Ne pas oublier de s'envoler... - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

01 mai 2008

Ne pas oublier de s'envoler...

La plainte se resserre dans des aigus trop stridents
puis elle s'assagit, se tempère, s'aligne sur la gravité.

La porte de la cage s'est largement ouverte...

Les notes frissonnent, s'ébrouent,
poursuivent la danse disloquée
de tous ces gens hagards
qui se hâtent vers leur âme.

Plus vite. Plus vite...

On risque d'étouffer à s'attarder ainsi
dans les coins désertés de ce lieu menaçant
On risque de mourir à piétiner ainsi
l'ombre de son espérance égarée on ne sait où.

Ne pas oublier de s'envoler, le marquer en grand dans son agenda

Les notes se trompent de symphonie,
elles s'égarent dans les trous sans fond,
là où des araignées féroces déchirent
le ventre des femmes espérantes
d'un nouvel enfant à naître

T'ai-je dit que je t'aimais?

Les doigts s'obstinent à tricoter consciencieusement
un ouvrage symphonique de la première importance.
Et la patience s'est assise au premier rang
pour surveiller les travaux de fondation.
pour surveiller la naissance de l'âme...

J'ai caracolé ce soir au gré d'un clavecin, d'une flûte et d'un violoncelle...
Et ces quelques mots, je les ai notés fébrilement au fil de la musique
Je me suis laissée posséder par elle...
C'est tout...
.


Commentaires

    Bonsoir

    Juste un petit bonsoir , je suis "tombée" sur ce blog et j'ai énormèment aimé cette " écriture" et je voulais te le faire savoir !
    Je pense y revenir avec plus de temps; pour l'apprécier un peu mieux !
    Merci pour ce charmant moment que je viens de passer !
    Maïté

    Posté par radiocrochet, 01 mai 2008 à 02:15
  • Me voici plus disponible maintenant qu'Eugénie est partie, et que lis-je chez ma Coum, de la tristesse?

    Posté par mab, 01 mai 2008 à 07:01
  • Chouette concert.

    Posté par NarB, 01 mai 2008 à 09:03
  • c'est absolument superbe lorsque tu laisses la musique te posséder
    elle te souffle des mots d'une force spectaculaire, des urgences, telles tes molécules agitées de vie et d'envie, d'aspiration

    je te souhaite un bon premier Mai, Coumarine

    Posté par Tisseuse, 01 mai 2008 à 09:18
  • @radiocrochet...bienvenue à toi!
    Je t'en prie installe-toi...je te sers quoi à boire?

    @mab...pas vraiment triste, chère mab...mais prise par la musique du concert auquel j'ai assisté hier soir

    @NarB...ben oui, une musique très ancienne (sur clavecin)

    @Tisseuse...j'aime que tu aimes (sourire)
    Hier, comme par une urgence, j'ai empoigné mon petit carnet, et me suis mise à écrire au fil de la musique. Les mots se pressent alors en moi, ils sortent comme une coulée ardente...
    Puis j'ai posté ces quelques mots sur le blog...et en les lisant ce matin, je me retrouve encore plongée dans cette musique entendue hier
    Bonne journée à toi aussi

    Posté par Coumarine, 01 mai 2008 à 10:17
  • Voilà des mots qui me glacent... ceux écrits en couleur sont de réelles bouffées d'oxygène.
    La musique "parle" de manières différentes, je crois que ça dépend de l'état dans lequel on se trouve quand on l'écoute... J'en arrive à ma question... Cette musique était-elle agressive, ou bien ton moral n'était pas au beau fixe?
    Je croyais que le clavecin émettait toujours des sons romantiques...

