin le plus sombre et le plus reculé.
Elle a regardé, a vu la couronne et l'a reconnue pour sienne.

Alors...
Elle s'est penchée lentement, a ramassé la couronne orpheline, l'a posée sur sa chevelure de reine.

Puis, elle s'est retournée vers la forêt de têtes
Et elle a fait face...


Commentaires

    Cela me rappellerait la belle dormant au bois , mais ne vois point de charmant prince. Elle s'est vraiment réveillée toute seule ?

    Posté par Franck, 08 juin 2008 à 19:46
  • Moi aussi, ça me fait penser à un conte.
    Le femme, elle est encore plus jolie quand elle est debout!

    Posté par val, 08 juin 2008 à 20:30
  • Oui, et un conte avec un message fort : les autres peuvent nous décourager ou nous encourager (si jamais il y a un prince charmant caché quelque part), mais c'est nous-même qui décidons - ou non - de nous lever.

    Posté par D.K., 08 juin 2008 à 20:41
  • Oui Franck...elle a cessé d'attendre tout des autres

    Val c'est un rêve pas un conte...un rêve dont on peut se réveiller

    D.K. bienvenue...
    merci je crois que vous m'avez comprise...

    Posté par Coumarine, 08 juin 2008 à 20:47
  • Détournement onirique...

    Et bien moi, Coum. j'ai rêvé cette nuit que j'avais volé le Bus N° 36 après avoir rangé ma voiture dans une rue pentue. J'étais en cavale suite à une histoire inquiétante qui s'est déroulée dans une école, j'avais des mômes sur les bras dont je devais m'occuper en l'absence de leur mère, laquelle ne savait même pas que j'étais dans cette situation. Je devais récupérer mon propre gamin je ne sais où dans la ville et surtout ne pas me faire intercepter par la police avant. A la fin, j'ai réussi à ranger le bus à plat sur le côté, comme une image dessinée le long d'un trottoir et à rejoindre ma voiture in extremis. En me réveillant je me demandais si j'avais laissé des empreintes digitales sur le volant du bus. Je ne suis pas encore vraiment rassurée... C'est la première fois que je vole un bus !!!

    Posté par Causeuse, 08 juin 2008 à 21:26
  • @Causeuse...je rêverai cette nuit que je volerai un train
    ben oui! carrément!
    Le train est plus sûr et va plus loin que le bus, ne crois-tu pas?
    Surtout le bus 36 qui ne va que jusqu'au coin de la rue...
    (mais c'est pas bien tu sais de voler un bus...qui vole un bus, vole une puce, tu savais pas? Et ça, c'est grave!

    Posté par Coumarine, 08 juin 2008 à 21:54
  • Je crois que je l'ai vu se relever (se révéler?), cette femme dont tu parles.

    Posté par fabeli, 08 juin 2008 à 22:26
  • Oh, mais...

    Je l'ai rendu le Bus , hein ! Même pas pas un pok sur les pare-chocs ! Impeccable ! Celui-ci allait de la banlieue des Minguettes aux quartiers chics de la Duchère aller-retour (j'ai vérifié), personne ne me l'a encore réclamé... C'est étrange ... Je le conduirai lorsque tu viendras à Lyon si tu veux... Maintenant que j'ai mon permis de nuit... Je te ferais les trajets gratis... Montre pas trop ta couronne tout de même , faut pas provoquer les gônes un peu loufs... Par contre, ne te mets jamais à quatre pattes dans mon bus, on te prendrait pour un siège confortable et ce serait la cohue... Je te réserve une place assise et spacieuse et on fera un atelier d'écriture by night sur le thème des ROIS ET DES REINES de BLOGS...

    Posté par Causeuse, 08 juin 2008 à 22:53
  • @Fabeli...tu l'as vue se révéler...chouette, tout n'est pas perdu alors..

    @Causeuse...les rois et les reines des blogs sont de reines et des rois en CARTON
    du toc....rien que du toc...
    pffffffffffffff

    Posté par Coumarine, 08 juin 2008 à 23:10
  • TOUT ! TOUT ! TOUT !

