Quand l'essentiel s'écrit tout au bas de la page - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

02 mai 2008

Quand l'essentiel s'écrit tout au bas de la page

Il y a des mails (et des lettres mais elles deviennent rares les vraies lettres...) avares de mots, rapides, efficaces, qui vont à l'essentiel, surtout ne pas perdre de temps en petits mots inutiles. Et hop! On passe au mail suivant... Il y en a cinquante qui attendent...

Il y a des mails (et des lettres mais elles deviennent rares les vraies lettres...) qui prennent le temps de prendre leur temps. Qui écrivent de vraies paroles, des paroles nourrissantes pour celui qui les reçoit, tout comme pour celui qui les écrit. Des mails (et des lettres..) qui disent, qui racontent, qui donnent un bout de soi, qui n'ont pas peur des mots, qui font du bien...voilà c'est dit! Qui font du bien à écrire, et à recevoir...

Il arrive parfois que tout au bout du bout de ces mails (et de ces lettres..) il y ait tout-à-coup un petit PS,  un truc de dernière minute, un petit truc de rien du tout, que l'auteur du mail (ou de la lettre) s'avise soudain de rajouter, comme ça, un peu vite vite...comme s'il avait presque oublié d'en parler...

Et souvent, avez-vous remarqué? dans ce PS se trouve quelque chose de capital, une information importante, parfois même très importante, auquel le mail tout entier aura mené l'air de rien...

lettre_PS_002

Alors bien sûr il s'agit de ne pas louper ça! D'être attentif. De ne pas se laisser distraire par les apparences: un petit PS en bout de mail (ou de lettre) il arrive qu'on n'y fasse pas vraiment attention, qu'on le lise vite, sans réaliser que là, se trouve quelque chose d'essentiel, peut-être le plus essentiel, le truc que l'auteur du message avait absolument envie de communiquer.

Cela m'est arrivé encore il y a deux ou trois jours:  un mail d'une personne qui me donne de ses nouvelles, un mail détaillé et intéressant, un mail qui me fait chaud au cœur...
Puis la signature.
Puis ...comme perdu là tout en bas...un PS: ah ! au fait...et là l'information donnée comme en catimini qui pour moi est la plus importante du mail...

Je donne toujours une attention particulière aux PS des messages que je reçois...toujours...


Commentaires

    PS

    PS : c'est super bien ici !

    Posté par annick, 02 mai 2008 à 13:01
  • hooooooooo Annick tu m'as fait rire...
    PS. bienvenue et merci de ta visite...

    Posté par Coumarine, 02 mai 2008 à 13:23
  • Pour répondre à ton comm.sur mon blog : je t'ai découverte ce matin et t'ai mise en lien de suite pour pouvoir me plonger dans tes mots sans avoir à te chercher. Ce que j'ai le temps de faire maintenant....
    PS (!!!) Pourquoi Coumarine ? t'es un arbre ? tu es de Guyane ?

    Posté par , 02 mai 2008 à 13:30
  • ...Oui

    Ce petit billet m'a beuacoup amusée ! J'ai lu , un jour , mais je ne me souviens plus de qui était la phrade :" Une femme ne peut jamais écrire une lettre , sans mettre un post -scriptum"
    Je fais même mieux et toutes mes connaissances le savent , au téléphone , je rappelle toujours , que ce soit moi qui ait appelé ou pas !!!
    Voilà , je reviens à pas feutrés sur ce blog qui m'enchante !
    Merci
    Maïté

    Posté par radiocrochet, 02 mai 2008 à 14:17
  • "Ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément!" Donc pas besoin de P.S!
    P.S: Heu! Merci d'être passée chez moi.

    Posté par Papa de Lili, 02 mai 2008 à 14:21
  • c'est très important ce que tu soulèves là, c'est le même phénomène que ce qui s'énonce dans le bureau du praticien lorsqu'on a déjà payé et renfilé son manteau
    toute la lettre, ou toute la séance a amené à ce point d'orgue là (qui parfois d'ailleurs n'avait riien à voir), et était L'INFORMATION ESSENTIELLE !
    parce que ce n'est qu'après avoir dit au revoir que cela peut enfin se livrer, oser se dire
    parce que tout à coup notre inconscient nous donne un coup dans les côtes du genre "Hé, t'as oublié de dire...."
    et puis, hop, on s'arrête, nous n'aurons pas à développer : ouf !!!!