    Posté par dan, 01 mai 2008 à 15:17
  • Dan

    Non, je n'étais pas spécialement triste...
    Mais quand je suis sous "l'emprise" de la musique, me vient des images légères, d'autres plus douloureuses...
    Je suis trop dedans, c'est pour cela que je prends mon précieux carnet et que j'écris.
    Moi-même étonnée de ce qui est venu sous mon bic
    C'est de l'ordre de l'écriture automatique, dont j'ai déjà souvent parlé ici

    Posté par Coumarine, 01 mai 2008 à 16:43
  • J'aime beaucoup la dernière strophe et ton image de la patience assise au premier rang... Il n'est pas question de tristesse, mais de gravité. De jolis "automatismes" (je veux la même machine pour noël !!!) Bon 1er mai ! Alex

    Posté par iskander, 01 mai 2008 à 18:13
  • Ton billet me ramène à un certain nombre d’années en arrière. Tout ému par un concerto pour piano de Mozart, je m’étais dit qu’il fallait que j’écrive un texte qui fasse éprouver mot pour note et note pour mot les mêmes sensations que le concerto…
    On n’est pas sérïeux quand on a dix-sept ans. Ce n’est pas toi qui me diras le contraire, Coumarine ?

    Posté par Franck, 01 mai 2008 à 18:42
  • @iskander...oui c'est ça: il est question de gravité
    Moi aussi j'aime l'image de la patience assise au premier rang )

    @Franck: non on n'est pas sérieux quand on a dix sept ans... et parfois même on meurt, tu le sais franck...

    J'espère en tout cas avoir réussi à transmettre mon émotion en vivant ce concert...

    Posté par Coumarine, 01 mai 2008 à 21:32
  • ...réponse à l'invitation!

    Merci pour l'invitation ,et comme je suis une petite dame "bien élevée ( sourire !) , je demanderai à la maîtresse de maison ce qu'elle me propose !
    En suite , comme" je prends le train en marche"' et que je suis une nouvelle venue , j'écouterai les dires des uns et des autres , pour savoir si je suis à la hauteur!
    Cela me fait penser aux après-midi au cours desquelles les personnes de qualité recevaient !

    Mon blog est un blog sans prétention qui me sert d'exutoire en quelque sorte et j'aime ce moyen d'expression !
    Au sujet de ta réaction sur la musique ( je n'ai pas lu ton billet là-dessus) , toute musique qui me plaît m'a toujours donné envie de pleurer !
    Que ce soit une valse de Chopin ou Edith Piaf , tout ce qui est beau émeut toujours physiquement , du moins c'est mon cas !
    Je reviendrai donc lire ce blog si "joli et si fin" et j'essaierai de m'y intégrer petit à petit si tu le permets" !
    Amitiés
    Maïté

    Posté par radiocrochet, 01 mai 2008 à 22:44
  • @radiocrochet...bien sûr tu es la bienvenue...
    à bientôt

    Posté par Coumarine, 01 mai 2008 à 23:00
  • Il ne se passe pas une journée sans que quelques notes de musque n'envahissent l'espace délimité par mes murs. Le chant du violoncelle me fait vibrer très profondément mais tel est le cas également d'un chant d'oiseau après une pluie matinale ou un rêve éveillé.

    Posté par TJ, 01 mai 2008 à 23:28
  • quelques mots d'u recueil ancien

    Anesthésie
    de la musique
    du violoncelle

    ton coeur
    s'exfolie
    comme une fleur

    ...

    Les échos du soir s'éteignent
    le vent se meurt

    Anesthésie
    où donc est ce coeur
    dont on m'avait tant
    parlé

    Au milieu de la musique
    ovale
    du violoncelle
    dans lequel j'étais entré
    et me suis enfermé
    Ô Sarcophage
    d'un royaume trop grand

    Posté par jean botquin, 02 mai 2008 à 00:10
  • Merci Jean...
    merci beaucoup
    Le violoncelle est avec le piano l'instrument que je préfère...

    Posté par Coumarine, 02 mai 2008 à 11:15
  • TJ

    ben oui...je l'aurais deviné tiens...
    ta sensibilité rejoint la mienne si souvent...

    Posté par Coumarine, 02 mai 2008 à 11:15
  • Quand quelqu'un est possédé par la musique, la consigne est :Silence,surtout ne pas déranger, ici on écoute!
    Donc je m'en vais sur la pointe des pieds pour aller tuer tous les exorcistes!

    Posté par Charlotte, 02 mai 2008 à 15:56

Poster un commentaire