    Tu sauras tout sur le carton !
    http://www.dotapea.com/cartons.htm
    D’ores et déjà qu’il en existe plusieurs sortes :
    Le carton neutre
    Le carton acide
    Le carton-médium
    Et qu’on en faire toutes sortes de supports en les encollant soigneusement …
    J’espère ainsi que tu vas pouvoir rêver à ta future maison d’édition en carton …

    Pirouette Cacaouette…

    Si ta couronne est en carton, ne la trempe pas dans l’eau noire des rêves ou alors fais-la plastifier avant … Tu ne peux pas sortir sans te protéger la tête … Hé ! Pas de blague, hein ?

    Posté par Causeuse, 09 juin 2008 à 02:16
  • Heureusement qu'elle se relève la femme de ton rêve, il est grand temps de faire savoir à quel point une femme est forte!

    Posté par mab, 09 juin 2008 à 07:28
  • Elle a enfin trouvé sa réelle identité et a osé regarder le monde en face, dire "oui" ou "non" quand il lui fallait le dire... elle est enfin Elle.
    Une parabole très forte et pleine de sens pour moi.

    Posté par Béatrice, 09 juin 2008 à 08:00
  • Un texte fort comme d'habitude Coumarine.

    Que toutes les femmes qui se font écraser aient le courage de se lever et d'aller trouver leur couronne.

    J'ai partagé, l'été dernier, un temps de femmes. Et nous avons toutes été invitées à aller chercher en nous notre Reine. Je l'avais trouvé après un chemin difficile dans une forêt.. Je crois que je l'ai reperdue.. Il me faut refaire le chemin.

    Posté par Annik, 09 juin 2008 à 08:28
  • Oui, Coum, du toc…

    Posté par Vertumne, 09 juin 2008 à 08:51
  • Petite suite, puisque le rêve est suspendu à trois petits points :

    ... ils avaient déjà tous leur couronne sur la tête et lui adressaient des sourires narquois.

    Rassurez-vous, chère Coumarine, c'est juste pour sourire et compenser un peu la perte de Paroles Plurielles.

    Posté par Walrus, 09 juin 2008 à 09:19
  • I had a dream ...
    Evidemment ce texte me fait penser au discours de Martin Luther King.
    Comme son texte, le tiens semble à la fois teinté d'utopie et d'évidence.
    Un texte essentiel qui doit résonner chez toutes les femmes.
    Un texte magnifique, qui me fait croire qu'un jour, chacune, en chaque circonstance, on saura relever la tête, ce malgré les obstacles, ce malgré les doutes.

    Posté par Miss Line, 09 juin 2008 à 09:25
  • Heu, Salut !
    Dis-moi, Coum, ton rêve, là...
    ça vaut aussi pour les hommes ?

    Candide

    Posté par Candide, 09 juin 2008 à 09:34
  • @Causeuse, je pense à la couronne en carton du jour de rois...
    gloire éphémère...
    Pirouette, cacaouette...
    La reine n'est qu'en carton, tu savais pas?
    pirouette, cacaouette trois p'tits tours et puis s'en vont...

    @mab...c'est ce que je crois fondamentalement aussi!

    @Béatrice...ça m'étonne pas que cette parabole ait du sens pour toi...

    @Annick...j'aime énormément la compagnie des hommes, je les aime pour ce qu'ils sont
    Mais j'aime aussi les "temps de femmes", j'en ai parlé dernièrement de ces temps de "tonnelle"...

    Posté par Coumarine, 09 juin 2008 à 10:21
  • @Vertumne...
    TOC: définition du ROBERT: imitation sans valeur;
    faux et prétentieux
    ça me convient tu crois?

    @Walrus: les trois petits points sont supendus à la dernière phrase à savoir: ELLE A FAIT FACE (à la forêt de têtes)
    Elle est têtue, tu vois...
    Quant à PP...je me demande si "on" se rend compte suffisamment ce que cette fermeture suscite en MOI comme tristesse...

    @Miss Line..bien sûr, tu y as pensé!
    Tu sais je n'ai pas osé mettre le titre en Anglais...c'est idiot n'est-ce pas?
    Je devais me trouver à quatre pattes quand j'ai hésité et opté pour le français...
    (merci la miss pour tes mots qui apprécient la reine en carton)

    @Candide...qu'est-ce que tu crois? Les hommes et les femmes ne sont pas si différents dans la quête de leur identité...