    Posté par Tisseuse, 02 mai 2008 à 17:47
  • Les PS dans les mails sont d'autant plus étranges puisqu'on peut reprendre son texte avant l'envoi.

    Sans doute une survivance du temps où on envoyait des lettres sur du papier avec un stylo ou une plume, le PS venant souvent après une relecture et il n'était évidemment pas question de réécrire la lettre.

    Evidemment l'usage de l'écrit a énormément changé depuis l'ordinateur ...

    Posté par Farfalino, 02 mai 2008 à 17:59
  • J'aime bien la Hollande et la Belgique. J'y suis allé souvent et j'ai toujours été bien reçu. J'en suis venu à baragouiner un tantinet le flamand!
    Amitiés.

    Posté par Papa de Lili, 02 mai 2008 à 18:15
  • Je suis une grande spécialiste du PS primordial et de la note de bas de page (pour les billets de blogs par exemple) qui contient L'Information. Je sais bien un peu pourquoi :
    j'ai un mal fou à me confier, moins à l'écrit il est vrai mais quand même. Depuis deux ans c'est devenu quasiment maladif puisque j'ai perdu 3 de mes plus intimes ami(e)s pour leur avoir simplement dit une partie de ce qui m'arrivait, et qu'ils ont pris peur ou s'en sont trouvés oppressés. Alors c'est souvent à la toute fin d'un message ou d'un courrier que je m'apprête à envoyer que quelque chose se déclenche encore parfois et qui dit au fond, C'est trop bête de ne pas lui en avoir parlé.
    A ça s'ajoute un côté Colombo de ce vieux policier de série télévisée qui revenait toujours après avoir salué pour poser la-question-qui-tue, que j'avais déjà quand j'étais au normal de moi.

    Peut-être que tes correspondant(e)s habituel(le)s même s'ils vont bien, ont des réactions qui au fond procèdent des mêmes impulsions.

    PS : Belle façon, ton billet, de remercier quelqu'un qui t'aurait écrit un PS primordial récent.

    Posté par gilda, 02 mai 2008 à 18:53
  • Le PS pour réussir à dire l'air de rien ce qu'on a sur le coeur mais qu'on ne sait pas comment amener autrement. Il ressemble beaucoup au "Au fait" de certaines fins de conversations qu'on lance parce que c'est maintenant ou jamais, qu'on lance parce qu'on a peur de la réaction de l'autre et qu'on ne veut pas donner trop de poids à ce qu'on dit... même si ça en a.
    Le PS est je trouve une façon de dire des choses importantes sur la pointe des pieds... comme pour ne pas déranger.

    PS j'aime beaucoup venir te lire

    Posté par pandora, 02 mai 2008 à 19:46
  • C'est très très juste ce que tu dis là et je n'y avais jamais pensé!

    Posté par catherine, 02 mai 2008 à 21:54
  • @Catherine...merci

    @pandora...j'aime ce que tu dis...
    PS merci pour ton PS...)

    @Gilda...j'aime toujours quand tu viens me faire un petit coucou. Je pense que tu rejoins très fort ce que j'ai voulu dire...
    Oui mon billet est une façon de dire combien un PS d'un mail reçu dernièrement avait été important

    @merci papa de Lili pour ces renseignements...il me semblait bien à vous lire que c-vous deviez connaître un peu de Flamand...

    Posté par Coumarine, 02 mai 2008 à 23:37
  • @Farfalino...tu as raison, avec les copié-collé, les PS disparaissent de plus en plus
    Ils avaient comme tu le dis , leurs raisons d'être dans les lettres qu'il était trop difficile de recommencer...

    @Tisseuse...tes commentaires m'intéressent toujours parce que tu expliques la raison d'être profonde des choses...et je comprends ton explication...dire une chose capitale, juste au moment de partir, quand il en est encore temps, mais qu'on ne devra plus trop expliquer en détail...

    @Maité..tu fais encore plus fort que de simples PS...)

    Posté par Coumarine, 02 mai 2008 à 23:42
  • Le P.S c'est ce que l'on n'a pas eu envie de dire dès le début mais qu'il devient urgent de laisser tomber comme par inadvertance.
    Post Scriptum: encore trop prise pour vraiment lire tout ce que tu écris.

