Il vient du Vietnam, elle de la Chine... - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

08 avril 2008

Il vient du Vietnam, elle de la Chine...

Notre fille ainée et son mari font tous deux partie d'une famille nombreuse...ils en ont été heureux et souhaitaient avoir plusieurs enfants.

La vie en a décidé autrement... je dis là en deux mots des années de larmes, un deuil douloureux à faire...

Après des années d'essai et de traitements médicaux lourds et déprimants, ils ont opté pour l'adoption. Et leurs deux merveilleux enfants sont des enfants asiatiques, l'ainé vient du Vietnam, la deuxième vient de Chine.

Cela aussi dit en deux mots, parce que en Belgique (et en France aussi semble-t-il) le chemin vers l'adoption est un véritable parcours de combattant, les futurs parents ayant à donner leurs preuves!!! (je sais, c'est dans le but de protéger les enfants, mais cela dépasse tout ce qu'on peut imaginer...)

Ma fille ainée a  vu la nécessité vitale de sa petite sœur adoptive de SAVOIR tout ce qui a trait à ses parents biologiques, d'avoir les réponses aux questions qu'elle se posait

Et elle a fait le maximum pour réunir le plus d'éléments concrets concernant la toute petite enfance de leurs enfants dans leur pays d'origine... cela intriguait d'ailleurs (et dérangeait) les autres candidats à l'adoption partis avec eux et qui eux, souhaitaient au contraire en savoir le moins possible...peur qu'un jour leur enfant ne reparte et les quitte...(toujours l'enfant pour soi! à soi!)

Ma fille et son mari ont des lettres écrites par les puéricultrices de leurs enfants qui dans l'orphelinat se sont occupées d'eux, qui décrivent un peu les premiers mois de leur vie... autant de trésors gardés avec respect

Ma petite fille chinoise vient de fêter ses huit ans. Mais la date de son anniversaire n'est pas connue avec précision. Comme la petite fille de Cabrel, on l'a trouvée, enroulée dans une couverture au carrefour d'une grande ville... (tous les mots de la chanson de Cabrel décrivent si bien la réalité vécue par ma fille, son mari et les deux enfants)

Ma petite fille sait cela, elle en parle librement.. et n'en souffre pas trop...du moins pour le moment...
Mais elle veut tout savoir sur son pays d'origine...tout...et ce n'est pas simple! Elle entend les difficultés entre Chine et Tibet...elle en souffre...elle entend que "son" pays ne respecte pas les droits de l'homme ...elle en souffre... elle sait les péripéties de la flamme olympique... elle n'aime pas ça...
Comme elle souffre aussi de toutes les injustices qui se passent ici, dans son pays d'adoption

Elle est intelligente et éveillée

N'allez pas croire que c'est une enfant "souffrante" pour autant, elle est pleine de rires et de talents...

Comme son frère qui lui s'intéresse à son pays d'origine le Vietnam... la carte du monde se trouve dans leur chambre à tous deux...au fond ce sont des enfants ouverts au monde...et à ses problèmes

 


Commentaires

    A une époque où l'on veut nous faire croire que toutes les vérités se valent, ton billet et l'expérience qu'il rapporte apportent un beau démenti en forme de sourire à la vie : le sourire d'un enfant, l'une des choses les plus essentiellement vraies qui soient en ce monde.

    Posté par Franck, 08 avril 2008 à 13:48
  • "...Ma fille ainée a vu la nécessité vitale de sa petite sœur adoptive de SAVOIR..."
    Excuse moi, mais je ne comprends pas !
    Concernant tes petits enfants, il me paraît normal qu'ils s'intéressent au Pays de leurs ancêtres, par contre "leur" Pays ! Non, leur pays c'est la France, la petite n'a donc pas à culpabiliser.
    On dit qu'il est possible que les Basques soient d'origine très éloignée des peuples du Caucase...ils n'y vont pas rechercher leurs origines !

    Posté par Maky, 08 avril 2008 à 15:25
  • Relativisme...