    Posté par Coumarine, 09 juin 2008 à 10:28
  • tiens tiens !!
    Assez biblique tout ça ...
    Disons que cela m'a évoqué la femme couronnée de l'Apocalypse...
    C'est la faute à Franck ! Il a parlé d'Apocalypse chez moi...

    La femme couronnée enfante un "nouveau monde", je ne suis pas totalement à coté de la plaque !
    (mais elle devra affronter le Dragon... on n'a rien sans mal !!)

    Posté par alainx, 09 juin 2008 à 11:24
  • @Alain...chacun y voit ce qu'il veut...
    je n'ai pas pensé moi à la femme de l'Apocalypse...
    Plus très biblique moi...
    Quant au dragon (aux dragons plus exactement)la femme sans couronne l'a affronté depuis longtemps...
    Il lui reste les gens maintenant, le commun des mortels à affronter ou à continuer à affronter
    Et ce n'est peut-être pas la moindre des choses...

    Posté par Coumarine, 09 juin 2008 à 14:57
  • ton texte est une très puissante métaphore !

    chacun a besoin de trouver sa royauté intérieure, se la reconnaître, et la laisser rayonner aux yeux des autres

    Posté par Tisseuse, 09 juin 2008 à 16:48
  • @Tisseuse..royauté intérieure...rayonner...
    ce sont de très beaux mots..
    mais pas si évidents
    parce que la couronne a tendance à valser dans les coins

    Posté par Coumarine, 09 juin 2008 à 17:55
  • "Plus très biblique" ? Coumarine... ?
    Arf ! Tu as surement une perception "chrétienne" de la Bible...

    Ca me fait sourire, car bon nombre de tes entrées relatives aux femmes et à la femme sont... bibliques.... )

    Et puis, toi qui aime le transgénérationnel, peut-tu occulter nos racines judéo chrétiennes... Elles sont tellement présentes dans ton dernier livre...


    Mais bon... il y a tellement de préjugés et de critiques échevelées au regard de la bible.... essentiellement par des gens.... qui ne l'ont jamais lue !!!
    (dit Alainx l'athée.... qui lit bcp !)

    "Allez à la source !! Allez à la source !! Cessez de lire des commentaires !! ", proférait mon prof de philo !!
    Un saint homme... probablement !! )

    ----------
    je sais pas pq je raconte tout ça.... !
    illuminé, suis-je ???

    Posté par alainx, 09 juin 2008 à 19:47
  • @Alain...grrr
    Je ne suis plus Xtienne, là, voilà...!!!
    par contre la bible m'intéresse dans sa mythologie, dans ses contes et paraboles qui ont traversé les siècles
    Je n'ai pas pensé à la femme de l'Apocalypse, et encore moins, si c'est elle, à la Vierge (!)Marie...Je ne suis pas vierge, figure-toi, et j'ai connu l'Homme de façon biblique yèèèèèèèè
    Non! j'ai plutôt pensé aux contes traditionnels pleins de sagesse, qui parlent à nos inconscients et nous disent tant de choses pour peu qu'on est capable de les "écouter"

    Pour le reste, je vais me recoiffer, je me sens échevelée )

    Posté par Coumarine, 09 juin 2008 à 20:37
  • Coucou Coumarine,
    Je laisse l'interprètation de ce rêve aux spécialistes mais je suis frappée par ce
    "Puis...
    j'ai entendu cette femme dire OUI fermement, NON plus fermement encore. Je l'ai vue se poser, s'ancrer"
    En ce temps de fermeture de PP, je ne peux m'empêcher de me demander si justement ce non n'y fait pas référence. Un oui pour un non, un non qui te coûte mais qui te permet d'avancer... la voie dégagée pour faire ce que tu as actuellement envie de faire...
    Mais comme dirait Sigmund, quelquefois, un cigare n'est qu'un cigare ))
    Désolée pour cette interprètation pitoyable, je ne te ferai donc pas payer le coût de la séance )))

    Posté par pandora, 09 juin 2008 à 21:34
  • @pandora.. j'ai reçu des mails de supplication pour que PP ne ferme pas...
    Je m'accroche à mon NON, tu vois, du moins pour l'instant, on verra dans trois mois.
    Mais c'est dur, c'est dur
    C'était aussi mon enfant PP...