    Posté par mab, 03 mai 2008 à 07:59
  • Bonjour,

    ps : si je ne mets pas souvent de commentaire, par contre je passe régulièrement te lire.

    Posté par Madame C 6375, 03 mai 2008 à 09:48
  • En raison de tout ce qui se dit ici sur l'importance du PS, (et qui est très juste), cela m'a rappelé une conversation avec un stagiaire qui enseignait dans une école de commerce.

    Dans la pub sous forme de lettre : "chère madame vous avez été sélectionnée spécialement... etc...."
    LE message CHOC; celui qui doit forcer la choix, l'argument massu était TOUJOURS sous forme du PS ....
    genre... "PS : Et en plus nous vous remboursons intégralement si vous n'êtes pas satisfaite !"

    Parait que c'est le PS qui s'imprime dans nos tits neurones ! Alors chaque mot en était longuement pesé !!

    Ah ces infames pubeux !!! Grrrrr !!!

    Posté par alainx, 03 mai 2008 à 10:00
  • Quand l'essentiel est tu
    Quand on noie l'essentiel dans une soupe mots

    Juste pour pas blesser,
    Juste pour ne pas montrer sa faiblesse,
    Juste parce que c'est inavouable,
    Juste parce qu'on est trop troublé
    Juste parce qu'on a peur de mal dire,
    ...
    Amitiés
    Fanfanc26

    Posté par fanfanc26, 03 mai 2008 à 11:08
  • Les lettres se font râres, oh que oui... quand il m'arrive d'en écrire, elles sont longues d'une dizaine de pages (moins et j'aurais l'impression d'avoir laissé une seconde lecture pas au plus près de ma pensée), écrite au brouillon tout d'abord... à la plume ensuite, allongée à même le sol à plat ventre, entre le thé et la bouteille d'encre, sur mon papier blanc, seulement des rectos.
    Le plus dur est de ne pas confondre le thé et la petite bouteille d'encre.

    Posté par VanessaV, 03 mai 2008 à 15:18
  • Le Post Scriptum est comme le petit mot que l'on chuchote à l'oreille juste avant de partir : essentiel...

    Posté par kloelle, 03 mai 2008 à 19:35
  • @mab...idem pour moi en ce moment...pas trop le temps de visiter les blogs des amis, pardon...

    @madame C etc...me fais plaisir quand même ce petit mot, même tout court...

    @alainx...je suis sûre en effet que l'effet subliminal de la pub est très bien étudié: il s'agit de vendre
    Mais mon correspondant n'avait pas je crois ce genre de but manipulatoire...il a simplement ajouté en fin de mail un petit truc de rien du tout, qui cependant était très important...valà!)

    @Oui Fanfan...souvent l'essentiel est tu, parce qu'on n'ose pas...

    @Vanessa...tu es une "lettreuse" toi???comme dans l'ancien temps? des pages et des pages?? des pages écrits au rythme des tasses de thé??? )

    @kloelle, voilà! c'est vraiment ça...

    Posté par Coumarine, 03 mai 2008 à 20:38
  • In Cauda venenum

    C'est vrai, le P.S en langage mail n'a plus de sens ou plutôt il en a encore plus que dans les lettres d'antan, je dirais, à fortiori, puisque s'il s'agit d'un oubli à réparer, il est si facile de le faire sans que personne ne s'en aperçoive. Alors, le P.S devient quoi, sinon la chose qu'il était difficile de dire ou d'avouer, la méchanceté de la queue (in cauda venenum),que l'on avait reculée de dire, que l'on avait gardée pour la fin. L'analyse est intéressante, je veux bien, mais en écriture il est interdit de n'oser. Donc, il faut dire tout de suite l'essentiel...

    Posté par jean botquin, 04 mai 2008 à 00:48
  • Le P.S., c'est ce que l'on dit dans l'urgence du dernier instant, juste avant l'au revoir ou l'adieu.

    Posté par Danalia, 04 mai 2008 à 01:16
  • @Jean...ah! comme je vous rejoins: en écriture il est interdit de ne pas oser...!
    (mais sur un blog souvent on est "coincé", enfin ...moi )

    @Danalia...c'est dans l'urgence ou par une espèce d'audace après timidité que s'écrit soudain le PS...
    Bonne journée à toi

    Posté par Coumarine, 04 mai 2008 à 11:13
  • Le Ps c'est comme ces petites notes que l'on colle en l'absence de. Ces petits besoins essentiels.