    Un des maux dont souffre le monde actuel est la forme de relativisme qui a envahi le domaine de la connaissance et des valeurs... Toutefois, à l'égard des enfants, il n'est peut-être pas inutile de prendre un peu de recul, de mettre toutes les choses qu'ils prennent de plein fouet en perspective. En matière d'histoire, la Chine offre tellement de facettes qu'il est réducteur de vouloir comprendre ce pays à l'aune de son histoire récente et du seul point de vue européen ou de la seule question tibétaine... Ce que je fais avec mes enfants : quand un sujet vient sur le tapis, j'essaie de le mettre en "question", de comprendre où se situe le problème, d'en faire la généalogie, de comparer ce sujet avec d'autres semblables dont l'humanité a eu à connaître. Les enfants ont cette tendance naturelle à juger en même temps qu'ils découvrent, qu'ils apprennent, sans aucunement pondérer leurs vues... J'essaie de leur faire comprendre qu'on peut fort bien aimer un pays ou un peuple indépendamment de ses "performances" dans tel ou tel domaine, une culture au milieu de tant d'autres, une histoire malgré toutes ses zones d'ombre. En fait, j'ai bien l'impression que nos enfants veulent voir le monde un peu comme ils nous voient : plus beau et meilleur qu'il n'est !!!

    Posté par iskander, 08 avril 2008 à 15:56
  • Maky...il faut prendre l'ensemble de ma phrase, pour la comprendre
    Savoir le plus possible autour de la naissance de l'enfant...concernant le passé de cet enfant-là...
    La petite est CURIEUSE...c'est tout autre chose
    En aucun cas elle ne se culpabilise, (de quoi, donc?)

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 16:17
  • iskander...je crois en effet que il est vain de réduire l'histoire d'un pays à la question tibétaine
    Tout est beaucoup plus large ...

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 16:18
  • Franck...il y a le sourire superbe de ces deux enfants...

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 16:19
  • N'est-ce pas un mignon lapsus quand tu dis 'petite soeur' adoptive ? n'est-ce pas plutôt sa fille

    Posté par madamedekeravel, 08 avril 2008 à 16:30
  • certains de ces enfants venus de l'autre bout du monde ont tellement de vitalité : déjà cette force qui les a fait survivre, attendre ce couple qui allait les emmener afin de leur proposer une chance de vivre, d'être aimé !

    de plus dans la philosophie asiatique, il y a déjà une grande capacité d'adaptation aux évènements : j'ai vu cette énergie chez pas mal de boat people par exemple !

    tes petits enfants du bout du monde ont l'air d'être de bien jolies personnes, Coumarine

    Posté par Tisseuse, 08 avril 2008 à 16:31
  • Ah non, je viens de comprendre ... pardon !
    (j'aurais mieux fait de lire dans le bon sens et pas à rebours)

    Posté par madamedekeravel, 08 avril 2008 à 16:33
  • madame de K... NONNNNNNNNNNNNNN
    me suis-je si mal fait comprendre?
    J'ai parlé de l'adoption de ma dernière fille il y a deux billets de cela...qui est bien la petite soeur de l'ainée...
    pffffffffff

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 16:33
  • ah! ouf.......
    merci madame de K.

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 16:34
  • Tisseuse...oui je ne peux que dire oui!
    A-t-on de la chance?
    Mais ces enefants sont merveilleux de vitalité et de sensibilité
    Je les aime...

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 16:35
  • beausoir COUM.

    merci de nous confier tes p'tits secrets de famille... et de nous permettre de comprendre un peu les notres.
    ben oui, tout enfant a besoin de connaitre ses origines, et d'autant plus s'il y a un long voyage à la clé.
    -oui je dis voyage, car pour tout enfant adopté (qu'il soit noir ou blanc, jaune ou vert) cette quête de la connaissance des origines, est une longe route dans sa vie...
    -oui je dis voyage, car pour tout enfant adopté (qu'il soit un ou une), ce besoin de savoir passe par une long cheminement mental...
    -oui je dis voyage, car pour tout enfant adopté (quelque soit son age), cette aventure est jalonnée d'âmes belles, d'esprits riches.

    "N'allez pas croire que c'est une enfant "souffrante" pour autant, elle est pleine de rires et de talents..."
    oui car cette quête jalonnée d'épreuves c'est
    -le voyage d'une vie

    douce nuitée
    affectueusement

    Posté par rsylvie, 08 avril 2008 à 20:57
  • Sylvie

    Comme tu dis bien les choses...
    Un voyage...oui dans tous les sens du terme
    Merci pour ta fidélité (alors que moi pour le moment, je néglige un peu mes blogs amis...;-(

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 21:33
  • Comme quoi quand il y a de l'amour tout va mieux.Si plus de gens pouvaient le comprendre, tout irait beaucoup mieux!
    Bise

    Posté par catherine, 08 avril 2008 à 22:13
  • Oui Catherine, quand il y a de l'amour tout va mieux.
    Mais rien ne se fait facilement, il faut le décider...
    Cependant cela en vaut la peine!