    Posté par Coumarine, 09 juin 2008 à 22:13
  • C'est bien connu Coumarine, dès que notre lointain cousin a su se tenir debout sur ses membres postérieurs, le nombre de ses prédateurs s'est divisé par deux...
    Bonne semaine

    Posté par Maky, 10 juin 2008 à 00:29
  • Un bon Non vaut mieux qu'un Oui Mais...

    Je ne te raconterai pas mon nouveau rêve, je l'ai laissé dans son carton d'emballage et je l'ai mis au grenier. Dans la salle d'attente pleine à craquer aujourd'hui( trois petites filles, des hommes , des femmes, une grand-mère qui lit des histoires à haute voix... les 101 dalmatiens), j'ai relu ton livre tricoté coeur -tricoté main et je l'ai trouvé encore plus "enlevé" qu'à mon premier passage. J'aime relire les livres qui me parlent. Une houle de vérité traverse toutes ces pages et je les ai quittées en me disant que le vent dans les greniers à mots a toujours des vertus conservatoires. Ne restent sur les étagères que ce qui insiste encore un peu , tout l'approximatif a disparu. Blancheur osseuse de la mémoire comme le petit mouchoir éternel d'Eugénie. Le Non est aussi un mutisme assumé et bienveillant. Le Non précède le Oui dans le développement des petits d'hommes. L 'enfant dit Non pour exister par lui-même, pour quitter la tutelle dont il sait secrètement pouvoir se passer à terme. S'il dit Non trop tôt ou trop tard , il peut se déprimer dans les rets de la dépendance mortifère.Ce que tu expliques dans ton livre concernant ton propre cheminement montre comment tu as pu passer de la toute-puissance infantile qui comprend l'illusion de royauté perdue ou jamais validée à une version personnelle du gouvernement de soi qui s'incorpore les consignes fortes et acceptables de la lignée. Il en résulte des distinctions, des compromis, des satisfactions non factices et la certitude que toute famille porte en elle-même le contre-poison de ses imperfections intra et intergénérationnelles. Tu es allée à ta mémoire . Tu en reviens seule et avertie. Tes lecteurs de PP ne sont pas orphelins, eux aussi ont leurs greniers à visiter ou vider. Ton exemple est à suivre, autrement...

    Posté par Causeuse, 10 juin 2008 à 00:33
  • Tu as raison Coumarine, bien des textes parlent de (et à) notre inconscient. Les tiens notamment...

    Et la bible (me semble-t-il) véhicule nos inconscients collectifs (entre autre....)

    Mon commentaire (qui me vaut un grrrr !), ne se voulait pas caustique... bien au contraire... Si la femme est méprisée par les religions, elle est aussi magnifié dans certains textes "du Livre", dont il faut savoir pénétrer le sens ultime...

    Après... ce qu'en font les religions pour des raisons politiques et de domination.... c'est encore autre chose....

    Posté par alainx, 10 juin 2008 à 09:31
  • On est obligé de vouloir interpréter ce rêve et de l'appliquer à son propre vécu parce qu'on aurait presque envie d'être cette femme qui se réveille s'éveille et s'affirme.
    Ou tout du moins de la connaître. Enfin moi je prends ça au premier degré ça se trouve, il ne faut pas faire ça

    Posté par kaliuccia, 10 juin 2008 à 10:52
  • Ce qui me frappe, dans ce texte métaphorique, c'est que la couronne est dans le coin le plus sombre. Il faut vraiment aller la chercher, elle ne brille pas et les obstacles sont nombreux...

    Posté par Danalia, 10 juin 2008 à 15:28
  • @Causeuse...merci de cette deuxième lecture de L'Enfant à l'endroit, l'enfant à l'envers...
    Tu vois ...ce livre qui fait tellement partie de moi, démarre difficilement...
    Aussi à cause de la maison d'édition trop confidentielle
    Mais bon, on verra...