    Le Ps, c'est de la littérature de frigo !

    Posté par Shaggoo, 04 mai 2008 à 11:57
  • Hello Shaggoo...!
    (Te revoilà dans la blogosphère?)

    Les PS...oui!!!!!!! des post-it qu'on colle sur le frigo...

    Posté par Coumarine, 04 mai 2008 à 12:18
  • Encore une fois un billet tout juste... qui vise droit au coeur, qui parle à tous, qui dit des choses qui touchent... et qui sont essentielles.
    J'adore les "PS l'air de rien" et qui en disent long...

    Posté par Le Chat, 04 mai 2008 à 14:01
  • La lettre ou le courriel ne sont-ils pas, en fait, le prétexte à ce P.S. qui ne peut être exprimé que sous forme de télégramme, sans développement ?
    (Dans certains cas...)
    Expl :
    ...que je suis heureux de constater l'amélioration de ta situation, que de bonheur dans l'exercice de ce métier qui te tient tant à cœur,............
    PS : Pourrais-tu me rembourser les 150 € que je t'ai prêté....))
    Amitié

    Posté par Maky, 04 mai 2008 à 17:21
  • @Le Chat...tu me dis ça souvent que mes billes touchent. Sais-tu que j'ai toujours (non, disons souvent...) un moment d'hésitation au moment de poster un billet? me dis que cela n'intéressera personne...pffffffffff

    @Maky ...me suis écroulée en te lisant...)

    Posté par Coumarine, 04 mai 2008 à 20:12
  • Très jolie écriture sur la photo. Merci pour votre visite. )

    Posté par Loïs de Murphy, 04 mai 2008 à 23:15
  • @Lois de Murphy...eh bien! le merci est réciproque...
    Bonne journée

    Posté par Coumarine, 05 mai 2008 à 10:04
  • Oh, comme tu as raison.
    Un jour, il y a déjà plusieurs années, alors que j'etais dans le cabinet de mon medecin, rhabillée et prete à partir, je lui ai lâché un petit "Ah, au fait, je voulais aussi vosu dire que...".
    Il m'a demandé de renlever mon manteau et de m'asseoir, et la consultation a repris depuis le début.

    Il avait appris que les patients faisaient ça. Ils viennent le voir avec un alibi, mais la vraie raison de leur consultation se trouve dans le "au fait...".

    Posté par Val, 05 mai 2008 à 17:41
  • Bonsoir ma Reine,
    Que tes billets soient bons et beaux, ma foi, sans l'ombre d'une lassitude, je peux dire que j'y ai trouvé une heureuse habitude...
    Et là, comme un luxe, une de tes plus belles photos...
    Et cette belle écriture ainsi aperçue : je trouve aussi...
    Bref : que des cadeaux !
    Alors, décidément, merci.
    Je t'embrasse

    Posté par D&D, 24 juin 2008 à 03:01
  • D...quand je viendrai à lyon? paris? je te ferai une dédicace...yeps!
    C'est pas beau ça?
    mais toi aussi alors hein?

    Posté par Coumarine, 24 juin 2008 à 14:39
  • Ah si, c'est beau
    Et... d'accord !
    Mais... je compte sur ta mansuétude car mon écriture, sur le papier, m'a toujours semblé un peu indigne d'autrui, et ça n'a pas dû s'arranger depuis dix ans : je n'écris presque que plus que sur ordinateur...
    Ou alors, j'ai dû me rêver espion, n'arrivant pas toujours moi-même à briser le code qui permettrait que je me relise...
    Bref, je bavarde, je bavarde, je plaisante un peu (tu viens de me rappeler un texte plus haut, aussi, qu'il est bon de rire), mais là, je ne peux vraiment pas rester plus longtemps : j'ai une lecture de la plus haute importance en cours !
    ...
    Euh...
    Voilà que tu me mets dans la position de t'être un peu infidèle, mais ce : avec toi !
    "C'est pas beau, ça ?"
    Si, c'est délicieux.
    Bon vendredi, ma Reine

    Posté par D&D, 27 juin 2008 à 04:12
  • D...
    tu es adorable
    je te permets d'être infidèle
    Je ferai même pas de crise de jalousie...(hum hum)
    Je t'embrasse

    Posté par Coumarine, 27 juin 2008 à 11:00

Poster un commentaire