    Posté par Coumarine, 08 avril 2008 à 22:23
  • Ayant souvent des leçons a prendre de nos voisins belges je pensais donc à tort que les chemins de l'adoption y étaient moins tortueux que chez nous. je comprends parfaitement la démarche de ta fille aînée concernant la collecte de petits détails sur l'avant de leurs 2 enfants . Merci de partager une fois de plus cela avec nous.

    Posté par mab, 09 avril 2008 à 07:10
  • Une chose me fâche toujours autant, n'importe quel imbécile peut faire un enfant, il en fait parfois un souffre douleur voire pire mais adopter fait faire à de futurs parents un parcours semé d'embûches...

    Posté par heure-bleue, 09 avril 2008 à 11:47
  • @mab..France et Belgique..aussi difficile

    @heure-bleue...et dieu sait si il y a des gens qui s'y prennent vraiment très mal avec leur enfant...

    Posté par Coumarine, 09 avril 2008 à 20:16
  • Que dire ? Moi qui n’ai même pas eu le privilège d’être un cancre incompris, moi qui fus adulé par père et mère, et mes sœurs irrésistibles, j’aimerais embrassé, dans la tendresse, tous les enfants du monde : ceux qui meurent de ne pas être aimés, comme on meurt de faim, de palu, du SIDA, de désespoir…

    Posté par jacques, 09 avril 2008 à 22:15
  • beaujour COUM.

    *+* pour JAcques *+*
    ton message me fait monter les larmes.

    (pardon de cette infidélité coum. mais je ne pouvais communiquer avec Jacques, alors je l'ai fait par ton intermédiaire.... merci)

    Posté par rsylvie, 10 avril 2008 à 10:27
  • rsylvie...comme je te comprends
    Je connais Jacques pour de vrai...
    C'est un homme merveilleux
    et poète en plus...

    Posté par Coumarine, 10 avril 2008 à 13:34
  • Je ne sais pas d'où je viens

    Il y a beaucoup à lire ici au sujet de l'adoption.
    Je ne suis concernée que de loin par le sujet. Deux personnes de la famille de mon mari ont adopté : l'une un enfant cambodgien (Paul), l'autre un enfant népalais (Nicolas)

    Et je connais un enfant algérien adopté par un coupe franco-algérien.

    Je ne sais pas comment réagiront Paul et Nicolas.. ils commencent à poser déjà beaucoup de questions.

    L'autre enfant devenu grand maintenant - au moment de l'adolescence - a souffert de sa situation d'enfant adopté "pourquoi ais-je été abandonné ?" et mille autres questions.
    ______

    Je vous offre un texte qu'il a écrit à ce sujet :


    "Nous ne somme rien, un rien immense,
    Du aux amours qui non pas fait silence...
    Un amour qui crie encore et encore...
    Ici là au plus profond de mon coeur...

    Telle une grande rivière en moi,
    Me mettant tout les jours en émoi...
    Un petit peuple se réveillant chaque matin,
    Avec moi, me faisant des signes de leurs mains...

    Dans mes veines, coule une seine...
    Une scène merveilleuse, et pleine...
    Planant de-ci, de-là, en mon être...
    Remplie de mes ancêtres...

    Derrière moi, des générations...
    Devant moi, qui sait encore combien...
    Derrière moi, du à des pulsions...
    Devant moi, grâce à mes futurs étreintes...

    Je ne sais pas d'où je viens,
    Que ce sois devant ou derrière,
    Si je suis là c'est que c'est le destin...
    Et demain qui sais qui je serais...

    Dans mes veines, coule une seine...
    Une scène merveilleuse, et pleine...
    Planant de-ci, de-là, en mon être...
    Remplie de mes ancêtres..."
    ______

    C'est en lisant ce texte que j'ai compris que c'était un enfant adopté..."Je ne sais pas d'où je viens".. "un petit peuple se réveillant chaque matin"... son petit peuple d'immortels comme il aime les appeler...

    Posté par annick, 06 mai 2008 à 13:56

Poster un commentaire