    @Alain...je sais que tu m'aimes )) et que ton commentaire ne se veut pas caustique...je t'ai d'ailleurs répondu sur le ton du sourire...
    Tu sais, plus je me situe comme femme (acceptant enfin pleinement de l'être, plus je peux me situer devant et AVEC les hommes, et non plus CONTRE , comme des ennemis qu'il faut combattre
    J'écrirai sans doute encore des billets dans la métaphore sur la femme telle que je la vois aujourd'hui...ce sujet m'interpelle très fort...

    Posté par Coumarine, 10 juin 2008 à 15:32
  • @kaliuccia...on peut prendre ce petit conte au degré avec lequel on a besoin de le prendre...
    il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon, il y a chacun la sienne...

    @Danalia...oui, elle est dans le coin le plus sombre et le plus reculé de la pièce, jetée là (je crois) par une main malfaisante...
    Peu-tre même est-ce la sienne propre quand elle ne se rendait pas compte qu'elle abdiquait sa dignité de reine...
    Tout est possible...

    Posté par Coumarine, 10 juin 2008 à 15:36
  • Le rêve ou la voie royale de "l'inconscient" (dixit Freud)!
    Te voilà donc reine :c'est toi qui le veux,ou rêves de l'être.Mais quelle reine?
    D'as, de pique,(pic) de trèfle, de coeur?
    Le prochain rêve te donnera sans doute des réponses.
    Notre inconscient ne se trompe jamais.Il révèle via nos rêves, nos désirs refoulés, notre vérité (identité) intérieure.
    Vive la reine!

    Posté par Charlotte, 10 juin 2008 à 20:36
  • Pas mal comme déclaration d'indépendance... Mais dans la réalité pas en rêve !
    Je t'embrasse Coumarine.

    Posté par Fauvette, 10 juin 2008 à 21:58
  • @CHarlotte...pour moi c'est mon intuition que ne me trompe jamais
    Mais il me faut me mettre à son écoute...

    @Fauvette..je t'embrasse aussi...merci de ta visite

    Posté par Coumarine, 10 juin 2008 à 22:06
  • Peut-être que cette reine cherchait-elle tout bonnement une bonne paire de lunettes ? ça m'est arrivé un jour... en vrai ! Après les avoir retrouvées, ma vue et moi-même avons réconcilié nos aptitudes sous le terme d'acuité ! J'aime bcp la chevelure de reine et la couronne orpheline... très beau.

    Posté par iskander, 11 juin 2008 à 08:48
  • @iskander...les lunettes...mais c'est bien sûr )

    Posté par Coumarine, 11 juin 2008 à 12:32
  • Tiens envie d'arrondir à 40 commentaires...

    Posté par Coumarine, 12 juin 2008 à 00:09
  • Bon un peu à la bourre et en plus vous allez dire que je suis contrariante mais les couronnes c'est pour les reines de pacotille celles des carnavals de nantis blasés. Pour les vraies reines, pas de couronne tout est dans le port de tête, et miroir ou glace pas d'importance c'est même à l'improviste qu'elles sont les plus belles : droite la tête et sourire aux lèvres. Merci de toutes vos belles pensées de tous les jours. ps : c'est l pour elle(s) est ailes et pas Lui ni I pour il.

    Posté par l, 17 juin 2008 à 21:11
  • @l.......tu as raison bien sûr...c'était bien comme ça que j'entendais parler de la "couronne"

    Posté par Coumarine, 17 juin 2008 à 23:21
  • Ah, j'ai oublié Coumarine, à choisir, soyez la reine de coeur.

    Posté par l, 18 juin 2008 à 00:47
  • oui oui l...j'y compte bien...

    Posté par Coumarine, 21 juin 2008 à 16:45
  • Quel beau texte, quel conte et quel écriture limpide et fluide, et tout à la fois mystérieux... comme le rêve...
    Et un plaisir singulier à le lire, aussi...
    Je t'embrasse, ma R...
    Et bon retour chez toi.

    Posté par D&D, 02 août 2008 à 03:42

Poster un commentaire