décembre 2007 : Tous les messages - Coumarine, Petites paroles inutiles

Coumarine, Petites paroles inutiles

Inutiles peut-être...mais oh! combien nécessaires. Une femme parle du quotidien de sa vie, de ses humeurs, de ses souvenirs, de sa passion pour l'écriture, pour les livres. Elle réfléchit sur l'actualité, rit de ses travers, rêve dans la poésie.

30 décembre 2007

Petites photos utiles

En ce jour de presque Nouvel An...dans l'attente indocile que tout cela se termine (il est temps, parce que comme vous le voyez je me terre de plus en plus dans le silence...)Donc en ce jour de presque Nouvel An, je me suis offert un cadeau... un cadeau qui me fait plaisirJ'ai ouvert un blog avec rien que des photos, enfin il faudra voir, parce que mes mots ne vont pas résister, devant ces images.Mes mots vont trépigner je les connais...Ce sont des photos à moi bien sûr, sans doute imparfaites...mais des photos à moi toute seuledes... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

23 décembre 2007

Le Noël de la crèche

Cet après-midi, flânerie dans le centre de ma villeJ'ai vu des camionnettes de police, prêtes à bondir et à rugir aux moindres frémissements de foule: on avait annoncé la possibilité d'un attentat terroriste à Bruxelles... tiens, c'est magnifique ce genre de menace pour fêter un Noël pacifiqueJ'ai vu des policiers partout, planqués dans les camionnettes, armes à la ceinture, bardés de gilets pare-balles, et d'autres se promenant aux aguets parmi la foule bon enfant...J'ai vu des policiers bon enfant expliquant patiemment le chemin aux... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 19:49 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
21 décembre 2007

Le saule blanc

Un photo prise ce matin dans mon jardinMon saule avait décidé de se parer de dentelle fineJe l'ai surpris en train de se pavaner...N'ai pas pu résister.Je vous l'offre
Posté par Coumarine à 17:22 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
19 décembre 2007

Quand le ventre a mal

Certains matins, certains soirs rien ne vibre. Il n'y a pas de musique. Ce n'est même pas un silence. C'est un vide. La vie se met entre parenthèses, le ventre se tait.Il faut savoir que ce n'est pas dans ma tête, mais dans le ventre, que naissent mes mots. Et toujours dans une tendre douleur. Une douleur attendue. Une souffrance nécessaire, qu'aucun médicament n'apaise. C'est un mal ignoré des médecins et des pharmaciens. Un mal que ne détectent ni les scanners, ni les radiographies, ni les livres de médecine, ni aucune recherche... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:29 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
16 décembre 2007

Un essai de beauté

Juste envie de me laisser prendre par des images de beauté, de quiétude...Je découvre le bonheur de faire des photosJe crois que j'aimeMais je cherche encore, je fais des essais, j'efface, je recommence... C'est passionnant Edit 23h15 euh...les mêmes photos mais "corrigées par quelqu'un qui s'y connait... J'aime beaucoup Les arbres sont allégés de leurs couleurs marron qui les oppressent, de leur encadrement (encore marron) qui les enferme, alors que les arbres, même photographiés de travers,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 00:06 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
13 décembre 2007

Femmes de combat

Il y a quelques années de cela. Ma fille ainée, mariée depuis deux ou trois ans se trouve à ce moment-là, plongée dans un combat qui lui mange ses énergies, son moral aussi. Un combat dur pour une jeune femme. Dur aussi pour son mari. Dur pour le couple.Un combat dont peu de gens soupçonnent l'intensité...La fête de Noël nous rassemble en famille. Vous le savez, ma petite famille est nombreuse, les deux filles ainées sont mariées. La deuxième vient d'avoir un bébé, un adorable petit bébé que les autres regardent, prennent dans les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:06 - - Commentaires [37] - Permalien [#]

11 décembre 2007

La Belgique de tous mes désespoirs (sujet que je ne traiterai pas)

Si je devais écrire un article selon mon humeur du moment, les mots seraient sombres.Pour toutes sortes de raisons dont je ne vous parlerai pasParce que je me ferais taper sur les doigts par des lecteurs qui me diraient de me secouer, qui tenteraient de me faire sourire, qui me diraient que je réagis en enfant gâtée, qui me donneraient toutes les bonnes raisons que j'ai d'être souriante. Pas envie qu'on me fasse la leçon, je suis de très mauvaise humeur! tenez-le vous pour dit! surtout ne m'approchez pas trop, je pique! (pas vrai... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:05 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
08 décembre 2007

Je préfère le blanc au rouge

Donc voilà...je me disais que j'écrirais bien quelque chose iciEt puis ça bloque, là, quelque part dans ma gorge.Les mots ne veulent pas sortir, ils restent entassés, sans ordre, sans courage, sans entrain...Je me posais la question de savoir pourquoi depuis quelques jours, un insidieux vague à l'âme envahit mes neurones jusque dans les coins les plus retirés?Quand même, il n'y a pas dans ma vie de problèmes tels qu'ils justifieraient cette humeur grisâtre et sans allant. Et puis ce matin j'ai compris!Que je vous explique!Le marché... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:52 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
04 décembre 2007

Le temps de la résistance

C'est juste qu'un fil d'acier barbelé lui parcourt le ventre et déchire au passage ses espoirs les plus fous. Ou les plus saugrenus. Les tripes s'alanguissent et ont décidé de mourir, c'est nettement plus facile de vivre sans tripes, n'est-ce pas? Le dos droit devant le clavier, les sentiments sont piétinés encore et encore, bien fait pour leur pomme! Ils agonisent en quelques secondes dans de petits soubresauts ridicules et on n'en parle plus. Quand les sentiments dérangent, on les jette au panier. Ni vu ni connu!Le dos droit... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:28 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
03 décembre 2007

Les arbres blessés

Rien n'est lisse, rien n'est facile, rien n'est d'évidence et les arbres...dites moi, qu'en est-il des arbres?Il y a les accidents de la vie qui tordent les gens et les choses et les arbres...dites-moi, qu'en est-il des arbres?Il y a la tempête qui craque et qui casse et puis le moisi qui s'infiltre insidieusement et commence son chemin de corruption cachée et d'autant  plus perverse et les arbres...dites moi, qu'en est-il des arbres?Les arbres? atteints eux aussi par la corrosion, comme toi, comme moi...... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 12:11 - - Commentaires [20] - Permalien [#]